27 novembre 2015

Attentats: quand on n’a que l’amour… et les Rafales

Ainsi Jacques Brel a été convoqué ce matin aux Invalides. Ce ne pouvait être plus symbolique. Dans l’état où il doit être aujourd’hui il n’a rien à envier aux clients du Petit Cambodge. Les morts enterrent les morts.


Quand on n’a que l’amour...

 

invalide,hommage,attentats,hollande,camélia jordana,genre,sens,marseillaise,jacques brel,amour,bombes,daec,syrie,rafales,Les canons parlent aux canons

Chanson magnifique, émouvante, a retourner les tripes les plus endurcies dans un tel moment. Même Fanfrelande semblait soudain signifiant. Par hasard son visage sonnait juste dans cette circonstance. Comme si, par le massacre des innocents, il avait enfin trouvé un groove dans sa fonction. Comme si la bonne vignette Panini était enfin avec le bon match sur la bonne page. Il pouvait jouer sa ligne de basse, ça collait au morceau.

 

Sauf que…

Sauf que la chanson dit à un moment: « Quand on n’a que l’amour pour parler aux canons ».

Erreur funeste dans le choix de cette chanson. Parce que, non, François Hollande ne répond pas par l’amour: il répond déjà par les canons, ceux-là que la chanson déplore. Les canons des Rafales. Rafales de vent et de feu, Rafales qu’il a débridé dès lors qu’il a déclaré: « Nous sommes en guerre ».

Les canons français ne seraient-ils pas des canons? Les mots ne tiennent-ils plus aux choses? Notez, c’est la suite logique de la dé-naturation, de la désincarnation des êtres et du sens. La théorie du genre veut nous faire croire que les mots ne sont plus les choses, qu’une femme est un homme sur simple décision, sur lubie du moment. C’est la même logique de déconstruction du sens qui est à l’oeuvre ici. Le diable danse sur nos têtes.

 

invalide,hommage,attentats,hollande,camélia jordana,genre,sens,marseillaise,jacques brel,amour,bombes,daec,syrie,rafales,Le gouvernement des Invalides

Donc, on doit le décréter aujourd’hui, les Rafales lancent des fleurs, des tombereaux de fleurs sur Daech. Un missile est un banana split. Une bombe, une plume d’oie échappée des migrations sauvages.

Et l’amour va changer les kalachnikov en épis de blé, les ceintures d’explosifs en guimauve pour les tits nenfants.

Que pensent-ils d’ailleurs, les enfants orphelins, le conjoint survivant des couples brisés, quand ils entendent: « Quand on n’a que l’amour, mon amour toi et moi, pour qu’éclatent de joie chaque heure et chaque jour »? Manquait plus que Charles Trenet: Y’a d’la joie!

La récupération par le pouvoir, qui n’a pas fait grand chose depuis Charlie, est étalée en toute longueur, mais cela je ne le reproche pas: c’était presque obligé. Par contre le choix du lieu est symbolique de ce pouvoir: Les Invalides… 

 

invalide,hommage,attentats,hollande,camélia jordana,genre,sens,marseillaise,jacques brel,amour,bombes,daec,syrie,rafales,La dame aux Camélia

On pouvait chanter la tristesse, bien sûr. Mais sans la Marseillaise, qui appelle à abreuver de sang les sillons de la République. Notez que si Jane Birkin se fend d’une petite phrase: « Serge Gainsbourg était terriblement patriote » (sic), tout est permis. Surtout au son des mâles accents:

 

« Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!
 »

 

Et le refrain:

« Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons »

 

La Marseillaise, patriotisme oblige, est l’exact contraire de Quand on n’a que l’amour, qui est l’exact contraire des bombes larguées par les Rafales.

Ils ont perdu le sens. Il n’y a plus de sens, d’intelligente discrimination des pensées et des actes. Il y a un discours comme sorti des ordinateurs. Fanfrelande ne répète que des mots, ils ne parle pas. Même la Crimée, il n’en parle plus.

La perte de sens. C’est cela, bien plus que les attentats, qu’il faut craindre désormais. Cette cérémonie révèle la profondeur de la dépression intellectuelle, culturelle, philosophique, qui frappe la France. Même Camelia Jordana s’est sentie obligée de faire des effets de voix sur une chanson et dans un moment qui n’en demandaient pas. Et ces choeurs… pitié, assez de massacres, non?

