08 janvier 2015

Bloody Wednesday: le jour d’après

Pourquoi devrions-nous voir les choses autrement que comme elles nous sont montrées? Parfois il faut faire simple: l’islam est en guerre contre l’occident. Ce n’est pas une guerre des tranchées et les morts ne se comptent encore qu’en unités ou en dizaines. Mais la tension monte décennie après décennie.


charlie,attentat,islam,terrorismeUn ou deux islams?

Dire que l’islam est en guerre contre l’occident n’est ni du racisme ni de l’islamophobie. C’est une simple observation du monde. Prétendre que c’est du racisme évite peut-être à certains de regarder en face les morts de Charlie Hebdo, et surtout de voir que ces crimes sont eux-mêmes en quelque sorte racistes puisqu’ils s’en prennent à des hommes et des femmes blancs ou assimilés aux blancs.

Parler de l’islam, le critiquer, le refuser, cela n’a rien de raciste. Il est normal de critiquer les religions. Poser des conditions sociétales, comme les pays musulmans le font avec nous quand nous y voyageons, est également normal. C’est même la moindre des libertés de chaque pays ou culture. La critique du religieux et des comportements associés ne peut en aucun cas être considéré comme du racisme.

L’islam? Quel islam? J’ai régulièrement défendu ici la thèse des deux islams, le modéré et l’intégriste. Pourquoi? Parce que je n’ai jamais croisé d’intégristes, seulement des musulmans modérés et pacifiques. J’ai une famille de coeur en terre d’islam. Des personnes auxquelles je donne toute ma confiance.

Pourtant cette thèse des deux islams a pris un coup. Le spectacle de l’islam est représenté une fois de plus par la mort et la haine. Faut-il s’en tenir à ce que l’on voit? Oui, cela peut suffire: les fruits sont dans les actes, pas dans le livre.

Puisque tous les musulmans se référent au même livre et aux mêmes rites, il n’y a qu’un seul islam. Dès lors comment intégrer ensemble cette population si diverse, si opposée dans ses intentions? Que faire de la «question musulmane» qui est aujourd’hui posée en toute nudité sur le bitume parisien?

D’abord reconnaître que oui, il y a une question musulmane. Une ambivalence. Ou une forme de guerre. Marx n’écrivait-il pas sur la «question juive», suggérant alors aux juifs de quitter leur religion? Reconnaître qu’il y a des gens organisés et liés ensemble qui s'affirment nos ennemis. Combien de cellules dormantes? Combien de gentils garçons comme Merah, prêts à passer à l’acte? Quelques-uns ou des milliers? Qui est la prochaine cible?


charlie,attentat,islam,terrorismeOrganisation mafieuse

Quand la religion est une forme de mafia elle ne mérite pas de respect. Ce n’est plus une religion. D’ailleurs est-ce vraiment à moi de dire qu’il y a deux islams, alors que les musulmans que je perçois comme modérés dénoncent si peu les «usurpateurs» de la branche armée? C’est à eux de se définir et de trancher. C’est à eux de choisir les parties de leur livre auxquelles ils adhèrent. Les musulmans doivent dire clairement dans quel camp ils sont. Certains se sont démarqués - un peu timidement - de la mouvance intégriste. Pourtant les tueurs agissent toujours au nom de l'islam. 

Hier je suggérais en guise de provocation d’interdire l’islam. Cela poserait un gros problème. La démocratie est l’égalité des droits fondamentaux. La liberté religieuse fait partie de ces droits. Si une seule communauté religieuse reconnue dans la loi subissait un interdit, elle serait discriminée, et cela ouvrirait une brèche dans notre contrat social. La provocation permet cependant de poser crûment le problème.

Un aspect du dilemme est: soit accepter l’islam par sens de la démocratie avec le risque grandissant de dérives mafieuses et criminelles, soit l’interdire à cause de sa dangerosité revendiquée et permanente, et donc créer des citoyens inégaux.

Nous ne sommes pas sortis de cet aspect du dilemme.

L’immigration italienne en France a mis cent ans pour s’apaiser. En sera-t-il de même pour l’immigration musulmane?

