10 janvier 2015

Zemmour - Charlie : même combat

Quelques remarques quatre jours après le carnage. Quelques brèves de bitume, bribes de cette mosaïque déchirée ramassées au fil des médias: paroles de lycéens, de Besancenot et des chevaliers de la liberté.


attentat,charlie,islam,musulman,racisme,terrorisme,lycées,Lycées et réseaux

La presse rapporte des cas troublants. Dans certains lycées les élèves d’origine arabo-musulmane ne se sont pas associés à la minute de silence, comme le rapportent des profs. Certains ont même déclaré que c’était normal de tuer les dessinateurs puisqu’ils ont insulté le prophète. D’autres disent que les tueurs ne sont pas des musulmans:

«Ils ne sont pas musulmans mais terroristes».

Il faudra bien admettre que, terroristes ou non, il n’y a qu’un seul islam dont les contradictions sont extrêmes et irréconciliables. Aux modérés de faire le ménage chez eux, s’ils y sont vraiment déterminés et s’ils arrivent à se défaire de leur loyauté toxique. Si tous ne sont pas violents, beaucoup s’en faut, ils sont cependant atteints par l’image actuelle très négative des musulmans, et aspergés par cette image devenue obsédante.


attentat,charlie,islam,musulman,racisme,terrorisme,lycées,Chochotte

Olivier Besancenot refuse de participer à la manifestation unitaire de dimanche. Il ne veut pas se «compromettre» derrière Hollande ou Sarkozy. Il fait sa chochotte. Il met son appartenance politique au-dessus des morts. Grand bien lui fasse. S’il s’exclut c’est que l’on n’a pas besoin de lui.



 

 

 


attentat,charlie,islam,musulman,racisme,terrorisme,lycées,Amalgames

Nombre de commentateurs de télé ou de la presse écrite insistent pour que l’on évite l’amalgame «musulmans-terroristes». Le problème est que ce sont les terroristes qui provoquent et produisent cet amalgame, ce n'est pas nous. Que des musulmans déclarent que les tueurs ne sont pas des musulmans n’est qu’un voeu pieu. Cela n’y change rien. Les propos et les actes de musulmans intégristes - qui sont bien des musulmans - ne sont pas des phénomènes isolés mais une stratégie.


attentat,charlie,islam,musulman,racisme,terrorisme,lycées,Racisme

Redisons-le clairement: la critique d’une religion ou d’un prophète ne saurait être considérée comme du racisme. Une religion n’est pas une race ou une ethnie. Les tartuffes de la presse, chevaliers blancs à géométrie variable, hurlent au loup pour faire taire certains sous prétexte de racisme. Cette presse n’était pas choquée quand des voix se sont élevées pour demander récemment l’exclusion de Zemmour et de Houellebecq des plateaux télé. Elle défend aujourd’hui la libre expression après s’être tue sur ces demandes d’exclusion. Nous prennent-ils pour des cons? Il faudra parler encore de la question musulmane, si à terme l’on désire un véritable apaisement.


Zemmour - Charlie : même combat!?

Cela va en faire grincer. Mais c'est ainsi. Si l'on veut ostraciser et faire taire Zemmour, alors on doit accepter le carnage chez Charlie. Par contre si Charlie est défendu par la population et la presse, Zemmour doit l'être aussi.


10:12 Publié dans Politique, Santé | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : attentat, charlie, islam, musulman, racisme, terrorisme, lycées | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Cette presse n’était pas choquée quand des voix se sont élevées pour demander récemment l’exclusion de Zemmour et de Houellebecq des plateaux télé. Elle défend aujourd’hui la libre expression après s’être tue sur ces demandes d’exclusion. Nous prennent-ils pour des cons?"
Merci pour ça, et la honte soit de l'Hebdo et de ses journalistes gougnafiers !

