06 mai 2015

Marine et le père amer

La présidente du Front National vise la présidence de la république. Dans ce but elle doit changer l’image de son parti qui est incapable de gagner sous l’ombre du père. Cette séquence de sa stratégie fonctionne visiblement: la montée du vote frontiste lui donne raison.


front national,le pen,marine,nationalisme,Elle veut probablement réformer le parti et en faire une force politique plus classique. En commençant par nettoyer les scories du passé et le langage provocateur du père. Passage obligé. Conséquence: Jean-Marie Le Pen promet la guerre contre sa fille. Ce faisant il lui rend un grand service: le démarquage public n’en est que plus grand. On a compris que MLP ne partage pas les petites phrases et ne goûte pas aux saillies de JMLP. A moins que ce duo n’ait tout prévu. Car sur l’écartement du père je n’exclus pas qu’ils soient en train de nous jouer un scénario qu’ils auraient eux-mêmes élaboré, ou du moins envisagé.

Le père se montre amer. Il vitupère et promet le chaos pour son parti et sa progéniture, mais il est trop tard. Marine a visiblement pris le relais. Le père et le parti se décollent l’un de l’autre. La mise sur la touche de ce père fondateur, figure ô combien symbolique, en est la démonstration. Si la vieille garde reste fidèle au chef, une majorité de cadres semble avoir compris l’enjeu et voit les résultats électoraux.

La mise à l’écart du père le rendrait-elle moins menaçant, moins figure d’épouvantail? Hier sur C dans l’air, l’antisémitisme attribué à l’ancien patron du FN était analysé avec plus de distance, moins de passion que d’habitude. Signe d’un début de changement d’époque. Le Front avance vers un statut normalisé, dont on peut parler sans plonger dans l’hystérie et sans quitter le plateau télé. C’est probablement l’objectif de madame Le Pen.

Un Front normalisé passe par l’écartement du père, devenu plus encombrant qu’utile. Cette normalisation est une condition de la poursuite de la croissance du mouvement. La posture d’opposant ne peut être tenue indéfiniment. Il faut devenir une force positive de proposition. Sur ce point, en l’état actuel, Marine suit les traces paternelles en reprenant le ton rageur de son géniteur. Ce ton, commun au FN et à Mélanchon, et qui sert souvent de programme en ralliant à lui toutes les frustrations imaginables, est-il la signature de partis qui ne peuvent exister que dans une opposition sans concession, une opposition de rupture? Condamnés à l’impuissance politique ou à attendre la crise de société dont ils espéreront tirer les bénéfices?

front national,le pen,marine,nationalisme,La voie démocratique ne propose pas une telle rupture. La conquête du pouvoir, quand elle aboutit, vient des urnes. Et pour la magistrature suprême en France il faut ratisser large. Marine Le Pen n’a pas aujourd’hui un discours susceptible de rallier le centre - si elle gagnait à droite. L’ombre du passé brouille encore les cartes. De plus l’anti-européisme n’est pas partagé par tous. Elle doit donc faire évoluer la vieille posture d’opposant rageur, genre Taz (image 2) vers une nouvelle posture, plus positive. En est-elle capable?

Il n’est pas certain qu’elle sache se sortir de ce qui est pour elle une sorte de piège: rester le héraut de la résistance tout en endossant l’image rassurante du parent. Elle doit être à la fois mère, père et fille. La stratégie possible passe donc par une rupture d’avec le père plutôt qu’une rupture d’avec le monde. Elle doit trier dans le langage paternel pour normaliser le FN. Et devenir un parti normalisé est indispensable pour gagner les élections majeures du pays.

La rupture d’avec la vieille garde du parti ne suffira pas à elle seule dans cette entreprise de normalisation. Marine Le Pen devra probablement changer le nom du parti, y installer un quarteron de penseurs pour lui donner plus de contenu, devenir l’image de l’avenir - ce qui est difficile quand on cultive comme le FN une posture victimaire.

Le FN peut-il devenir une force politique « normale », au programme certes plus tranché que celui de l’UMP mais capable de gagner des élections majeures et de gouverner? Face à l’Union européenne le nationalisme se veut « patriote » plus que « national », et « social » plus que « socialiste ». Cela suffira-t-il à chasser les fantômes du passé, ceux du FN et ceux de l’Europe? Ou sa venue au pouvoir - avec les autres partis du même genre - ressusciterait-elle immanquablement les démons qui ont dévasté l'Europe au XXe siècle, suite à quoi la construction de l'Union a été initiée entre autres comme un rempart contre l'émiettement guerrier?

