12 août 2015

Cette nuit Chury frôlera le soleil

La comète sera à son périhélie, son point le plus proche de notre étoile. Frôler, d’accord, c’est excessif. A vue de nez elle passera à 186 millions de kilomètres de la grosse boule. Mais à vue de nez on ne verra rien: vous regardez avec votre nez, vous?


philae,rosetta,cherry,comète,périhélie,soleil,espaceMême à vue d’oeil on ne la verra pas. Elle ne dégage pas une queue aussi grande que Hale-Bopp, McNaught ou Lovejoy par exemple. Il en est des comètes comme des stars: on ne regarde que celles qui brillent.

 

Néanmoins 67P/Tchourioumov Guérassimenko, dite Chury ou Tchouri, va être auscultée sous tous les angles et de très près par la sonde Rosetta, comme depuis le début de leur rapprochement. La mission apportera une moisson fabuleuse de connaissances. 

 

D’une part sur la composition d’une comète, sa texture, son sol, sa structure interne, sa composition, et peut-être sur l’origine de notre système solaire. Malgré l’atterrissage chaotique du robot Philae presque toutes les expériences ont été réalisées. Philae s’était réveillé en juin et a pu envoyer de nombreuses données à la sonde. Cependant il n’arrive plus à communiquer depuis le 9 juillet. Soit il ne se recharge pas correctement par manque de lumière ou parce qu’il est couvert de poussière cométaire, soit il a été secoué et déplacé par un jet de gaz (le gif animé ci-dessous montre un dégazage brusque). Ou simplement parce que l’on ne sait exactement dans quelle direction sont orientées ses antennes et parce que Rosetta a pris de la distance – trop de proximité dans la poussière pourrait lui faire perdre le nord. 

 

Mais on sait par exemple que le sol de Chury est beaucoup plus dur qu’attendu, alors que sa masse est spongieuse. C’est peut-être la raison pour laquelle l’arrimage ne s’est pas passé comme prévu: un sol trop dur pour les harpons. Par exemple, pendant sa phase de réveil en juin, les philae,rosetta,cherry,comète,périhélie,soleil,espaceingénieurs ont tenté de lui faire creuser la glace pour analyser les molécules, sans succès: il n’a pas pu briser la glace. L'image 1 montre la localisation et la position probables de Philae actuellement.

 

Connaissances d’autre part sur les réactions de la matière cométaire au plus proche du soleil. Rosetta va étudier la chevelure et les deux traînes en capturant quelques molécules. C’est une phase risquée. La poussière peut recouvrir son oeil-caméra et la dérouter comme cela fut presque le cas au printemps. Un fragment de la comète peut aussi se détacher par dégazage ou sous l’effet de la chaleur et venir heurter la sonde. Le dégazage ci-dessous ne sera sans doute pas le seul mais, compte tenu de l’inertie de la propagation des ondes de chaleur le bouquet de ce feu d’artifice céleste pourrait n’intervenir que dans quelques semaines.

 

Le robot Philae reprendra-t-il du service après ce passage? Personne ne peut le dire actuellement. Des commandes en aveugle lui ont été transmises. Il peut donc travailler de manière autonome et n’envoyer les données recueillies qu’ultérieurement. Si c’est le cas son accident à l’atterrissage serait au final une chance car l’ombre le protège d’une trop grande chaleur et pourrait rallonger sa vie.

 

Malgré le bug de Philae, aux conséquences limitées, cette mission est déjà un immense succès scientifique à tous points de vue. Il y aura un avant et un après Rosetta. Jamais on n’aura recueilli autant de données, si précises, de si près et qui plus est sur une durée de plusieurs mois. Sans parler de la précision du parcours effectué.

 

Le génie humain a agrandi un peu plus notre maison dans le ciel.

  

 

PS: le magazine Ciel & Espace est proposé depuis son numéro d'été (juillet-août) dans une nouvelle formule. La proportion de texte est augmentée par rapports aux illustrations. Le format s'agrandit. Il se recale davantage sur sa mission première: être l'organe de la Société Française d'Astronomie. Toujours aussi intéressant il est en kiosque jusqu'à fin août.

 

Images: esa/cnes.

 

 

A short-lived outburst from comet 67P/Churyumov–Gerasimenko

20:51 Publié dans Univers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : philae, rosetta, cherry, comète, périhélie, soleil, espace | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.