Écrit par : Géo | 10 janvier 2015

Courage, vous en aurez encore bien besoin face à tous les ignorants (souvent volontaires dans cas) et lâches (on ne se refait pas) qui laissent de toute façon le "sale boulot" aux autres si besoin est, pour protéger leur virginité de pensée.

Écrit par : Mère-Grand | 10 janvier 2015

"Cela va en faire grincer. Mais c'est ainsi. Si l'on veut ostraciser et faire taire Zemmour, alors on doit accepter le carnage chez Charlie. Par contre si Charlie est défendu par la population et la presse, Zemmour doit l'être aussi."

C'est une évidence John. Et je me fous de savoir si cela va faire grincer.

Écrit par : Michel Sommer | 10 janvier 2015

La liberté d'expression ne connaît pas d'autres limites que la loi.
L'inconfort ou la paresse devant l'effort d'argumentation ne valent pas.

Nous avons déjà débattu longuement de Zemmour mais à ce moment-là, il n'avait pas encore été évincé des antennes.
Je préfèrerais mille fois qu'on le laisse parler, pour qu'on puisse le contrer avec des arguments valables, le cas échéant. Il est dangereux de lui donner l'occasion de s'ériger en victime, de lui donner l'occasion de penser que tout va mal et qu'on veut cacher la vérité aux Français.
Il faut faire confiance aux auditeurs et téléspectateurs, ils peuvent entendre des arguments fondés, même s'ils ont envie de suivre Zemmour sur toute la ligne, sur tous les sujets.
Même si certains ont envie de l'avoir pour maître à penser.
A mon avis, les arguments valables font leur chemin, certes lentement, mais il ne faut pas hésiter à entreprendre une course de fond.
Il est clair que lors d'un débat, on a envie d'abonder dans le sens de son "poulain", lorsque celui-ci a obtenu notre adhésion en disant des choses qui nous semblent justes, dans un premier temps. Il est difficile d'évoluer, d'entendre des contre-arguments. On a envie de disqualifier celui qui va contre notre première intuition. Changer d'avis signifie qu'on admet ne pas avoir tout compris d'entrée.
J'ai longtemps apprécié Zemmour, mais j'ai changé d'avis depuis la sortie de son livre.
A présent, je suis curieuse d'entendre ou lire ses observations au sujet des événements de la semaine et p.ex. la gestion de crise et le sursaut de l'opinion publique. On pourra connaître son opinion, car il n'est pas totalement censuré !
Les trois islamistes donnent raison à Zemmour, en passant à l'action violente au nom de leur religion et en démontrant qu'il existe un courant dangereux, qui n'accepte pas les lois et les principes d'un pays occidental.
Bien sûr, ils ont un peu raté leur coup, puisqu'ils ont réussi à donner une célébrité planétaire à Charlie Hebdo et à faire largement diffuser des dessins qu'ils honnissaient.

Écrit par : Calendula | 10 janvier 2015

"Il fait sa chochotte."

C'est marrant, mais je ne vous ai pas vu au rassemblement de mercredi soir à Genève... Rassemblement spontané, non récupérable.

Du moment que plusieurs des responsables de ce qui se passe en France participeront à la "manifestation" de dimanche, c'est une insulte à ceux qui ont été tués, une vulgaire récupération, une "unité nationale" (pourquoi pas un "front national"?) pour remonter dans les sondages. Une belle hypocrisie. Non merci.

Et moi qui croyais que vous étiez critique vis-à-vis de celui que vous appeliez Fanfrelande... Voilà maintenant que vous chochotez ceux qui ne veulent pas défiler derrière lui, qui ne veulent pas le cautionner.


"Et lui, combien de personnes tuerait-il de sang froid dans le cas d'une nouvelle révolution en Europe?"

Là vous êtes carrément dans la dégueulasserie. Tout simplement ignoble. Seule une haine démesurée, totale, permet d'écrire une telle "question".

