20 décembre 2015

Revue de presse : touche pas à mon identité

Polémique artificielle autour de l’élection d’une blanche Miss France, autre polémique cul-cul sur la chemise edelweis. Des pseudo-débats dont la futilité laisse presque penser que nous serions en temps de paix.


racisme,miss france,identité,chemise,edelweiss,gaussons,étranger,harlem désir,martinique,Marti-nique les racistes!

Gille Verdez est un chroniqueur télé français. Pas très malin à mon goût, mais on  ne peut pas plaire à tout le monde. Je lui trouve des allures de diva fragile des banlieues chic, qui pète puis attend qu’on la regarde. Trop maigre pour avoir des tripes, trop narcissique pour avoir des nerfs, pas assez borderline pour être vraiment intéressant.

Bref il a poussé un coup de gueule après l’élection de Miss France hier. Car les téléspectateurs ont élu une blanche originaire du Nord-Pas de Calais en place de sa préférée, qui était une Martiniquaise bien foncée. Marti-nique-nique-nique. 

Il a tweeté en accusant les gens d’être racistes! Quand on est bête on essaie de ne pas trop se faire remarquer en traitant de racistes ceux qui n’ont pas les mêmes préférences que vous. D’autant qu’en les traitant de racistes il fait lui-même même preuve d’une remarque raciale et d’une incitation à la haine de la blanche parce qu’elle est blanche, et pas assez jolie à son goût! De toutes façons, vu le nombre de laitières, la cacao avait statistiquement moins de chances de gagner. Et puis t’en vois beaucoup des blanches être Miss Martinique? Aucune. C’est quoi ce racisme? Quelle connerie, l’antiracisme sauce médias. Harlem Désir peut être heureux: il a rendu les gens un peu plus con. Ce qui doit le rassurer: il se sent moins seul.

 

 

racisme,miss france,identité,chemise,edelweiss,gaussons,étranger,harlem désir,martinique,Chemise raciste

La chemise edelweis serait donc une marque identitaire raciste. Son interdiction par une enseignante dans une école de Gossau est le gag du moment. Le Matin dimanche en fait un fromage aujourd’hui. L’enseignante considérait le port de cette chemise par un groupe de collégiens comme un affront fait aux étrangers. Il n’en faut pas plus pour que la presse se demande si le racisme a gagné Gossnau. Sans se demander si le port du foulard était vécu comme un affront par les Suisses.

Oh ben, quel pataquès comme aiment à dire les Belges! C’est quoi ce délire? On va devoir maintenant faire attention à ce que l’on porte pour ne pas être traité de raciste? Je propose donc, pour aller au travail, les tongs, la djellaba, le turban, les plumes d’indiens, de manière à ne faire affront à personne. Il faut aussi enlever la croix blanche sur les maillots de la Nati, et porter le costume traditionnel des samouraïs en place de celui des armaillis à la fête des Vignerons.

Quant aux africaines en habits traditionnels colorés du Cameroun, elles sont priées de ne porter que des tailleurs Channel sombres et des chaussures Louboutin même en cultivant leurs champs, pour ne pas faire affront aux touristes européens.

Et dans le Nord-Pas de Calais d’où vient la nouvelle Miss France, ils feront bien désormais de se passer du cirage sur le visage afin de ne pas choquer les téléspectateurs martiniquais.

 

 

racisme,miss france,identité,chemise,edelweiss,gaussons,étranger,harlem désir,martinique,Et la Miss?

Ah ça, une belle française des Flandres: Iris Mittenaere. La région des Flandres produit des femmes souvent magnifiques. Regardez ce menton charnu, sensuel et instinctif. La bouche un peu de travers, ce qui lui permet de parler deux langues à la fois. Les pommettes gaillardes, les yeux brillant, le front haut. Un beau spécimen. 

En plus elle est sortie première du test de culture générale des Miss. Elle est trop forte. Et puis, c’est quelqu’un de bien. Elle affirme vouloir s’engager pour la scolarisation des jeunes filles. Ça, c’est le selfie moral. Mais quelles jeunes filles? Pas en France quand-même, elles ne manquent de rien. Dans quels pays? J’ai cherché dans au moins dix médias: aucune précision sur cet engagement. Blabla. D’ailleurs pourquoi que des jeunes filles et pas des jeunes garçons, qui ne sont pas tous scolarisés dans certains pays? Ah, le clan de la secte féministe a fait une nouvelle adepte admirable. Son story telling vient d’augmenter d’un jeton sexiste.

Elle dit aussi quelque part qu’elle espère faire bouger les choses. Ça ne mange pas de pain. De toutes façons les choses bougent toutes seules, avec le vent. Dommage, je pensais que les flamandes étaient plus malignes que ça. Bon, on ne peut pas être et Miss France et maligne. C’est surhumain.

 

 

19:21 Publié dans Humour, société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : racisme, miss france, identité, chemise, edelweiss, gaussons, étranger, harlem désir, martinique | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

https://www.youtube.com/watch?v=2_Qma8Z0iFw

Écrit par : mikhail | 21 décembre 2015

@ mikhail:

J'ai hésité entre les deux...
:-)

Écrit par : hommelibre | 21 décembre 2015

Les commentaires sont fermés.