23 février 2015

Femmes et minorités : la complainte des temps modernes

Les femmes et les minorités seraient des sous-espèces de l’humanité. En tant que sous-espèces identifiées et reconnues du genre humain, elles bénéficient de programmes de protection spécifique. C’est d’ailleurs l’existence de ces programmes spécifiques qui démontre qu’elles ne sont plus considérées comme les autres humains. Cela fait voler en éclat le concept d’égalité, et laisse à penser que le mythe du sexe faible reste au fond un bon argument de vente. Ou qu’il est une réalité et que les hommes seraient bien plus indépendants et libres qu’elles.


hommes,femmes,discrimination,oscars,quotas,Regardons l’actualité, en particulier les Oscars hollywoodiens. Les millionnaires du divertissement y ont fait leur show publicitaire ce week-end. Et ils ont alimenté la polémique: il n’y avait pas assez d’acteurs noirs et de femmes dans les nominations, selon eux. La règle démocratique serait-elle devenue la «proportionnelle culturelle»? Faut-il doser les récompenses selon la représentativité ethnique et sexuée des comédiennes et des comédiens et non selon la qualité de leur prestation? Une sorte de quota ethnique qui ne dit pas son nom?

L’égalité vue ainsi conduit à une dévaluation des récompenses. Gagner parce que l’on est noir ou femme n’est pas gagner - ou homme, c’est être pistonné par le système.

Et si les prestations d’hommes blancs avaient davantage impressionné les jurés que celles des femmes et des hommes afro-américains ou hispaniques? Il est évidemment plus pratique d’incriminer le racisme ou le sexisme que la qualité de son jeu ou de sa réalisation.

Cependant la notion de qualité ne peut être mise sous le principe des quotas. On est jugé meilleur de tous ou non. On ne peut être «meilleur homme blanc», «meilleur second rôle masculin afro-américain», «meilleure femme ayant pris sa revanche sur l’oppresseur». Non seulement il n’y aurait plus d’universalité dans l’attribution des prix mais une telle pratique renforcerait les communautarismes, affaiblissant du même coup la démocratie.

D’ailleurs pourquoi s’arrêter au sexe ou à l’origine ethnique? Y a-t-il assez de garçons de café dans les nominés? Parce que, les garçons de cafés, cela fait du monde. Un groupe à part. Et les enseignants? Encore un groupe spécifique. Quoi? Ils n’ont aucune caractéristiques à même de les constituer en groupe ou en minorité? Pourquoi pas: ces caractéristiques seraient-elles uniquement sexuées et/ou ethniques? Pourquoi cette discrimination?

Récapitulons. En Europe il y a 52% actuellement de femmes contre 48% d’hommes. Donc davantage de femmes. Plus les homosexuels, les abstinents, les zoophiles, les végétariens bisexuels, les bretons échangistes, la droite partouzeuse, la gauche transsexuelle, les altermondialistes, les autonomistes corses, les hommes,femmes,discrimination,oscars,quotas,dépressifs et leur libido en berne, les eunuques, et j’en passe: cela fait une grosse majorité. Tous ensemble, ils atteignent probablement les 60% de la population, voire davantage. Qui est dès lors dans la minorité? Les hommes, pardi! En particulier les hommes blancs et hétérosexuels (les mâles homosexuels en sont exclus puisqu’ils font alliance avec le sous-groupe majoritaire des femmes).

Force est de constater que les hommes blancs hétérosexuels sont la population minoritaire. Malgré cela ils ont bossé dur pour rendre une copie excellente. Meilleure que celles des femmes et des afro-américains. Le palmarès leur a rendu donc rendu hommage. Pas en tant que groupe minoritaire cependant, mais pour leurs qualités.

Si l’on subdivise encore le groupe minoritaire des hommes en ses multiples composants socio-professionnels et culturels, on verra apparaître une constellation de petits groupes d’hommes minoritaires.

Comment éviter ce morcellement des hommes? En assumant sans complexe sa masculinité. Les hommes n’iront pas crier comme des moutons de Pavlov sur les plateaux télé dès qu’on parle d’eux, les femmes le font très bien. Les hommes ne se réfugieront pas derrière un groupe social pour éviter d’avoir à prendre leurs responsabilités individuelles.

Si la prochaine cérémonie des Oscars, en 2016, n’honorait que des femmes, les hommes s’en foutront. Ils n’iront pas pleurnicher dans de quelconques jupes. Les femmes et les minorités s’appuient sur des tuteurs, figures paternelles symboliques, l’Etat en particulier, pour affirmer leur existence. Les hommes comptent sur leur propre force. Les hommes sont fiers.

Enfin, quand je dis «les femmes», ce ne sont pas toutes les femmes. Ce n’est qu’une part, importante mais pas écrasante, des femmes occidentales, celles qui sont trop riches et trop victimisées, celles qui ont succombé à la séduction féministe. Elles ne se respecent plus. Mais celles-là se sont-elles jamais respecées?


Question subsidiaires: la statuette de l'Oscar représente-t-elle un homme ou une femme?