Écrit par : Johann | 10 janvier 2015

"La presse rapporte des cas troublants. Dans certains lycées les élèves d’origine arabo-musulmane ne se sont pas associés à la minute de silence, comme le rapportent des profs."

Eh oui, de la liberté d'expression à l'obligation d'expression, il n'y a qu'un pas...

Écrit par : Sub | 10 janvier 2015

@hommelibre
« Si l'on veut ostraciser et faire taire Zemmour, alors on doit accepter le carnage chez Charlie. »

Sous-entendu: pour avoir exercé leur liberté d'expression.

Si vous acceptez l'assassinat, au sens-propre, de porte-crayons, ca ne doit pas être très difficle en effet.


« Par contre si Charlie est défendu par la population et la presse, Zemmour doit l'être aussi. »

Sous-entendu: pour pourvoir exercer leur liberté d'expression.

Rien n'oblige une radio ou une chaine de télévision à inviter Zemmour.

Écrit par : Chuck Jones | 10 janvier 2015

Chuck vous êtes de mauvaise foi, dans les deux cas c'est de la censure.

Je n'irai pas à la manif, on y entendra le même discours lénifiant qui nous a mené jusque là.

Écrit par : Magali | 10 janvier 2015

@Magali

« Chuck vous êtes de mauvaise foi, dans les deux cas c'est de la censure. »

Du tout.
Rien ni personne n'empêche Zemmour de publier, d'exploiter sa propre radio ou chaîne de télé, ou de décorer un site web sur internet.

Il pourra organiser des débats, inviter qui il veut, y compris lui-même, et s'auto-interviewer lui-même, en selfie, critiquer ses propres bouquins et tout et tout!

- "Alors, Eric Zemmour, comment avez vous trouvé le dernier Zemmour ?"

- "Je vais vous le dire, j'ai lu trois pages et j'ai refermé, tellement je savais déjà ce qu'il allait dire."

Écrit par : Chuck Jones | 10 janvier 2015

Je suis allée voir, jusqu'à quel point E. Zemmour serait ostracisé ou censuré et voilà que je découvre qu'il a un créneau sur RTL:

http://www.rtl.fr/emission/on-n-est-pas-forcement-d-accord

Il a passé dans l'émission d'Alain Fikelkraut ce matin à 9h :

http://www.franceculture.fr/emission-repliques-la-france-d%E2%80%99hier-et-d%E2%80%99aujourd%E2%80%99hui-2015-01-10

et que par ailleurs, il a son émission avec Eric Naulleau à "Paris Première", depuis le 9 janvier 2015.

Je ne suis pas sûre d'être exhaustive, mais trois émissions de radio ce n'est pas rien.

Écrit par : Calendula | 10 janvier 2015

Vous avez adoré les direct-tv et les 137 articles sur les pleurnicheries de la 'compagne de Charb' ?

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jeannette_Bougrab

Vie personnelle

Elle a affirmé après la fusillade au siège de Charlie Hebdo être la compagne de Charb, mort assassiné le 7 janvier 2015 dans cette fusillade. Elle déclarait cependant en décembre 2014 mener une vie de célibataire. La famille de Charb, par une déclaration de son frère à l'AFP le 10 janvier 2015, s'exprimant également au nom de la mère et du père du dessinateur, dément "l'engagement relationnel" de Charb avec Jeannette Bougrab.


A un moment donné, il va falloir que les gens se rendent compte à quel point le système se fout de leur g.....

Cela rappel l'histoire des couveuses irakiennes :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_couveuses_au_Kowe%C3%AFt

On finit par reconnaître les méthodes de toutes ces officines secrètes qui manipulent avec une perversité inouïe.

Écrit par : Sub | 10 janvier 2015

@Sub
Bien vu, Oeil-d'Aigle!

Écrit par : Chuck Jones | 10 janvier 2015

La France est en état de siège. Elle a été attaquée pour sa liberté de parole. Charlie Hebdo a représenté la liberté d'expression que défend toute la profession et il a été châtié impitoyablement par ceux que Charlie caricaturait.

