17 octobre 2015

Taxe Tampax à la trappe

Le mari de Georges Sand, qui était une femme, n’a pas obtenu gain de cause. Même l’appui de la présidente de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale française, Catherine Coutelle, n’a pas suffi. La taxe sur Tampax, Always, oncle Vania et autres décorations d’intérieur n’a pas passé la rampe des députés.

 


tampax,règles,tva,Les faits

 

Un groupuscule féministe nouveau venu, le collectif Georgette Sand, s’est fait connaître en critiquant la différence de prix des rasoirs jetables pour femmes et hommes. Ce groupe avait probablement besoin d’exister et de placer une ou deux militantes dans une orbite gouvernementale, comme ce fut le cas pour Caroline de Haas. L’ancienne présidente d’Osez le féministe s’est faite embaucher par la pitbulle du Conditionnement National, Najat Vallaud Belkacem.

 

Puis le collectif s’est mis en tête de continuer à faire sa pub avec les tampons hygiéniques et autres serviettes jetables. Ces produits sont taxés à 20% de TVA. Elle demandaient l’application du taux accordé aux produits de première nécessité: 5,5%.

 

Malgré l’habituel lobbying féministe elles n’ont pas eu gain de cause. Le gouvernement n’a pour une fois pas cédé aux sirènes hurlantes. Certaines y voient bien sûr la main boudinée des hommes, majoritaires au parlement. Le ministre a été plus pragmatique: il ne veut pas perdre les 55 millions d’euros de recette sur ces produits, et il veut faire respecter l’égalité. La TVA est donc maintenue au même taux que la crème à raser pour hommes.

 

 

Commentaires

 

Le collectif n’est pas content. Il pense que les tampons sont plus indispensables que la crème à raser. « Avoir des règles n’est pas une option ». En effet. Mais selon votre travail la barbe n’est pas non plus une option. Sans compter que certaines femmes n’aiment pas, mais pas du tout la tampax,règles,tva,barbe. Les Georgettes veulent-elles briser des ménages? Ou préfèrent-elles la virile mode djihadiste?

 

A quoi elles ajoutent que les femmes aussi se rasent, parfois. Alors ça, ce n’est pas une option. Une portugaise poilue de partout donne un air de jungle à votre chambre à coucher. Pas besoin de prendre l’avion pour jouer à Tarzan. Un CD avec des bruitages suffit.

 

En plus l’épilation au rasoir n’est pas terrible. Mieux vaut la cire ou l’épilation définitive. Ça ne pique pas les douces lèvres masculines, toutes occupées à chercher le bouton de l’ascenseur.

 

Le cas des femmes à barbe peut cependant être reconsidéré. Cette hyperpilosité étant anormale on pourrait demander le remboursement des frais de nettoyage et de débroussaillage par la Sécu ou les caisses maladie.

 

Quant aux tampons ou serviettes, ils ne sont qu’une option parmis d’autres. La coupelle est moins chère sur la durée. De plus en plus de femmes y ont recours. 

 

Néanmoins je me méfierais: les Georgettes pourraient bien confondre la coupelle avec un entonnoir et la poser sur leur tête. Ce qui ne sert à rien en période de règles. Pfff… il faut que ce soit un homme qui leur rappelle cela…

 

 

 

PS: Si elles invoquent l’écrivain Georges Sand, je peux bien citer Tchékov et Oncle Vania, qui n’a cependant rien à voir avec une pub pour serviettes hygiéniques.

 

 

15:09 Publié dans Féminisme, Humour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tampax, règles, tva | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Un grand merci pour le fou-rire provoqué par votre texte !

Les héritières du MLF ne manquant pas d'audace, on peut raisonnablement se poser la question si elles font ce qu'elles disent et écrivent ... :-))

Bonne journée à tous

Écrit par : Lise | 18 octobre 2015

Merci Lise!
:-)))

Bonne journée à vous aussi.

Écrit par : hommelibre | 18 octobre 2015

Les commentaires sont fermés.