10 mars 2016

Journée de la femme, des droits des femmes, ou Fête des femmes ?

J’ai lu hier plusieurs médias qualifiant le 8 mars de « Fête des femmes ». Une fête? Ce serait formidable! Fêter les femmes, comme on fête les mères, les pères, les grands-mères.

 


8 mars,femme,homme,misandrie,victimes,essence féminine,Ce n’était pas l’intention d’origine, quand l’ONU a institué cette célébration en 1975. A l’origine elle s’intitulait: « Journée internationale de la femme ». Elle s’intitule toujours ainsi. Ce titre figure encore aujourd’hui sur le site de l’institution.

Quand et par qui est-elle devenue: « Journée des droits des femmes »? Je l’ignore. Je n’ai pas trouvé de piste. Je comprends que certaines féministes aient voulu éviter le piège de l’essence féminine contenue dans l’article la femme, car il n’y a pas qu’une seule femme mais une multitude de femmes. 

Cependant cette modification s’est faite sans l’approbation de l’ONU. Elle reste donc nulle et non avenue.

Je me demande qui, lors de quelle assemblée, a décidé de modifier ce titre? N’y a-t-il aucune autorité chez les féministes? Non. Chacune dit ce qu’elle a envie. C’est bien d’un côté pour la liberté, de l’autre la confusion règne dans les termes, et l’idéologie a remplacé la réflexion.

8 mars,femme,homme,misandrie,victimes,essence féminine,Car parler de droits des femmes est invraisemblable. Il n’existe pas de droits des femmes, mais des droits tout court, applicables à tous. Il est hors de question de reconnaître cette dénomination sexiste et communautariste des droits des femmes.

De même il est hors de question de reconnaître un ministère des droits des femmes et de se soumettre à ses décisions. De même en Suisse il est hors de question de reconnaître les bureaux de l’égalité, alors qu’ils sont les forteresses de Gorgones féministes ouvertement misandres. 

Par contre l’idée d’une fête des femmes me plaît. Cependant elle ne saurait trouver sa place: le 8 mars n’est pas une journée festive mais une journée de litanies. Hors de la victimisation, point de salut.

De plus il faudrait dès lors créer une Fête des hommes. Et ça, c’est impensable. On ne va quand-même pas trinquer avec l’ennemi. D’ailleurs je n’ai pas envie d’une telle journée. Les troupeaux de victimes, non merci. Il y en a déjà assez comme ça.

 

 

18:01 Publié dans Féminisme | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : 8 mars, femme, homme, misandrie, victimes, essence féminine | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Cher hommelibre,

- « Quand et par qui est-elle devenue: « Journée des droits des femmes »? Je l’ignore. Je n’ai pas trouvé de piste. »

----
MINISTERE DES DROITS DES FEMMES, PORTE-PAROLAT DU GOUVERNEMENT
La Ministre
N/REF: CAB/NVB/PG/N°316
Paris, le jeudi 7 février 2013

"Madame, Monsieur,
Vous le savez, se déroulera le 8 mars prochain la journée internationale des droits des femmes. ... "

" ... J’attire votre attention sur l’importance du message délivré lors de cette journée. Elle sera sans doute l’occasion, comme souvent, d’un accroissement des propos misogynes, notamment sur les réseaux sociaux. Le 8 mars n’est pas, comme on l’entend encore parfois, la journée de « la » femme, qui mettrait à l’honneur un soi-disant idéal féminin (accompagné de ses attributs : cadeaux, roses ou parfums). Elle est une journée de mobilisation des pouvoirs publics pour rappeler que l’égalité femmes – hommes est une priorité. C’est dans ce sens que nous souhaitons l’organiser."

"Je vous prie d’agréer, Madame la Sénatrice, l’expression de ma considération distinguée."
Najat VALLAUD-BELKACEM

http://www.familles-enfance-droitsdesfemmes.gouv.fr/journee-des-droits-des-femmes-ou-journee-de-la-femme-najat-vallaud-belkacem-ecrit-a-2000-decideur-es-publics/
----

- « Cependant cette modification s’est faite sans l’approbation de l’ONU. Elle reste donc nulle et non avenue. ... »

« Je me demande qui, lors de quelle assemblée, a décidé de modifier ce titre? N’y a-t-il aucune autorité chez les féministes? Non. ... »

« Car parler de droits des femmes est invraisemblable. Il n’existe pas de droits des femmes, mais des droits tout court, applicables à tous. ...»