En tout cas, en cemoment, on ne peut pas dire que l'heure est à la liberté d'expression. Ceux qui ne chantent pas en choeur ou qui se trompent de musique seront repérés et considérés comme subversifs à la nation.
Charlie aurait pu utiliser sa liberté de parole et sa liberté de journalistes pour caricaturer la cohorte européiste des gouvernements bruxellois marchant défilant tous comme un seul homme, se mettant au garde-à-vous aux coups de sifflet d'Obama, subissant, en silence, des épreuves exténuantes que leur impose Israël avant la permission de détente chez les Saoud.

Non! Charlie n'était hélas pas libre de parole ou d'expression. Pour exister, Charlie devait composer avec ses bailleurs de fonds et leur plaire. Il était impossible pour Charlie de parler d'autres choses, encore moins de dire que ceux qu'il caricaturait sont payés, soignés, entrainés et armés par ses propres patrons. Même son ministre des Affaires Étrangères avait félicité ces barbares - qui ont tué Charlie - en disant "ils ont fait du bon boulot en Syrie". C'est-à-dire le boulot de torturer, de tuer en égorgeant des innocents civils, y compris des femmes et des enfants, le boulot de renverser le gouvernement élu d'Assad. De même, Charlie ne s'était pas ému du coup d'état à Kiev ou du massacre d'Odessa. Charlie évitait de voir qu'il y avait des fachos, des nazis en Ukraine. Peut-être lui avait on dit que c'était juste des droitistes un peu plus musclés que l'UMP.
Toujours est-il que Charlie a été sacrifié sur l'autel de l'union nationale. A ça Charlie ne s'y attendait pas.

C'est parce qu'on a supprimé les hommes de Charlie, comme on a supprimé les 292 passagers du MH 17 de Malaysia Air Line ou comme les milliers d'Irakiens, Afgnans, Lybiens, Syriens ou Ukrainiens qui ont été sacrifiés pour des raisons diplomatiques et militaires, que je suis dégoûtée. Le peuple dupé et trahi dans sa chair va duper à son tour et perdre, lui sacrifié, ne connait pas encore son heure.

Cette messe pour un million ou davantage de personnes les conduira là où voudront les gouvernements. Le test leur donnera raison et ils continueront leurs expéditions et feront expier cette tragédie à des millions de personnes dans leur lit, à la maison, dans les usines, au champs ou à l'école.
Il n'y aura pas de France unie pour les pleurer. Le gang (UE) ne pleure que les siens.


Ce brave Paul Craig Roberts, il sait de quoi il parle. S'il le dit crument c'est parce que le temps presse et il faut que ce qu'il observe soit communiqué au plus vite.

http://www.globalresearch.ca/charlie-hebdo-and-tsarnaevs-trial-qui-bono/5423632

Pépé Escobar aussi, sa vue perçante ne l'a pas encore trompé.

http://www.vineyardsaker.fr/2015/01/09/loeil-itinerant-qui-profite-davoir-tue-charlie/#more-10324

Écrit par : Beatrix | 11 janvier 2015

Franchement en retard, le vigneron. Et complotiste en diable pour qqn qui a une vue perçante...

Écrit par : Géo | 11 janvier 2015

Je trouve écoeurant pour ne pas dire plus depuis quelques jours la "récupération" d'un attentat sanglant mercredi dernier à Paris.

Inutile à certains de me faire la leçon par réponses, je ne lirai plus rien.

Bon dimanche à tous.

Écrit par : Lise | 11 janvier 2015

Qui de lucide et de bonne foi ne partagerait pas le point de vue exprimé par Lise?

