14 septembre 2015

Allemagne : le coeur ne suffit plus

La région de Munich dit stop. Elle ne peut plus. Le coeur à des limites, celles de la capacité d’hébergement. Le ministre de l’Intérieur bavarois l’a annoncé hier. Il a aussi évoqué un autre aspect.


réfugiés,europe,syrie,allemagne,merkel,Retour au sol

 

«Nous devons avoir des contrôles plus forts, car nous avons constaté ces derniers jours que beaucoup de ceux qui arrivaient n'étaient pas de vrais réfugiés.»

 

Qui sont-ils alors? La réponse est-elle à décrypter dans cette phrase du ministre:

 

«Ça n'a vraiment aucun sens, même pour les réfugiés, de laisser se former un tel chaos, et il en va dans le même temps aussi de la sécurité en Allemagne.»

 

Reconnaissance du chaos, donc de l’impréparation du pays à accueillir autant de personnes en si peu de temps. Mais surtout menace sur la sécurité. D’où vient cette menace? D’opposants à cet accueil massif? De personnes qui ne sont pas des vrais réfugiés? Et quelle est-elle? Emeutes? Attentats terroristes? Fossé culturel entre l’Europe aux racines chrétiennes et le Moyen-Orient musulman, et aux imaginaires si éloignés?

 

 

En une semaine les réfugiés sont passés du statut de chance pour l’Allemagne à celui de menace. On n’en sait pas plus pour le moment. On constate que le coeur, l’élan solidaire cède rapidement la place au territoire, à l’organisation, au disponible, à la sécurité et au rétablissement des frontières.

 réfugiés,europe,syrie,allemagne,merkel

Le coeur ne suffit plus. L’accueil à l’aveugle n’a pas forcément protégé ceux qui en avaient le plus besoin.

 

L’Allemagne, et la France avec elle, demandent le rétablissement du contrôle aux frontières par les pays où arrivent des réfugiés, avec la mise en place de centres d’enregistrements. En clair ils demandent que soit rétabli le respect de l’intégrité territoriale européenne. 

 

Où iront les prochains arrivants? J’insiste: l’Arabie saoudite est très riche et dispose de beaucoup de place. La proximité géographique offre une sécurité de voyage et inciterait les réfugiés à retourner par la suite sur leur terre d’origine. Leur homeland. Leur territoire, là où ils pourront dire: «Je suis chez moi.»

 

 

L’on doit donc séparer l’urgence du long terme et réfléchir réellement à ce qui sera le mieux, pour eux et pour l’Europe. Car, quoi qu’on en dise, la terre, le territoire, a encore et toujours de l’importance dans le coeur des hommes. Nous sommes tous nés quelque part. 

 

 

Images, cliquer pour agrandir.

1: Caspar David Friedrich,  Neubrandenbourg, 1816-17 (on reconnaît le ciel particulier, jaune teinté d'ocre, à la Turner, dû aux particules du volcan Tambora explosé en 1815; 2: Oman, djebel Akhdar.

 

 

20:47 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : réfugiés, europe, syrie, allemagne, merkel | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

L'Arabie Saoudite a quelques problèmes financiers avec la chute du prix du pétrole et encore plus avec le problème yéménite qui constitue une guerre, à ajouter son wahhabisme qui n'est pas éloigné de l'obscurantisme Daesh.

Pas de quoi attirer des syriens en quête de sociétés plus propices à la vie.

Écrit par : pli | 14 septembre 2015

Mme Merkel a voulu jouer à "agence de voyages" et s'est ... plantée !

Il ne suffit pas d'offrir de l'eau, des bonbons (!), etc... à ces réfugiés, il faut assurer le suivi : l'apprentissage de la langue, l'éducation pour les enfants et les adolescents, prévoir des habitations, des écoles, des transports publics améliorés, etc...

Les infrastructures coûtent chers, même très chers à la collectivité, les dépenses sociales pour ces réfugiés deviennent vite très élevées et l'on ne peut qu'approuver la décision le week end dernier des autorités bavaroises d'avoir dit "stop".

Écrit par : Lise | 15 septembre 2015

John, vous les envoyez vers les Saoud, donc la secte Wahabite. Ils seront des esclaves, des étrangers corvéables à merci, tous musulmans ou musulmanes qu'ils et qu'elles sont peut-être... On n'ose même pas imaginer le sort réservé aux autres communautés religieuses.

Écrit par : pachakmac | 15 septembre 2015

Il y a moyen de contourner les problèmes et de les protéger.
Sont-ils mieux à traverser la Turquie qui les laisse aller se noyer?

Écrit par : hommelibre | 15 septembre 2015

Lise, la décision allemande devrait justement démontrer la nécessité de réfléchir à l'après et au suivi. Espérons que ce soit le cas. Car il ne faut pas rêver: l'implantation définitive en Europe sera loin d'être une partie de plaisir pour eux.

Un bon article sur lequel je reviendrai probablement:

www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/syrie-les-americains-mentent-l-etat-islamique-est-en-expansion_1079391.html#xtor=AL-79-%5Barticle%5D-%5Bconnexe%5D

Il montre que les réfugiés dans un des camps en Jordanie sont essentiellement des paysans qui veulent retourner en Syrie:

"Ils sont différents de ceux que l’on voit en ce moment dans les reportages télévisés. Toutes proportions gardées, les gens qui s’accrochent aux trains, qui marchent sur les routes d’Europe, qui viennent s’échouer sur les côtes de Grèce ou d’Italie, ont un capital social. Majoritairement, ce ne sont pas des pauvres ou des déshérités, ils sont souvent professeurs, médecins, ils exercent des professions libérales."

Écrit par : hommelibre | 15 septembre 2015

@ Hommelibre : tout à fait d'accord avec vous.

Écrit par : Lise | 15 septembre 2015

@ Hommelibre : tout à fait d'accord avec vous.

Écrit par : Lise | 15 septembre 2015

Je devrais ricaner sardoniquement devant l'effondrement du story telling angéliste "L'Allemagne, terre d'accueil des réfugiés" mais la situation actuelle est trop triste pour cela... Sinon, Caspar David Friedrich est vraiment un merveilleux peintre, accessible et mystique à la fois.

Écrit par : F-Cat | 16 septembre 2015

Prendre le temps de s'informer plutôt que de regarder les infos à la TV:

http://www.breizh-info.com/30671/actualite-internationale/immigration-et-crime-organise-le-rapport-choc-qui-accable/

Écrit par : Corélande | 16 septembre 2015

Un autre lien sur des informations qui sont moins reprisent par la presse :
http://www.opex360.com/2015/09/16/la-formation-des-rebelles-syriens-moderes-par-les-etats-unis-fiasco/

Écrit par : Lafaux | 17 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.