24 octobre 2015

Quand Christiane Taubira faisait l’apologie des races

Cette fois c’est Christiane Taubira, Ministre française de la Justice, personne sectaire, clanique et clivante, que l’on découvre faisant l’apologie de la race. Nadine Morano n'a rien inventé. Mais elle est attaquée, pas les autres. Deux poids deux mesures?

 


race,race blanche,morano,taubira,racisme,onu,esclavagisme,traite orientale,colonisation,Néo-racistes décomplexés

 

On sait qu’à Genève deux partisans de gauche, Omar Azzabi et Catherine Thobellem, se sont permis récemment de stigmatiser les élus de race blanche sans que la presse ne dénonce ce néo-racisme décomplexé. On dirait que Nadine Morano, bien que décriée, leur a donné des ailes. D’autres blogueurs sur ce portail vomissent impunément leur haine de l’homme occidental, entendez par là le colonisateur blanc, ou tiennent des positions délibérément communautaristes. 

 

On sait aussi, j’en ai parlé, que la directrice de France 2 et le CSA tiennent des positions ouvertement néo-racistes anti-blancs et sexistes misandres. Tout ce qui couvait, que l’on savait dans de petits cercles ou que l’on pressentait, est ainsi révélé au grand jour.

 

 

Le cas Taubira

 

De Christiane Taubira j’ai déjà documenté la posture ouvertement anti-occidentale sur la traite négrière. Elle a refusé ouvertement de mentionner la traite arabo-musulmane (et intra-africaine, la mère de toutes les traites négrières), afin, dit-elle, de ne pas traumatiser les jeunes beurs. Pour mémoire, voici la petite phrase de Madame Taubira: « Il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes. » 

 

race,race blanche,morano,taubira,racisme,onu,esclavagisme,traite orientale,colonisation,

On se souvient peut-être de sa gestion laxiste de l’affaire du mur des cons, où des magistrats de droite étaient impunément stigmatisés et injuriés par un syndicat minoritaire de gauche. Lequel syndicat minoritaire est en réalité le clan de Taubira, comme le rappelait un invité de C dans l’air il y a deux jours.

 

On connaît moins sa posture ouvertement anti-masculine. Lors d’un discours à Marseille en août 2013, devant l’assemblée d’été des Verts, elle a déclaré: « Si nous cédions à la tentation de s'en remettre aux discours martiaux, aux grandes menaces, à la virilité intimidante. » avant de citer Aimé Césaire.

 

 

La race de la ministre

 

Taubira, prétendue humaniste, en réalité sectaire, faisait elle-même l’apologie des races en 1993. Voici ce qu’elle disait à propos de la Guyane:

 

«  C’est-à-dire que toutes les races et toutes les communautés de la Terre se sont rencontrées et leur sang coule dans mes veines (...) Nous sommes les Créoles, nous sommes une race indescriptible, c'est merveilleux. »

 

race,race blanche,morano,taubira,racisme,onu,esclavagisme,traite orientale,colonisation,Elle reconnaît bien une race créole issue des autres races de la Terre.

 

Je rappelle que le terme de race doit bien désigner un objet réel puisqu’il est mentionné dans le premier article de la Constitution française, et surtout dans le deuxième article de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme:

 

« … sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. »

 

 

Précautions

 

La race est donc une catégorisation des humains. Elle est proche de la notion d’ethnie. Si le fondement biologique très peu marqué (on parle aujourd’hui en biologie de groupe d’ascendance) on identifie sous ce terme des morphotypes visibles (couleurs, faciès), un risque de pathologies spécifiques (thalassémie péri-méditerranéenne), des répartitions géographiques et des caractères propres liés à de longues périodes de colonisation de territoires spécifiques. 

 

Toutefois il faut remarquer la plasticité de certains caractères biologiques, comme la couleur de la peau qui s’est éclaircie dans les populations ayant quitté l’Afrique. 

 

race,race blanche,morano,taubira,racisme,onu,esclavagisme,traite orientale,colonisation,

L’utilité pratique de ce terme est aujourd’hui peu évidente sauf pour désigner une origine ou une appartenance prévalente ou une ascendance. Elle reste en usage dans le langage populaire. 

 

Le terme ayant connu une connotation politique discriminante et criminelle à l’échelon des nations, il est aujourd’hui suspect et de ce fait moins utilisé. Toutefois l’usage du mot race ne signifie pas une quelconque subordination d’un groupe par rapport à un autre, ni une volonté de dénigrement chez ceux qui l’utilisent. 

 

Bien que subdivisée en catégories diverses: raciales, ethnoculturelles, nationales, géographiques, sociales, sexuées, l’espèce humaine est biologiquement une. Il ne peut dès lors exister de race pure. De plus le choix politique des nations modernes et de leurs représentations collectives (agences de l’ONU) est que tous les Hommes sont égaux. Ce choix est une marque de respect mutuel, un fondement pour réduire les tentatives de domination entre les groupes, et une volonté de paix sur la Terre.

 

N’oublions pas également que le mot race a une signification culturelle, littéraire et poétique à des lieues de toute tentative de domination, alors qu’elle est émotionnellement et intellectuellement discriminante. Et que le Sénégal reconnaît la notion de races.

 

 

 

 

 

 

 

11:02 Publié dans Philosophie, Politique, société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : race, race blanche, morano, taubira, racisme, onu, esclavagisme, traite orientale, colonisation | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

On lui pardonne car elle est ... créole ...

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 24 octobre 2015

On pardonne au raciste DUMITRESCU car il est roumain

Écrit par : JMC | 24 octobre 2015

JMC, vous auriez du lire ceci ...

«Nous sommes les Créoles, nous sommes une race indescriptible, c'est merveilleux.»

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 24 octobre 2015

John, tu aurais pu faire les présentations ... car je ne connais pas ce "JMC", qui lui, semble me connaitre ... mal, mais enfin ...

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 24 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.