Interprétation lamentable. Cette chanson si belle n’est pas faite pour pleurer. Elle a pourtant pris aujourd’hui le ton d’un Requiem. Pauvre Brel.

 

C’est fini. 

Il n’y a plus rien.

 

 

 

 

Commentaires

A vous lire me vient cette scène au casting tout trouvé

https://www.youtube.com/watch?v=iJgaxfE9dXc

Écrit par : aoki | 27 novembre 2015

:-)))))
Le final est-il prémonitoire?...

Écrit par : hommelibre | 27 novembre 2015

L'indécence n'a plus de limites...

Et tout ce cirque pour essayer de se dégager de sa responsabilité et du laisser aller pendant des années face aux islamistes armés et financés par les grands "amis" qui achètent armes et club de foot. Corruption, corruption et encore corruption...

Écrit par : Johann | 27 novembre 2015

Nous nous focalisons sur la France, de l'abime existant entre le langage du pouvoir et des médias, du problèmes de la radicalisation, de l'islamisation progressive.

En réalité tout ce vacarme ressentis provient de quelques cinglés désocialisés qui se font fournir des armes par un groupes islamisés pour mieux masquer la réalité.

Plusieurs sites d'Afrique du nord parlent du repli de soldats de Daech vers la Libye, les autres résistent dans des souterrains. D'autres sites alertent sur l'enrôlement des petits groupes de djihadistes de la région Libyienne qui viennent grossir les rangs de l'EI.
Tel ce reportage de slate.fr qui y voit la future base principale pour "islamiser" la Tunisie et peut être l'Algérie et qui dénonce le peut de cas que fait l'occident vis à vis de vrais alliés contre Daech; les kurdes.
Il est vrai que l'Otan n'a pas beaucoup protesté contre la Turquie qui les bombarde.

http://www.slate.fr/story/110501/daech-france-leurre-Libye

Écrit par : aoki | 28 novembre 2015

Avant... les hommages funèbres se rendaient à l'église. Au temps présent de notre civilisation intermédiaire ou de transition, on a dressé la tente laïque dans une cour "invalide", avec musiques, chants et textes laïcs. Foin de requiems de Mozart ou de Verdi... pourtant la “crème" de ce qui reste de la civilisation chrétienne.

Écrit par : petard | 28 novembre 2015

Pétard: oui, c'est dérisoire. On va faire couler sa larme pour montrer que l'on est "humaniste" alors qu'on n'est que sentimental narcissique. La démocratie laïque n'a à offrir qu'une chanson sentimentale inadaptée. On crée des sortes de rites au fur et à mesure sans que ces rites aient encore la force d'une fondation commune, d'un sens collectif, d'une racine historique.

Écrit par : hommelibre | 28 novembre 2015

Aoki, article sidérant en effet. Daech est à un point avancé de contrôle de la Libye. C'est une hydre, organisée, financée, attractive, qui vit par la terreur. On n'est pas sortis de l'auberge.

Écrit par : hommelibre | 28 novembre 2015

C'est le nouveau modus vivendi; on fait vibrer la corde de l'émotion à tout va! Pendant ce temps-là ils peuvent faire n'importe quoi, le pire et en tout cas pas le meilleur, et tout le monde n'y voit que du feu!!!!! (ou comment manipuler la parole et tout le monde s'y perd)!

Écrit par : Corélande | 28 novembre 2015

Vous avez vu comme la cote non pas de mailles du Roi Luis 16 allias hollande a regrimpé dans les sondages ? quand on voit sa cour de ministres on se croirait revenu au temps de la Célèbre Conciergerie !
Cette gouvernance fait penser à un vaste poulailler surveillé par les Fondamentalistes ou les Scientologues !

Écrit par : lovejoie | 28 novembre 2015

La France prie alors qu'elle devrait réfléchir et agir. Produire du sens plutôt que d'écouter et suivre ces religieux de tous poils.