15:17 Publié dans Féminisme | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : hommes, femmes, discrimination, oscars, quotas | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

John vous avez raison à cent pour cent d'être fier d'ailleurs Patricia kass a chanté mais ou sont passé les hommes ce que j'ai relevé sur le blog de Père Siffleur.Faut pas vous endormir les femmes seront bien contentes quand elles auront besoin de vous
Non pas au niveau sexuel mais pour des travaux qu'elles ne pourront jamais faire seules plus âgées
On l'a vu chez nous car porter des poubelles au diable vert et sans voiture c'est la croix et la galère et beaucoup d'hommes en très peu de temps se sont vus couvrir de mots charmants du genre ,mais quel amour d emari vous faites là et par devant l'épouse qui a été obligée de l'admettre en riant
Car la veille on entendait,mon dieu ce qu'ils sont pénibles à vivre dès la retraite
Faites leur porter des sacs poubelles ils en seront tout ému et pourront redonner un sens à leur vie telle pourrait être la fable des containers
très belle soirée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 23 février 2015

Quoi c'est tout ? mazette on peut pas dire que l'article ait attiré beaucoup de monde mais je connais nombre de femmes qui dès le mois de Mars pourront à nouveau compter sur des anciens de l'Armée Suisse vous savez ces régiments dont le 8 qui ont fait la fierté de notre pays et qui sont à nouveau à pied d'œuvre pour voler à leur secours,Tous de confiance et n'adhérant à aucun parti politique, ceux ci s'était vraiment bien les meilleurs
Merci l'Armée

Écrit par : lovejoie | 24 février 2015

Eh oui les femmes sont celles qui soi-disant souffrent le plus ... en dessous c'est l'Enfer

Écrit par : ralisak | 04 mars 2015

Mais non mais non HL, vous savez tout comme moi que le jury est composé de mâle blanc hétérosexiste, homophobe et raciste et par dessus mangeur d'enfants entre deux repas

Écrit par : ralisak | 04 mars 2015

Les communautarismes, comme vous le montrez bien, coupent, séparent et sont un puits sans fond ! Après les femmes, les afro-américains, les hispaniques (en distinguant les mexicains, les cubains, les péruviens…), les sunnites (en distinguant les Indonésiens, les égyptiens, les saoudiens, les pakistanais…), les handicapés (en distinguant les handicapés moteurs, mentaux, ceux handicapés des membres supérieurs, ceux paralysés des jambes, les amputés du bras droit à ne pas confondre ceux amputés du bras gauche…), les porteurs de lunettes…

Bref, le communautarisme amène un monde apocalyptique où la fraternité ne veut plus rien dire, chacun étant enfermé dans sa spécificité ou sa bulle qui l’isole et le rend muet.

Mais, attention Homme libre ne vous laissez pas entraîner par votre démonstration ! Un peu de retenue, car je n’aime pas lire sous votre plume :
« Les hommes n’iront pas crier comme des moutons de Pavlov sur les plateaux télé dès qu’on parle d’eux, les femmes le font très bien. »
D’abord les femmes crient-elles comme de moutons ? (Si oui, lesquelles ? Vous seriez pardonné en utilisant l’article indéfini : “des” femmes.
Ensuite, si ce sont réellement des femmes, elles crieraient davantage comme des brebis, ne croyez-vous pas ? Car, il paraît que le mouton est un bélier castré, c’est-à-dire un mâle châtré. Donc, il n’existe pas de mouton femelle. Encore qu’avec les transgenres, on ne sait plus très bien…

Écrit par : Michèle Roullet | 04 mars 2015

Bonsoir Michèle,

Merci d'avoir relevé ma "pique" et d'exprimer votre désaccord. La manière de faire sur certaines émissions est assez désagréable. Le moindre propos jugé incorrect est hué. J'ai vu surtout des femmes faire cela, mais il me semble qu'hélas des hommes s'y mettent aussi.

Bon, d'accord, les moutons... c'est joli les moutons... ?¿
:-»

Écrit par : hommelibre | 04 mars 2015

En effet le sexe faible est une pure invention .Il suffit d'écouter ceux qui ont vécu la guerre pour s'en convaincre
je ne sais pas si nos Grands -mères seraient considérées comme féministes bien que très coquettes et sans maquillage ceci pour revenir sur le sujet Mais beaucoup ayant travaillé comme gouvernantes,nurses ,infirmières ou institutrices pour des têtes couronnées et toutes ayant subi les affres de la guerre ou de la révolution Tsarine chacune sans exception nous aura montré l'exemple à suivre,on chante et on rit pour masquer les inquiétudes afin de ne pas inquiéter les jeunes enfants écoutant toujours aux portes
Telle était leur devise et ce féminisme là qui date tout de même des années 1800-1900 aura laissé des traces dans l'esprit de leur descendance
Laquelle contaminée par leur entrain à la tâche a compris très vite que pour bien vivre il faut laisser le monde du travail à l'extérieur une fois rentré à la maison ou vice versa quand on est au boulot
Et ma grand mère paternelle étant veuve à 50 ans avait à cœur de chanter à pleine voix sans se soucier du regard des autres le célébre chant militaire Ne Pleure pas Jeannette sans doute était-ce sa manière à elle de montrer au monde extérieur qu'il vaut mieux chanter que déprimer ou soigner sa déprime en chantant
Ce qui prouve que le féminisme ne date pas des premiers votes féminins mais qu'il à sa propre évolution en fonction de chaque génération et de tout ce qui est sensé favoriser ou non les contacts entre humains

Écrit par : lovejoie | 29 mars 2015

Les commentaires sont fermés.