10 mai 2015

Tué par un tram: interdire les écouteurs ou les oreilles ?

La mort est rarement joyeuse. Encore moins quand on a 17 ans.

17 ans! Musique dans les oreilles, la vie devant soi.  Une famille, des amis, une vie déjà. Mais pas vu. Pas vu le tram. Écrasé par le tram. Écouteurs sur les oreilles.

Terrible, forcément terrible.


tram,décès,écouteur,oreilles,geneve,Le Matin dimanche fait le point sur l’événement, rappelant qu’en 2014 quarante-trois piétons ont perdu la vie en Suisse. Et 1’100 personnes, conducteurs ou piétons, ont été tués ou gravement blessés en 2013, en Suisse toujours.

Quelques bonnes âmes politiciennes ont depuis suggéré de prohiber les écouteurs sur les oreilles dans la rue. La stimulation sensorielle par la musique, l’effet de bulle qui nous coupe en partie du monde, perturbent l’attention portée aux risques d’accident. Les oreilles sont d'une importance extrême dans notre perception du monde et dans notre adaptation aux conditions extérieures. La musique en tête conduit à une forme d’aveuglement ou de désadaptation au danger.

L’écoute de musique en marchant n’est pas seule responsable des inattentions. Un bruit, une image, une pensée soudaine, un reflet de lumière, un mouvement trop spontané, entre autres, peuvent détourner notre oreille et notre regard.

Mais la musique est continue et perturbe durablement notre attention. Faut-il dès lors interdire les écouteurs sur les oreilles dans la rue? Cette suggestion a peu de chances d’être suivie d’effets. L’atteinte à la liberté de comportement est ici trop grande. Et totalement déresponsabilisante. Chacun doit gérer son corps et sa présence au monde. Nous ne sommes pas des robots encadrés au millimètre par des lois «comportementales», nous sommes des humains libres et responsables, et à ce titre nous avons le droit de prendre des risques. Y compris celui de frôler la mort. Pour autant que nous n’engagions que nous-mêmes.

Interdire les écouteurs? Pourquoi ne pas interdire carrément les oreilles? Il y a des personnes qui ne peuvent imaginer le monde que par l'interdit.


D'autres préfèrent la prévention. A voir, l’excellent clip de la police vaudoise associé au BPA, au TCS et à l’ACS:







13:52 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : tram, décès, écouteur, oreilles, geneve | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Interdire les trains en ville serait aussi pas mal.

Écrit par : JDJ | 10 mai 2015

Si j'ai bien compris: si on porte un casque et en plus on ne fait pas attention à la circulation, on risque de se faire écraser par un tram. Peine de mort.
Avec une loi interdisant le port de casque, on risque une amende (et éventuellement quand-même sa vie). La loi a plus de poids que la vie et la mort?
Ce qui m'étonne dans cette logique, c'est que l'homme a été dressé, éduqué et endoctriné à craindre plus la sanction de la loi que la sanction de la vie.
Ce n'est pas à l'Etat de gérer notre vie, de nous prévenir de tout danger. Ce ne sont pas seulement les politiciens qui ont un cerveau, la plupart des citoyens en ont aussi, à eux de le faire fonction dans leur propre intérêt.


Et si les gens apprenaient à se gérer eux-même au lieu de se faire tirer les oreilles par la lourde main de la loi.

Que faire avec les vélos qui passent sans faire du bruit, et bientôt les voitures électriques? J'ai visité des villes où les conducteurs de tram ont l'habitude (l'instruction?) de faire sonner leur cloche de façon presque continue. Trop de bruit tue la perception du bruit.

Écrit par : Ben Palmer | 11 mai 2015

"Et 1’100 personnes, conducteurs ou piétons, ont été tués ou gravement blessés en 2013" A cause des écouteurs? Certainement pas. L'interdiction du port d'écouteur ne toucherait une part infime.
En Suisse, il y a une centaine des personnes qui se jettent chaque année volontairement devant un train. Faudrait interdire ça!

Écrit par : Ben Palmer | 11 mai 2015

Si l'auteur avait été adepte des écouteurs en voiture, il aurait proposé d'interdire la marche.

Ce nombrilisme dans la traitement d'un fait divers dramatique est stupéfiant.

Écrit par : El Captain | 11 mai 2015

Juste pour être clair, les trams (trains en ville, donc), cumulent une telle dose de défauts, sont incapables d'éviter le moindre obstacle ni même le dévier, s'encolonnent au moindre problème, que c'est l'un des moyens de transports les plus imbéciles qui soient dans une ville, bien que très pertinents hors de celles-ci.

Je le développe de façon beaucoup plus détaillée et circonstanciée ailleurs, je ne vais pas le faire ici. Mais je pense que ça peut s'imaginer assez bien.

Et dans le cas précis, peut-être aurions-nous un jeune homme de plus à Genève si cela avait été un bus qui pût l'éviter grâce un coup de volant.

Écrit par : JDJ | 11 mai 2015

Euh faut se calmer les gens, je me balade avec les écouteurs dans les oreilles et jusqu'à présent Dieu merci je n'ai jamais eu la moindre égratignure.
Mais il faut dire que MOI je fais gaffe aux bagnoles, motos, bus ... avant de traverser. Et si le problème venait de là ?

Écrit par : rasilar | 11 mai 2015

Pourquoi ne pas interdire la ... stupidité, le manque d'attention ou bien tout simplement l'absence d'instinct de survie ?