Les menaces des djihadistes étant bien réelles, faut-il continuer à ouvrir les portes à l’immigration d’origine musulmane? Cette question découle des faits et est appropriée à la situation. Du moment où des musulmans invoquent le coran pour former un groupe ouvertement belliqueux, ne pas le prendre comme tel serait de la stupidité. Pourquoi vouloir à tout prix aimer ce frère qui nous déteste avec autant de ferveur et de munitions? Les antiracistes - plaie intellectuelle de la France car sous ce combat ils nient les problèmes - ont desservi l’Europe comme les personnes immigrées. La peur du débat a inhibé la société. Cela ressort d’autant plus fort maintenant.

Les musulmans modérés doivent aussi savoir que l’islam mafieux les dessert. Il les emporte dans la guerre, la mort et le sous-développement. S’ils reconnaissent ces tueurs comme de bons musulmans, c’est leur choix. C’est aussi notre droit de nous défendre.

 

charlie,attentat,islam,terrorismeP.S. 1: Propos de Claude Levi-Strauss sur l'islam:

«En face de la bienveillance universelle du bouddhisme, du désir chrétien de dialogue, l’intolérance musulmane adopte une forme inconsciente chez ceux qui s’en rendent coupables ; car s’ils ne cherchent pas toujours, de façon brutale, à amener autrui à partager leur vérité, ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite. La fraternité islamique est la converse d’une exclusive contre les infidèles qui ne peut pas s’avouer, puisque, en se reconnaissant comme telle, elle équivaudrait à les reconnaître eux-mêmes comme existants».

 

P.S. 2: Du livre de Paul-François Paoli, Pour en finir avec l’idéologie antiraciste: « idéologie totalitaire […], manichéenne et dualiste, je dirai même simpliste » puisqu’elle « divise le monde en bons et méchants, en amis et ennemis » et « ignore la complexité du réel, ses ambivalences, car cette complexité la détruirait ». A creuser.

 

15:44 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : charlie, attentat, islam, terrorisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

"Nous ne sommes pas sortis de cet aspect du dilemme."

Nous sortons parfaitement de ce dilemme si nous considérons l'islam pour ce qu'il est: une idéologie politique totalitaire qui se sert de la religion pour réclamer un espace auquel n'importe qu'elle idéologie totalitaire n'aurait pas droit.

L'islam de par ses textes fondateurs est une incitation permanente à la haine et à la destruction de tout ce qui ne lui est pas soumis.

Écrit par : Johann | 08 janvier 2015

Merci de rappeler le texte de Lévi-Strauss. Vous aurez noté deux mots ou expressions intéressantes. L'expression est "chez ceux qui s'en rendent coupables", qui sous-entend qu'il est possible de ne pas le faire, ce dont on peut douter de plus en plus, car se taire n'implique pas ne pas penser.
Le mot est "inconscient". Il semble que cet inconscient, généralement honni par les Musulmans, comme la psychanalyse elle-même, ait eu le pouvoir d'assimiler au point de faire disparaître toute forme de pensée critique chez les d'Occidentaux dès qu'il s'agit porter un jugement sur l'Islam tel qu'il est pratiqué, et non tel qu'il est rêvé par nos bonnes âmes chrétiennes, souvent affectées par la bienveillance prônée par le Jésus de leur religion.

Écrit par : Mère-Grand | 08 janvier 2015

Je l'ai écrit ailleurs et je le répète ici: combien sont les Musulmans d'ici et leurs amis qui ne trouvent pas en quelque sorte justifié le sort des blasphémateurs de Charlie Hebdo, au nom de "Ils l'ont bien cherché"? Je ne nie pas que ce sentiment soit souvent accompagné d'un véritable choc devant le crimes lui-même, ainsi que d'un sentiment de compassion pour leur famille.
Il n'en reste pas moins que la véritable liberté critique, même la critique de la religion comme le permettent nos institutions qui ne connaissent pas le délit de blasphème, est loin d'être acceptée par une communauté soumise aux lois divines plus qu'aux lois humaines lorsqu'il y a conflit entre elles. C'est pourtant ce qui devrait définit la citoyenneté dans nos pays laïques.

