13 avril 2015

Quatre minutes douze avant le bonheur

A quoi pensaient-ils en s’élançant? On ne le sait pas. On ne sait même pas s’ils pensaient. Parfois il est bien de ne rien imaginer. Laisser le corps prendre son mouvement. S'envoler pendant quatre minutes et douze secondes.

Après, c'est le bonheur.


patinage,shanghai,championnat du monde,papadakis,cizeron,Tous les gestes ont été travaillés pendant des heures, des semaines et  mois. Long temps de silence avant la lumière. La lumière, ils l’ont vue de près à Stockholm en gagnant l'or européen. C’était il y a deux mois. Aujourd’hui ils en reçoivent l’éclat le plus intense, le plus brillant: ils sont sacrés champions du monde de danse sur glace à Shanghai.


Le couple français formé de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron à reçu l’or. Mérité. Autant de talent, de travail, de beauté et d’aisance, laisse admiratif.

patinage,shanghai,championnat du monde,papadakis,cizeron,
Leur bonheur éclate à 3’55’’, dans ce tourbillon où l’homme et la femme échangent un baiser furtif, comme seuls au monde, devant des centaines de millions de téléspectateurs.  Touchante aussi cette image de fin où la championne tient la tête de son partenaire comme un bien précieux, dans ce mélange d’intimité et de triomphe.


Moment de grâce où le spectacle sert l'humain.



 

10:31 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : patinage, shanghai, championnat du monde, papadakis, cizeron | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Hommelibre en effet c'est merveilleux ce corps à corps qui réveille les anticorps /ancien conseil médical et prouvé /rire
J'ai vu une émission hier soir sur M6 ,66 minutes ou des jeunes femmes de Cisjordanie rêvent de bousculer le monde des mâles dominateurs et leurs satanées habitudes ou endoctrinement
Des femmes pilotes de courses sur des circuits beaucoup d'hommes n'en sont pas revenus mais depuis beaucoup d'autres ont compris qu'il était temps de leur faire une place dans leur monde de machos
Alors sur le coup j'ai vraiment ressenti un instant de bonheur en voyant les figures épanouies de ces jeunes femmes
Très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 13 avril 2015

@ lovejoie

"depuis beaucoup d'autres ont compris qu'il était temps de leur faire une place dans leur monde de machos"

donc d'après vous dans une discipline où il y a peu de femmes c'est un monde de macho.

quelle mentalité !!! il y a des décennies qu'il y a des femmes dans les courses automobiles, personne n'a jamais interdit aux femmes de faire de la course automobile, s'il y en a peu c'est que ça ne les intéresse pas, tout le monde sait que les femmes ne conduisent pas comme les hommes, elles ne conduisent pas comme des fous quand elles sont jeunes. ce sont les délires féministes d'égalité pas autres choses, la télévision est gangrénée par le féminisme. comme la presse aussi d'ailleurs.

exemple

http://www.lepoint.fr/automobile/sports-et-reves/femmes-et-sport-auto-des-jupons-chez-les-machos-11-10-2013-1743154_658.php

et Michèle Mouton avait une voiture techniquement au dessus des autres la première voiture de rallye quatre roues motrices. je m'en souvient j'achetais la revue Sport auto en kiosque à l'époque. on voit dans ce lien que des femmes en sport auto il n'y en a pas eu beaucoup.

de traiter les hommes de macho parce que dans un domaine, il y a peu de femmes, ça commence à bien faire, c'est incroyable comme le féminisme rend les gens déconnectés de la réalité !!! ça rend les gens cons

http://www.forum-auto.com/sport-auto/histoire-du-sport-auto/sujet378246.htm

Écrit par : leclercq | 13 avril 2015

http://www.la-croix.com/Actualite/Sport/Sport-automobile-les-femmes-restent-hors-course-2013-11-29-1068429

"« Des filles, on n’en trouve pas, pourtant je peux vous garantir qu’on cherche, souligne Bernard Béguin, chargé de mission auprès du président de la Fédération française automobile. Nos programmes de détection sont grands ouverts, les écuries et les constructeurs écument les petites courses pour trouver la perle rare qui pourrait devenir un symbole médiatique. Il y a eu quelques étincelles qui se sont vite éteintes. » À l’image de Carole Perrin, âgée de 28 ans aujourd’hui : après avoir été notre meilleur espoir féminin, elle cherche désormais du travail comme vendeuse ou standardiste."

on serait pas un peu là dans les délires égalitaristes !!!