Comme je viens de l'écrire à quelqu'un vivant à Paris: si j'y vivais moi-même... à Paris... Dieu sait qu'aujourd'hui... je ne participerais pas, en rien! à la manifestation d'aujourd'hui...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11 janvier 2015

@Beatrix

« Pépé Escobar aussi, sa vue perçante ne l'a pas encore trompé. »

Merci.
Ca fait du bien de lire du journalisme à la place de la pisse chaude tamisée des agences et des controleurs d'opinion en tout genre.

Écrit par : Chuck Jones | 11 janvier 2015

"Olivier Besancenot refuse de participer à la manifestation unitaire de dimanche."

Et il a bien raison. Quand on sait que Netanyahou sera présent. Ça c'est l'insulte suprême aux victimes du terrorisme. Les Kouachi ne sont que des microbes comparés à ce type là. Bande des hypocrites!

Écrit par : Zut | 11 janvier 2015

« Le fait que le prix Pulitzer ait été attribué aux journalistes qui ont révélé l’affaire Snowden est le symbole de la crise de la presse car Snowden est un traître à la démocratie. » [Philippe Val, 05/2014]

Comme ça vous savez pour qui vous roulez en allant manifester...

Écrit par : Sub | 11 janvier 2015

La charliemania bat sont plein avec tous les faux-culs de la planète réunis. Qu'est-ce que c'est baroque !

... finalement, ils y sont presque à leur grand pique-nique amical, les mondialeux. Bof, paraît que ce sera juste une petite collation... sans champ' ni petits fours.

Écrit par : petard | 11 janvier 2015

Si aujourd'hui on veut lire l'article "Qui profite d'avoir tué Charlie" de Pepe Escobar, on n'y trouvera qu'une page vide du French Saker. Censure Google? Censure AFP?
Mais une copie se trouve chez Global Research Canada.

http://www.mondialisation.ca/qui-profite-davoir-tue-charlie/5423729

Je reproduis ici en entier le texte de l'Epervier Escobar avant qu'on ne le retrouve plus nulle part. Ainsi cette copie est déposée chez Hommelibre. N'hésitez pas à archiver des écrits qui vous plaisent, car google efface beaucoup de publications sur demande de gouvernements occidentaux.
.........................................................................

"Un commando djihadiste au style professionnel livre une attaque en plein cœur de Paris. Cui bono? Une préparation et une organisation minutieuses, des Kalachnikovs, un lance-roquettes, des cagoules, une veste à munitions couleur sable bourrée de chargeurs supplémentaires, des bottes de l’armée, une évasion facile à bord d’une Citroën noire…

Et le glaçage sur ce gâteau particulièrement mortel : un soutien logistique basé à Paris impeccable, pour tout mener à bien. Un ancien officier militaire de haut rang, Frédéric Gallois, a mis l’accent sur le fait de l’application parfaite des « techniques de guérilla urbaine » (où sont ces fameux « experts » en contre-terrorisme occidentaux quand vous en avez besoin ?).

Certains ont affirmé qu’ils parlaient un français parfait, tandis que d’autres ont soutenu que leur maîtrise de la langue était mauvaise et hésitante. Quoi qu’il en soit, ce qui importe est qu’ils aient prononcé le mot magique: « Nous sommes al-Qaeda. » Encore mieux, ils ont dit à un homme dans la rue : « Dites aux médias qu’il s’agit d’al-Qaeda au Yémen, » ce qui signifie, dans la terminologie US de la terreur, al-Qaeda dans la péninsule arabique (AQAP), qui avait mis l’éditeur/dessinateur de Charlie Hebdo (« Charb ») sur liste noire dûment promue par le magazine de luxe d’AQAP, « Inspire« . L’accusation: « Insulte envers le Prophète Mohammed« .

Et, histoire d’être sûrs que tous avaient bien enregistré les coupables, les tueurs ont également ajouté: « Allahu Akbar« , « Nous avons tué Charlie Hebdo« , et « Nous avons vengé le Prophète« .

je suis charlie
Affaire classée ? Hé bien, il n’a fallu que quelques heures à la police française pour identifier les suspects (classiques ?) : les frères algériens Said et Cherif Kouachi. Le troisième homme, le chauffeur de la Citroën noire, apparemment le jeune Hamyd Mourad, 18 ans, s’est plus tard livré à la police avec un alibi en béton armé. Le troisième homme demeure donc un mystère.



