10 mars 2015

Dropped : tombés du ciel

Florence Arthaud est celle qui avait pris place dans un monde d’hommes: le monde de la mer. Rien à dire. La mer a été longtemps un monde d’hommes. Mais depuis que la course océane est devenue un spectacle de plaisance par rapport par exemple à la découverte des Amériques, des femmes y font leur place.


argentine,dropped,arthaud,crash,hélicoptères,Première remarque

Aujourd’hui il est de bon ton de présenter celles qui conquièrent le monde des hommes comme des héroïnes luttant contre le sexisme misogyne et l’exclusion. Sauf que si la mer a été un monde d’hommes c’est pour des raisons physiques: force, grossesse. C'est pour préserver les mères, donc la reproduction, et le clan. Combien de marins la mer a-t-elle emportés? Je n’ose compter. Le fait que les hommes aient voyagé sur les mers n’était pas de l’exclusion ni du sexisme, mais au contraire une bienveillante protection.


Deuxième remarque

«Le concept de l’émission "Dropped", venu de Suède, consiste à déposer des sportifs professionnels en hélicoptère dans un lieu reculé, avec pour mission de rejoindre la civilisation par leurs propres moyens, afin de recharger leur portable et d'appeler le présentateur de l'émission».

Ok. Je lis des réactions sur internet. Quelques perles:


«Tout ça pour des jeux et du pognon. Triste monde !»

Et alors? Tout le monde fait du pognon. C’est leur choix. Où est le problème? Va-t-on moraliser la télé? Et qui le fera? Remarque inutile et ridicule.

argentine,dropped,arthaud,crash,hélicoptères,«... mon dieu quel désastre humain... Une pure folie ces émissions d'avanture" à la Kho-Lanta».

Nul n’est obligé à regarder l’émission. Si personne ne regarde cela cessera. Si cela continue c’est qu’assez de spectateurs aiment. C’est leur choix, et c’est celui des sportifs de se montrer. Donc inutile de pleurnicher.

«10 personnes tuées... Dans un crash... Non, c'est trop !. Faut arrêter, nom du ciel, leurs " jeux " avec la mort».

Waow, quel talent! Pourrait remplacer n’importe quel commentateur sportif lors de la prochaine Coupe du Monde de foot.


Troisième remarque

Ce commentaire d’internaute sur la difficulté de l’épreuve:

«Je connais bien cette zone pour y avoir fait de la prospection. (...) C'est une zone de moyenne montagne aride à végétation arbustive parfois dense, un Sahel austral. La visibilité parfaite y fait d'une boussole un ustensile utile sans plus. Avec un GPS en cadeau pour conserver votre itinéraire, il vous suffit - au pire, de descendre un oued pour retomber sur vos pattes».

Un agrandissement de la région sur Google maps montre en effet une zone presque désertique et praticable. On pouvait le supposer: avec une équipe technique caméra au poing et de l'eau fraîche dans la glacière, difficile de faire de vraies prouesses.


argentine,dropped,arthaud,crash,hélicoptères,Et Fanfrelande...

François Hollande y est allé de son couplet, évidemment. Président de la pluie, il doit justifier ses 15’000 euros de revenu mensuel. Que dit-il de Florence Arthaud (extrait):

«... femme exemplaire qui a servi de modèle à des générations de femmes et aussi d'hommes pour aller plus loin, pour défier, à la fois les éléments mais aussi les autres compétiteurs» - tiens, juste pour embêter: à combien de générations a-t-elle servi de modèle depuis sa première traversée de l’Atlantique en 1974?

Fille d’une famille aisée, elle est «née dedans». Selon Wiki: «La navigatrice est la fille de Jacques Arthaud, directeur de la maison d'édition grenobloise Arthaud durant les années 1970, qui a édité notamment les récits de Bernard Moitessier et d'Éric Tabarly. Elle commence très jeune à naviguer avec son frère Jean-Marie et son père et s'aguerrit au club de voile d’Antibes».

Sans rien ôter aux qualités de Florence Arthaud, femme énergique et battante, combien d’hommes navigateurs l’ont inspirée et lui ont servi de modèle? Il n'y avait pas lieu ici de politiser son décès. Même pas pour trois voix féministes de plus en 2017.

Ah, l’insignifiance du président.

Et un dernier mot sur Manuel Valls, qui en profite pour ressusciter l'esprit du 11 janvier: «C'est toute la France qui est en deuil ce matin».

Cela ne mange pas de pain.



14:45 Publié dans Divers, sport | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : argentine, dropped, arthaud, crash, hélicoptères | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

C'est une vraie manie, les présidents français se sentent obligés d'exprimer leurs "sentiments" chaque fois qu'un personnage français de renommé subit un sort malencontreux, comme s'il s'agissait d'un membre de la famille proche. Et de les mettre sur un piédestal de la nation.
Pourtant, il y a des dizaines de milliers de français qui meurent chaque jour. Ils ne sont pas connus du public, mais il laissent toujours de la famille et des amis dans le deuil.
Le président s'en fout royalement. Parce que ce qui l'intéresse, c'est de se mettre lui-même en scène comme le patriarche, la papa de la nation, l'indispensable.

