22 mars 2015

De quoi la Suède est-elle le pays ?

«La France, un pays de merde?» Surfant sur les propos du footeux Zlatan Ibrahimovic, figure de proue de l’équipe du PSG, le magazine suédois Fokus reprend l’affirmation sous forme de question. Sa une mentionne trois éléments qui confirmeraient les propos d’Ibrahimovic: zéro croissance, 10% de chômeurs et le Front National en marche vers la victoire.


zlatan ibrahimovic,psg,france,pays de merde,suède,féminisme,godemiché,solanas,Les faits

Zlatan Ibrahimovic a poussé cette saillie verbale pour exprimer sa colère et sa frustration en fin de match. Le Paris-Saint-Germain de Zlatan venait de perdre contre Bordeaux. La sortie de terrain fut orageuse et Zlatan s’est lâché: «En quinze ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG».

Venant d’un international qui gagne bien (très bien même) son salaire en France, cela pourrait faire un peu désordre. Marine Le Pen est aux anges. Elle n’a plus besoin de convaincre. Elle attend et sourit. Puis lâche elle aussi une petite phrase: «Ceux qui considèrent que la France est un pays de merde peuvent la quitter». Ouaip, strictu senso elle a peut-être raison. Rien n'oblige un mécontent à continuer à subir ce qui le rend mécontent. Mais elle en fait trop.

Foutez la paix à un joueur en rage. Ou alors, que l'on démontre que l'on est meilleur. Dans une époque où beaucoup se drapent dans une morale vide je pense que très peu satisferaient à leurs propres critères.

Zlatan Ibrahimovic a présenté ses excuses. Enfin, comme la plupart des nuls en français il n’a pas dit: «Je présente mes excuses» mais: «Je m’excuse». Il s’excuse donc lui-même. Décidément, cela confirme que le sport n’est pas réputé pour abriter de grands intellectuels. On sait aussi que «analyser» une partie après-coup n’est pas vraiment analyser: c’est répéter verbalement les gestes du match. Les mots ont un sens que les sportifs ignorent souvent.


Tribunal de merde

Que celui (ou celle) qui n’a jamais lancé de juron en ayant perdu un match, ou le bus, ou une copine, ou un amant, lui jette la première pierre. En fin de match il n’est pas rare que des joueurs expriment leur déception - parfois avec virulence. Faut-il en faire un fromage? Ne pousse-t-on pas un peu trop loin à reprendre chaque petite phrase, la sortir de son contexte et à en faire une preuve pour le tribunal internet? Faut-il mettre la télésurveillance dans les vestiaires pour entendre ce que disent les joueurs?

Internet, un tribunal: internet de merde!

Avant la télé, avant les téléphones portables et les réseaux sociaux, avant la caméra qui viendra bientôt filmer dans le slip même des joueurs, avant l’usage de la technologie qui facilite la pratique du viol zlatan ibrahimovic,psg,france,pays de merde,suède,féminisme,godemiché,solanasmoral et social par son intrusivité dans la vie privée, avant, on avait encore droit de pousser sa gueulante. Mais la vie privée est privée de toute protection depuis que les féministes des années 1970 ont décrété que «le privé est politique». Avant, avant... Aujourd’hui il faut purement renverser le paradigme: le privé n’est plus politique, il redevient privé.

Avant on se fichait des petites phrases. On ne les entendait pas. Aujourd’hui il arrive qu'elles prennent plus de place que le sport lui-même et quelques journaleux jouissent visiblement de pouvoir dire que Ibrahimovic a pété un câble. D'abord il a parfaitement le droit de péter un câble. Ensuite, quand ils viennent de perdre, j’aimerais voir comment réagissent ceux qui lui font reproche de son comportement.


Excuses de merde

Zlatan a ensuite présenté ses excuses à ceux qui se seraient sentis insultés: ses propos «ne visaient ni la France ni les Français. J'ai parlé de football et non d'autre chose». Et bien j’affirme que s’il n’avait pas l’intention d’insulter les français il n’avait pas à s’excuser. Cette contrition publique presque obligatoire est insupportable. Il est de plus en plus clair pour moi que la société occidentale va exploser d’une manière ou d’une autre: autant de violence psychologique sur les individus, de contrainte morale pour la galerie sans avoir reposé les fondations du contrat social; autant d’hypocrisie; autant d’idéologie servile et obséquieuse, en un mot putassière: cela va tourner au désastre.

Ah, j'oubliais: on voudrait que les célébrités et les politiques soient exemplaires parce que célèbres et regardés. Mais qui donc est assez exemplaire pour leur faire la leçon?


Féministes de merde

Enfin, le magazine suédois pourrait balayer devant sa porte. Parce que la Suède c’est 8% de chômeurs, Abba, un projet de loi pour interdire aux hommes d’uriner debout (salauds de dominateurs de femmes!), un parti féministe qui s’est présenté il y a 5 ans aux élections avec la thématique de Valérie Solanas:

«L’image radicale, voire anti-mâle de FI (Initiative féministe) pourrait constituer un sérieux problème : outre que la moitié de l’électorat est mâle, de nombreuses électrices, y compris féministes, sont opposées au discours guerre des sexes de certaines féministes radicales. Ainsi, la présidente de l’organisation nationale des centres pour femmes battues (ROKS), Ireen von Wachenfeldt, avait défendu lors d’un reportage avec caméra caché un article paru dans son bulletin interne selon lequel dire que les hommes sont des animaux c’est les flatter. Ce sont des machines, des godemichés ambulants, des parasites émotionnels».


