18 juillet 2015

La nuit du ramadan à Paris : « Don’t Laïk »

Sous l’égide de la Mairie de Paris, la nuit du ramadan s’est mise en scène une nouvelle fois. Spectacle retransmis par la télévision. Plusieurs artistes y participaient. Ce genre de manifestation me touche peu. Les célébrations obligées ne sont pas ma tasse de thé. Mais c’est le jeu.

 


religion,christianisme,islam,islamophobe,rap,medine,ramadan,occident,laïcité,oecuménisme,religion,libéralisme,Crucifions les laïcards

 

Cette nuit du ramadan a été très critiquée. Pour ma part je suis moins critique. Une administration comme la Mairie de Paris organise des rencontres avec d’autres religions. Je ne ferai pas de procès d’intention. 

 

Cependant quelque chose me dérange. Je lis dans un programme qu’il s’agit d’une « soirée placée sous le signe de la solidarité et de la spiritualité. » Et parmi les invités je découvre le rappeur Médine. Médine ? Celui qui milite contre la laïcité. Un de ses derniers morceau est intitulé : « Don’t Laïk ». Extrait des paroles:

 

 

 

Crucifions les laïcards comme à Golgotha 

Le polygame vaut bien mieux que l'ami Strauss-Kahn (…)

Les élites sont les prosélytes des propagandistes ultra laïcs 

Je me suffis d'Allah, pas besoin qu'on me laïcise

 

Un catho chantant cela se ferait huer comme beauf, ringard, facho, pour rester poli. Et il se trouverait possiblement quelqu’un pour lui coller une plainte quelque part. 

 

Certaines critiques visent aussi l’aspect communautaire de cette fête. Là encore je suis en retrait. Les communautarismes me hérissent. Je conteste leur légitimité quand ils ne sont qu’une volonté politique dissimulée et quand ils aboutissent à séparer les gens en camps opposés. Toutefois ils expriment aussi un besoin d’identité partagée. Dans tous les pays les personnes qui ont une origine ou une culture en commun se rencontrent entre eux. La francophonie est une des ces identités, pourtant il ne vient à personne l’idée d’accuser ses défenseurs de communautarisme excluant.

 

 

religion,christianisme,islam,islamophobe,rap,medine,ramadan,occident,laïcité,oecuménisme,religion,libéralisme,Rétablir les anciennes processions ?

 

Je vais plus loin. La prière musulmane qui s’est déroulée dans la rue à Genève ne me fait ni chaud ni froid (celles de Paris sont différentes, ce sont des provocations ouvertes contre l’occident). Je n’entre pas dans le débat légal, j’en suis incompétent et il a lieu ailleurs. Je n’aime pas la laïcité belliqueuse. Je ne critique pas le fait que le pape ait célébré la messe en public lors de sa visite à Paris en 2008. Je souhaiterais même que les processions religieuses chrétiennes soient autorisées dans les rues. Elles font partie de notre culture.

 

Dès lors qu’on autorise le pape à célébrer et prier en public, il serait incohérent d’interdire cela à des gens d’autres religions. Même si je préconise de laisser une prévalence à la culture occidentale-chrétienne chez nous, comme il y a une prévalence de l’islam culturel et religieux dans les pays arabo-musulmans. Je ne suis pas sûr que la réciproque existe et que des chrétiens priant dans la rue de ces pays soient bien reçus, mais c’est un autre objet. Par ailleurs je ne place pas les religions à égalité de valeur. Mais je me souviens avoir vu, il y a des années, un musulman installer son tapis de prière sur l’herbe de la place du Bourg-de-Four à Genève, et faire sa prière. Je n’en avais pas été choqué. Cela m’avait même inspiré du respect. Il faut dire qu’à l’époque les relations humaines étaient plus sympathiques qu’aujourd’hui.