Ils portaient tous des cagoules. Les frères Kouachi n’ont pas été capturés, mais la police semble très bien savoir qui ils sont. Parce qu’ils ont trouvé une carte d’identité abandonnée dans la Citroën noire (oh, les soucis d’être sur une commande pressée…). Comment se fait-il qu’ils n’aient rien su avant le carnage ?

À point nommé, la bio’ de Cherif Kouachi a été diffusée dans tous les coins. Il était sur une liste de surveillance globale. Avec six autres, il avait été condamné en mai 2008 à trois ans de prison pour « terrorisme » ; en fait d’avoir livré une douzaine de jeunes Français via des madrassas en Égypte et en Syrie à nul autre qu’Abou Moussab al-Zarqaoui, l’ex-chef d’al-Qaeda en Irak tué-par-un-missile-US et père spirituel de Daesh/ISIS/ISIL.


Des journalistes slovènes tiennent des crayons et des pancartes lisant en français « Je suis Charlie » pendant un rassemblement en hommage aux victimes de l’attaque de l’hebdomadaire satyrique français Charlie Hebdo, le 8 janvier 2015 à Llubljana, un jour après que deux hommes armés aient tué 12 personnes dans une attaque islamiste aux bureaux éditoriaux de Charlie hebdo à Paris – Photo AFP/Jure Makovec

Aussi à point nommé, un récit complet était prêt à la consommation de masse. Selon les « experts » de la police française, cela pouvait être une attaque « ordonnée depuis l’étranger et exécutée par des Djihadistes revenant de Syrie qui nous ont échappés », ou cela pourrait être « des idiots banlieusards qui se sont radicalisés et ont concocté cette attaque militaire au nom d’al-Qaeda ».

Jetez l’option 2, s’il vous plaît. C’était du travail de pro. Ne restant que l’option 1, cela pointe tout droit vers (quoi d’autre) un retour de bâton. Oui, ils pourraient être des mercenaires de Daesh/ISIS/ISIL entraînés par l’OTAN (essentiel, la France aussi) en Turquie et/ou en Jordanie. Mais cela pourrait être un faux drapeau encore plus nauséabond. Ils pourraient aussi être des anciens ou des agents en activité des forces spéciales françaises.

Il fallait s’y attendre, les camelots de l’islamo-fascisme s’en prennent déjà à cœur-joie. Pour les simplets/trolls/hordes qui exhibent d’un QI de niveau sub-zoologique, en cas de doute, diabolisez l’Islam. C’est tellement commode d’oublier que des millions sans nombre depuis les zones tribales du Pakistan aux marchés urbains à travers l’Irak, continuent de ressentir la douleur dévaster leurs cœurs et leurs vies puisqu’ils sont les victimes sacrifiables de l’état d’esprit djihadiste (ou « culture de la Kalachnikov« , telle qu’elle est connue au Pakistan), qui a bénéficié à L’Occident directement ou indirectement, pendant des décennies. Songez aux attaques de drones rituelles de civils pakistanais, yéménites, syriens, irakiens ou libyens. Songez à Sadr City subissant un carnage dix fois plus grave que Paris.

Ce qu’a décrit le Président français François Hollande comme « un acte de barbarie exceptionnelle » (et il l’est) ne s’applique pas quand l’Occident, la France en première ligne, du Roi Sarko au Général Hollande lui-même, arme, entraîne et contrôle à distance un assortiment de coupeurs de têtes et de mercenaires de la Libye à la Syrie. Oh ouais, tuer des civils à Tripoli ou à Alep là il n’y a pas de problèmes, mais ne le faites pas à Paris.