Je ne suis pas certain que ce patriotisme soit de même nature que le nationalisme d'il y a un siècle. Il est plus souverainiste que revanchard. La notion de préférence locale ou nationale revient en force. C'est normal: on se sent appartenir à l'endroit où l'on vit depuis longtemps. Mais rien ne dit que le souverainisme - dont je peux comprendre la racine individuelle : je suis maître de moi-même - soit encore un cadre de prospérité. Certains aspects du programme du FN, comme la diminution de l'immigration de 200'000 à 10'000 personnes par an, pourraient se retourner contre lui: aujourd'hui on entend souvent dire que l'immigration tient un rôle dans l'économie. La réduction drastique de cette immigration devrait être compensée par une politique nataliste afin de remplacer la population. Sans quoi, une immigration massive reviendra tôt ou tard avec une nouvelle légitimité. Mais une politique nataliste a-t-elle des chances de s'imposer encore aujourd'hui en France? J'en doute. Autre possibilité: le FN devient apôtre de la décroissance. L'immigration revue à la baisse ne devrait plus être compensée. Mais je n'y crois guère.

Gageons que si le FN venait au pouvoir il ne se dépêcherait pas de quitter l'Europe, afin de bénéficier de l'immigration intra-européenne et d'éviter de faire appel à celle d'Afrique du nord.


 

(Images: 1, MLP. 2: Taz, Lonely Tunes).

 

16:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : front national, le pen, marine, nationalisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

L'ennemi principal du vieux nazi reste les Juifs. Celui de Marine, c'est le
musulman. Je ne l'ai pas lu dans votre analyse...

Écrit par : Géo | 06 mai 2015

Je pense qu'elle va atténuer son discours sur l'islam, en restant probablement plus sur son versant culturel que son côté religieux.

Dans ce sens elle devrait être moins entière que son père.

D'ailleurs elle-même semble en parler moins, laissant les événements parler pour elle. Enfin il m'a semblé.

Écrit par : hommelibre | 06 mai 2015

Par contre je doute fort que leur clash soit une mise en scène.
Je ne crois pas JMLP, capable de se retirer pour profiter d'une mise à la retraite. Il a trop besoin d'être vu pour se sentir une valeur, disparaître c'est mourir pour lui.

Écrit par : aoki | 06 mai 2015

"Par contre je doute fort que leur clash soit une mise en scène."
Cette théorie absurde est la trouvaille de l'intelligentsia de gauche, décidément à bout de souffle. Il s'agit à tout prix de faire croire que le FN n'a pas changé avec Marine, que cela reste un parti d'extrême-droite, non-républicain (alors pourquoi n'est-il pas interdit si tel est le cas ? Jocrisses !). Mettre de côté le vieux nazi est une chance pour le FN, les jocrisses l'ont bien compris...

Écrit par : Géo | 07 mai 2015

Manuel Carlos Valls Galfetti, le toréador de Matignon, veut combattre le Front National, notamment en discréditant son programme économique.

Je suis étonné que lui, comme les autres, n'ait trouvé que cet angle d'attaque, alors que justement ceux qui votent en faveur de Marine Le Pen en ont marre des promesses non tenues par les autres, ceux d'avant, mais aussi par Flanby.

Et pourquoi se croit-il à ce point prophétique, pour croire que Marine Le Pen serait la seule personnalité politique, voir présidente (au cas où), à respecter ses promesses électorales ?

Je fais confiance, pour ma part, à la nature humaine et je me permet de croire que Marine, comme ses prédécesseurs, sera mise devant l'impasse et ne pourra pas tenir bon nombre de ses promesses, sinon toutes.

Jean-Marie Le Pen est un antisémite, soit.
Mais ... est-il le seul ?

Quand François Hollande déclarait dans ses discours vouloir lutter contre le capitalisme financier, contre la finance sans visage, sans nom ... n'est-ce donc pas la même idée, la même vision que celle véhiculée par bon nombre d'antisémites, déguisés pour l'occasion en anticapitalistes ?

Finance sans nom, sans visage, n'est-ce pas similaire à l'expression finance apatride, internationale ?