 

Je n’entre pas ici dans la question même des religions. La foi n’est souvent qu’une contrainte éducative imposée dès la petite enfance. Quand un adulte exprime sa foi je me demande s’il s’agit simplement d’une loyauté à sa famille et d’un conditionnement asséné par la peur du Jugement Dernier et de l’enfer, ou s’il a vraiment fait une démarche adulte sur l’idée d’une possible unité fondamentale de l’univers et d’une conscience supra-individuelle. 

 

 

religion,christianisme,islam,islamophobe,rap,medine,ramadan,occident,laïcité,oecuménisme,religion,libéralisme,La beaufitude de Joffrin

 

Je suis moi-même habité par une contradiction insoluble, à savoir de me sentir à la fois mystique et athée. J’ai besoin de sens. Cependant je ne peux adhérer à aucune religion. Jamais je n’accepterai l’idée d’un enfer, d’un paradis et d’un jugement dernier. Ma lecture est plus politique : ces fantaisies ubuesques servent à asseoir le pouvoir de dirigeants religieux. Le christianisme a certainement beaucoup évolué sur ce point depuis sa naissance et une lecture adulte s’est développée, à laquelle j’ai eu accès dans le passé. Mais c’est aussi un autre objet.

 

Quelque soit ma position libérale je me permettrai toujours de mettre en question une ou l’autre religion, comme l’un ou l’autre des systèmes politiques existants. J’en ai plus qu'assez que l’on traite d’islamophobes les personnes qui critiquent ou se méfient de l’islam. Je ne me sens pas concerné personnellement, ne voyant pas en quoi je cultiverais une quelconque haine de l’islam, même si la poussée des barbes musulmanes depuis quelques années me fait un drôle d’effet. La liberté de critiquer est encore en vigueur dans notre occident. 

 

Mais quand je lis Laurent Joffrin, directeur de Libération, proposer dans un édito, comme un symbole, d’offrir des églises désaffectées aux musulmans pour en faire des mosquées, et qu’en même temps il tue le débat en affirmant que les opposants sont forcément des islamophobes, j’ai simplement envie de lui dire merde. Ni plus ni moins. Degré zéro de la réflexion et du débat. La France est toujours malade de son héritage de coupeurs de tête. Si certaines personnes amalgament l’ensemble des musulmans avec les intégristes, c’est peut-être parce que de leur côté la démarcation n’est pas toujours claire. Ou parce que, même si la majorité des musulmans est paisible, les islamistes prétendent représenter le vrai islam. De ce point de vue le refus du débat au prétexte « d’islamophobie » ne peut qu’alimenter la suspicion.

 

 

religion,christianisme,islam,islamophobe,rap,medine,ramadan,occident,laïcité,oecuménisme,religion,libéralisme,

Les charognards de Gorgui

 

Et quand je lis Gorgui Ndoye sur son blog tancer à l’avance ses contradicteurs, les insulter même : « … Surtout ne pas suivre les charognes et les charognards à peau humaine qui se nourrissent de cette haine et en font un fonds de commerce. », je suis très, très peiné de ce refus a priori de tout débat. J’ajoute que cette prière à Genève n’est pas une célébration oecuménique comme il l’affirme. Il se raconte des histoires. Les mots ont un sens. Pour être oecuménique elle devrait associer toutes les religions et répondre à une démarche préparée. Ce n’est pas le cas ici. C’est seulement une sorte de spontanéité affective.

 

C’est peut-être une question de langue. Je constate, à le lire, que Gorgui Ndoye écrit dans un français parfois aléatoire. Je me suis déjà demandé comment il peut être journaliste accrédité à l’ONU avec ses carences linguistiques récurrentes. En même temps il écrit comme certains conteurs africains que j’ai lus. Il veut que Genève soit un modèle, mais avec ses charognards il n’en donne pas l’exemple, au contraire. D’ailleurs personne n’a demandé à Genève d’être un modèle – à moins de penser qu’on est mieux et qu’il faut civiliser les sauvages. 