"La France prie alors qu'elle doit penser" (M. Onfray) OK à 100 %

Dieu trahit, ah oui, on se demande ce qu'il fait depuis son invention par les Sumer et les Pharaons, tricoté par les prêtres et moines au service du roi. A part ça rien de nouveau en enfer ou au paradis, c'est le désert. Les monarchies islamiques jouissent de l’abêtissement de leurs croyants. Ils ne sont pas les seuls. Seul le peuple a du sens avec ses élites, ses entrepreneurs, ses chercheurs et peu produire du sens, quitte à passer par la violence.

Les guerres de religions ont fait des dizaines de millions de morts, il serait temps de les châtier.

Il serait temps également de réfléchir par soi- même et combattre les croyances, l'islam et ses adeptes -non -musulmans. Ce serait un premier pas pour l’avenir de nos petits- enfants. En cela, le christianisme ne joue pas son rôle puisqu'il s’est politisé au point d’être moribond lui aussi dans son enfer et son paradis.

Il faut de nouveaux penseurs aux lumières du 21 ème siècle, indépendants, maîtrisant parfaitement l’histoire de l’humain et des civilisations dans un esprit scientifique.

La France n’a rien à voir avec Hollande et sa gauchiasserie. Les français se sont fait avoir par manque de réflexion, trop habitués à se laisser berner par les escrocs de l’inconscient, les illusionnistes religieux et la greffe des croyances. Toute l’Europe est touchée par ce cancer, la Suisse le sera à un moment ou à un autre puisque elle soutient « le vivre ensemble » avec un islam nazis et conquérant au nom du dieu hibou.

https://salembenammar.wordpress.com/2015/11/27/a-chaque-fois-quun-djihadiste-passe-a-lacte-les-musulmans-moderes-jubilent-de-joie/

Il y a même des -non -musulmans qui se réjouissent sur les plus de 600 victimes, c’est dire que le cerveau est bien atteint, l’avenir bien compromis.

Ou est le bon sens >>>>>> islam

Écrit par : Pierre NOËL | 28 novembre 2015

Je ne vous suis pas du tout quant à votre point de vue sur l'interprétation de "Quand on a que l'amour". Au contraire de vous j'ai trouvé superbe. Persuadé même que Brel aurait été très fier. J'ai aussi été sensible au choix délibéré des interprètes...pas anodin.

Écrit par : Duval | 28 novembre 2015

Alors nous ne sommes pas d'accord André.
Le texte n'est pas approprié, parler aux canons pendant que les Rafales envoient un déluge de feu est incohérent et un peu schizo, et les effets de voix narcissiques sont juste déplacés.

On a besoin de rites collectifs pour se retrouver sur des fondamentaux. Celui-ci n'a pas cette valeur à mon avis. L'émotion ne véhicule aucun fondamental culturel, c'est une décharge sur n'importe quoi.

Ici c'est un rite émotionnel seulement, consumériste, ne rappelant rien des fondamentaux de la collectivité (l'amour ne construit pas une société, sauf chez les bisounours). Brel reste un de mes préférés, mais là non, vraiment pas. Et pas celle-là qui est une de ses chansons les plus "faciles".

Il y a des musiques sacrées qui rappellent à la permanence et à la conscience. Des musiques écrites pour cela et qui ont porté et portent cette profondeur de l'être. Brel n'a quand-même pas été adoubé par la société pour être le catalyseur des valeurs occidentales et le médiateur de nos rites de réparation.

Écrit par : hommelibre | 28 novembre 2015

Ce "sang impur" qui abreuve nos sillons....

Lorsqu'il s'agit du sang de soldats d'une armée composée d'êtres humains, d'hommes qui souhaiteraient sans aucun doute être chez eux avec les leurs:

ce "sang impur" de l'"ennemi", à part les décideurs en vue de leurs gains et profits de guerres, quel "ennemi"?

Soldats-esclaves des décideurs de guerre!

Quel serait, s'il coulait au lieu de le faire couler par les soldats-esclaves, à qui appartiendrait ce "sang impur" dont "nos sillons" s'ils le pouvaient se passeraient?!

Celui des soldats-esclaves ou celui des décideurs-chefs de guerre?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 28 novembre 2015

Suis-je le seul à considérer que cette cérémonie des invalides à qqch d'indécent?

