18 juillet 2015

News de la semaine: Bouc - Blondes - Briana

Heureux le pays qui n’a que le bouc pour sujet de discorde. Heureuse la maman dont l’avenir financier est assuré. Heureux encore les hommes qui préfèrent les blondes. Trois news, sérieuses ou pas, moisson d’une chaude semaine. Un peu de futilité vaut mieux que d’être dans la Daech.


B comme Blondes

 

La socialiste Anne-Marie Rey s’offusque de la proposition du Conseil Fédéral d’empêcher d’avorter comme bon leur semble selon l’unique critère news,nouvelles,conrad,bouc macho,blonde,one direction,tom, felicity,arrow,du désir individuel. Elle veut faire accepter l’avortement selon le sexe de l’enfant. « Un enfant comme on le veut », semble-t-elle vouloir défendre, sans restriction à l’IVG. A la carte, quoi. C’est la liberté individuelle. Pourquoi la société imposerait-elle des contraintes en matière de grossesse et de choix de reproduction ?

 

Evidemment cela ouvre un peu plus la porte aux enfants faits sur mesure. Les gènes diront dès la conception si les yeux sont bleu turquoise ou bleu outremer. Ce qui change évidemment dans le décor du salon à côté du canapé crème. Abusif, l’enfant sur mesure ? La société renoncerait-elle à se protéger contre les abus et contre une fabrication « esthétique » de l’espèce ? Personnellement je trouve préférable de laisser faire la nature, qui favorise la biodiversité et l’enrichissement génétique.

 

Enfin, sauf si c’est pour mettre au monde quelques blondes dans le style de Felicity, de la série Arrow…

 

 

 

B comme Bouc

 

Les paysans suisses ont leur mascotte : Conrad, le bouc viril. Dans une des ses aventures il se vante d’avoir plus de liberté que la plupart des hommes. news,nouvelles,conrad,bouc macho,blonde,one direction,tom, felicity,arrow,C’est vrai : ses conquêtes ne se comptent plus alors que les mecs doivent se contenter d’une seule femelle. Et il assure. Avez-vous déjà vu un bouc à l’oeuvre ? Infatigable. L’espèce survivra aux humains. Chez ces derniers les mâles deviennent trop pâles.

 

Evidemment il n’en faut pas plus pour relancer l’évangile de la femme objet. Pire : sur une affiche Conrad le bouc affirme qu’avec sa paysanne il est au régime des prairies fleuries. Et hop, accusation de sexisme. Lier féminité et diète serait un stéréotype insupportable et le bouc un vilain macho. 

 

Mais non ! D’abord, à voir la solide carrure de bien des paysannes, peu d’entre elles font la diète. Ensuite la prairie fleurie est un endroit délicieux pour faire crac-crac. Comment, vous n’avez pas essayé ? En troisième lieu, oui, les femmes ont pendant longtemps été maîtresses de la nutrition. C’est un peu dans leur nature, cela commence avec leurs seins. Elle est chiante la nature. Chassons le naturel ! Faisons des bébés à la carte et imposons aux hommes de faire cuire le surgelé dans le micro-ondes. Ainsi le machisme sera éliminé, pensent-elles. 

 

Seulement chacun fait c’qui lui plaît-plaît-plaît. Même le bouc. Et surtout le bouc macho ! C’est un bon exemple de mâle, de ceux qui ne font pas à bouffer mais qui ravissent leurs femelles. Mesdames, il faut choisir : un homme rose dont la quéquette ne se dresse qu’aux heures autorisées par votre agenda, ou un vrai mâle qui préfère le resto au frigo et la grande prairie à la petite maison de poupée. Le mariage à trois a de l’avenir : un homme rose pour le micro-ondes, un vrai mâle pour le lit. Elle est pas belle la vie avec le bouc macho ? Sûrement mieux qu’avec Sonia, autre mascotte des paysans suisses. Sonia, elle est vache.