 

Je ne crois pas que ce soit sa pensée. Ce serait plutôt celle de Médine, le rappeur musulman qui crache sur la laïcité, et pour qui les sauvages sont les « laïcards » comme il les appelle, en miroir du mot « bondieusards ».

 

Pourquoi certains musulmans supportent-ils si mal la critique, alors qu’eux-mêmes ne s’en privent pas à l’encontre des occidentaux ? C’est une vraie question. Médine est musulman. En principe on ne devrait rien dire. Pourtant, pendant que la police française interpelle des Pieds Nickelés, il contribue à alimenter le climat du djihadisme.

 

L’oecuménisme de Médine m’échappe peut-être…

 

 

 

Commentaires

Arrêtes de te masturber le cerveau. La guerre de religion entre l'islam et le monde libre a commencé et il est temps de choisir ton camp.

Écrit par : norbert maendly | 19 juillet 2015

Je continue dans votre lancée:

Boutros Boutros-Ghali: «Nous sommes en état de guerre contre les Frères musulmans». «Il faut les éliminer.»
Ainsi parlait le 6ème secrétaire général de l'ONU, un Égyptien. Poursuivre la répression contre les Frères musulmans serait «la seule méthode qui puisse nous permettre de mettre fin à ce mouvement rétrograde qui nous ramène quelques siècles en arrière.» «Ils ne sont intégrables à aucun processus politique.»

https://youtu.be/VTdclBZr92w
---

À ce rythme là, il n'y a plus à se poser de questions:

"Dix-sept fois par jour, les musulmans pratiquants se rappellent que les juifs méritent la colère de Dieu et que les chrétiens sont égarés

« Dix-sept fois par jour au moins, les musulmans pratiquants, en récitant la partie obligatoire de leur prière, se rappellent que les juifs méritent la colère de Dieu et que les chrétiens sont égarés », précise la dénonciation, envoyée par recommandé au procureur général et que Dreuz a pu consulter en exclusivité.

« Il s’agit du 7e verset de la première sourate du Coran, dont la récitation doit intervenir à chaque génuflexion, soit au total 17 fois lors des cinq prières quotidiennes », poursuit le document.

L’auteur du dépôt de dénonciation joint à sa plainte un livret, La Fatiha et la culture de la haine* de Sami Aldeeb, qui cite 87 exégèses du verset, et expose « le sens consensuel de cette prière, depuis plus de mille ans », que « les imams doivent savoir – ces exégèses [faisant] partie de leur formation. » "

"..... le gouvernement cantonal a payé Ramadan une somme der $ 204000 (255’000
francs suisses) en compensation, soit l'équivalent de 2 ans de salaire, plus un supplément de $ 72000 (90’000 francs suisses) pour couvrir les frais juridiques."

- See more at: http://www.dreuz.info/2015/04/09/exclu-dreuz-suisse-denonciation-de-centres-islamiques-au-procureur-general-pour-incitation-a-la-haine/#sthash.RR9lqjXh.dpuf

Écrit par : Patoucha | 20 juillet 2015

Au sujet du journaliste sénégalais ... il faut bien lire la phrase d'avant ...

"J'y vois une volonté des organisateurs de dire leur appartenance à la République genevoise, de démontrer que l'Islam est une religion de paix de partage et de respect notamment de la sacralisé de la vie humaine.

A Genève, nous pouvons montrer une autre voie loin des sirènes de la haine, de la diabolisation etc. Surtout ne pas suivre les charognes et les charognards à peau humaine qui se nourrissent de cette haine et en font un fonds de commerce."

Nous, c'est la Paix, le partage et le respect !!!

à mourir de rire ! par décapitation ???

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 19 juillet 2015

@ Norbert:

Guerre? Oui. Mais tout n'est pas dit avec ce constat.