Les personnes massacrées ne l'ont pas été pour la france, mais à cause d'elle. De ces dirigeants qui ont fait preuve de laxisme dans le contrôle des islamistes, du trafic d'armes, dans les procédures d'infiltration, dans la diminution des effectifs policiers, douaniers et de renseignements, dans le refus de collaborer avec les autorités syriennes, dans la gestion des fiches S, etc., etc. Qui n'ont pas pu ni su protéger ses citoyens. Il suffit de lire le dernier numéro du Canard. Et que veut dire de ne pas reporter les élections tout en proclamant l'état d'urgence? Jouer sur la peur? Créer ou maintenir un état de peur? Ne pas laisser au peuple le temps de prendre du recul et de faire la part des choses? On interdit les manifestations. Et les regroupements des citoyens pour aller voter, ça ne pose pas de problème de sécurité? Et que penser du déplacement typiquement bureaucratique d'un juge compétent en matière de terrorisme vers les affaires familiales?

Le 11 janvier a été enterrée la liberté d'expression, hier l'état de droit. (Cf. militants écolos chez qui on va chercher des armes de guerre [en attendant d'en apporter soi-même?], cf. the Pepper Grill story.)

Et puisqu'on parle de Jacques Brel, instrumentalisé à contre-temps comme l'analyse très bien John, je propose de leur jeter à la face à tous:

http://www.dailymotion.com/video/x1a25x0_jacques-brel-les-singes-live-feat-daniel-janin-et-son-orchestre_music

Écrit par : Johann | 28 novembre 2015

Johann,

Je partage votre point de vue sur ce qui n'a pas été fait dans les temps. Je pense l'avoir dit ailleurs. A cause d'une mollesse politique, d'un manque de volonté, entre autres, les choses se sont aggravées en France. L'Etat s'est couché. Ne pas faire de vagues, tel était le crédo. Ils ont le tsunami. On est descendu d'un cran dans l'aliénation de la notion même d'Etat. Ils tentent encore de reprendre le fil du spectacle, ils vont tout faire pour que tout revienne comme avant. Il semble par contre que le FN profite de la crise, à voir dans les urnes bien sûr, et MLP commence à monter de thématique dans son discours, en étant plus calme. Elle pourrait ramasser la mise. Il suffirait qu'elle affirme sa force, sa convictions, sans gros éclat mais sans faiblesse, et qu'elle rassure. Je crois qu'elle l'a compris. Si elle se met à sillonner la France elle va attirer de plus en plus de monde. Rien n'est impossible aujourd'hui pour elle.

Écrit par : hommelibre | 29 novembre 2015

Je vais être cynique. Il semblerait que dans la configuration actuelle la meilleure chose qui puisse arriver à la France soit une nouvelle cohabitation: MLP à la présidence et Juppé comme PM, car elle n'aura jamais une majorité de députés. Avec elle un renversement d'alliance est possible: sortie de l'otan et fort rapprochement avec la Russie. Restera plus qu'à se débarrasser de la merkel, par les urnes bien sûr. Bon, scénario irréaliste vu que l'umps est toujours majoritaire, hélas. Personnellement je ne vois plus de différence entre ces deux partis. Bref, la france est dans le caca et il ne sera pas facile d'en sortir. L'autre n'a plus qu'une carte à jouer: prolonger l'état d'urgence jusqu'en 2017 et multiplier les cérémonies invalides.

Écrit par : Johann | 29 novembre 2015

Johann je suis d'accord. Pour moi tous ces jeunes et moins jeunes ont été fusillés, point!
Ce gouvernement, et même le nôtre se sont "les vichistes" de l'époque sombre de la seconde guerre mondiale!

Un gouvernement qui se retourne contre ses citoyens, (merkel avec sa porte ouverte aux migrants, hollande tout faire pour éviter la montée du FN) quelque soit la méthode, ne mérite que ce qualificatif et rappel honteux!

L'Europe est à la dérive et nous sommes entrés dans l'horreur guerrière. Ce qu'ils ont voulu, voire programmé par leurs incompétences crasses laxistes et leurs manque de courage à diriger avec autorité et digité!

En un mot, le retour du nazional-sozialisme dans sa toute sa splendeur!

Dégout, dégout, dégout pour toute cette gauche UE sirupeuse!

Écrit par : Corélande | 29 novembre 2015

Tout-à-fait dans le sens de mes commentaires postés ici et là...