Les gens observent une minute de silence à Istanbul le 8 janvier 2015 pour les victimes d’une attaque par des hommes armés sur les bureaux du journal satyrique français Charlie Hebdo à Paris le 7 janvier, qui a fait au moins 12 morts et plusieurs blessés – Photo AFP/Bulent Kilic


Donc ceci, au cœur de l’Europe, est ce à quoi ressemble un retour de bâton. C’est ce que ressentent les gens au Waziristan quand une fête de mariage est incinérée par un missile Hellfire. Parallèlement, il est absolument impossible d’apporter du crédit à la notion que le réseau sophistiqué de contre-espionnage occidental n’ait pas vu venir ce retour de bâton – et été incapable de l’empêcher.

Bien entendu le réseau ultra-élaboré de contre-terrorisme occidental (si efficace pour nous dénuder dans tous les aéroports) l’avait vu venir. Mais sur le terrain des guerres de l’ombre, « al-Qaeda » et ses légions de déclinaisons, y compris les « renégats« de Daesh/ISIS/ISIL, sont utilisés autant comme armée de mercenaires que comme menace domestique commode « contre nos libertés« .

La pataugeoire intellectuelle US (Think Tankland), de façon également prévisible, s’occupe à raconter le scénario d’une scission « intra-musulmane » qui fournit aux Djihadistes beaucoup d’espace géopolitique à exploiter – tout ceci aspirant le monde occidental dans une guerre civile musulmane. C’est totalement ridicule. L’Empire du Chaos, déjà dans les années ’70, était occupé à cultiver la culture djihadiste/Kalachnikov pour combattre n’importe quoi, depuis l’URSS à des mouvements nationalistes à travers tout le Sud global. Diviser Pour Mieux Régner a toujours servi à ventiler les flammes « intra-musulmanes« , depuis l’administration Clinton faisant copain-copain avec les Talibans jusqu’au régime Cheney – avec l’aide de vassaux du Golfe Persique – approfondissant le schisme Sunnite/Chiite.

Cui bono, donc, d’avoir tué Charlie ? Seulement à ceux dont l’agenda est de diaboliser l’Islam. Même une bande de fanatiques ayant subi un lavage de cerveau ne se livrerait pas au carnage de Charlie pour montrer aux gens qui les accusent d’être des barbares qu’ils sont, en réalité, des barbares. Le renseignement français a au moins conclu qu’il ne s’agissait pas là d’une affaire de bombe fourrée dans un slip. C’était un boulot de professionnel qui s’est déroulé tout juste quelques jours après que la France ait reconnu le droit à un état palestinien. Et juste quelques jours après que le Général Hollande ait demandé la levée des sanctions contre la « menace » russe.


Des gens sont rassemblés près d’affiches lisant « je suis Charlie » et des bougies placées sur le sol, après avoir observé une minute de silence au Vieux Port de Marseille le 8 janvier 2015, en hommage aux victimes d’une attaque par des hommes armés aux bureaux du journal satyrique français Charlie Hebdo à Paris le 7 janvier 2015 – Photo AFP/Anne-Christine Poujoulat


Les Maîtres de l’Univers, qui jouent sur les vrais leviers de l’Empire du Chaos, flippent du chaos systémique dans le racket qu’ils avaient jusque là l’illusion de contrôler. Ne vous y trompez pas, l’Empire du Chaos fera ce qu’il peut pour exploiter l’environnement post-Charlie, que ce soit un retour de bâton ou un false flag.