La guerre est largement entre les courants de l'islam, l'occident servant en partie d'épouvantail pour lever des troupes ou gagner une légitimité. Il y a plus à craindre d'une éventuelle unification de l'islam sous la houlette d'un chef fort que de ce combat interne. Le projet de califat pourrait-il unifier les courants? A voir. Mais il me semble très difficile d'obtenir cette unification sans violence, et les gouvernements musulmans n'auront pas envie de perdre leur pouvoir. Je n'imagine pas l'Arabie saoudite prêter allégeance à Daech: ils ne renonceront pas à leurs rentes.

On voit aussi les talibans se rapprocher du pouvoir actuel de Kaboul, par crainte d'être balayés par une Daech ambitieuse. Concurrence entre "frères".

Daech et différentes organisations islamistes sont ouvertement en guerre contre l'occident, et l'occident - on le voit bien avec les interventions armées - est en guerre contre elles. Cette guerre est à la fois militaire, politique et idéologique. Certains veulent jeter hors des terres historiques de l'islam ces occidentaux qui les occupaient. Le coran contient des injonctions guerrières? Oui, comme la bible, mais personne n'irait plus aujourd'hui se prévaloir de la bible pour mener une guerre - à part quelques fondamentalistes chrétiens.

Les musulmans d'Europe sont-ils une "armée de l'ombre" ou "dormante"? Si telle était la doctrine politique et militaire des dirigeants arabo-musulmans cela se serait déjà manifesté dans le passé. Ce n'est pas le cas. Les guerres de conquête islamiques ont été le fait d'armées ou de tribus organisées militairement, pas de zombies.

Les attentats actuels en France sont l'oeuvre de pieds nickelés. Rien de vraiment organisé ni de solide. C'est plutôt une "contamination quantique": un petit nombre de djihadistes crée une onde qui touche au hasard avant de retomber. Moins ils sont nombreux plus ils trouvent de relais médiatiques. Dans cette guerre asymétrique et quantique l'effet médiatique est une arme très efficace. Bien sûr il y a des morts. L'occident doit réapprendre à vivre avec la mort tout en assurant sa légitime sécurité.

S'il y a guerre de religion elle ne sera pas gagnée sur le terrain militaire mais sur celui des idées. A nous donc de réhabiliter notre culture. Mon camp est clairement l'occident. Mais tout ce qui se passe se retrouvera dans 50 ans. Je veux donc voir plus loin que ce seul constat.

Écrit par : hommelibre | 19 juillet 2015

""Les musulmans d'Europe sont-ils une "armée de l'ombre" ou "dormante"? "

Les invités en ont parlé longuement dans l'émission "C dans l'air" du 16 juillet 2015.

Excellente réflexion, très bien rendue dans cet article.

Écrit par : Patoucha | 20 juillet 2015

"Les attentats actuels en France sont l'oeuvre de pieds nickelés. Rien de vraiment organisé ni de solide."

Rien de vraiment organisé! Yep! Tout va bien alors.

Ils ne font que suivre des mots d'ordre lancés par différents chefs de guerre. N'est-ce justement pas là le principe de la guérilla?

Est-ce que ce qui s'est sinistrement déroulé au Liban ou dans les Balkans était vraiment organisé.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 20 juillet 2015

"S'il y a guerre de religion elle ne sera pas gagnée sur le terrain militaire mais sur celui des idées. A nous donc de réhabiliter notre culture. Mon camp est clairement l'occident."


Pour que cette bataille des idées ait lieu, il faudrait commencer par arrêter de traiter d'islamophobes tous ceux qui auraient l'impudence de critiquer l'islam. Lisez tout simplement les propos qui sont tenus à l'égard de Mireille Vallette (il suffit de visiter son blog http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/ ) et de ses partisans, sans oublier les noms d'oiseau donnés à ces islamo-résistants que ces dénigreurs assimilent très souvent à de fascistes ou à des nazis quand il ne s'agit pas de psychiatriser, comme cela se faisait dans l'ex-URSS, les insolents. Voici où en sont les débats en Europe, mais aussi ailleurs dans le monde: l'islam est devenu LA religion qu'il ne faut surtout pas égratigner. A se demander combien nos élites touchent de la part de ces dignes démocraties que sont l'Arabie saoudite ou le Qatar. S'il n'y a pas de corruption, alors, on ne peut que les assimiler à de vulgaires lâches qui ne pensent qu'à leur réélection. L'électorat musulman devient de plus en plus important, il va donc falloir le caresser dans le sens du poil et ne pas le contrarier.