Écrit par : Mère-Grand | 08 janvier 2015

Ce serait un mec ceinturé de bombes qui se fait exploser la tronche, pourquoi pas... mais là, c'est clairement des mercenaires : gilets pare-balles, lance-roquettes, fuite. On sent bien qu'ils n'ont pas envie de profiter tout de suite de leur place chèrement gagnée au paradis d'Allah. Arrêtons de gober n'importe quoi. La religion n'a rien à voir là-dedans, c'est encore des magouilles de la CIA ou je ne sais quoi. Ils ne reculent devant rien. Les Français ne détestent pas encore assez les musulmans au goût des américains, à moins qu'il y ait une nouvelle loi antiterroriste à faire passer ou une guerre contre la Syrie et l'Iran à déclencher. On ne le saura jamais vraiment même si au bout de cinquante ans, on finit par deviner qui passe son temps à mettre la planète à feu et à sang pour leurs propres intérêts.

Si c'était de vrais islamistes, ils n'auraient pas loupés caroline Fourest. Soyons réalistes...

Écrit par : Sub | 08 janvier 2015

De l'assassinat en islam:

http://www.exmusulman.org/asma-bint-marwan.html

Cet assassinat au 7me siècle ne vous rappelle rien? Pas même un événement tout récent? Or tous les BONS MUSULMANS ont le devoir d'imiter leur imposteur, au besoin de le "venger". Un "musulman" qui critiquerait l'imposteur serait un apostat, à moins bien sûr qu'il n'ait recours à la takya.

Ne pas oublier: les préceptes et les pratiques de l'islam sont pour l'éternité.

Jusqu'à quand certains vont-ils trouver des excuses à ceux qui soutiennent les assassins. Rappelez-vous les manifestations monstres contre les caricatures danoises. Rappelez-vous qui condamnait ces caricatures. Notamment les musulmans dits hypocritement "modérés".

Rappel:

http://www.ina.fr/video/3026895001005

"Modérés", vous avez dit "modérés"? Complices, oui.

Et encore un "modéré" sans doute:

http://atheisme.org/haniramadan.html

Rappel: "Ils ne sont forts que de nos faiblesses."

PS: le site de RL semble down...

Écrit par : Johann | 08 janvier 2015

Pour Dieudonné, on a dit qu'il ne faisait plus rire personne, que c'était politisé et qu'il causait du trouble à l'ordre public, prétexte pour faire interdire ses spectacles.

Qu'on interdise Charlie Hebdo...

Écrit par : Sub | 08 janvier 2015

En attendant, qui c'est en train de se rouler par terre comme un sale gosse pourri en hurlant contre l'application de l'initiative "Contre l'immigration de masse" ?

Les patrons d'EconomieSuisse !!!

http://www.tdg.ch/suisse/patrons-reclament-clause-protection/story/28527997

Écrit par : Chuck Jones | 09 janvier 2015

@Johann

« Nous sortons parfaitement de ce dilemme si nous considérons l'islam pour ce qu'il est: une idéologie politique totalitaire qui se sert de la religion pour réclamer un espace auquel n'importe qu'elle idéologie totalitaire n'aurait pas droit. »

Entièrement d'accord.
Encore est-ce un devoir impératif de distinguer l'idéologie politique de la religion, sans laisser une quelconque marge à l'équivoque et sans les confondre.

Pour ce faire...
- la religion, c'est l'Islam;
- l'idéologie, c'est l'Islamisme.

Écrit par : Chuck Jones | 09 janvier 2015

Espèce d'islamophobe !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09 janvier 2015

"Pour ce faire...
- la religion, c'est l'Islam;
- l'idéologie, c'est l'Islamisme."
L'islam ne reconnaît pas de frontière entre le temporel et le spirituel et le but de tous les musulmans - ou disons plutôt, un but auquel nul d'entre eux n'osera s'opposer - est de créer un califat, soit un leadership politico-religieux sur la société. Votre distinction ci-dessus ne s'applique donc pas à cette "religion".

Écrit par : Géo | 09 janvier 2015

Merci aux terroristes !
Oui, merci.
Ils ont réussi à réunir une fois encore la planète entière.
Dans la douleur, oui, mais réunis contre les assassinats, peu importe l'origine des criminels.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09 janvier 2015

"Qu'on interdise Charlie Hebdo…"

Charlie Hebdo ne s'en est jamais pris aux Musulmans comme tels et vous y trouverez de nombreux exemples qui en témoignent. Le problème, qu'il vous plaît de passer sous silence, c'est que le délit de blasphème n'existe pas chez nous et que des Etats islamistes se permettent de juger et de condamner à mort des personnes qui se permettent d'exprimer à l'égard de cette religion ce qu'ils expriment à la religion dominante de notre propre culture, dans le respect de la loi de nos pays.