Ne parle-t-on pas de "jungle urbaine" ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12 mai 2015

Une idée excellente qui est reprise par beaucoup de monde sur les ... "réseaux sociaux".

http://www.rts.ch/info/sciences-tech/6774908-buzz-mondial-pour-le-clip-lausannois-sur-les-dangers-du-smartphone-en-ville.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12 mai 2015

La fille qui hurle de douleur à la fin ... n'aurait-elle pas pu prévenir l'accident ?

https://www.youtube.com/watch?v=k8c2hjiTDPo

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12 mai 2015

Dans le même style, il y a la ceinture de sécurité ou le casque pour les deux roues. Je ne dis pas que c'est inutile. La ceinture et le casque ont probablement déjà sauvé des millions de vies. Ca aura été un gigantesque progrès pour la sécurité routière.

Le problème c'est que je ne comprends pas pourquoi le port est obligatoire. Si on roule sans la ceinture ou sans casque, on ne met en danger qu'une seule personne... soi-même ! A l'exception des enfants pour lesquels la responsabilité des parents doit être engagée, je pense que le port de la ceinture ou du casque devrait être vivement encouragé mais pas obligatoire!

C'est un ami qui m'avait fait remarquer la stupidité de cette loi. Il avait été arrêté pour non port de la ceinture, ce qu'il admettait être stupide, mais ce qu'il avait trouvé vraiment ridicule, c'était ce que le policier lui avait dit. Au lieu d'un truc du genre "La ceinture pourrait sauver votre vie", il lui avait dit "Vous ne savez pas que la ceinture est obligatoire ?" avant de lui tendre sa contravention. Ca montre à quel point la loi sert plus à remplir les caisses de l'Etat qu'à assurer la sécurité de la population.

Pour ma part je ne fais jamais d'exception et je boucle toujours ma ceinture, mais parce qu'elle assure ma sécurité et pas pour éviter les amendes.

Écrit par : Kad | 19 mai 2015

Tout à fait d'accord avec Kad. Tout individu est responsable de sa propre sécurité tant qu'il ne met pas en danger la sécurité d'autrui.

PS: J'avais installé moi-même des ceintures bien avant que les ceintures soient obligatoires. Ma voiture actuelle ne me permet pas (normalement) de démarrer sans avoir bouclé la ceinture.

Écrit par : Ben Palmer | 19 mai 2015

Oui Kad...et pourtant, la seule personne a être restée en vie lorsque les gamins se sont pêtés sur les hauteurs de Champel (excès de vitesse + mur) est celle qui n'avait pas mis sa ceinture...

Comme quoi, tout noir, tout blanc...:-)

Écrit par : absolom | 19 mai 2015

@Kad,
Votre commentaire est très intéressant pour un parent, enseignant ou toute personne censée former et éduquer des enfants ou des jeunes.
En effet, s'il est difficile de convaincre certains adultes de changer de comportement, il est généralement admis que l'on a non seulement le droit, mais le devoir de rendre les enfants attentifs aux choses dangereuses.
Autrefois, on pensait qu'il suffisait de dire "C'est interdit" , pour que les enfants ou jeunes se plient à la loi. Désormais, on est censé expliquer l'interdit, afin qu'il soit compris et respecté. Certains pensent que cette attitude est décadente, car l'interdit devrait suffire. Malheureusement, l'explication n'est pas non plus d'un effet totalement persuasif...
Votre anecdote montre qu'on attend même de la police qu'elle fasse de l'éducation et de la prévention. Moi, j'essaye de ne pas avoir d'interaction du tout et de me gérer en conséquence!
Lorsque la ceinture est devenue obligatoire, c'est la crainte de l'assureur qui m'a poussée à obtempérer, puisque j'avais cru comprendre qu'en cas d'accident, je ne serais pas indemnisée, si ma ceinture n'était pas attachée.
A l'époque, ma voiture n'avait pas d'enrouleur de ceinture et c'était à chaque fois une bataille énervante pour arriver à la fixer, mais j'étais trop pauvre pour risquer la non-indemnisation.
A mon avis, si on décide de ne pas respecter un règlement ou une loi, il faut assumer son choix avec cran et panache. Le gendarme était parfaitement dans son rôle, en rappelant la loi. En chipotant sur ses paroles, il y a la tentative de déplacer le problème ailleurs. Nous savons tous que la ceinture sauve des vies, avons-nous besoin qu'un agent nous le rappelle ?!?

J'ai assisté à la scène suivante, ahurie : Un de mes amis est arrivé juste à temps pour essayer de convaincre une contractuelle de ne pas lui donner de PV, alors qu'il était sur une place illégale.
Comme elle ne s'est pas laissé amadouer, il a sorti son porte-monnaie et est allé mettre des pièces dans les parcomètres des automobilistes inconnus (la scène se passe à une époque relativement reculée). Au diable l'avarice !
Son geste n'était pas illégal et il s'est sorti tête haute de cette situation.
Beaucoup d'automobilistes agressent les agents du Service des contraventions. Le geste de mon ami n'était certes pas respectueux, mais dans un sens, il a évité du travail à la contractuelle interloquée.

Notre capacité à supporter les interdits est très variable, tout comme notre capacité à gérer les défis de la jungle urbaine( = se déplacer sans bouclier sur une voie fréquentée par des véhicules de toutes sortes, en se passant du sens de l'ouïe).

Écrit par : Calendula | 19 mai 2015

absolom, j'aurais dû dire que la ceinture a sauvé des millions de personnes de plus qu'elle n'en a tué ! C'est clair qu'il y a des cas où la ceinture est un désavantage, (incendie, etc) mais elle est bien plus souvent un avantage.

Caluenda, il y a sans doute des personnes qui ont besoin d'interdits pour ne pas faire d'actes stupides ou d'obligations pour faire des choses intelligentes. Moi je suis plutôt pour la responsabilité individuelle. Et sinon, j'aime bien votre anecdote! Plus possible de faire ça avec les parcomètres collectifs, mais j'aime bien l'idée.

Écrit par : Kad | 20 mai 2015

Les commentaires sont fermés.