07 mai 2016

Séminaire interdit aux blancs : confusion en haut lieu

J’ai déjà abordé la question du séminaire interdit aux blancs à Paris. J’y reviens pour constater la confusion qui règne dans les allées du pouvoir français. Car qui trouve-t-on face aux organisatrices du Camp d’Été Décolonial (C.E.D.)?


racisme,blancs,noirs,socialistes,D’un côté Najat Vallaud Belkacem, brave soldat féministe, qui refuse cette discrimination anti-blancs.

De l’autre le secrétaire général de son parti, Jean-Christophe Cambadelis, qui lui refuse de condamner ce séminaire et ceux qui l’organisent.

Je n’ai d’ailleurs vu aucune manifestation pour dénoncer cette discrimination raciale, une discrimination qui nous fait revenir plus de 50 ans en arrière. 

Imaginez un instant que le Front National, voire l’UMP, organise une réunion « interdite aux noirs et aux arabes ». La réaction serait évidemment d’une rare violence. Il suffit de voir les réactions aux saillies de Jean-Marie Le Pen.

Pourquoi, quand ce sont des gens de gauche et d’extrême-gauche qui plongent la tête la première dans le racisme et qui s’en glorifient, trouve-t-on cela normal? La violence est-elle si naturelle quand elle vient de ce bord-là?

La confusion est grande: on en vient à parler de parole non blanche. Elle est d’une part dans ce biais qui légitime la violence quand elle vient de gauche et la stigmatise quand elle vient de droite. Elle est d’autre part dans cet étrange ballet du pouvoir socialiste, qui tend la main aux antiracistes avec Najat, et qui en tend une autre aux racistes avec Jean-Christophe. Une stratégie pour gagner des voix des deux côtés? Ou pour tout perdre?

 

 

 

 

12:32 Publié dans Philosophie, Politique, société | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : racisme, blancs, noirs, socialistes | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Soyez rassuré John, nombre de mes amis (et moi même d'ailleurs) nous reconnaissant d'extrême gauche sommes horrifiés par ce genre de procédés.
Malheureusement les milieux "progressistes" ont tôt fait de faire taire les opposants à la radicalisation dans ce domaine...

Écrit par : Roberto | 07 mai 2016

Dont acte, Roberto. Merci pour cette précision.

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2016

Lâcheté et électorat oblige John! Mais oú sont les Français ?

Faut avouer que ce qu'elle a dit il y a quelques années s'est passé! Dès lors, pourquoi voulez-vous qu'elle s'arrête en si bon chemin? Demain elle dira: France algérienne, que tout le monde fermera sa g.....Et ce qui oseront s'insurger contre, seront taxés d'extrême droite et crouleront sous les plaintes, comme c'est déjà le cas, de ce gouvernement qui tire la France vers le bas!

Écrit par : Patoucha | 08 mai 2016

Cher hommelibre,

- « Séminaire interdit aux blancs : confusion en haut lieu »
- « Entre ces deux communautés d’exclusion, féministe et antiraciste, la cible est claire: c’est l’homme blanc cisgenre (hétérosexuel). »

Tout dépend ... DE QUI ... "l'homme blanc cisgenre (hétérosexuel)" EST LA CIBLE.
La _logique_ (théorisée par un certain Boole) dit que ce n'est ... NI de _la communauté d'exclusion féministe_ (dans leur ensemble), et NI de _la communauté d'exclusion antiraciste_ (aussi dans leur ensemble), ... mais _des individus_ qui fréquenteraient les DEUX communautés, et donc ... forment un _nouvel ensemble_ ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Intersection_%28math%C3%A9matiques%29

... un nouvel ensemble qui attend que vous leur donniez un nom plein de style (moi j'aime bien ... "la communauté des antiraciste-féministes", ... je crois que ca regroupe plus de monde que "la communauté des féministe-antiracistes", non ? ), pour décrire facilement cette nouvelle communauté d'exclusion très spéciale et ses membres très spéciaux dans un de vos prochains billets.

Mais je me demande si tout cela a du sens ... puisque, s'il s'agit bien de 2 communautés d'exclusion ... alors ne devraient-elles pas s'exclure ... l'une et l'autre, ou l'une de l'autre, ... et si donc elles s'excluent, ... alors est-il possible que quelqu'un appartienne à l'une des communautés sans être exclu de l'autre ?

