14 mai 2015

Coup de chaleur et talons hauts

Hier la moitié sud de l’Europe vivait une journée très chaude. L’Andalousie a dépassé les 40°. Genève a frôlé les 30° à l’aéroport. Une nappe d’air tropical, sucée au sud par un aspirateur troposphérique, s’est étalée de tout son long de Séville à Belgrade (image 1, cliquer pour l’agrandir).


Met--14-5-15-2.jpgLe mois de mai n’est pas avare de poussées de fièvre. Non, ce ne sont pas ses hormones. C’est sa nature. Les masses d’air ondulent des hanches sur des plages de l’Atlantique. Elles jettent ici un regard brûlant, là une pissette moite. Le corridor où l’air polaire et l’air tropical se départagent oscille encore de part et d’autre des 45° de latitude nord.



Ce qui fait souffler alternativement le chaud et le froid. Et c’est ce qui nous tombe sur la tête. Le vent d’ouest apporte aujourd’hui une magnifique perturbation atlantique, précédée d’un front froid.



L’image 2 montre la situation météo de ce matin. On voit la masse nuageuse enroulée sur l’océan. Elle se déploie vers le sud et arrive sur les terres d’Occitanie. Le front froid est en bleu. Difficile de dire avec précision si la pluie commence ce soir ou demain à Genève. Met--14-5-15-3.jpgMais il semble que ce week-end le ciel aura perdu quelques degrés. Est-ce l’effet des saints de glace? On n’en sait trop rien, les dates ayant changé il y a quelques siècles.


Sur l’image 3 on voit une autre représentation de la perturbation. Image magnifique qui va presque jusqu’au Pôle Nord. Derrière la perturbation atlantique en approche, dont on voit là aussi le superbe enroulement depuis le coeur de la dépression, il y a les nuages typiques de l’air plus frais. Ce sont les cumulus qui moutonnent à l’arrière de la zone pluvieuse associée au front.

Met--14-5-15-4.jpg

Il y a souvent quelque chose d’intéressant derrière un front. Un front de guerre, un front de mer, un front de masse d’air. Ou un front rempli d’idées.

 

 

A propos de front, l'illustre Marcel Achard, auteur de théâtre à succès du XXe siècle, avait ce mot:

«Les talons hauts ont été inventés par une femme que l'on embrassait toujours sur le front!»

Au front, ce n'est pas si bête.

 

Images infoclimat.fr, meteosat.

 

 

15:19 Publié dans Humour, Météo | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Hommelibre merci pour ce moment de décontraction météorologique
Mais vous avez oublié les pollens des graminées qui ont obliger de nombreuses personnes à roupiller comme jamais depuis longtemps et ceci la journée ce qui dès un certain âge peut s'avérer très handicapant pour les repères essentiels comme se souvenir que jeudi n'était pas dimanche et que demain sera samedi/rire
quand à ceux qui voyaient leur tension jouer au yoyo aujourd'hui avec la bise ils sont rassurés, elle est revenue à ses normes habituelles et surtout personnelles
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 15 mai 2015

Savez-vous pourquoi certaines femmes mettent des chaussures à talon aiguille (escarpin) ?
Pour mettre en relief leur postérieur et leur poitrine.
Et je ne plaisante pas, c'est ce que j'ai lu dans un article scientifique traitant des talons aiguilles

Écrit par : prometheUS | 15 mai 2015

Les commentaires sont fermés.