Écrit par : Ben Palmer | 10 mars 2015

Hélas Ben, étrange manière de s'approprier le pays et ses morts. Il devient aussi le président des chrysanthèmes...

Écrit par : hommelibre | 10 mars 2015

John, vous avez loupé celle-ci:

"On était parti enthousiastes, pleins d'ambition et de belles valeurs à transporter dans cette émission. Tout ça est maintenant complètement parti"...

Écrit par : Johann | 10 mars 2015

J'en ai vu d'autres plus étranges.

Autre aspect intéressant à mes yeux: la filiation de F. Arthaud. On la cite en modèle pour d'autres, mais quel a été son modèle à elle? Elle ne s'est pas faite toute seule. Elle n'est pas une création spontanée sans histoire personnelle.

Son modèle semble avoir été son père - ou son frère. Il est fréquent que dans un hommage on mentionne les personnes très proches qui ont compté dans la vie de la défunte. C'est pédagogique, une pédagogie nécessaire si l'on engage la nation en tant que président.

Mais c'est ainsi dans la philosophie politique de l'époque actuelle: on enlève l'Histoire au profit de la seule histoire individuelle. Le féminisme, sous-jacent dans le propos de Hollande, excelle dans cet art. De même pour le genre découplé du sexe, alors que le sexe est la racine et l'Histoire du genre.

F. Arthaud a porté plus loin ce qu'elle a reçu et en cela elle est admirable.

Écrit par : hommelibre | 10 mars 2015

Autre lecture possible: la réduction du modèle féminin à la solitude idéale et à la compétition.
Une mère n'est-elle pas moins admirable, en portant la vie et en aidant ses petits à grandir?

Écrit par : hommelibre | 10 mars 2015

Florence était aussi cette mère admirable...et elle offre un hommage prononcé à son père dans le livre qui va paraître très prochainement...le 19 mars. La femme qui a mené une vie de patachon, aventurière dans l'âme, était aussi une mère et une fille digne. L'un n'empêchant pas l'autre.

Écrit par : pachakmac | 10 mars 2015

Si on copie-cole CA: "François Hollande y est allé de son couplet, évidemment. Président de la pluie, il doit justifier ses 15’000 euros de revenu mensuel." et qu'on copie-colle encore un autre passage? si,si!"Et alors? Tout le monde fait du pognon. C’est leur choix. Où est le problème? Va-t-on moraliser la télé? Et qui le fera? Remarque inutile et ridicule." Nous avons là l'équation du fondement de HL!
C'est juste pour vou sfaire ch.evrer,HL!à trois vous bêler avec les loups! 1... 2... et 3:

Écrit par : Trio-Octet Infernal | 11 mars 2015

Pour ma part, cet aspect du féminisme me plaît bien. La vertu par l'exemple. Ce n'est pas en portant des vêtements ridicules et en passant deux heures par jour devant leur glace que les femmes peuvent prétendre à l'égalité. Par contre, en gagnant la Route du rhum, ou en finissant 2ème du Vendée Globe comme Ellen Mc Arthur, ou en grimpant comme Catherine Destivelle, etc, etc, il devient difficile pour les gros lourds de se moquer des femmes au volant.

Écrit par : Géo | 11 mars 2015

@ Géo:

D'accord avec vous sur la vertu par l'exemple. Mais cela n'est plus en lien particulier avec le féminisme, c'est de l'ordre de la compétence individuelle associée au matériel moderne et à la préparation.

Écrit par : hommelibre | 11 mars 2015

Non. Si une femme gagne la route du rhum, c'est une femme qui gagne. La compétence et le matériel moderne vont de soi pour tout le monde. Et si une femme gagne la route du rhum, on ne peut plus ricaner sur une mauvaise conductrice parce que c'est une femme. C'est une mauvaise conductrice. On ne dit pas "encore un homme au volant" à chaque fois qu'on voit une manoeuvre risquée ou maladroite. Bon, j'en connais qui diront "encore un Valaisan", mais c'est autre chose...

Écrit par : Géo | 11 mars 2015

D'accord sur le fait que compétence et matériel valent pour tous. Mais le relent de revanche sur les hommes n'est pas de mise, car elles n'ont pas été exclues. Les changements dans la société ont rendu possible ce qui n'avait pas de raison de l'être auparavant.

Écrit par : hommelibre | 11 mars 2015

En l'occurrence, chez Arthaud, Mc Arthur ou Destivelle, c'est vous qui voyez un esprit de revanche. Pas elles. Elles ont montré que des femmes peuvent accomplir des exploits que très peu d'hommes seraient capables de réaliser, même avec le même matériel et éducation. Il y faut un moral d'acier.
Si on prend quelqu'un plutôt haut de gamme, au hasard moi par exemple (ouais je rigole), dans tous les sports ou activités physiques que j'ai pratiquées, il y avait toujours des femmes qui faisaient mieux que moi. Et c'est très bien parce que cela démontre par a + b qu'il n'y a pas d'infériorité féminine.

