27 novembre 2015

Hollande indécent, Fabius mange sa perruque

Après Barak, Fanfrelande est allé chez Vladimir. C’était hier. Vladimir à qui, rappelez-vous, il devait transmettre le message de Barak la Baraque. Message simple: « Vladi, écioute-môa: ou tiou tires sur Daech seulement, ou tiou dégages! »


hollande,poutine,fabius,valls,attentats,daech,assad,Je tourne dans tous les sens

En gros, bien sûr. Fanfan s’est empressé de dire Oui Monsieur et de prendre l’avion pour Moskow. Là il a vu le ruskow. On sait ce qu’ils se sont dit grâce au communiqué de fin, prononcé par Fanfrelow lui-même. Un Fanfrelowski devenu soudain plus poutinien que la smala du Kremlin.

Car s’il dit bien qu’il faut épargner les groupes qui luttent contre Daech (ça ne fait pas grand monde), il dit aussi en clair cette phrase qui plaira peu à Obama: « Nous devons aller frapper les groupes terroristes et Daech. » C’était hier sur France 3, à 5’04 dans le journal du soir.

Donc, contrairement à la doctrine étasunienne, frapper non seulement Daech mais aussi d’autres groupes annoncé terroristes. C’est ce que fait Poutine, non? 

Hollande est mignon en danseuse. Un pas à l’endroit à Washingetonne, un pas à l’envers à Moskow. Après avoir sucé du marshmallow, le voici léchant du caviar. Au fond il doit avoir une grosse fatigue: il se couche partout. C'est l’art de n’énerver personne. À ce point de crainte du conflit, c’est un vrai problème. Et un tel tourniquet politique est indécent.

 

hollande,poutine,fabius,valls,attentats,daech,assad,La grande illusion

Dans le même temps Laurent Fabius admet que pour combattre Daech il y a les bombardement et l’action de troupes au sol. Celles-ci peuvent être à la fois « des forces de l'Armée syrienne libre (opposition), des forces arabes sunnites, et pourquoi pas des forces du régime et des kurdes également bien sûr. »

De grand ennemi à abattre pour cause d’insoumission à l’Arabie saoudite, Bachar el Assad redevient un allié. Le cafouillage, voire la confusion française est à son comble. Elle est à l’image de son président, décidément plus grande erreur de casting de la cinquième république. Surtout après avoir tout fait pour aider ceux qui ont mis la Syrie à feu et à sang.

C'est à croire qu’ils ne parlent que pour donner l’illusion d’agir et se donner à eux-même celle d’exister. C’est tout le régime qui fonctionne à vide. Après les attentats de janvier on allait voir ce qu’on allait voir, tonnait Manu l’espagnol. 

On a vu. On a vu le 13 novembre précisément. On a vu le résultat d’une politique intérieure timorée et de déni. 130 morts, que Hollande aura l’indécence d’aller honorer ce matin alors qu’il a toujours eu peur d’aller mettre son nez dans le caca salafiste français et dans les banlieues abandonnées aux brûleurs.

Least but not last, Mollusque 1er affirmait à Moscou que l’avenir de la Syrie était sans Bachar. Ah bon? C’est la France, puissance néocolonialiste socialiste, qui décide pour les Syriens? Vlad a gentiment rappelé à Franfou que Bachar, ce n’est pas l’affaire de Paris, et qu’il a été réélu en juin 2014. Au cas où il aurait oublié…

 

 

10:31 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : hollande, poutine, fabius, valls, attentats, daech, assad | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Au cas où, voici la réponse que j'ai postée sur le blog de dj :


"Que de poncifs ressassés ! Les mêmes depuis des années.

Par exemple le général Petraeus ...
Comme si pour pallier les mensonges organisés de l'équipe de Georges W.Bush; cette guerre voulue par la convergence de fantasmes personnelles et d'intérêts privés, qui a brisé la vie de temps de soldats américains, alliés et de civils, il avait fallu créer une occupation permanente de l'Irak, afin d'en éviter les inéluctables conséquences locales !