Heureusement, il semble qu'une dissidence qui pourrait annoncer la fin d'un système se met en place. Il faut juste souhaiter que cela ne fera pas long feu.

En cause de cette dissidence? Des événements qui vont de la médiocrité des élites à la trahison du politique en passant par une sorte de déliquescence de la société imposée le plus souvent par la gauche sans que le Peuple soit appelé à s'exprimer sur des sujets douteux. Il en est d'ailleurs de même en ce qui concerne l'immigration massive.


http://www.polemia.com/france-occident-les-dissidents-du-xxie-siecle/


Nous sommes probablement à un tournant de notre histoire. Le citoyen lambda commence à se rendre compte que les élites en général lui ont menti, trompé. Il sera intéressant de suivre les résultats de toutes les élections qui se dérouleront en Europe ces prochaines années. Le populisme*, à ne pas confondre avec la démagogie des partis et mouvements de gauche, reviendra en force.


* http://www.slate.fr/story/71963/populiste-injure-politique-partis

Écrit par : G. Vuilliomenet | 20 juillet 2015

"Le projet de califat pourrait-il unifier les courants?" Je ne suis pas sûr d'avoir bien compris, et cela m'étonnerait que je sois le seul : appelez-vous "courants" le sunnisme et le chiisme ?
Si c'est à cela que vous pensez, vous rêvez grave...

Écrit par : Géo | 19 juillet 2015

"Les musulmans d'Europe sont-ils une "armée de l'ombre" ou "dormante"? Si telle était la doctrine politique et militaire des dirigeants arabo-musulmans cela se serait déjà manifesté dans le passé. Ce n'est pas le cas. Les guerres de conquête islamiques ont été le fait d'armées ou de tribus organisées militairement, pas de zombies."


Non les musulmans ne sont probablement pas une armée de l'ombre mais il y a probablement un grand nombre d'entre-eux qui peuvent être considérés comme tel.

Il faut se renseigner sur le concept de Taqiya présent dans l'islam, et se rappeler que les terroristes recrutés pour le 11 septembre ont fait semblant d'être bien intégré à la société américaine jusqu'au dernier moment.

Je manque de sources pour appuyer mon propos mais je crois avoir lu que les armées musulmanes au cours de leur invasions ont souvent pu compter sur les nouveaux convertis qui trahissent leur ancien camp et affaiblissaient les défenses antimusulmanes de l'intérieur. Il semble même que cette trahison est encouragée comme une preuve de l’authenticité de la conversion du nouveau.

Le youtubeur algérien Sterone a soulevé ce sujet à de multiples reprises à propos des attentats en Algérie et en Tunisie.

On a également des cas documentés de talibans qui se sont enrôlés dans l'armée afghane pour gagner la confiance de militaires occidentaux et pouvoir les tuer par surprise quand le moment est venu.

La guerre est sale, il y a toujours eu des trahisons et dans tous les sens mais une question est de savoir si le système de croyance islamique encourage les musulmans à saper les fondement de la société dans laquelle ils vivent si cette dernière n'est pas gouvernée par l'islam.

Malheureusement que on voit ce qui s'est passé en Yougoslavie et au Liban, ce qui se passe en Inde (en particulier avec la partition de l'Inde entre Pakistans et Inde hindoue), à l'Est de la Chine, en Thaïlande, en Birmanie, aux Philipines, dans les quartiers à majorité musulmanes d'Europe, en Tchétchénie j'aurais tendance à croire que la réponse est oui.

