06 juin 2015

Serrer les fesses sur un cactus

Ce n’est pas que l’affiche soit ratée. Elle est plutôt sympa : estivale, fun, jolies filles et mecs détendus, plage, soleil. Une bonne affiche d’été pour un film qui sort le 24 juin. Les têtes d'affiche semblent même esquisser des sourires. 


moment,agreement,lola le land,cassel,cluset,D’habitude ils montrent leur collection de mimiques crispées. Chez Cluset sourire c’est comme serrer les fesses sur un cactus. Ou comme ôter la pince à linge qui tient ses lèvres : le pli reste marqué.

 

Bon, mais cette affiche ( image 1, cliquer pour agrandir ) ? C’est celle de leur dernier film, réalisé par JeanFrançois Richet : un remake de Un moment d’égarement, sorti en 1977 avec Agnès Soral, Jean-Pierre Marielle, Victor Lanoux et Christine Dejoux. Sur l'affiche de la nouvelle version les deux acteurs sont en vedette. Mais pas les actrices. 

 

En effet, les noms de Lola Le Lann et d'Alice Isaaz sont presque invisibles. Frédérique Le Bel soulignait ce fait il y a deux jours. Leur nom figure bien sur l'affiche mais en bas à gauche, en toute petite écriture. Difficile de faire plus discret : on n’y voit rien. Les deux actrices sont certes débutantes et peu connues mais elles partagent l’image publique et les rôles principaux. Elles méritent mieux que ce rétrécissement.

 

Mignonnes, en short, elles existent, elles squattent même l’image, et sans elles les deux mecs seraient sinistres comme à l’habitude. Mais leur nom n’a semble-t-il pas intéressé le producteur, ou le graphiste. Est-ce délibéré ? La production estime-t-elle que ces deux jeunes femmes n’offrent aucun intérêt médiatique ? Aucune ne mériterait de figurer de manière visible ? 

 

Ou est-ce un moment d’Alzheimer collectif de l’équipe de Jean-François Richet ?

 

 

moment,agreement,lola le land,cassel,cluset,Le business du spectacle fonctionne grâce à des têtes d’affiche. D’accord. Ce sont elles qui attirent les clients et rapportent de l’argent. Et là, il n’y a pas photo : Cluset et Cassel sont plus connus que les deux jeunes femmes. D’accord. Mais enfin, ne pouvait-on pas inscrire leurs deux noms en plus visibles ? 

 

Qu’est-ce donc qui a inspiré les concepteurs de la nouvelle affiche ? Ce n’était ni difficile ni excessif, ni illégitime, de poser les noms des deux actrices. Wolinski avait signé l’affiche du film original. Les noms des actrices, écrits plus petits et plus bas parce que peu connus, y figuraient ( image 2 ).

 

 

Mais c’était une autre époque. Plus souriante. Il y avait moins de cactus. Donc moins d'épines. Avec moins d’épines dans le cul il est plus facile de sourire. Et de se rappeler le nom des jeunes actrices.

 

 

Lesquelles ?

Lola Le Lann et Alice Isaaz.

 

 



10:39 Publié dans Humour, société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : moment, agreement, lola le land, cassel, cluset | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

C'est marrant, j'ai eu la même idée avant de lire votre texte. Mais qui sont les deux actrices...Il faut avouer que cela choque.
A part ça, le couple Cluzet, 60 ans et qui les fait, et une gamine de 20 ans : cela existe, mais cela s'appelle des escort girl. Ce qui est valable pour Berlusconi est aussi valable pour la gentry de gauche de France.
Mais Cluzet voudrait jouer le rôle de Kilian Jornet. Il y en a qui n'ont peur de rien et décidément, le ridicule ne tue pas.

Écrit par : Géo | 06 juin 2015

Les commentaires sont fermés.