C'est vraiment _très compliqué_, non ? Ptet que ça explique pourquoi, comme vous l'écrivez si justement, il y a autant de "confusion en haut lieu".

Bon, désolé pour la brièveté, mais le soleil m'appelle.
Bonne dimanche à vous.

Écrit par : Chuck Jones | 08 mai 2016

Je suis tout à fait pour ce type de séminaire , les dominés et les victimes doivent pouvoir parler de ce qu 'ils subissent sans avoir de représailles faits par leurs oppresseurs et la il s'agit de l'homme caucasien , l 'unique et le seul a toujours vouloir dominer et se croire supérieur aux autres partout qu 'il soit dans le monde. Le racisme , la shoah , l'esclavage , la colonisation , l'appartheid , la ségrégation raciale, l'extermination des indiens , des indigènes en australie pour ne citer que les faits les plus marquants de l 'histoire, deviner le point commun entre tous ca ? encore et toujours l 'homme caucasien qui n'a de blancs que le mot d 'ailleurs ... Il est temps de comprendre que le monde ne vous appartient pas vous n'êtes qu'une race parmi tant d'autres ni plus ni moins.

Écrit par : kylie anna | 10 mai 2016

Kylie:

vous devriez vous informer sur la traite négrière arabo-musulmane, dite "traite orientale", responsable de millions de mises en esclavage (jusqu'à près de 20 millions selon certains historiens), sur les esclavagistes maghrébins qui ont fait pour un ou deux millions d'esclaves en Europe après la Renaissance.

Vous informer sur les rois de l'ex Dahomey qui étaient les premiers esclavagistes massifs en Afrique. Sans parler de l'esclavage ailleurs dans le monde bien avant que la race blanche caucasienne n'y mette les pieds, et – si cela se trouve – alors que les humains étaient probablement encore tous de race noire post-africaine. L'histoire de Zanzibar est également édifiante, sous la coupe des esclavagistes basanés du sultanat:

"Michel Polényk présente l’évolution de Zanzibar, sultanat arabe indépendant entre 1807 et 1888, et vaste entrepôt d’esclaves de toute l’Afrique orientale. Le sultanat avait établi des relais vers l’Afrique des grands lacs et le Congo, d’où il retirait de précieuses cargaisons d’ivoire et d’esclaves. Ces derniers étaient à la fois objets de commerce, et vecteurs du même commerce, qui se pratiquait par caravanes de porteurs, où les conditions de charge étaient très dures. Les esclaves africains étaient ensuite vendus à des notables locaux du sultanat, ou bien expédiés vers le Golfe persique, l’Inde, le Proche-Orient."

https://ahrf.revues.org/7293

Écrit par : hommelibre | 12 mai 2016

D'ailleurs l'habitude persiste dans les émirats avec les "bonnes" et "femmes de chambre" des philippines.
Passeport confisqué d'emblée, corvéable à merci de nuit comme de jour, pas de jours de congé, pas d'espace intime avec en prime les coups et tous autres mauvais traitements ( viol compris). Quant au salaire il n'est bien entendu jamais versé et toutes tentatives de fuite est au péril de leur vie...

Il y a aussi le trafic humain pour la main d'oeuvre où l'on retrouve les mêmes habitudes
Tout ceci se passe aujourd'hui

Écrit par : aoki | 12 mai 2016

A propos de génocide on peut rappeler le génocide rwandais (800000 morts) entre hutu et tutsi, noir contre noir.

Écrit par : omar rappelle | 12 mai 2016

À la différence près que cela se passe en FRANCE avec une gauche toute confondue qui a perdu son identité, ses valeurs et sa dignité.

Écrit par : Patoucha | 02 juin 2016

Mais il y a aussi des noirs qui se font encore tues aux états unis par des hommes blancs flics et cela aussi se passe aujourd'hui hui. Pas besoin de séminaire non blancs ,arabes ou juifs les skinheads existent déjà.

Écrit par : joseph | 12 mai 2016

C'est cla oui! Dès qu'ils en voient un ils tirent à vue..... Et ce sont des "anges" qu'on abat sans raison. C'est vrai que si c'est le contraire qui se produit, comme par exemple la décapitation à la machette dans la rue à Londres d'un soldat britannique par deux islamistes noirs dont PERSONNE n'en a parlé ici..... Cela n'engendre pas le même scandale et "révolution".....

Écrit par : Patoucha | 02 juin 2016

Les commentaires sont fermés.