17 mars 2015

Délit de maigreur

Y aura-t-il bientôt une loi interdisant l’engagement de mannequins maigres? Un projet est en cours d’élaboration en France. «Le député socialiste Olivier Véran dépose deux amendements au projet de loi Santé, contre la dénutrition des mannequins et l’apologie de l’anorexie. Le gouvernement les soutiendra, a fait savoir Marisol Touraine.»


maigreur,anorexie,mannequis,liberté,L’anorexie est une maladie. C’est aussi, en partie, un style de vie. Certains cas sont très graves. Doit-on les empêcher de maigrir malgré elles? En viendra-t-on à renouer avec l'internement administratif? Des femmes désirent passer par le trou des serrures. On a souvent dit d’elles qu’elles sont victimes de la mode. Que les mannequins filiformes leurs donnent un mauvais exemple. Ou que des sites vantant la maigreur induisent des idées troubles.

L’anorexie est parfois présentée comme une mise à l’écart du monde. Elle peut être accompagnée d’une mortification et d’un rejet de soi. Mais croit-on vraiment qu’un interdit de plus va changer les choses? Cette politique de l’interdit est présentée comme une sollicitude envers ceux et celles qui souffrent. On veut les épargner - en l’occurrence d’eux-mêmes puisque la maigreur est un choix personnel au moins autant qu’une maladie.

Ce qu’il en résulte? Un peu moins de liberté individuelle. Je comprends qu’il soit difficile pour les parents de voir sa fille maigre comme un fil d’araignée, ou couvertes des cicatrices des mutilations qu’elle se serait infligées. Certaines en meurent. Mais c’est leur vie. L’interdit n’éduquera pas. Celui qui veut trouve et est responsable de ses actes.

maigreur,anorexie,mannequis,liberté,De quel droit l’Etat va-t-il aussi loin dans le contrôle des individus? Si les garçons en étaient principalement victimes, en parlerait-on? Et pourquoi ne pas poser le même interdit sur les mannequins et les gens obèses comme Tess Munster (image 2)? Pourquoi ne pas interdire les défilés de femmes rondes, les sites, les magasins, qui objectivement favorisent le mauvais état de santé de ces personnes et les conduit au diabète?

Comment un gouvernement aussi saturé d’idéologie peut-il prétendre qu’il fait de la protection et de l’éducation? Ce n’est pas de l’éducation, c’est de la brimade et de la discrimination. En effet la loi veut interdire aux mannequins très maigres de défiler sur les podiums. Ces mannequins - essentiellement des femmes - sont mises à l’écart d’un secteur professionnel parce que leur look ne plaît pas. C'est bien une discrimination. Une sorte de délit de sale gueule. Délit de maigreur ou d’exploitation de la maigreur par l’employeur. Les mannequins devront-elles bientôt fournir une fiche anthropométrique lors d’une recherche d’emploi?

maigreur,anorexie,mannequis,liberté,Fichez-leur la paix. Laissez-les décider pour elles-même. Ras-le-bol de vos chiens de garde accrochés à leurs basques! Laissez-les mourir de faim si les le veulent. Si un moine veut se flageller ou jeûner 40 jours, allez-vous envoyer les CRS dans les monastères? Vous êtes des malades, des malades du contrôle sur la personne, aussi malades que ceux que vous prétendez soigner. Malade de voir les gens libre de leur vie. Malade de vouloir vous immiscer dans l’intimité des individus. Vous parlez de liberté mais vous n'avez que le mot interdire à la bouche. La démagogie dégouline de votre bouche tordue. Pervers polymorphes, vous endossez la peau de l'agneau alors que vous n'êtes que des prédateurs.

Laissez-les libres. Même de mourir jeune. Faisons nôtre cette citation de Raoul Vaneigem, dans le «Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations» paru en 1967:

«La lutte du subjectif et de ce qui le corrompt élargit désormais les limites de la vieille lutte des classes. Elle la renouvelle et l'aiguise. Le parti pris de la vie est un parti pris politique. Nous ne voulons pas d'un monde où la garantie de ne pas mourir de faim s'échange contre le risque de mourir d'ennui.»


14:28 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : maigreur, anorexie, mannequis, liberté | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

En effet, jamais les féministes ne vont songé a passé des lois interdisant a la télé les hommes mannequin trop bien musclés, ou avec des corps d adonis. Pourtant je suis certain qu il y a plus de jeunes hommes qui prennent des stéroïdes dangereux/toxique, que de filles souffrant d anorexie réel. Et jamais il y aura un mouvement pour imposer aux femmes d aimer les hommes gros comme étant *sexy* et en faire la promotion comme mannequin. Car c est de cela dont il s'agit.