De même, l'arrivée de Tidjane Thiam à la tête de Crédit suisse a un effet bénéfique sur la considération que les "masses européennes" peuvent avoir sur les Africains. Entre parenthèse, dommage que les comme lui sont toujours obligés de s'expatrier pour cause de népotisme; c'est là le coeur du problème, mais c'est une autre histoire...

Écrit par : Géo | 11 mars 2015

D'accord avec Géo, combien de gens ai-je entendu dire que les femmes étaient de grandes quiches du volant ou un truc du genre. Pourtant lorsque j'étais encore automobiliste il y a plus d'un an, je peux affirmer que j'en ai vu des quiches au masculin.
Le seul problème des femmes dans la voiture est le maquillage et parfois le téléphone, mais pour le téléphone je ne suis pas certain que la gente masculine en soit épargnée.
Pour en revenir au sujet, les hommes qui prennent des risques en faisant de la moto par exemple peuvent finir invalides ou six pieds sous terre, je ne vois pas pourquoi les femmes qui les rejoignent sur ce terrain ne subiraient pas le même sort, ce que je ne souhaite à personne.
Beaucoup se croient à tort invincible alors qu'ils oublient une chose, la vie c'est pas les jeux-vidéos débiles où c'est l'anarchie dans les jeux comme GTA ou encore les films d'Hollywood où le héros masculin et féminin s'en sort sans une égratignure.
Dommage pour les familles des gens suffisamment stupides pour ne pas prendre en compte la triste réalité, et l'issue fatale que peut avoir nos choix et certains engins qui nous servent à nous faire plaisir.

Écrit par : spartacus | 11 mars 2015

Géo, en effet ce ne sont pas elles qui véhiculent un esprit de revanche. Ces femmes ont trouvé leurs propres ressources, soutenues par un milieu favorable au moins pour FA. C'est davantage la médiatisation et la politisation qui ressort cela, en rappelant que c'était "une femme dans un monde d'hommes", ou en l'appelant comme il y a 35 ans la petite fiancée de l'Atlantique. 25 ans après, ou 40 même si l'on compte sa première traversée en 1974.

C'est vrai aussi que j'ai l'oreille très sensible à certaines connotations.


Chez elle ou chez Destivelle j'aime beaucoup cette concentration et détermination. Elles y vont, elles ne pleurent pas sur leur sort.

Pour ce qui est des femmes au volant, je n'ai jamais eu d'avis. Je n'ai jamais voulu descendre de la voiture d'une femme. Alors que d'un homme, oui: c'était en Corse, entre Corte et Ajaccio, dans les lacets... le précipice était beau, mais un peu trop proche pour la vitesse du conducteur...

Écrit par : hommelibre | 11 mars 2015

Je crois que nous sommes tombés d'accord. Je parlais d'elles et je parlais de valeur d'exemple et vous de leur médiatisation. Je pense donc que leurs exemples vaut plus "pour la cause des femmes" - cause qui ne vous dit rien du tout, je sais - que mille manifs de féministes à poil. Je pense même qu'elles vont en sens contraire, en ce sens que les manifs à poil font RÉGRESSER probablement la cause des femmes aussi sûrement que les gays prides la cause des homos...

Écrit par : Géo | 12 mars 2015

Oui Géo nous sommes d'accord. Merci pour vos interventions.

Écrit par : hommelibre | 12 mars 2015

@ Géo

Et c'est très bien parce que cela démontre par a + b qu'il n'y a pas d'infériorité féminine.

celà ne démontre rien, rien du tout, il y a bien infériorité de force physique entre hommes et femmes, surtout dans le haut du corps. les hommes qui fonts des métiers en se servant du haut du corps , les femmes qui peuvent faire la même chose sont des exceptions.

"D'accord avec Géo, combien de gens ai-je entendu dire que les femmes étaient de grandes quiches du volant ou un truc du genre"

mon épouse qui fait du toilettage canin à domicile peut affirmer que les femmes sont en majorité des quiches au volant, nanoeuvres nulles, neige verglas elles s’affolent, comme elles ne sont pas casse-coup comme les hommes, elles m’apprennent jamais à conduire elles roulent c'est tout.

Écrit par : leclercq | 12 mars 2015

"il y a bien infériorité de force physique entre hommes et femmes" Je n'ai jamais parlé de force physique. Et d'ailleurs, vous citez ce que j'ai écrit : "infériorité féminine" !
Prenons un sport assez extrême au point de vue difficulté : la grimpe. Les femmes y sont aussi bonnes que les hommes parce qu'elles compensent en finesse et en technique ce que les hommes ont de plus en force pure.
Et je vous mets au défi de trouver un sport plus extrême quant aux difficultés que la grimpe...

Écrit par : Géo | 12 mars 2015

Regardez un peu ce que cette minette passe...
http://www.grimper.com/video-parce-ca-passe-toujours

Écrit par : Géo | 12 mars 2015

Les commentaires sont fermés.