29 avril 2016

Les petits nains et l’éléphant blanc tordent le cou au chômage

Fanfrelande s’en lèche les babines: le nombre de demandeurs d’emplois a baissé de 62’400 unités en mars dernier dans sa boutique. La France va mieux! Du moins le dit-il, dans cette campagne présidentielle et de reconquête qui ne dit pas son nom.


chômage,france,baisse,hollande,éléphant,petits nains,Éléphant blanc

Une campagne qui va manger 20% (une année) du temps du quinquennat. Lancée suite aux contestations grandissantes du pouvoir, elle a pour but de valoriser le bilan du gouvernement et de rameuter les troupes de gauche. 

En démocratie, un temps énorme est utilisé à préparer les campagnes, à séduire les électeurs et électrices, à torturer les indices. Ce gouvernement ne faillit pas à la tendance générale. Rien de plus éthique dans le clan Hollande que dans d’autres clans politiques. 

Le Moi Président était une vente-surprise. Ça a marché. La petite grenouille a voulu se faire passer pour un éléphant blanc. Sans anticiper ceci: promettre autant c’était s’enfermer dans une posture plus proche du fantasme que du réel. 

Tout ce qui suivrait l’élection serait jaugé à l’aune de ce Moi Président. La culbute était inévitable. Même De Gaulle ne s’était jamais compromis à un tel battage moral et narcissique.

On sait que Fanfrelande s’accroche à la courbe du chômage pour annoncer sa candidature. Le moindre signe vaut rédemption. Et ce gouvernement court derrière sa propre rédemption, puisqu’il est aux abois au point de sonner le tocsin: Hé Ho la Gauche

 

 

chômage,france,baisse,hollande,éléphant,petits nains,Petits nains

Ne dirait-on pas la chanson des petits nains à peine retouchée? Hey Ho, Hey Ho!

Oui, presqu’exactement. Les communicants du PS ont choisi de jouer la partie en comptine enfantine pour récupérer des électeurs. De là à penser qu’ils les prennent pour des immatures, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.

Petits nains, oui. Car ils bossent pour rendre le bilan plus sexy. L’annonce de cette baisse du chômage en mars est donc une aubaine. Seulement voilà, en France les chiffres sont trop souvent manipulés. Toute annonce est donc devenue suspecte – ce qui est assez caractéristique de ce pays.

Sur Économie Matin, Paolo Garoscio analyse cette baisse. Et là, surprise: le vrai chiffre de la baisse serait de 9’600. Que s’est-il passé? La multiplication des radiés, d’une part. Les stages d’autre part: un chômeur en stage n’est plus chômeur, pour autant il n’a pas vraiment retrouvé un travail.

Enfin la baisse concerne surtout les chômeurs de catégorie A, ceux qui n’ont aucun travail et qui sont tenu de faire des recherches d’emploi: moins 50’600 en mars. Par contre pour les catégorie B et C où les chômeurs ont exercé une activité réduite, l’augmentation est de 52’800!

Alors, simple transfert d’inscriptions? Tour de passe-passe administratif? Ou carotte que l’on agite devant un âne?

 

 

13:34 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chômage, france, baisse, hollande, éléphant, petits nains | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Il est impensable que cette baisse du chômage si soudaine et marquée, en l'espace d'un mois, soit réelle. Il n'y a aucun évènement sur le marché du travail ou dans l'économie qui puissent expliquer ou rendre plausible ce saut des chiffres.
Par contre les statistiques sont élastiques comme un chewing gum et peuvent être manipulées à volonté. Stages de formation ou reclassement, peu importe, il ne s'agit pas d'une augmentation de la productivité vu que les stagiaires sont payés ou sponsorisés par l'Etat, donc pas de valeur ajoutée pour l'économie mais plutôt une redistribution des dettes.
Et le gouvernement dans son ingéniosité s'apprête à punir les entreprises qui embauchent sous CDD, le seul moyen restant pour les entreprises française de ne pas se faire piéger dans les méandres des "acquis" si chers à la gauche.

Écrit par : Ben Palmer | 29 avril 2016

Les commentaires sont fermés.