Après pour nuancer il faudrait se dire certaines forces en occident savent comment les musulmans fonctionnent et utilisent cette prédisposition des musulmans à la rebellions violentes contre un gouvernement jugés pas assez musulman pour faire avancer un agenda.

Écrit par : de passage | 19 juillet 2015

@ hommelibre.
Merci pour la réponse et désolé pour le raccourci.

Écrit par : norbert maendly | 19 juillet 2015

On peut aussi se souvenir de comment Constantinople a été prise en 1453...

Écrit par : Géo | 19 juillet 2015

Géo, à ce sujet, il y a #freeconstantinopolis ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 19 juillet 2015

Votre billet excellent analyse très bien ce phénomène. Merci de vous être donné la peine de le publier car aujourd'hui hui, on assiste à un dialogue clivé, dénué de tous sens critique ( au sens de la raison critique de Kant) . Vos exemples, très bien choisis, appuient votre thèse. C' est choquant de voir à tel point la bêtise, la brutalité et la mauvaise foi mal déguisée œuvrent dans ce délire, qui ne profite qu'aux opportunistes de bas étage à qui personne ne s 'oppose. Bien au contraire!

Merci encore pour ce blog, toujours si intéressant.

Bon dimanche à vous!

Écrit par : Vacuité | 19 juillet 2015

Pas de souci Norbert.


@ Géo: le terme de "courant" n'est peut-être pas le meilleur, c'est celui qui pour moi illustre une situation d'antagonismes au sein d'une même croyance.

Écrit par : hommelibre | 19 juillet 2015

Je pense aussi que nous continuerons à vivre ensemble sur Terre, quoi qu'il advienne. J'essaie, dans ma minuscule mesure, d'en tenir compte.

Le débat existe parce que beaucoup de tensions existent. Je préfère que l'on en parle ouvertement. Le "volontarisme de fraternité" fait fausse route s'il évacue les questions qui dérangent. Enfin, c'est mon point de vue.

Écrit par : hommelibre | 19 juillet 2015

@ De passage:

Oui, c'est aussi vrai. Il est par contre difficile d'évaluer l'importance numérique de ces cellules dormantes. Et je ne suis pas sûr que les musulmans par exemple en Europe voudraient dans leur majorité servir de martyrs.

La trahison fait hélas partie de la guerre. Je citerais le cheval de Troie, mais cet épisode est trop court et trop localisé pour correspondre à vos remarques. Par contre le fait d'envoyer des espions dans les pays considérés comme adversaires n'est pas du seul ressort des intégristes. Cela fait partie des stratégies de beaucoup d'Etats.

Par ailleurs, si je compare au Moyen-Âge, les paysans qui devaient déjà arriver à nourrir leur famille étaient-ils vraiment concernés par les croisades? Difficile là aussi d'évaluer. Mais cela me semble peu probable.

Écrit par : hommelibre | 19 juillet 2015

@hommelibre

" La prière musulmane qui s’est déroulée dans la rue à Genève"

Ah! Y a t-il un article qui en parle? Je n'ai rien lu sur le teletext de la RTS. Ok pas allumé la télé aujourd'hui :)

Écrit par : Patoucha | 20 juillet 2015

@ Patoucha

La TdG en a parlé et Monsieur d'Hôtaux en a fait un billet.

http://reveriesduncitoyenordinaire.blog.tdg.ch/archive/2015/07/16/l-islam-est-il-au-dessus-des-lois%C2%A0-268806.html

Écrit par : G. Vuilliomenet | 20 juillet 2015

Le jour où l'époux européen dans un mariage mixte se réveillera le sabre sur sa gorge, posé par un membre de cette "cinquième colonne", je me demande qu'elle sera sa réaction.

#curiosite ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20 juillet 2015

Les commentaires sont fermés.