François Hollande a été élu sur ce discours antisémite, mais personne ne veut le mettre en évidence.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07 mai 2015

"François Hollande a été élu sur ce discours antisémite, mais personne ne veut le mettre en évidence" Peut-être, mais lui s'abstient de faire des gags sur les fours crématoires. La forme principale d'antisémitisme en France n'a pas grand-chose à voir avec les vieux croûtons pétainistes mais bien avec Mohamed Merah, Mehdi Nemmouche et 99.99% des jeunes arabo-musulmans avec papiers français...
Se retrouver d'accord avec ces gens-là n'est pas le but premier de Marine Le Pen. On la comprend...

Écrit par : Géo | 07 mai 2015

Oui Géo, vous avez raison, d'ailleurs je viens de lire dans cet article :

http://continentpremier.blog.tdg.ch/archive/2015/05/06/guerre-au-yemen-non-a-l-envoi-de-2-100-soldats-senegalais-266980.html

ceci :

"Que dire de notre chère Palestine sous colonisation depuis plus de 64 ans!"

Gorgui est un sénégalais musulman.

http://continentpremier.blog.tdg.ch/about.html

"Notre Cri Nègre ce sera de refuser toute forme de Domination et de Soumission mais d'appeler à plus d'Humanité pour que vive les humains !"

Selon ses écrits, j'en déduis : "à bas Israël" ; mais tout de même que les Juifs, des humains comme nous autres, continuent de vivre.

J'ajouterais ... si possible en Paix, Harmonie et surtout Sécurité.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 07 mai 2015

@ hommelibre

" La réduction drastique de cette immigration devrait être compensée par une politique nataliste afin de remplacer la population."

extrait du livre de michéle Tribalat "les yeux grands fermés"

page 78 impact modéré de l'apport démographique de l'immigration sur la structure par âge.

à part d'un point de vue humaniste l'immigration ne sert à rien.

Écrit par : leclercq | 07 mai 2015

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/michele-tribalat-les-pouvoirs-publics-relativisent-l-immigration_855913.html

Si l'immigration n'a que peu ou pas d'effets économiques, est-elle nécessaire pour l'équilibre démographique de la France, comme l'affirment certains de vos collègues?

On entend effectivement souvent cet argument. Il provient d'un raisonnement purement quantitatif qui, poussé à l'extrême, nécessiterait des flux insoutenables. Tout dépend de la facilité de ces immigrés à occuper un emploi, emploi qui dépend lui-même de leur qualification. Cependant, toutes les études -souvent étrangères- concernant l'impact de l'immigration sur les finances publiques mettent l'accent sur un point: l'immigration, même qualifiée, ne pourra jamais rétablir à elle seule l'équilibre des finances publiques.

Revenons au rapport de Gilles Saint-Paul. Pourquoi, selon vous, a-t-il eu si peu d'écho?

Ce document mettait en évidence la faiblesse de l'argument économique pour justifier l'immigration. Il critiquait, notamment, la gestion fine par l'Etat des métiers sous tension; ces professions qu'on ouvre à l'immigration quand on considère administrativement, au seul vu d'un ratio, qu'il n'y a pas suffisamment de postulants. Cette politique empêche le marché du travail de se tendre suffisamment pour que les salaires augmentent. C'est tout bénéfice pour les employeurs, pour les consommateurs et les utilisateurs des services fournis. Le rapport de Gilles Saint-Paul a été soigneusement enfoui dans un tiroir et oublié parce qu'il contestait précisément cette justification économique de l'immigration. Il était, de toute évidence, trop dérangeant.

Écrit par : leclercq | 07 mai 2015

http://www.polemia.com/assimilation-la-fin-du-modele-francais-de-michele-tribalat-une-deuxieme-analyse/

Les élites comptaient sur le brassage des populations natives et immigrées au sein des classes sociales les moins favorisées pour assurer l’assimilation des nouveaux venus ; ces dernières avaient donc la charge de régler l’énorme problème posé par l’arrivée de ces masses étrangères à notre culture, tout en étant systématiquement dénigrées par des élites qui valorisent l’Autre et méprisent leur culture et leur histoire ; la réaction des natifs, totalement imprévue, a consisté à se séparer en fuyant dans les zones péri-urbaines, loin des immigrés. De ce fait,

ils ont fait surgir la question identitaire chez les « natifs au carré ». « Si les personnes d’origine étrangère ont une identité si précieuse qu’il faille se mobiliser pour la préserver, pourquoi n’en irait-il pas de même pour les natifs au carré ? ».