Écrit par : Mère-Grand | 09 janvier 2015

"Merci aux terroristes!"
Je m'étonne de votre optimisme. Je parie fort que les témoignages officiels, dont tous ceux, hypocrites, qui ne sont que de circonstances, en particulier de la part d'Etats théocratiques, vont vite disparaître dans les oubliettes de l'Histoire. La lente conquête de nos opinions au profit d'une religion hostile à la démocratie et à la libre expression des opinion reprendra, accompagnée de la complaisance de nos autorités qui s'efforcent toujours de museler la liberté de critique chère à notre culture en la traitant systématiquement d'expression de haine.

Écrit par : Mère-Grand | 09 janvier 2015

"No passaran!", Mère-Grand. La démocratie n'accepte pas la dictature chez elle.

Écrit par : pachakmac | 09 janvier 2015

En lieu et place, ou en complément essentiel, des déclarations condamnant les meurtres des journalistes de Charlie Hebdo, pourrait-on s'attendre de la part des hautes autorités reconnues de l'Islam une prise de position selon laquelle leurs auteurs ne seront pas reconnus comme des martyrs de leur religion et n'auront par conséquent pas droit aux récompenses qui leur sont promises dans l'au-delà. Une prise de position qui pourrait (et devrait si leurs auteurs voulaient véritablement être pris au sérieux dans nos pays) être relayée dans toutes les mosquées et par tous les imams.

Écrit par : Mère-Grand | 09 janvier 2015

""No passaran!", Mère-Grand. La démocratie n'accepte pas la dictature chez elle."

Mais elle accepte des gens et une idéologie qui sont une insulte à la démocratie et qui n'ont de cesse de saper ses fondements. Avec la complicité de cr..... qui n'ont rien compris à ce qu'est une idéologie totalitaire qui ne vaut pas mieux que le nazisme.

Nous pouvons seulement être très heureux d'avoir accepter en tant que peuple suisse l'interdiction des minarets. Un nouveau vote aujourd'hui passerait haut la main.

Tout bon musulman modéré trouve que les journalistes de Charlie-Hebdo n'avaient pas le droit de publier ce qu'ils ont publié et qu'ils l'ont bien cherché. J'en ai eu confirmation ce matin même.

Plus vite nous stopperons cette idéologie totalitaire, moins l'extrême droite pourra faire son beurre avec. Les fascismes se renforcent mutuellement. Cf. Marine Le Pen et sa volonté d'un référendum sur la peine de mort...

Écrit par : Johann | 09 janvier 2015

@Geo

« ... le but de tous les musulmans - ou disons plutôt, un but auquel nul d'entre eux n'osera s'opposer - est de créer un califat ... »

C'est exactement ce qu'ils on eu avec les dictatures d'Afrique et du Moyen-Orient.

Ils ont compris, pour un moment qu'ils n'en veulent plus.

Écrit par : Chuck Jones | 09 janvier 2015

"Ils ont compris, pour un moment qu'ils n'en veulent plus."
Et Daech ? C'est pour rire ? Le seul état de type califat des temps modernes est le Maroc, où le roi est le commandeur des croyants. Ce qui explique qu'il soit toujours au pouvoir, soit dit entre nous...
Au KSA, le roi est protecteur des lieux saints mais n'a pas de titre religieux trop important, pour ne pas provoquer la colère des autres musulmans. La Mecque et Médine sont un enjeu important...

Écrit par : Géo | 09 janvier 2015

Les deux assassins sont morts. Dommage.

Sauf que cela pourrait éviter des prises d'otages futures pour demander leur libération.

Écrit par : Johann | 09 janvier 2015

Et deux musulmans mort porte de Vincennes.

Écrit par : Johann | 09 janvier 2015

A lire de toute urgence, sauf pour ceux qui nous parlent encore d'amalgame, car de toute façon ce sont eux qui amalgament le mensonge à la vérité:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2015/01/08/lettre-a-dalil-boubakeur-revoir-integralement-les-enseignements-de-lislam/#more-54677

Extrait:

"Ce qui est arrivé à Paris est entièrement conf[o]rme à l’enseignement de l’Islam tel qu’il ressort du Coran, de la Sunna de Mahomet et de tous les ouvrages reconnus de droit musulman."

