10 septembre 2015

Officiellement guéri

La doctoresse me reçoit avec un peu d’avance. Elle m’invite à prendre place. Elle est souriante. Elle me dit d’emblée: «Les résultats sont bons». Elle montre l’écran de son ordinateur.


cancer,pancréas,hôpital,geneve,expérience,résilience,Les marqueurs sont au plus bas. Le résultat du dernier scan est excellent. Elle dit encore: «Notre suivi s’arrête aujourd’hui. Vous êtes officiellement guéri.» Elle m’examine une dernière fois, me pose les questions nécessaires et me raccompagne.

 

Cinq ans et demi après l’opération d’un cancer du pancréas l’épisode est médicalement clôt. Cinq ans, le temps de suivi après lequel on ne craint plus de récidive.

 

J’avais tenu un journal sur ce blog lors de la découverte de cette tumeur maligne dans la tête de mon pancréas. Dans ma démarche de naturopathe je voulais mettre des mots sur la maladie, lui donner un sens plutôt que la subir. Pour moi-même et pour ceux qui traversent ce genre de maladie. 

 

Le cancer du pancréas est un des plus durs. Mais je suis vivant. Je remercie le service d’oncologie de l’hôpital cantonal de Genève pour son excellence, et l’ensemble du personnel soignant, compétent et attentif.

 

cancer,pancréas,hôpital,geneve,expérience,résilience,

Je remercie la vie d’être là, de pouvoir faire des choses qui me passionnent, de voir encore la belle lumière du jour sur les paysages que j’aime, de partager de bons moments avec des amis, de participer aux débats du monde.

 

Depuis, à cause de la maladie et d’une autre épreuve qui l’avait précédé, j’ai réorienté ma vie. Ma résilience m’a ramené vers la créativité artistique. Monter sur scène la semaine prochaine et jouer mes textes fait partie de cette résilience. Et aussi écrire et composer des chansons. Je pourrais également donner des conférences-témoignages auprès de malades, si une institution en voyait l’usage. J’aime être utile.

 

Hier en revenant de l’hôpital, je prenais le tram par hasard avec la directrice du WWF, Sylvia Leuenberger. On sait ici mes désaccords avec cette association. Mais elle est une personne que j’apprécie indépendamment des désaccords. Nous ne nous étions pas croisés depuis des années. Nous avons parlé de la mort, de la vie, du conflit. Son expérience personnelle l’a conduite à refuser les conflits de personnes. Ce n’est pas mon cas. Sur ce point le cancer ne m’a pas fait changer. Je les accepte quand je pense c’est juste. Chacun fait avec ce qui lui semble juste. Chacun fait son chemin. Et au bout de cela la mort, qui survient un jour, n’est rien d’important.

 

cancer,pancréas,hôpital,geneve,expérience,résilience,Nous avons parlé des arbres, de leur importance pour la Terre et pour notre âme. Les beaux paysages font partie de ma nourriture intérieure.

 

Je remets ici le pdf de mes réflexions 2009-2010 sur mon expérience du cancer, et ici le lien vers mon site personnel sur mes activités créatives.

 

La vie est toujours devant. Après le spectacle Grrr…, j’ai d’autres projets, dont la finalisation de mon deuxième CD à paraître en 2016. Et encore bien d’autres choses.

 

 

Quelle que soit la couleur du passé, un jour les plus grands drames ne deviennent que des « moments » de notre vie, des expériences. Peu importe le temps que cela prend. Les heures et les années devant soi sont toujours claires. La page de demain est blanche, seul mon livre personnel a un titre: mon nom, qui est le nom de mon père et de ma mère. C’est mon histoire jusqu’à ce jour. La suite reste à écrire.

 

 

 

___________________________________________________________

 

 

PhotoGrrr-07.jpg16, 17, 24 et 25 septembre à 20 heures.

Au théâtre Micromégas à Ferney-Voltaire. Toutes les informations utiles et un plan d'accès se trouvent ici sur le site dédié. Petite salle: réservations recommandées par internet ou auprès de l'Office du Tourisme de Ferney-Voltaire (voir le site). Des places seront toutefois disponibles à l'entrée dès 19h45. 

Merci de faire circuler.

 

 

22:15 Publié dans Guérison, Santé | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : cancer, pancréas, hôpital, geneve, expérience, résilience | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Officiellement guéri !" Voilà une phrase qui dois sonner merveilleusement aux oreilles après un cancer du pancréas. Cela n'arrive pas si souvent !

Il n'y a pas de thérapeutiques particulières qui guérisse un cancer.
C'est la cohérence et la ressource personnelle qui est indispensable pour gérer aux mieux tous les paramètres en jeux, et choisir les meilleures options.

A ce titre je n'ai qu'un mot à dire : BRAVO !!!

Écrit par : aoki | 11 septembre 2015

Quelle excellente nouvelle Homme Libre, je me réjouis si fort pour vous!
Ne plus vivre avec cette permanente épée de Damoclès...un vrai soulagement aussi.

Ceci dit chacun réagit comme il peut lors d'un cancer, et la création semble une voie royale où je vous souhaite beaucoup de chance et de bonheurs.
Bien amicalement.

Écrit par : colette | 11 septembre 2015

Nos désaccords sur le féminisme restent anecdotiques devant cette excellente nouvelle.
Tous mes voeux vous accompagnent dans cette nouvelle étape de votre vie.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 11 septembre 2015

Merci pour ces mots. Je les reçois avec gratitude.
Noëlle: oui, pause. En attendant les prochaines controverses... :-)
Colette, chacun comme il peut, c'est sûr. Je n'ai rien fait d'exemplaire, l'équipe médicale est plus importance ici.

Écrit par : hommelibre | 11 septembre 2015

Ravi d'apprendre cette excellente nouvelle. Tout de bon pour la suite. Amitiés

Écrit par : Anne O'Nimes | 12 septembre 2015

félicitations hommelibre excellente nouvelle.

Écrit par : leclercq | 13 septembre 2015

"Chacun fait son chemin."

Long chemin pour vous John et longue vie!

Une merveilleuse nouvelle!

Amitiés

Écrit par : Patoucha | 14 septembre 2015

C'est le cadeau de nouvel an que la providence vous envoie ?

Profitez en bien, longtemps et en excellente santé.

Écrit par : Giona | 14 septembre 2015

Les commentaires sont fermés.