« Il est hors de question de reconnaître cette dénomination sexiste et communautariste des droits des femmes. »

----
RES 32/142 - 16 décembre 1977 - Participation des femmes au renforcement de la paix et de la sécurité internationale et à la lutte contre le colonialisme, le racisme, la discrimination raciale, l'agression et l'occupation étrangère et toutes les formes de domination étrangère

...
"L'Assemblée générale,

Rappelant ses résolutions 3519(XXX), 3520(XXX) et 3521(XXX) du 15 décembre 1975 et 31/136 du 16 décembre 1976. ...
...
4. Invite tous les Etats à proclamer, comme il conviendra en fonction de leurs traditions et coutumes historiques et nationales, un jour de l’année Journée des Nations unies pour les droits de la femme et la paix internationale, et d'informer le Secrétaire général à ce sujet; ..."

http://www.un.org/french/documents/view_doc.asp?symbol=A/RES/32/142&Lang=F
----

Ainsi, aucune "approbation" n'est nécessaire puisque ce n'est pas l'ONU qui s'est chargée de proclamer La Journée _des droits des femmes_. L'ONU s'est contentée "d'inviter" _les Etats_ à la proclamer eux-mêmes, sans même préciser quel jour de l'année devait être consacré à cette journée de promotion.

Ensuite, aussi "invraisemblable", ... et intolérable ... que cela puisse vous paraître, dans sa résolution, l'ONU a bel et bien évoqué ... les "droits des femmes".

En vous souhaitant une excellente soirée, cher hommelibre.

Écrit par : Chuck Jones | 10 mars 2016

Ah, pardonnez-moi, je suis distrait, j'ai oublié un petit détail ...

En accédant au lien qui vous avez vous-même fourni, mais en choisissant la version anglaise, (click sur "English", en haut à droite), vous pourrez noter que l'ONU appelle cette journée ... "International Women's Day" ..., "Women" se traduisant en français par ... "les Femmes" ..., et "Women's" ... par ... "des Femmes", où "des" est la _contraction de "de les"_.

"Devant les prépositions de et à, les articles le et les se contractent en du, des, au et aux. "

http://grammaire.reverso.net/1_1_06_Larticle.shtml

Écrit par : Chuck Jones | 10 mars 2016

@ Chuck:

Comme vous l’avez lu je pense sur le lien, l’ONU a bien commencé à célébrer cette journée en 1975.

L’ONU n’ayant pas vocation de remplacer les gouvernements nationaux il est logique que l’organisation ait « appelé » les pays à célébrer.

Si vous aviez voulu creuser davantage sur ce point (qui n’est pas le sujet de mon billet) vous auriez pu retrouver la trace de la première journée de la femme jamais fêtée, et les raisons du choix du 8 mars.

Un nom officiel est unique. Pour l’ONU, en français, il s’agit de la Journée Internationale de la femme. En anglais, Journée Internationale des femmes. Le reste n’est que spéculations politiciennes et lutte d’influence des différentes obédiences féministes.

Le site d’onufemmes confirme le nom français: Journée internationale de la femme. Que par ailleurs l’ONU ait mentionné « les droits des femmes » est tout aussi abusif puisqu’il s’agit de droits universels. Ce site a d’ailleurs proposé un thème pour 2016: « Planète 50-50 d’ici 2030 ». Thème qui n’a pas été évoqué ce dernier 8 mars…

http://www2.unwomen.org/fr/news/in-focus/international-womens-day


Au fait, merci pour la grammaire. Je vous rassure: je ne vais pas « à le » magasin…

Écrit par : hommelibre | 11 mars 2016

Homme Libre, vous avez le profil d'un manipulateur. Tout est bon pour gnognoter contre les femmes. S'il y a des femmes misandres comme il y a des hommes misogynes, nier à ce point les inégalités, les violences faites aux femmes de par le monde est juste à gerber. TOUTES les femmes ont à craindre des hommes (pas de tous les hommes, heureusement) assez pour ne pouvoir passer sa vie tranquille, même en Suisse, sans être confrontée à des remarques au mieux, des propositions "malhonnêtes" ou des attouchements, et au pire le viol. ça, c'est si elle a le malheur d'être jolie....sinon, ce sont les remarques misogynes de votre genre, des collègues de bureau, des opposants politiques.....
et tout vos billets ne sont qu'un prétexte à assouvir votre misogynie....de temps à autre vous parlez d'autre chose (c'est ça, le côté manipulateur)pour tromper le lecteur......mais votre obsession est de déverser votre misogynie.......des fois, c'est drôle (ma foi, vous êtes intelligent) et parfois moins.....

Écrit par : Chock Junes | 11 mars 2016

...en fait, on croirait que chacun de vos articles est une vengeance.....

Écrit par : Chock Junes | 11 mars 2016

@ Chock Junes

Un procès d'intention n'est pas une démonstration. Quand votre interlocuteur avance des arguments on n'attaque pas la personne mais les arguments. Désolant !

Écrit par : Henri | 11 mars 2016

Cher hommelibre,

- « Comme vous l’avez lu je pense sur le lien, l’ONU a bien commencé à célébrer cette journée en 1975. »

Décidément, y'a un traducteur English-Français à l'ONU qui vous en veut.

En appellant la page que vous indiquez, la version en anglais (que vous pouvez afficher, vous savez, en cliquant sur "English", en haut à droite), l'on apprend que 1975 était en réalité ... "International Women’s Year".

