28 mars 2015

Ramadan ou la banalisation du racisme

En peu de mots l’islamiste de service nous rappelle son racisme profond, viscéral, à l’encontre de la communauté blanche mondiale. Car de son propre aveu il  y a bien une communauté blanche, identifiée dans son dernier billet comme «frappant» le noir - pour un peu il aurait écrit «nègre» pour appuyer sa haine, si la loi ne l’en empêchait. Parenthèse: il est étrange que ce soit la loi et non la culture qui éradique des mots.


hani_ramadan.jpgHani Ramadan s’offusque à juste titre de ce qu’une femme de confession musulmane et voilée ait été agressée à Toulouse. Circonstance aggravante: cette musulmane est enceinte de 8 mois. Elle a été hospitalisée en état de choc mais il semble que le futur bébé se porte bien.

L’époux de la femme précise sur un média musulman: «L'un d'eux lui a agrippé les cheveux, a tiré sur son voile tout en l'insultant : pas de ça chez nous ! C'était un jeune européen».

Le mari désigne l’agresseur par son origine ethnique. Racisme? Non, seulement identification. Pourquoi donc, en France, ne peut-on dès lors dire l’origine ethnique de tous les auteurs de délits ou de crime? Le plus amusant est que ni le Monde, ni l’Obs ni l’Express n’ont repris cette petite phrase: «C’était un jeune européen».N’essayez pas de comprendre, l’occident aime se flageller et se mettre des oeillères.

Hani Ramadan confirme sa haine de l’occident dans ce billet de propagande islamo-fasciste: «Avec les mêmes sentiments, la même haine, les mêmes motifs qui animaient le Blanc raciste lorsqu’il frappait le Noir !». Comment compte-t-il le prouver? Simplement parce qu’il a décrété que c’est de l’islamophobie et que cela doit être assimilé au racisme? Comment ne pas voir que sous prétexte de cette agression il fait plus que la dénoncer: il attaque le blanc.

Comme cela a été rappelé récemment dans un blog, l’islam n’est pas une race. Il ne peut y avoir de racisme dès lors que l’on critique une religion ou ses adeptes. On peut critiquer le christianisme, l’islam, le bouddhisme, en toute liberté. Cette liberté de critiquer est essentielle au développement d’une esclavage2-arti.jpgpensée et d’un émotionnel indépendants et, pour les croyant, à une adhésion par conviction intérieure et non par peur de Dieu.

L’islam n’étant pas une race il ne peut y avoir de racisme. L’islamo-critique, la judéo-critique, la christiano-chritique font partie des normes d’une société avancée où les prêtres ne considèrent pas, comme le fait Ramadan, que ses coreligionnaires sont des stupides ayant besoin qu’on leur dise qui sont les méchants et qui sont les gentils.

L’anti-occidentalisme, la haine du blanc dont Hani Ramadan fait profession de foi, participent malheureusement à un climat délétère et à l’émergence de vocation djihadistes.

Et cette haine du blanc, explicite, récurrente, cela c’est du racisme. Racisme qu’il diffuse impunément dans son officine de propagande islamiste, le Centre islamique de Genève.

Au fait, question pour l’islamiste Hani Ramadan: comment formule-t-il sa phrase quand il parle des «musulmans racistes frappeurs de noirs»? Car, petite piqûre de rappel, la traite négrière arabo-musulmane a fait plus de victimes que la traite occidentale, selon différents historiens (voir ici et ici). Je ne compte pas ici les razzias et enlèvements massifs d'européens à la fin du Moyen-Âge, déportés en esclavage dans les pays musulmans: «Au total, selon plusieurs historiens, dont Jacques Heers, entre un et deux millions de blancs ont été emmenés en esclavage en Afrique du nord entre le XVIe et le XVIIIe siècle».

Est-ce du racisme que de le mentionner?

«Honte aux islamophobes» écrit-il sur son blog. Sacré Hani, il ne manque pas d’air! Dans la même ligne, faut-il écrire: «Honte aux occidentophobes? Honte au blancophobes?» Je ne le ferai pas. La critique est libre en occident.


