01 juin 2015

Mieux vaut en rire. Ou pas.

D’un côté le public. De l’autre un invité. Les premiers écoutent. Le second raconte. Les premiers rient en l’écoutant. Le second ne rit pas. Le présentateur, Jeremy Kyle, s’emporte et recadre les rieurs et les rieuses. Enfin, les rieuses surtout. On n’entend pas de rire masculin.


hommes,femmes,violence,Lors de ce talk show un jeune homme raconte comment il a été violenté par une femme et enfermé par elle dans un appartement. Il n’a pu s’échapper qu’en sautant du balcon et en se blessant. Ce qui a bien fait rire les grognasses présentes. A croire que l’intelligence et la sensibilité sont les choses les moins répandues au monde. La montagne de stupidité incrustée dans leurs regards pourrait faire désespérer de l’humanité. 

 

Donc la violence faite sur un homme suscite l’hilarité. D’accord. Ne serions-nous, femmes et hommes, définitivement pas du même monde? 

 

La violence faite aux hommes fait rire. Et pas que dans l’exemple ci-dessous. C’est habituel. Il y a des vidéos flagrantes du biais de société. Je ne vais pas refaire la liste ici. J’ai déjà documenté et commenté ces faits depuis des années.

 

Les hommes trainent donc un méchant stéréotype derrière eux: ils ne peuvent pas être victimes. Morts au combat, dans des mines, en mer, battus, dénigrés, accusés faussement, ils se vendent mal. Peut-être faut-il laisser tomber. Accepter de se faire taper de temps en temps. Rire sous cape. Laisser le rôle dévalorisant de victime à celles de ces femmes qui font métier du malheur réel ou supposé et de chiffres invérifiables. 

 

Elles le réclament tellement ce rôle - à croire que c’est leur dernière identité endossable - et elles ont un tel talent dans le bluff, soyons bons princes. Et réjouissons-nous de leur rires bêtes quand un homme raconte sa souffrance. A moins qu’elles ne se soient laissé convaincre qu’elles seules peuvent être victimes. Alors, un homme maltraité, non, tu déconnes, quoi, je me marre!!!

 

Les hommes savent que les femmes, en général, n’aiment pas voir un homme se plaindre - ou pas trop longtemps. 

 

 

Alors mieux vaut en rire.

 


La réaction choquante du public face à un homme battu par Gentside

 

 

 

16:08 Publié dans Politique, société | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : hommes, femmes, violence | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La faute du mec! Sans larmes dans les yeux et un mouchoir dans le main, il ne parait tout simplement pas crédible ... Pourquoi les mères éduquent leurs fils à ne pas verser de larmes en public?

Écrit par : Ben Palmer | 01 juin 2015

C'est pas les mères qui éduquent les fils à pas pleurer , c'est l'idée de l'homme qui pleurt en elle même qui rebute.
Ca donne pas envie , ça fait petit garçon. Ca fait immature , Les femmes se moquent écartent l'idée de potentiel petit ami , les hommes méprisent quelqu'un qui exprime une impuissance...
Ca et aussi une éducation façon "soi un homme mon fils , soi débilement viriliste mon fils" qui joue aussi.

Écrit par : nemotyrannus | 01 juin 2015

Une éducation soit un homme mon fils n'est pas vraiment un problème. Elle ont pas l'habitude qu'un homme se plaint, c'est plus le contraire. Le "mâle-bashing" fait recette.

Écrit par : Lafaux | 03 juin 2015

Les commentaires sont fermés.