Écrit par : leclercq | 07 mai 2015

Dans le genre intellectuel français de gauche délirant, le pompon :
" Je constate une séquence maléfique en progression : les jeunes d'origine maghrébine victimisés sur le plan économique, stigmatisés par l'islamophobie ambiante des catholiques zombies, développent un antisémitisme"
Emmanuel Todd ou l'art d'inverser les causes et les effets...
"Qui est Charlie", un livre de plus à ne pas lire...

Écrit par : Géo | 07 mai 2015

Je pense que MLP rêve de référendums… notamment celui de demander l'adhésion de la France à la Suisse. Donc de nous offrir 101 cantons supplémentaires… J'suis pas très chaud à cette idée, quoique la Bourgogne et la Gironde… le Périgord, la Bresse, aussi.

Écrit par : petard | 08 mai 2015

En parlant de la France, de l'Islam et des intellectuels, je me demande si Jean-Paul Sartre serait encore vivant, qu'elle serait sa réaction au sujet de la pendaison des homosexuels en Iran, lui qui par son activisme révolutionnaire en faveur du demandeur d'asile politique qu'était l'ayatollah Khomeyini à l'époque, sachant que Jean-Paul Sartre aimait et protégeait Jean Marais, depuis ses 17 ans ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 08 mai 2015

Incroyable mais vrai !
La Tribune de Genève ose !

http://www.tdg.ch/monde/Les-Palestiniens-sont-eleves-dans-le-mensonge/story/14865429

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 08 mai 2015

Deux poids deux mesures, système favorable aux hommes de gauche.

"Si Jean-Marie Le Pen tenait les propos d'Emmanuel Todd sur le 11 Janvier, on le traiterait de négationniste ou de collabo, a commenté Lionnel Lucas, député des Alpes-Maritime sur Twitter. Mais Emmanuel Todd est de gauche. Donc ça va."

http://www.bfmtv.com/politique/valls-replique-a-todd-je-revendique-la-force-de-l-esprit-du-11-janvier-885065.html

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 08 mai 2015

Merci pour ces liens Victor. Edifiant, en effet!

@ Pétard: je vous soupçonne d'aimer sans modération la bonne table!...
:-))

Écrit par : hommelibre | 08 mai 2015

"Lionnel Lucas, député des Alpes-Maritime" Qu'un député français puisse écrire des sottises pareilles en dit long sur le nivellement par le bas dans ce pays. Non seulement c'est stupide, mais en plus Le Pen a fait des déclarations anti-Charlie que personne ne lui a reproché. Qu'aurait-il pu déclarer d'autre ?

Emmanuel Todd pense que les jeunes arabo-musulmans à papiers français des banlieues sont devenus anti-sémites à cause de l'islamophobie des catholiques zombies. Est-ce que Le Pen dirait une connerie pareille ?
Il en dit déjà bien assez comme ça...

Écrit par : Géo | 08 mai 2015

Tiens, voilà pour la route :
http://www.causeur.fr/lepen-marine-jean-marie-fn-2-32699.html

Écrit par : Géo | 08 mai 2015

@Homme Libre

Imaginez la Bourgogne et la Gironde sous administration islamique… c'est sûr qu'il y en a qui ont recours au docteur Sobel pour moins que ça… mais c'est une ligne (de) rouge à ne pas dépasser.

Écrit par : petard | 08 mai 2015

"Imaginez la Bourgogne et la Gironde sous administration islamique" C'est valable pour toute la France moins les grandes villes. Il n'y a pas de risques de grand remplacement dans les campagnes et pas de burka dans les villages de l'Auvergne profonde. Ce sont les ghettos qui posent problème. Le 9-3, terre d'islam...

Écrit par : Géo | 09 mai 2015

«je vous soupçonne d'aimer sans modération la bonne table!...»

Détrompez-vous. Vu le prix de certains breuvages, c'est avec modération sur la fréquence et jamais avec plus de deux personnes par séance.

Écrit par : petard | 09 mai 2015

«je vous soupçonne d'aimer sans modération la bonne table!...»

...et c'est bien clair que je ne m'inflige pas le martyr de Vichy (l'eau), à Montrachet «Les Pucelles»...

Écrit par : petard | 09 mai 2015

Les commentaires sont fermés.