10:41 | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Hani Ramadan s’offusque à juste titre de ce qu’une femme de confession musulmane et voilée ait été agressée à Toulouse."

Ouais, ben moi je demande à voir d'abord le certificat médical et à entendre les témoins de cette agression. Parfois la réalité rejoint la fiction...

Écrit par : Johann | 28 mars 2015

Et le jour où hr s'"offusquera" de ceci, peut-être deviendra-t-il un petit peu, un tout petit peu crédible:

http://www.lematin.ch/monde/asie-oceanie/Une-Afghane-lynchee-pour-avoir-brule-le-coran/story/29983190

Mais on peut toujours attendre.

Écrit par : Johann | 28 mars 2015

Oui, possible aussi, car il y a nombre de conditionnels dans la manière dont la presse relate cette affaire.

Écrit par : hommelibre | 28 mars 2015

"Comme cela a été rappelé récemment dans un blog, l’islam n’est pas une race.", au cas où le débat qui s'en est suivi intéresserait vos lecteurs, John, voici le lien au sujet:

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2015/03/18/l-islam-n-est-pas-une-race.html

et celui à la "Réplique" que m'a adressée Hani Ramadan:

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2015/03/26/l-islamophobie-ce-racisme-raffine-265774.html

Bien à vous

Écrit par : Hélène Richard-Favre | 28 mars 2015

Merci Hélène. Je suis allé un peu vite: j'ai oublié les liens!

Le vôtre est mis dans votre comm, voici celui du billet de H. Ramadan:


http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2015/03/27/l-islamophobie-n-est-pas-une-opinion-mais-un-delit-265829.html

Écrit par : hommelibre | 28 mars 2015

Bof.. Hani Ramadan John Goetelen même combat. Des "hommes libres" quoi !

Écrit par : Bof | 28 mars 2015

A l'image des adeptes du drapeau noir, qui obtiennent l'autorisation de miss Salerno pour faire l'apologie de leur saloperie auprès des ignares, nous devrions nous aussi tenir un stand au Molard pour vendre ce superbe ouvrage sorti récemment aux Editions "Ellipses", préface d'Alain Chouet, sur l'histoire secrète des Frères Musulmans. Ouvrage à lire impérativement.

Écrit par : Laurent Lefort | 28 mars 2015

Réponse au post de Ramadan, car généralement il ne publie pas les commentaires:
"Quel délire, Monsieur Ramadan!!! l'agression est un délit, aggravé par un motif islamophobe; certes!
mais l'islamophobie, qui est une opinion, à laquelle j'adhère en espérant que le futur nous épargne cette répugnante idéologie, l'islamophobie n'est pas un délit.
On a le droit de penser que les religions sont de la merde. Et la liberté d'expression m'autorise à le dire.

Par contre, maints contenus dans le coran sont des appels à la haine, et ça, Monsieur Ramadan, c'est un délit. Pas l'islamophobie!"

Écrit par : bb | 28 mars 2015

D'ailleurs, se réclamer du coran devrait être considéré comme une apologie d'actes barbares.

Écrit par : bb | 28 mars 2015

Cher M. homme"libre", Monsieur Hani Ramadan est suisse, il a suivi l'intégralité de son parcours scolaire en Suisse, il est docteur ès Lettres, sa thèse en philosophie " Une critique de l'argument ontologique dans la tradition cartésienne" a été soutenu à l'université de Genève. De ce fait je ne crois pas que vous puissiez l'exclure de l'"occidentalité" il est, en ce sens, un musulman occidental

Écrit par : Baloucha | 28 mars 2015

Si les frères Ramadan n'avaient pas joui, depuis des décennies, des faveurs de la TdG, ils seraient probablement déjà oubliés chez nous. C'est en tout cas vrai pour Hani, car l'accès aux blogs lui aurait déjà été interdit, comme cela a été le cas, injustement, pour un blogueur bien moins haineux que lui.