« Les filles sont aussi rapides que les garçons en karting jusque vers 14 ans, explique-t-elle. Mais dès qu’on passe à la catégorie immédiatement supérieure, elles plafonnent et se retrouvent au milieu du peloton, à des niveaux insuffisants pour espérer faire une carrière. »

" Les quelques travaux consacrés au sujet, des études menées sur de petits échantillons, mettent en avant des éléments familiaux. Le rôle des parents, peu enclins à pousser leurs filles dans des bolides, serait décisif. Comme la plus grande maturité des filles, moins casse-cou que les garçons à 15 ans, l’âge où les carrières se dessinent."

des études quelles études !!! plus matures, moins casse cou c'est sur, donc les hommes s'ils sont plus casse-cou c'est qu'ils sont moins Mature, dans le genre prendre les hommes pour des cons elle est pas mal celle là, c'est surtout que les hommes sont programmés à prendre des risques pour défendre, leurs femme et leurs enfants quitte à mourir, tandis qu'une femme si elle meurt elle ne peut plus protéger, ses enfants meurent aussi. Michèle Mouton a arrêter la course automobile après avoir eu des enfants, donc quelle se pose les bonnes questions Michèle Mouton ça sera un bon début.

http://sport24.lefigaro.fr/auto-moto/formule-1/actualites/pourquoi-n-y-a-t-il-pas-de-femme-en-f1-620792

"Il y a aussi une autre étape à franchir : l’instinct de survie.» Vergne confirme sur ce point : «Il faut accepter de mettre sa vie en jeu. À 25-30 ans, les femmes pensent à fonder une famille, un homme a moins cette contrainte. Si une fille y parvient, ce sera peut-être un vrai garçon manqué.»

Écrit par : leclercq | 13 avril 2015

@Leclerc ou je me suis mal exprimée ou vous n'avez pas compris ce qui revient au même n'est-il point vrai?
en effet je pensais a la mentalité d certains hommes de nationalité Arabe bien que beaucoup d'hommes du Sud aiment cultiver ce petit jeu qui aujourd'hui fait réagir de suite leurs épouses qui elles aussi on appris à ne plus se laisser marcher sur les pieds
De toutes manières mon commentaire précédent ne vous était pas spécialement destiné mais j'ai réparé le lapsus/rire
Allez toute belle soirée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 13 avril 2015

@ lovejoie

oui effectivement vous vous êtes mal exprimée, les commentaires sont destinés à tous les lecteurs.

Écrit par : leclercq | 13 avril 2015

Leclerq en citant la Cisjordanie j'ai pensé que c'était explicite surtout n'en faites pas une jaunisse !

Écrit par : lovejoie | 13 avril 2015

@ lovejoie
"qu'il était temps de leur faire une place dans leur monde de machos "

vous avez exactement le même genre de réflexions que les journaux cités plus haut

"Femmes et sport auto : des jupons chez les machos"
ça fini par être gonflant au-bout d'un moment.


http://www.lemonde.fr/week-end/article/2011/06/17/michele-mouton-la-reine-du-rallye-francais_1537282_1477893.html

" Encore que Michèle Mouton juge n'avoir jamais souffert d'hostilité marquée de la part de ses homologues masculins. "Michèle était très appréciée des autres pilotes, qui la tenaient tous en haute estime, aussi bien comme personne que comme pilote, se souvient son ex-époux, le journaliste suédois Fredrik Johnsson,
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/week-end/article/2011/06/17/michele-mouton-la-reine-du-rallye-francais_1537282_1477893.html#qU59dW1k7Cy3hiWr.99"

il est où le machisme !!!

"Cette voiture était une vraie révolution, c'était la première à être dotée de quatre roues motrices."

et Michèle Mouton avait une voiture techniquement au dessus des autres la première voiture de rallye quatre roues motrices. je m'en souvient j'achetais la revue Sport auto en kiosque à l'époque. on voit dans ce lien que des femmes en sport auto il n'y en a pas eu beaucoup.

Écrit par : leclercq | 13 avril 2015

Lapsus (commentaire ci-dessus) non.
Malentendu, confusion, soit, lapsus, non.

Exemple de lapsus: nous avons mangé de succulentes "flambettes crevées"!
En fait: crevettes flambées...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14 avril 2015

Les commentaires sont fermés.