Vous faite bien de souligner une autre contradiction, en effet depuis 5ans environ le féminisme occidental fait pratiquement la *promotion* des femmes grosses et même de l obésité. Alors que l obésité fait probablement 500fois plus de victime chez les femmes que les quelques cas d anorexie RÉEL. Je spécifie réel, car la définition de l anorexie et la maigreur a bien changer avec les féministes depuis quelques années. Une femme simplement mince ou légèrement maigre est traité d anorexique aujourd hui. Bref notre société fémi-centriste a carrément fait bougé l échelle d évaluation du poids des femmes. Une femme mince en 1980 est maintenant considéré anorexique, une femme grassette en 1980 est maintenant consideré poids *normale/santé* et ainsi de suite.

Une des raisons de ce *mouvement* est que il y a de plus en plus de femme en surpoids, elles sont maintenant presque majoritaire, donc cela devient une question de flattage de leur égo. Mais aussi surtout, cela vient carrément de la haines des hommes par le féminisme. On veut rendre socialement inacceptable que des hommes puissent désiré des femmes minces. Les hommes n ont pas le droit d avoir des préférences et désirs dans l ideologie feministe, il sont des sous-humains. Et malheureusement étant donné leur pouvoir suprême sur la société, elles ont réussi. Essayé de faire des remarques sur le sur-poids d une femme aujourd hui, ou même de déclaré publiquement que vous aimé les femmes minces, vous allez vous faire ostracisé et vilipendé.
Pendant ce temps, les femmes peuvent avoir une liste de 15 critères physique très superficiel, pointu, irréaliste, sur leur homme idéal, sans aucune désapprobation social, mais plutôt des encouragements.

Malheureusement le féminisme moderne est de plus en plus un mouvement fachiste. Et ca fait longtemps que ca n a plus rien a voir avec un mouvement égalitaire. C est une véritable religion, et comme toute religion, elle veut opprimé et contrôlé la sexualité, la différence est que la religion féministe s attaque aux hommes, plutôt qu aux femmes dans le cas de l Islam.

Ca fait longtemps que je vous lit et voulait commenté, j ai finalement trouvé le temps de le faire. Félicitation et continuer vos textes critique sur le sexisme-feminisme.

Écrit par : MasculinisteEgalitaire | 17 mars 2015

JOhn c'est sans doute une nouvelle dérive de la mode du clonage qui veut que tout soit interdit pour mieux diviser c'est à dire régner

Écrit par : lovejoie | 18 mars 2015

Une loi pour corriger une forme d'encouragement ?
Que dire de ces gymnastes artistiques ou rythmiques qui sont refusées au niveau de compétition internationale parce qu'elle doivent porter un bonnet C pour caser leur poitrine ?
Il faut lire le bouquin de Lola lafont sur Nadia Comaneci et comprendre que c'est nous, les spectateurs en mal de performances, qui fabriquons les anorexiques.

Écrit par : PIerre Jenni | 18 mars 2015

La maigreur est chic, parce que c'est aussi une façon de ne pas paraître pauvre. En tout cas aux USA, l'obésité est davantage présente dans les couches défavorisées de la population, celle qui pense que de manger le "junk-food" est moins cher.
D'ailleurs, peut-être est-ce vrai là-bas ?
Chez nous, on affirme généralement que d'acheter les ingrédients et de fabriquer les plats soi-même revient moins cher. Cela prend bien sûr plus de temps.

Le réflexe du parent nourricier, même chez les animaux, consiste à se décarcasser pour faire survivre sa progéniture.
Faut-il que nous nous soyons éloignés de notre nature, pour que nos jeunes se retrouvent à se projeter dans des images assez artificielles.
Photoshop n'est pas un instrument qui rapproche de la réalité. Les défilés de mode divers et variés devraient être pris pour ce qu'ils sont : un divertissement parmi d'autres, comme "La Nouvelle Star" ou "Top Chef".
Si un enfant devient obsédé par la nourriture ( excès ou privation), c'est très lourd pour l'entourage. Les parents se sentent forcément mis en cause.
(J'ai assisté à ça en tant que spectatrice, heureusement pas impliquée.)

Regarder mourir son enfant de maigreur revient à une sorte d'euthanasie ou de non-assistance à personne en danger. D'ailleurs, l'enfant n'a pas besoin d'en mourir, il suffit qu'il ait des carences graves, pour arrêter de grandir, perdre ses cheveux, avoir des caries.
Avec ou sans loi, peu de parents peuvent se résoudre à rester les bras croisés et à se dire : "Tant pis, ce n'est pas mon problème, c'est sa vie."

Ensuite, on peut se demander, ce que les créateurs de mode essayent de nous dire, en faisant défiler des femmes qui tirent la gueule, qui sont maigres et désincarnées ? Je ne comprends pas le message et n'ai pas l'impression de louper quelque chose d'important !

Écrit par : Calendula | 18 mars 2015

Les commentaires sont fermés.