Écrit par : Mère-Grand | 28 mars 2015

@Baloucha
Vous avez en partie raison. Je n'écris pas "en partie" parce que sa thèse a été jugée médiocre, ce qu'atteste l'absence de "mention" de la part des jurés, mais parce qu'en préférant systématiquement l'arabe dans sa pensée et ses "prêches" et en dirigeant toujours ses critiques vers les pays occidentaux, leurs cultures et leurs valeurs (sauf quand il pouvait en tirer profit), il montre qu'il n'a jamais véritablement accepté la suisse comme sa patrie, mais simplement, comme son ancêtre réfugié chez nous, comme un lieu propice à la propagation de sa foi.

Écrit par : Mère-Grand | 28 mars 2015

Correction: je suis presque certain que ma remarque concernant la thèse de Monsieur Ramadan, reposait sur une confusion: il s'agit très probablement de celle de son frère Tarik. Je prie donc celui qui aurait pu être lésé ou chagriné d'une manière quelconque de bien vouloir me pardonner, et les lecteurs, de faire ne pas tenir compte du tout de cette remarque.

Écrit par : Mère-Grand | 28 mars 2015

" il est, en ce sens, un musulman occidental"

Vous le dites très bien! Merci! Soumis en premier lieu, occidental vient seulement en second. Mois c'est citoyen et cela suffit à mon "identité".


"Si les frères Ramadan n'avaient pas joui, depuis des décennies, des faveurs de la TdG, "

D'abord le journal Le Courrier avant la tdg, et ne pas oublier la tv. Suisse ET française. Ces journaleux aiment les beaux parleurs au double, triple, quadruple discours, en fait un discours qui s'adapte à l'auditoire. Se rappeler comment Ruquier s'est fait entuber par le frérot:

https://www.youtube.com/watch?v=dIeh2lKAva0

A partir de la 30me minute, il y en a pour environ 3 minutes. Conclusion de Ruquier: un soumis peut changer de religion! Sauf que tr a dit: on peut changer de religion selon la tradition musulmane. Magnifique double discours de merde!
Pour les soumis, il dit qu'ils peuvent changer de religion le temps d'aller chercher des informations dans les rangs des mécréants et donc que ce n'est que temporaire pour s'assurer un avantage sur les mécréants, et pour les non-soumis, il dit qu'un soumis peut changer de religion et c'est seulement ce que retient Ruquier.

Entubage dans les grandes largeurs.

A la question de savoir si un soumis peut apostasier définitivement cette idéologie politique totalitaire, tr ne répondra jamais directement et hr ne répondra JAMAIS.

Ce sont des personnes qui n'osent pas assumer leur idéologie face à des mécréants qu'ils considèrent comme de la merde. Ou alors ils recourront à la taqiya.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Taqiya#La_.C2.AB_ruse_divine_.C2.BB


hr parle de "stigmatisation", mot à la mode, parce qu'il refuse toute critique de son idéologie politique totalitaire, tellement supérieure à toutes les autres qu'elle doit être intouchable pour quiconque.


" un blogueur bien moins haineux que lui."

C'est ici:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/


Je vais poster ce qui suit sur le blog de hr. Je parie qu'il ne va pas le publier.

"monsieur hr, voici 4 questions pour vous:

1) Acceptez-vous qu'un musulman renonce DÉFINITIVEMENT à l'islam, c'est-à-dire qu'il apostasie DÉFINITIVEMENT l'islam?
2) Acceptez-vous qu'une femme musulmane épouse un non croyant (et qui va le rester)?
3) Acceptez-vous que les enfants issus d'un couple mixte (dont l'un-e est musulman-e) aient la liberté de choisir une religion ou de n'en point avoir?
4) Acceptez-vous que les musulmans soient enterrés au milieux des non-musulmans?

Si vous répondiez non à chacune de ces questions, alors selon VOTRE conception du racisme, vous seriez raciste.

Etes-vous raciste, monsieur hr?"