"Year", ca veut bien dire en français ... "année", il me semble, non ?

- « Un nom officiel est unique. Pour l’ONU, en français, il s’agit de la Journée Internationale de la femme. En anglais, Journée Internationale des femmes. »
« Le site d’onufemmes confirme le nom français: Journée internationale de la femme. Que par ailleurs l’ONU ait mentionné « les droits des femmes » est tout aussi abusif puisqu’il s’agit de droits universels.»

Eh bien ... figurez vous que ... apparemment ce n'est pas l'aspect "universel" de ces "droits" auquel semble intéresser l'ONU, puisque l'ONU n'a pas oublié de préciser le sens que l'organisation a souhaité donner à cette journée si particulière, ... et selon le texte _en français_ de la résolution ...

... "pour les droits de la femme", ...

... et les passages suivants du préambule ...

----
"L'Assemblée générale,

Rappelant ses résolutions 3519 (XXX), 3520 (XXX) et 3521 (XXX) du 15 décembre 1975 et 34/136 du 16 décembre 1976,

Prenant en considération que la participation active des femmes, leur égalité avec les hommes et leur progrès sont nécessaires pour assurer la paix et le progrès social, instaurer le nouvel ordre économique international et garantir pleinement la jouissance des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales, ..."
...
"Réaffirmant les objectifs de la Décennie des Nations Unies pour la femme, de la Déclaration de Mexico sur l'égalité des femmes et leur contribution au développement et à la paix et du Plan d'action mondiale en vue de la réalisation des objectifs de l'Année internationale de la femme, ..."
----

... ainsi que les extraits suivants de la résolution elle-même ...

----
"1. Prend acte du rapport du Secrétaire général sur l'application de la résolution 3519 (XXX) de l'Assemblée générale ;

2. Demande à tous les États de ne pas cesser de s'efforcer de créer des conditions favorables à l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes et à leur pleine participation, sur un pied d'égalité, au développement social, ...
...
5. Prie la Commission de la condition de la femme d'envisager, à titre de contribution à la préparation de la Conférence mondiale de la Décennie des Nations Unies pour la femme qui doit se tenir en 1980, ...
...
----

... la résolution 3521 citée ci-dessus faisant référence à la Déclaration de Mexico de 1975 en conclusion à la Conférence mondiale de l'Année internationale de la femme (en anglais ... "Women's year") ... et intitulée ... "Egalité entre les hommes et les femmes et élimination de la discrimination à l'égard des femmes".

http://www.un.org/fr/documents/view_doc.asp?symbol=A/RES/3521%28XXX%29

- « Si vous aviez voulu creuser davantage sur ce point (qui n’est pas le sujet de mon billet) vous auriez pu retrouver la trace de la première journée de la femme jamais fêtée, et les raisons du choix du 8 mars. »

Mais avec grand plaisir ...

http://re-belles.over-blog.com/pages/8_mars_du_mythe_a_la_realite-4695455.html

http://madame.lefigaro.fr/societe/histoires-8-mars-080311-142757

http://www.slate.fr/monde/83839/journee-des-femmes-origine-fete-des-meres-communistes

Écrit par : Chuck Jones | 11 mars 2016

@ Chock Junes

nier à ce point les inégalités, lesquelles j'ai vraiment du mal à trouver ces inégalités dont souffriraient les femmes.

les violences faites aux femmes de par le monde, les violences qui sont faites aux femmes ne sont pas niées, mais c'est leur exagération qui est dénoncée, et celle faite aux hommes est bien niée elle et là ça ne vous émeut pas trop.

"TOUTES les femmes ont à craindre des hommes (pas de tous les hommes, heureusement) assez pour ne pouvoir passer sa vie tranquille, même en Suisse, sans être confrontée à des remarques au mieux, des propositions "malhonnêtes"

à craindre des hommes !!!

mais que font les femmes par rapport au développement, elles ferment les yeux, du machisme dans les banlieues rien, les banlieues sont les nouvelles victimes autoproclamées de la gauche, et comme les féministes sont cul et chemise avec la gauche elles ferment les yeux, en laissant les femmes subir l'obscurantisme.

lire Malika Sorel Sutter elle analyse très bien le sujet.

à une époque les femmes aussitôt dans l'avion de L'Algérie vers la France s’habillaient à l'européenne, cette époque est bien révolue, qu'on fait les féministes rien !!!

Écrit par : leclercq | 14 mars 2016

il y a même une "la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes."

rien que ça l'élimination !!!

http://www.leprogres.fr/france-monde/2016/06/29/122-femmes-tuees-par-leur-conjoint-en-2015?utm_source=direct&utm_medium=newsletter&utm_campaign=le-progres-l-actu-du-mercredi-29-juin-en-un-clin-d-oeil

un nouveau plan triennal qu'est qu'il vont encore nous inventer !!!

et le mensonge continue.

Écrit par : leclercq | 29 juin 2016

Les commentaires sont fermés.