30 juillet 2015

Un petit pas pour l’humanité, un grand pour les coucougnettes

On n’arrête pas le progrès!

Zhao Zhenhua est chinois. Il a 48 ans. Il pratique le Xi Sui Jing kung fu. Qui a la particularité de proposer des exercices, disons, spéciaux: par exemple suspendre un poids aux testicules et le balancer un certain nombre de fois. Notez que la photo ne montre pas si c’est bien attaché aux testicules ou s’il y a trucage. Admettons que ce soit vrai.


testicules,coucougnettes,vagin,sexe,kung fu,périnée,Ici (image 1, cliquer pour agrandir) il a attaché un sac de briques de 80 kilos à ses coucougnettes. Il paraît que « le balancement d’un poids suspendu par les testicules augmente la fertilité et la sensation de bien-être. » Et aussi, selon un autre média, « cette forme de kung fu permettrait de transmettre ses capacités à sa descendance. »

 

Bon, d’accord, pour que cela tienne il faut contracter le périnée, ce qui renforce la zone génitale dans son ensemble. Tout en évitant aux précieuses olives d'être par trop congestionnées et d'atteindre la taille d'une pastèque qui aurait une couleur tomate. Mais franchement, si c’est pour transmettre à sa descendance la capacité de porter 80 kilos de briques avec les couilles, autant lui acheter une brouette.

 

Cette pratique n’est peut-être qu’un petit pas pour l’humanité, mais vu l’inévitable extension de la peau du scrotum et donc la descente des bourses comme en 1929, c’est certainement un grand bond en avant pour les coucougnettes.

 

Quand elles toucheront le sol il n'aura plus besoin de payer hors de prix un balai en poils de zébu, dont on connaît la rareté sur les rives du fleuve Amour.

 

 

 

testicules,coucougnettes,vagin,sexe,kung fu,périnée,Je ne sais pas si c’est à cause de Zhao Zhenhua mais une femme a tenté de faire la même chose. Enfin presque, vu que jusqu’à preuve du contraire les femmes n’ont pas de couilles – je veux dire du point de vue anatomique, qu'alliez-vous penser?

 

Kim Anami a ainsi suspendu différents poids à son vagin.

 

Ne me demandez pas comment elle les a attachés: par des hameçons dans la paroi? Par un noeud au col de l’utérus? Ou par des agrafes aux grandes lèvres? Depuis elle se fait prendre en photos dans des poses esthétiques avec divers machins qui pendent. Avec ça entre les jambes dans la rue, elle ne doit sûrement pas se faire draguer.

 

N’empêche que l’info, relayée par l’Obs – le portail bobo qui pense moins vite que son ombre – est commentée par une gynécologue. 

 

« … avoir un périnée musclé est toujours une bonne chose, surtout après un accouchement. (…) … le périnée joue également un rôle dans la sexualité. Muscler cette partie de son corps peut avoir des conséquences la pénétration et sur le plaisir. Et donc contribuer à l’épanouissement de la vie sexuelle ! (…) Par ailleurs, avoir un périnée musclé permet de réduire les fuites urinaires. »

 

L’épanouissement de la vie sexuelle: à condition de retirer le poids avant l’amour! Quant aux fuites urinaires, thème prisé par les romantiques gynécologues modernes, je conseille une solution moins barbare: ne sortir dans la rue que quand il pleut…

 

Bon, je sors!

:-)))

 

 

14:04 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : testicules, coucougnettes, vagin, sexe, kung fu, périnée | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

coucou Homme Libre,XD j'imagine les courbatures la première fois,bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 30 juillet 2015

Coucou Sarah,

Ah oui, les courbatures... :-DD
Et s'il danse le twist... !!!
Bonne journée.

Bizzzouxxx!!!

Écrit par : hommelibre | 31 juillet 2015

Les commentaires sont fermés.