Écrit par : Patoucha | 29 novembre 2015

Si je n'avais pas d'enfants (et s'il n'y avait pas tous les autres enfants du monde trahis par les faiblesses et les turpitudes de leurs ancêtres) je considérais tout ce cirque que comme un de ces innombrables épisodes de l'Histoire, "plein de bruit et de fureur", comme l'a écrit Shakespeare, et non pas "plein de bon sens et d'humanité", comme nous le voudrions … et je m'en foutrais.
Mais la vérité m'oblige à me reconnaître comme un membre de cette humanité, et l'honnêteté à reconnaître que mon monde fantasmé à moi n'aurait peut-être pas été meilleur, comme l'a dit l'a dit Pangloss.
Car, et en cela les religions ont raison et cela fait leur force, même si leurs constructions explicatives ne sont que des fantasmagories, les désirs, les appétits et les faiblesses de caractère et d'intelligence que nous dénonçons très justement comme étant à la source des malheurs de ce monde, nous les portons tous en nous, hélas.
Mais il est très important aussi que nous le niions, pour faire vivre l'illusion d'un monde meilleur qui n'a jamais existé.

Écrit par : Mère-Grand | 29 novembre 2015

@ Johann

"dans la diminution des effectifs policiers"

en parlant de manque d'effectifs comme unique cause, ça permet de cacher la réalité.

http://www.lepoint.fr/societe/denis-policier-a-la-bac-le-flic-est-un-sous-citoyen-28-07-2010-1219604_23.php

Écrit par : leclercq | 29 novembre 2015

"les désirs, les appétits et les faiblesses de caractère et d'intelligence que nous dénonçons très justement comme étant à la source des malheurs de ce monde, nous les portons tous en nous, hélas."

Vous voilà bien pessimiste! Les religions n'ont dénoncé ce que vous énumérez que pour mieux dominer, par pure hypocrisie. Elles ont toujours justifié les conquêtes, les guerres et les massacres et la domination des riches sur les pauvres. Par leur "croissez et multipliez, emplissez la Terre", elles sont actuellement à la même source des problèmes, car la surpopulation est insupportable. Et les seules régulations que nous avons connues à ce jour sont famines, épidémies et guerres. Un prince philosophe vaudrait mieux qu'un monarque élu. Vous parlez d'un "choix" pour 2017... En fait le choix est totalement fictif. Et finalement les citoyens n'ont sans doute pas tort de boycotter des élections bidons (cf. 2012, un entubage de première). Alors les "appétits" que vous dénoncez ont une réalité: 1% de la population possède 50% des richesses mondiales. Et parmi ces richesses l'accès et le contrôle des médias pour faire croire que nous vivons dans le meilleur des mondes possible, et pour mentir à longueur de colonnes afin de préserver cet accaparement des richesses mondiales. On a menti au monde entier au sujet de l'Irak, maintenant on ment de même au sujet de la Syrie. Chrétiens d'Orient: par pertes et profits pour le profit d'une minorité, antiquités moyen-orientales: pillées, toujours pour le profit.

Alors non, ni vous ni moi ne voulons prendre la place des salopards qui sont à l'origine de ces guerres et de ces massacres, ni vous ni moi pétons plus haut que notre cul. Nous voulons seulement vivre en harmonie dans un monde qui ne serait pas pillé et dégradé par la folie furieuse de ceux qui veulent toujours plus, plus de pouvoir, plus d'argent, plus de profits, plus de morts. A mon avis des malades mentaux, qui plus est retors et menteurs.

Écrit par : Johann | 29 novembre 2015

Etonnant John!
C'est exactement ce que j'ai pensé de cette mise en scène pitoyable. Un vrai cirque! Que dire de plus, sinon que Brel, contrairement à ce que dit Duval, devait se retourner dans sa tombe! Pour QUI était dédiée cette chanson? Pour le "multiculturalisme" échoué? Pour le "pas d'amalgame?" Pour ces morts que nous devons à l'incurie de ce gouvernement? Ou plutôt pour envoyer un message aux terroristes sanguinaires qui devaient bien rire. Leur parler d'amour alors qu'ils ne connaissent que la haine et l'amour de la mort?!!!!

Une honte de plus au palmarès de cette France là!

Écrit par : Patoucha | 29 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.