21 mai 2015

On meurt vingt fois plus par temps froid

Qui l’eut crû? Une étude parue ce jour et publiée dans The Lancet révèle que l’on meurt davantage par temps froid que par temps chaud. C’est le Dr Antonio Gasparrini de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, qui l’affirme.


climat,réchauffement,chaleur,canicule,froid,mortalité,Il a coordonné une vaste étude portant sur 74 millions de décès:

«Pour parvenir à ces résultats plutôt surprenants, les chercheurs ont étudié 74 millions de décès intervenus entre 1985 et 2012 dans 387 localités réparties dans 13 pays au total, dont les Etats-Unis, le Canada, l'Australie, le Brésil ainsi que plusieurs pays asiatiques (parmi lesquels la Chine et le Japon) et quatre pays européens (Italie, Espagne, Suède et Royaume-Uni). Ils ont comparé les températures moyennes quotidiennes avec les décès, en tenant également compte des niveaux d'humidité et de pollution atmosphérique».

Deux éléments d’information sont à retenir:

7,29% des décès sont associés au froid, contre seulement 0,42% à la chaleur;

les températures extrêmes (canicules et vagues de froid) n’auraient joué un rôle que dans moins d’1% des cas.

Donc, statistiquement, on meurt davantage par temps froid que par temps chaud, et davantage en période de moyenne température que lors d’épisodes extrêmes.

Cela contredit une affirmation du Giec sur le réchauffement climatique (page 5):

«Des effets consécutifs à l’augmentation de température ont été répertoriés (avec un degré de confiance moyen) :

• certains aspects de la santé humaine, ainsi la mortalité liée à la chaleur en Europe (...);»

Admettre une contradiction, sans vouloir forcer la solution, est peut-être le début de la sagesse et du sens de la mesure.

16:03 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : climat, réchauffement, chaleur, canicule, froid, mortalité | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

On trouve de tout au royaume des bruits qui courent .Mais une chose est plus que certaine les bises glaciales sont réputées pour les accidents cardiaques pour toutes les personnes ayant franchi la 60taine mais depuis que les citoyens doivent courir des bornes pour trouver des containers afin d^y déposer leurs sacs poubelles bizarrement plus aucun article médical n'est paru sur le sujet ,bizarre de chez blizzard
On remarquera tout de même qu'au Royaume de Sa Majesté les citoyens ne risquent rien puisque chaque citoyen a son container devant sa maison sauf peut-être en ville mais chez nous même en campagne vaut mieux avoir un citoyen aimable pour porter votre sac quand la bise noire s'en met plein les poumons et les mirettes

Écrit par : lovejoie | 21 mai 2015

La longévité tient certainement à plusieurs facteurs, dont un accès aux soins, à une eau potable propre, une nourriture suffisante et des conditions de vie sans grosses menaces d'aucune sorte. La température me semble être un facteur qui ne pèse pas autant que les autres.
Bien sûr, nous sommes heureux, lorsqu'il fait chaud et le froid a un côté pénible. On pense que les rhumes et autres grippes sont dus à des refroidissements. Difficile de le nier.
Personnellement, je préfère le froid, dans le sens où je peux rajouter des couches de vêtements supplémentaires, pour me protéger ( il n'y a pas de mauvais temps, juste de mauvais vêtements ...), alors que par des chaleurs de plus de 30-35 °, j'ai l'impression de ne pas avoir beaucoup de solutions. Même en étant toute nue, je ne me sens pas forcément mieux.
Lorsqu'il fait très chaud, beaucoup de personnes, dont je suis, n'arrivent pas à avoir des activités en plein air entre 11h et 18h, en gros.
J'envie ceux qui se sentent super bien en plein soleil, qui se sentent revivrelorsqu'il y a canicule. L'avenir serait donc à eux !

Écrit par : Calendula | 21 mai 2015

Calendula,

"Lorsqu'il fait très chaud, beaucoup de personnes, dont je suis, n'arrivent pas à avoir des activités en plein air entre 11h et 18h, en gros."

Ah ah, ils s'économisent. C'est peut-être pour cela que la chaleur préserve...

(:⇾}

Écrit par : hommelibre | 22 mai 2015

"hommelibre,
:-)))))
Ca voudrait dire que les adeptes de la sieste vivent plus longtemps.
Qu'en disent les études sérieuses et longitudinales ? (Je suis d'accord d'être cobaye, si jamais.)

Pour développer mon propos : si la chaleur favorisait la longévité, ou du moins faisait baisser la mortalité, il faudrait que les régions les plus chaudes soient également celles, dans lesquelles l'espérance de vie soit la plus forte.

Écrit par : Calendula | 22 mai 2015

Les commentaires sont fermés.