Le monde entier savait que cette guerre était une grosse bêtise, mais la machine de propagande de la maison blanche a orchestré une campagne de manipulation digne des pires états totalitaires.
Implantation de mots , de concepts mensongers de manière forcées dans la tête de la population, pressions sur les contradicteurs, accusations de traîtrises, fabrication de fausses preuves brandies à la face du monde

Tout ceci pour arriver au fiasco annoncé, soit; la déstabilisation durable du moyen orient et même pire, faire le lit à l'arrivée de terroristes dans la région, absents jusqu'alors.

Alors en termes de charlots vous feriez mieux d'y regarder à deux fois avant de manier ces termes !
Ou abandonner une fois pour toute, les remakes de la guerre des gentils cow-boys vs les vilains sauvages indiens.

Poutine et Assad ont bon dos. Affirmer que Bachar a délivré des djihadistes pour justifier "sa" guerre contre des terroristes est typique de la torsion des faits, propre à toutes propagandes. Connaissiez-vous la Syrie sous Bachar avant cette guerre ? C'était un exemple de vivre ensemble dans un climat confessionnel apaisé. Les détenus politiques étaient avant tout des activistes à la solde des frères musulmans ( ce que la France n'a pas osé faire avec les résultats que l'on sait).
Au débuts des troubles, il a accepté l'idée de faire des changements et à libéré des prisonniers politiques en signe d'apaisement. Il n'avait pas encore perçu le complot international qui étaient à l'origine de ce que tout le monde avait pris pour un printemps syrien !

Aujourd'hui, la propagande d'état de la maison blanche est toujours aussi active, elle a même atteint des sommets au débuts de la guerre en Ukraine, qui représente bien des similitudes quant à sa genèse. Il faut dire que la maestria diplomatique russe dans le dossier des armes chimiques était resté en travers la gorge des tenants de grands projets américains. Il fallait bien occuper Poutine sur un autre dossier n'est-ce pas ? "

A par ça; Mollusque 1er est une vraie trouvaille :)))

Écrit par : aoki | 27 novembre 2015

Trouvé dans les commentaires de RTL aujourd'hui concernant Hollande :

"A la vitesse où il tourne sa chemise on devrait lui mettre un alternateur, au moins il serait utile et ça serait une des rares fois où il ferait des étincelles."

Écrit par : aoki | 27 novembre 2015

Aoki: MDR! Excellent.
Et cela signifie que les gens le voient.

Écrit par : hommelibre | 27 novembre 2015

@Homme libre

Bien sûr que les gens le voient, la grosse majorité des commentaires vont dans ce sens, un bon nombre évoquent la démission de l'un ou de l'autre. Un peu partout le ton est railleurs.

Sauf au nouvel obs = pas de commentaires et Libé qui ne traite même pas l'info ... !
Peut être que ces journaux ne sont lus que par leurs propres collaborateurs finalement ?

Bientôt on verra sûrement des commentaires aussi féroces que les vôtres !!!

Écrit par : aoki | 27 novembre 2015

Vivant près de Paris, je m'étais demandé si j'allais mettre un drapeau à la fenêtre. Je n'ai évidemment aucun problème à montrer mon attachement aux trois couleurs et il me semblait que dans ce cas-ci, ça serait une manière de montrer ma solidarité pour les familles. Et puis je me suis dit que ça serait aussi une façon de montrer mon respect des consignes d'un gouvernement que je ne respecte pas du tout. J'ai donc décidé que je pourrais afficher le drapeau bleu-blanc-rouge n'importe quel jour, sauf celui-ci...