Écrit par : Johann | 28 mars 2015

@ Mère-Grand, Ce que vous dites est faux. La thèse de M. Ramadan a été reçu avec mention très honorable et félicitations du jury,summa cum laude . Et voici un lien, si jamais l'idée d'en acquérir un exemplaire vous passe par la tête...
http://www.amazon.fr/critique-largument-ontologique-tradition-cart%C3%A9sienne/dp/3261042702

Écrit par : Baloucha | 28 mars 2015

Le résumé de la thèse montre que c'est de la théologie et en aucun cas de la philosophie. Allez hop, on évacue la raison. Obscurantiste, vous avez dit obscurantiste? Qui étaient les membres du jury?

"Hérité de la théologie du Moyen Age, l'argument ontologique ressurgit dans le cartésianisme sous la forme d'une évidence rationnelle. Révolutionnaire ou réductrice, la pensée de Descartes s'élabore au croisement de deux perspectives: celle d'un Dieu qui s'impose à la pensée, et celle d'une pensée qui cependant tend à se libérer de toute autorité. Plus qu'une pétition de principe, la preuve ' a priori,' présente dans tous les systèmes cartésiens, ébauchée même dans les derniers écrits de Kant, est peut-être l'indice d'une exigence métaphysique et religieuse qui habite naturellement la pensée humaine consciente de ses limites. Elle révèle ce que la philosophie ne doit pas être: une oeuvre de la raison démonstrative réduite à un exercice de logique. Se situant dans le courant de la tradition et de la sagesse islamiques, et se référant notamment à la pensée d'al-Ghazâlî, l'auteur de cette thèse s'est attaché à démontrer que Dieu ne peut être l'objet de la seule raison et d'une argumentation a priori."


L'"argument ontologique" est une totale ineptie. La faculté des lettres est tombée bien basse pour se transformer en faculté de théologie.


Moi c'est la thèse du frérot sur Nietzsche que je voudrais lire... si vous avez la référence...

Écrit par : Johann | 28 mars 2015

@ Johann, la frontière entre la théologie et la philosophie était très mince au Moyen Age, le thème de l'Argument ontologique est vraiment à cheval entre le théologique et le philosophique. Quant à son jury, je me souviens qu'il avait:André de Muralt, Kevin Mulligan...entre autres.

Écrit par : Baloucha | 28 mars 2015

Mère-Grand vous faites référence à Sami Adeeb:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Je me permets de donner le lien de son blog.

Écrit par : Pierre NOËL | 28 mars 2015

L'avènement de la République Islamique de Genève est proche, ne vous en faites pas.
Les églises seront transformées en mosquées, tout comme les synagogues.
Toutes les femmes seront voilées, pour leur bien et leur propre sécurité, à défaut d'être lapidées.
Les homosexuels seront pendus au bout d'une corde, tout comme ailleurs, notamment en Iran.
La police des mœurs veillera à ce que personne ne consomme d'alcool, porte une minijupe, des tallons aiguilles, etc.
Les cinq prières quotidiennes seront scrupuleusement respectées, les croyants seront amenés de force dans les mosquées, anciennement connues comme églises ou synagogues.
La polygamie sera la norme.

Par contre, il faudra bien choisir entre sunnite ou bien chiite ... si à ce stade, il s'agit encore d'un véritable choix ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 29 mars 2015

La banalisation des délits conduit à l'augmentation des sanctions.

http://ghi.ch/le-journal/geneve/justice-explosion-des-infractions-routieres

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 29 mars 2015

Hani Ramadan parle racisme! Ahhhh! Que c'est beau. Et celui envers les femmes, la moitié de l'Humanité, celles qui élèvent leurs enfants avec amour, qu'en pense-t-il?

Que pense-t-il de cet acte ignoble qui s'est déroulé en Afghanistan?

http://www.lesobservateurs.ch/2015/03/29/le-sort-fait-aux-femmes-revele-la-liste-des-peuples-maudits/

Est-ce conforme aux bons enseignements de son prophète?