Écrit par : Johann | 09 janvier 2015

Nous sommes perdants sur tous les tableaux:
D'abord deux ou trois imbéciles espérant le Paradis (plus ou moins soutenus par tout ceux qui préfèrent la théocratie à la démocratie, même chez nous) contre quatre ou cinq hommes de bien de grand talent qui espéraient malgré tout en l'humanité, accompagnés d'une quinzaine d'autres victimes tout aussi dignes de poursuivre leurs vies dans l'amour de leurs proches et de leurs familles.
Puis le bal des faux-culs hypocrites qui crient au scandale et au crime tout en se réjouissant que les emmerdeurs ou les blasphémateurs aient été punis.

Écrit par : Mère-Grand | 09 janvier 2015

Mère-Grand,

Vous êtes en colère, moi aussi!

Écrit par : Noëlle Ribordy | 09 janvier 2015

La démocratie chez les musulmans:

http://www.tdg.ch/monde/europe/marseille-silence-assourdissant/story/24549053

Très bon article résumant la mentalité.

Écrit par : Pierre NOËL | 09 janvier 2015

@Noëlle Ribordy
Ce langage de la colère exprime surtout un profond dégoût d'une partie de l'humanité.

Écrit par : Mère-Grand | 09 janvier 2015

"Ce langage de la colère exprime surtout un profond dégoût d'une partie de l'humanité."

La colère est mauvaise conseillère. Toujours. Il ne faut pas être dégoûté, il faut laisser cela à ceux qui prétendent connaître la "nature humaine". Il faut toujours chercher à comprendre. Comprendre comment cela a été possible. Comment cela peut se reproduire. Qui est responsable. Qui va monter dans les sondages. Qui veut rétablir la peine de mort. Qui se réjouit des assassinats. Qui se réjouit de la mort des assassins.

A propos de la peine de mort, elle a été rétablie aujourd'hui. Par un gouvernement dit de "gauche". La kalach lave plus blanc. Dégât collatéral: quatre morts. On va bien sûr dire qu'ils ont été tués avant.

Et qui va participer en tête à la manifestation de dimanche? Cette récupération est une honte. Tous ceux sur lesquels vomissaient les Charb, Wolinski, Cabu et consorts seront là dimanche. Tous ceux qui sont les premiers à vouloir limiter la liberté d'expression quand il s'agit de Dieudonné, par exemple.

Titre du Figaro, le titre qui tue:

"Otages : «L'enjeu est d'éviter les séquelles traumatiques à long terme»"

Pour quatre d'entre eux, les séquelles sont... définitives.

Et ce commentaire trouvé ailleurs:

"il fait bon se souvenir ! .... " Le 7 février 2007, ouverture du procès contre Charlie intenté par la Grande Mosquée de Paris, l'Union des organisations islamiques de France et la Ligue islamique mondiale, pour le numéro sur les caricatures de Mahomet. Charlie est disculpé. les representants officiels de l'islam ont bel et bien trainé a cette epoque Charlie en justice ; alors aujourd’hui jouer les vertueux et les republicains , c'est scandaleux"

Écrit par : Johann | 10 janvier 2015

@Geo
« "... le but de tous les musulmans - ou disons plutôt, un but auquel nul d'entre eux n'osera s'opposer - est de créer un califat ..."

Et Daech ? C'est pour rire ? »

Toujours à coté de la plaque, hein, Geo!

Avant même la proclamation de Daech, c'est des musulmans qui se sont, et continuent à, s'opposer à eux.

Écrit par : Chuck Jones | 10 janvier 2015

"Avant même la proclamation de Daech, c'est des musulmans qui se sont, et continuent à, s'opposer à eux."
Et cette phrase, elle est cohérente, peut-être ? Et c'est moi qui suis à côté de la plaque ? Vous divaguez que c'en est inquiétant, CJ. Relisez-vous !

Écrit par : Géo | 10 janvier 2015

Juste pour information je recommande le site wikisilam.net, thereligionofpeace.org

Et la lecture de la sourate 9.

Il y a des musulmans qui sont pacifique mais le coran est un appel à l'éradication des mécréants.

La plupart des courants de l'islam sont d'accord la dessus, la divergence se fait sur les moyens à employer pour atteindre ce résultat.

Écrit par : De passage | 10 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.