Et je m'attendais à voir de nombreux drapeaux fleurir aux fenêtres. Et bien j'ai été surpris de constater que même au milieu du discours de Fanfrelande, on ne voyait pratiquement aucun drapeau à l'horizon. Finalement, je n'en ai vu que 4 ou 5 ça et là... Même au journal de 13h, les cameramans qui se balladaient dans les rues de Paris ont beaucoup peiné à trouver un plan qui montre plusieurs drapeaux en même temps. Comme je ne crois pas un instant que les gens s'en foutent, j'en conclus que beaucoup ont raisonné comme moi. Ca me rassure beaucoup !

Je pense que le nombre de drapeaux aux fenêtres est une image du score que le PS va faire aux régionales. C'est aussi le reflet du respect pour ce gignol qui croit nous gouverner.

Écrit par : Kad | 27 novembre 2015

Et bravo au passage aux familles de victimes, qui malgré leur chagrin, ont décidé de ne pas cautionner le gouvernement en assistant à cet hommage national. Je pense que j'en aurais fait de même.

Bien entendu je réitère mes condoléances à toutes les familles de victimes, quel qu'ait été leur choix quant à leur présence aux Invalides ce matin.

Écrit par : Kad | 27 novembre 2015

@Kad

Effectivement, il semble que pour beaucoup de français se posait la question de manifester son soutien aux familles et rendre hommage aux victimes, sans cautionner le gouvernement.

Toujours à l'aune des commentaires dans les journaux, les critiques pleuvent sur le discours de Hollande, dénonçant récupérations et l'ironie de le voir se poser en père de la nation, alors qu'il n'a rien fait depuis les attentats de janvier.

Il semblerait qu'en plus de manger son chapeau et sa cravate, c'est le drapeau même, qui vient en plat de résistance.

Écrit par : aoki | 27 novembre 2015

"Je pense que le nombre de drapeaux aux fenêtres est une image du score que le PS va faire aux régionales. C'est aussi le reflet du respect pour ce gignol qui croit nous gouverner."

C'est l'illustration du peu, que dis-je, du manque de démocratie qui règne en france. On ne vote pas en fonction de la question posée, on vote pour ou contre le gouvernement ou le président. Il n'y a pratiquement pas d'espace pour que le peuple puisse faire entendre sa voix en dehors des grèves et des manifestations monstres, les deux étant très coûteuses. Une démocratie digne de ce nom proposerait une procédure de destitution comme en Californie et bien entendu les droits d'initiative et de référendum. Mais on ne touche pas à un système féodal, à un système de privilèges en france sans passer par la révolution. A quand la prochaine?

Il faudra qu'un parlement régional ait fait du très bon boulot pour qu'il soit reconduit.

Écrit par : Johann | 27 novembre 2015

Oui vous avez raison, la France n'a d'une démocratie que l'apparence. On y élit des gens en fonction d'un programme politique qu'ils ne mettront jamais en pratique, mais au contraire forceront le passage de lois que les électeurs n'auraient jamais acceptées si on leur avait demandé leur avis. (voir la loi Macron, la réforme territoriale, etc.) C'est des gouvernements successifs qui ont décidé de ne plus jamais organiser de référendums afin d'éviter de voir le peuple refuser leurs propositions comme en 2005 (le dernier référendum jusqu'ici, mais je pense aussi le dernier de l'histoire de la cinquième république...)

On va jusqu'à faire réformes de la constitution sur réforme de la constitution sans jamais demander son avis à la population. La dernière proposition en date qui passera sans doute en force devant l'assemblée nationale, veut offrir un statut donnant indéfiniment un pouvoir étendu au Président. Si ça se passait en Chine ou en Russie, tout le monde crierai au scandale. Mais en France, ça va, c'est le pays de la démocratie, des lumières...

Écrit par : Kad | 27 novembre 2015

Je pense que c'est ça, Aoki. Je prépare un billet sur cet hommage des Invalides – qui mérite si bien son nom... Car on a atteint le fond me semble-t-il.

Écrit par : hommelibre | 27 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.