25 avril 2015

Une femme entreprenante

Elle est américaine. Elle tient un blog sur lequel elle partage ses expériences, pour la chaîne Whatever. L’une d’elles consiste à inviter des hommes inconnus à faire l’amour avec elle, en étant filmée en caméra cachée. Que croyez-vous qu’il arrivât? 70% des hommes ont décliné la proposition.


femme,homme,sexe,désir,drague,andrea wendel,Son expérience n’est certes pas scientifique. Elle présente des lacunes. Par exemple on ne sait pas dans quels quartiers de quelle ville elle a abordé des hommes, ni s’ils sont représentatifs de la composition sociologique du pays. Les conditions de l’approche de rue devraient être rigoureuses afin d’obtenir un résultat homogène. Ce document présente des biais, comme ceux sur le harcèlement de rue déjà mentionnés sur ce blog.

Néanmoins le résultat est amusant. Dans une époque où l’on suspecte les hommes de manière systémique, où on les accuse implicitement ou explicitement d’être des harceleurs ou des violeurs, Andrea Wendel fait plutôt la démonstration inverse: les hommes sont plus réservés qu’on n’imagine.

70% qui déclinent l’invitation, cela en laisse quand-même 30% qui l’acceptent. La reproduction de l’espèce est assurée!!!...

Mais pourquoi les 70% ont-ils refusé? Quelques explications sont mises au compte-goutte. Celui-ci à déjà une copine, apparemment il ne souhaite pas la tromper. Un autre lui fait la morale. Un autre encore aimerait bien mais...

Je suis étonné que 30% acceptent. Dans la rue, sans connaître la personne, je me méfierais de ce qui se cache derrière. Certains d’ailleurs regardent autour d’eux. D’autres demandent combien ça coûte, car dans les conventions sociales courantes les femmes qui proposent directement de coucher sont en général des prostituées - ce qui est regrettable: bien des hommes préféreraient que ce soient les autres femmes qui se montrent aussi entreprenantes! Ils aimeraient que faire l’amour ne soit pas une prise de tête.


Quand-même, 70%... J’ose avancer quelques hypothèses.


1. Les hommes seraient quand-même des être fréquentables capables de différer leur pulsions impérieuses et coupables;
2. Peut-être viennent-ils de faire l’amour et leur zigounette est encore en berne;
3. Ils se demandent si leur femme n’est pas cachée dans les environs et les observent;
4. Ils vont être objets d’un traquenard et craignent d’être dépouillés de leurs biens;
5. La civilisation a eu raison de leur admirable désir de chevauchées sexuelles inouïes et impromptues;
6. Ils n’aiment pas que la femme prenne l’initiative en matière de sexualité.
7. Ils n'ont pas envie d'elle.


Seuls avec elle dans le désert, auraient-ils dit non?




11:10 Publié dans Humour, Psychologie, société | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : femme, homme, sexe, désir, drague, andrea wendel | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

ooooo, :=))) aller, faites la même chose avec 100 femmes et publiez les stats (si vous ne vous faites pas arrêter avant!)
....sur ce coup là, il risque d'y avoir discrimination de perception (une femme qui demande peut sembler moins dangereuse qu'un homme qui fait de même)

Écrit par : femme | 25 avril 2015

Ça c'est un bon thème, femme: la dangerosité supposée et/ou réelle des hommes (de tous les hommes?). Tenter d'y trouver un sens ou un mode d'emploi. C'est assez complexe.

Écrit par : hommelibre | 25 avril 2015

Hey ! Ca m'est déjà arrivé, ce genre de proposition ! Et même plusieurs fois.

Il n'y a pas de mal à se faire du bien :)

Écrit par : keren dispa | 26 avril 2015

Je rejoins le commentaire de femme, bizarrement ça ne semble pas être plus harceleur une femme qui fait des avances qu'un homme qui serait dans la même situation.

Écrit par : rasilak | 26 avril 2015

Les commentaires sont fermés.