L’administration Obama mobilise déjà le Conseil de Sécurité de l’ONU. Le FBI « aide » avec l’enquête française. Et comme un analyste italien le dit mémorablement, les Djihadistes ne s’attaquent pas à un fonds spéculatif vampirique; ils s’attaquent à un torchon satyrique. Ce n’est pas de la religion, mais de la géopolitique pure et dure. Qui me rappelle David Bowie : « Ceci n’est pas du rock’n’roll. C’est du suicide.«

L’administration Obama s’est déjà mobilisée pour offrir une « protection » – de type Mafia – à une Europe de l’Ouest qui commence juste, tout juste à manquer d’assurance face à la « menace » russe pré-fabriquée. Et comme il se trouve, juste quand l’Empire du Chaos en a le plus besoin, la maléfique « terreur » pointe encore le bout de son nez.

Et oui, je suis Charlie. Pas seulement parce qu’ils nous ont fait rire,mais parce qu’ils ont été des agneaux sacrificiels dans des jeux de l’ombre beaucoup, beaucoup plus méchants, horribles et perpétuels."

Pepe Escobar



Article original : Who profits from killing Charlie?, rt.com, 8 janvier -2015

Traduit par Willsummer pour Globalepresse.com



Pepe Escobar est l’auteur de Globalistan: How the Globalized World is Dissolving into Liquid War (Nimble Books, 2007), Red Zone Blues: a snapshot of Baghdad during the surge (Nimble Books, 2007), Obama does Globalistan (Nimble Books, 2009) et le petit dernier, Empire of Chaos (Nimble Books).
..........................................................................

A Paris, une ovation du public comme jamais.
Les troupes spéciales du GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale) ont défilé en hérauts dans une interminable Allée d'Honneur au milieu de centaines de milliers de Chalie applaudissant et acclamant (photo aérienne). Dans cette impressionnante foule dense et à perte de vue, la gauche qui aime tant clamer "Nous sommes tous ceci ou tous cela", doit être à son comble, pour une fois, elle n'aura pas boudé la présentation des vedettes de la Police militarisée française, qu'elle a l'habitude de brocarder le reste du temps.

Aujhourd'hui, dimanche 11 janvier 2015, c'est: Multinationale de l'Union Sacrée, une messe gigantesque donnée par Monseigneur François Hollande - qui a dit que Fanfan était un molachu et un anomique?. Parmi les invités de grands criminels officiels de la planère sont présents dont Porochenko qui est en train de se racheter une virginité. L'occasion attendue pour lui de quitter la connotation du pantin putschiste pour entrer dans l'autre légitimité" plus "Légale". Il pourra s'attendre à être sacré Président Normal prochainement.
Les Femen aussi, profite du gigantisme de toutes les officialités pour en récolter les retombées, leurs fans féministes ont dû s'organiser dûment pour les célébrer dans un contexte d'universalisme médiatique inespéré.

Après cela, ces officiels et officieux deviendront intouchables (inatteignables et immunisés). Il ne sera plus question de les profaner.

Plus confortable que l'impunité, la bénédiction encore plus sainte que celle du Pape faite aux canons, aura été prononcée. Les personnels appointés pourront poursuivre paisiblement d'autres carnages, qu'ils soient Muslims ou pas. Comme Pepe Escobar l'a dit, ailleurs, loin de nos yeux.

Merci Charlie, tu auras servi la multinationale des guerres porteuses de démocratie et des libertés jusqu'au bout. N'est-ce pas, tu le savais?

Beat

Écrit par : Beatrix | 11 janvier 2015

@ béatrix

Je comprends rien à ce charabia... (vraiment trop compliqué pour ma petite boule)

Merci pour une copie annotée !

Écrit par : petard | 11 janvier 2015

D'accord Johann, je n'étais pas obligé de poser les deux dernières lignes sur Besancenot. Je les ai supprimées.

Écrit par : hommelibre | 11 janvier 2015

Excellent site Beatrix, avec des références à Alain Soral, à l'anglo-sionisme qui contrôle absolument tout dans ce monde (sauf Vineyard Saker), et une critique de Charlie qui - comme l'a d'ailleurs rappelé ce bon vieux JM Le Pen - n'était constitué au fond que d'un ramassis de gauchistes marxistes...............

Écrit par : benedict | 12 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.