Si avec ça la Suède n’est pas un pays de merde...

 

Image 2: Titanic de merde.

15:08 Publié dans Humour, Politique, sport | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : zlatan ibrahimovic, psg, france, pays de merde, suède, féminisme, godemiché, solanas | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La Suède je ne suis pas un fan, c'est un pays qui répond a sorte de "cahier des charges de la bonne moralité du féministe". Mais cela a engendre divers problème le chômage comme dans l'article mais également des problèmes structurel la mode de diviser par deux entre autres. L'extrait Ireen von Wachenfeldt me fait penser a une chose, je ne sais pas s'il peut être considérer comme du sexisme envers les hommes normalement il parait que cela n'existe pas. C'est à cause de la construction de la société dominer par l'homme. J'ai consulter les chiffres du chômage en France au mois de Janvier dans l'article elle indiquée que cela faisait huit trimestres consécutifs que les hommes était le plus concerné. Pourtant outre l'échec scolaire des garçons, il y des mesures spécifiques, pour que les femmes s'incèrent sur le marché de l'emploi (chèque emploi formation, salon spécifique, jour d'ouverture d'entreprise pour le 8 mars, prix divers,...). Le social pour hommes ne devrait pas être tabou il résoudrait pas mal de problème.

Écrit par : Lafaux | 22 mars 2015

De qui Zlatan est-il le porte-parole ?
Je me demande si le Suédois moyen l'a investi d'une mission particulière sur la scène internationale ! ;-))
A mes yeux, Z.Ibrahimovic ne représente que lui-même. Il joue dans un club détenu par des Qataris, par lesquels il est grassement payé pour faire une chose : marquer des buts.
Pour moi, la portée de ce personnage s'arrête là.
Comme beaucoup de joueurs de haut niveau, il a la grosse tête, une grande gueule et du plaisir à se mettre en scène.
Dans le cas présent, savait-il qu'il était filmé ? J'ai l'impression que oui et qu'il en a rajouté, juste pour épater la galerie. Le narcissisme incarné
Si Zlatan s'en était tenu à critiquer l'erreur d'arbitrage, il aurait été dans son rôle. Et en plus, il aurait eu simplement raison : erreur il y avait.
Son dérapage à occulté l'erreur et il s'est retrouvé à devoir s'excuser et à encaisser des critiques tous azimuts.
Ca s'appelle un auto-goal, je crois.

Écrit par : Calendula | 22 mars 2015

la Suéde c'est quoi ? un pays de bonimentrices qui exportent des théories lesquelles sitôt appliquées ailleurs seront aussitôt balayées dans leur pays
La Suéde pays nordique remplace comme les Danois et les Norvégiens le manque d'ensoleillement par des théories qui ne peuvent tenir debout dans les pays plus au sud
On connait d'ailleurs de très beaux contes de Noel tous en provenance des pays nordiques .Les longues nuits favorisent les fantasmes c'est bien connu

Écrit par : lovejoie | 23 mars 2015

de toutes manières soyons logiques jusqu'au bout surtout en Suisse comment pourrait on comprendre le raisonnement de citoyens ayant vécu la botte nazie dans leur chaire et leur sang
Tous on payé un lourd tribut et certaines femmes Suédoises ou Norvégiennes en 2002 ont écrit par voie de presse qu'elles se vengeraient des ignominies exercées à l'encontre de leurs mère ou grand mère
Déjà qu'en Suisse on ne sent pas l'odeur d'un cadavre ce qui prouve bien que l'histoire d'un pays ne sera jamais balayée par une simple parole comme il faut savoir pardonner
Ma mère m'a fait payer le prix des exactions envers sa mère et j'ai dû faire un travail énorme pour ne pas mettre toutes les femmes dans le même sac bien que de nombreuses femmes en tous cas en Suisse n'aiment pas leurs congénères.
Comme elles aiment à le dire ,on se tolère mais rien de plus et pour être considérée comme amie ou comme fréquentable ,il faudra savoir montrer patte blanche

Écrit par : lovejoie | 23 mars 2015

Je trouve les suédois bien naïfs. Zlatan est un opportuniste. Pour lui la Suède ne vaut pas plus qu'un meuble Ikea. Il avait d'ailleurs émis le souhaite de jouer pour la Bosnie, son pays d'origine, la coupe du Monde. Car la Suède avait lamentablement échouée, lors des qualifications.

Enfin, Zlatan critique et insulte la France du football, selon ses excuses. Il ne faudrait pas oublier que ce triste sire a joué dans le club le plus magouilleur d'Italie: La Juventus de Turin. Il avait d'ailleurs exigé et réussi à quitter le club, suite à sa rétrogradation en Série B pour cause de tricheries...

Écrit par : Riro | 23 mars 2015

Pour en savoir plus sur la Suède :
http://www.contrepoints.org/2015/01/27/195862-coup-detat-en-suede

Écrit par : PIerre Jenni | 23 mars 2015

Les commentaires sont fermés.