 

 

 

B comme Briana

 

Briana Jungwirth est une ex-copine de Louis Tomlison, un membre du groupe pour pré-ados One Direction. Un beau parti, financièrement. Elle a news,nouvelles,conrad,bouc macho,blonde,one direction,tom, felicity,arrow,entretenu une relation de deux mois avec lui, avant qu’ils ne rompent. Et hop, elle est enceinte. Pas de contraception ? Pas de préservatif ? Parents après deux mois et une séparation ? Les cons !

 

Il aurait pu faire attention. A moins qu’elle ne l’ait manipulé. Mais enfin, il semble content et va habiter plus près de chez elle. Pour voir son enfant. Moi je dis : il le verra s’il paie assez. 

 

La maman se porte bien. Le futur enfant est la promesse d’un revenu élevé. L’avenir de madame est assuré. Une vraie femelle, cette Briana : tout pour une bonne reproduction. Elle dispose en plus de quelques arguments esthétiques indiscutables. 

 

Elle est quand-même mieux comme ça que de faire un enfant avec un pauvre. Qui a dit que les blondes étaient bêtes ?

 

 

09:12 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : news, nouvelles, conrad, bouc macho, blonde, one direction, tom, felicity, arrow | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Chez ces derniers les mâles deviennent trop pâles." C'est bien pour ça que depuis les indépendances, elles vont faire du tourisme sexuel au Sénégal, au Kenya ou aux Antilles...

Écrit par : Géo | 18 juillet 2015

"C'est bien pour ça que depuis les indépendances, elles vont faire du tourisme sexuel au Sénégal, au Kenya ou aux Antilles..."

J'en connais justement, qui sont devenues les pires racistes, surtout après en avoir fait des enfants avec des mâles "exotiques" ....

Après le divorce, la psychiatrie, l'assurance invalidité ... pour cause de dépression ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juillet 2015

"Après le divorce, la psychiatrie, l'assurance invalidité ... pour cause de dépression ..." Tout pour faire marché le commerce, en quelque sorte...

Écrit par : Géo | 18 juillet 2015

Je me suis bien amusée en lisant votre texte surtout le premier : les hommes utilisent - (oui utilisent et je pèse mon mot - les femmes comme des accessoires pour prouver leur virilité ... en en ayant deux en même temps pour combler leur désir si l'une des deux n'était pas disponible !

Il y a aussi des femmes qui font la même chose avec les mecs ... avec le même raisonnement parce que très souvent ... ils sont mariés !

Écrit par : Lise | 18 juillet 2015

Lise, cela me fait penser à la chanson Le bulletin de santé de Brassens. Le refrain:

Si j'ai trahi les gros, les joufflus, les obèses,
C'est que je baise, que je baise, que je baise
Comme un bouc, un bélier, une bête, une brut',
Je suis hanté : le rut, le rut, le rut, le rut !

:-)))

Écrit par : hommelibre | 18 juillet 2015

@ Hommelibre : exact !

Je ne me souvenais plus de cette chanson, j'avoue n'avoir jamais été fan de Brassens ...

Bon dimanche à vous

Écrit par : Lise | 19 juillet 2015

Parfaitement juste, Géo !!!

"Après le divorce, la psychiatrie, l'assurance invalidité ... pour cause de dépression ..."

Tout pour faire marché le commerce, en quelque sorte...
Écrit par : Géo | 18 juillet 2015"

Sans oublier que les pensions alimentaires ne sont pas payées, donc cela incombe à la société, toute la société d'assumer le choix de la dame en manque d'Amour, Tendresse, etc.

http://www.vaudfamille.ch/N7979/calcul-pension-alimentaire-contribution-d-entretien-droit-de-visite-finances-conseils.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juillet 2015

Mais je ne saurais vous donner tort, Lise. J'ai oublié de le préciser.

Écrit par : hommelibre | 18 juillet 2015

Les commentaires sont fermés.