Écrit par : G. Vuilliomenet | 29 mars 2015

@Baloucha
"Ce que vous dites est faux."
Vérification faite, ils s'agissait de Tarik, ce que vous rétorquez est donc faux, puisque vous ne tenez pas compte de ma correction. Voir, par exemple dans Le point: "Tariq Ramadan ou l'islamo-gauchisme", la pression exercée par Ramadan par l'intermédiaire de Jean Ziegler pour faire convoquer un deuxième jury de thèse, après que le Charles Genequand, le directeur de thèse ait refusé son travail.
@Pierre NOËL
Merci de me rappeler le nom de Sami Adeeb, dont j'étais, parmi bien d'autres, un fidèle lecteur, jusqu'à ce que les pressions incessantes de nos prosélytes musulmans aient réussi à le faire ostraciser.

Écrit par : Mère-Grand | 29 mars 2015

"Au fait, question pour l’islamiste Hani Ramadan: comment formule-t-il sa phrase quand il parle des «musulmans racistes frappeurs de noirs»?"

Il ne la formule pas car le mépris que l'arabe nourrit à l'encontre du noir arrive toute juste derrière celui qu'il nourrit à l'encontre de certains animaux, il coule de source, c'est un état de fait culturel qu'auront imprimé dans l'inconscient arabe des siècles de pratique esclavagiste. Je vous invite à prendre connaissance de cet article de Slate Afrique

http://www.slateafrique.com/89415/recit-du-racisme-ordinaire-envers-les-noirs-au-maroc-bassirou-ba

Et encore, le Maroc pourrait aujourd'hui être qualifié de "moins pire". Qu'elle était, d'après vous, la vocation première de la célèbre place Jamaa-el-fna de Marrakech ?

Jusqu'à aujourd'hui l'esclavagisme est pratiqué semi officiellement en Mauritanie où j'ai pu en côtoyer toute une famille en compagnie de leur proprio très pieux, au Soudan et en Arabie Saoudite.

Je ne voudrais pas m'aventurer dans de la psycho de bazar mais, connaissant bien les pays arabes, je ne retrouve pas en M. Hanni Ramadan le faciès caractéristique arabe Egyptien. Qu'on lui trouverait de lointains ancêtres importés d'Afrique noire ne me surprendrai qu'à moitié et alors peut-être que ceci expliquerait beaucoup de choses.

"petite piqûre de rappel, la traite négrière arabo-musulmane a fait plus de victimes que la traite occidentale, selon différents historiens"

"Christiane Taubira déclare sans ambages qu'il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les «jeunes Arabes» «ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes». Ces logiques communautaires influent aussi sur le projet mémoriel La Route de l'esclave, décidé en 1993 par l'Unesco: Roger Botte, chercheur au Centre d'études africaines du CNRS, constate qu'il privilégie également la traite transatlantique du fait de «la pression des représentants du monde arabe et des Etats africains»."

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/encore-aujourd-hui_482221.html#K5mdwXSSev4mVZHF.99

Il y a donc bien du révisionniste institutionnalisé.

Écrit par : Giona | 29 mars 2015

Excellent article de l'Express, Giona. Et en accord avec votre conclusion.

Écrit par : hommelibre | 29 mars 2015

"La faculté des lettres est tombée bien basse pour se transformer en faculté de théologie."
Peut-être avait-elle été échaudée par l'expérience faite avec Tarik (voir la référence que j'ai donnée).

Écrit par : Mère-Grand | 29 mars 2015

Le débat sur ce que nous racontent les Ramadan ne peut se faire sans Sami Aldeeb qui a eut raison trop tôt. Une partie de la chrétienté collabore par ignorance mais également pour sauver les fables des rois.

La réticence de certains les situent, mais la véritable histoire de nos ancêtres se découvre peu à peu; internet informe, non plus à la vitesse d'un âne et en fonction de celui qui le monte, mais à la vitesse des "lumières" ou presque.

Merci à vous.

Il est possible de le trouver ici:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/

Merci à John et bon débat, notre Liberté est en jeu.

Écrit par : Pierre NOËL | 29 mars 2015

Les commentaires sont fermés.