21 décembre 2014

Selfies nu : le maire de Baden contre-attaque

L'affaire des selfies continue. Geri Müller, après avoir été réintégré dans ses fonctions de maire, est passé à la contre-attaque. Le Matin dimanche révèle aujourd'hui, sous la plume de Catherine Boss, quelques détails supplémentaires et confirme ce qui se murmurait déjà au mois d'août.


Geri-Mueller.jpgLa journaliste a conduit une enquête pointue. Ses informations, publiées ce jour, semblent sûres - l'article n'aurait pas été publié dans le cas contraire. On sait que M. Müller a envoyé à une internaute des photos de lui, nu, prises dans les locaux qu'il occupe en tant de magistrat. C'est d'ailleurs ce qui lui est principalement reproché. Pourquoi lui alors que de nombreux témoignages ces derniers mois laissent penser que ce genre de petite transgression vénielle n'est pas exceptionnelle?

Parce qu'il soutient les palestiniens contre Israël et qu'il a reçu à Berne des représentants du Hamas. C'était évidemment une transgression forte puisque le Hamas lutte pour la destruction de l'Etat d'Israël et des juifs. Le Hamas n'est pas ma tasse de thé et je ne partage pas la position de Geri Müller. Mais la méthode pour tenter de faire tomber celui-ci donne de ses adversaires une image de prédateurs opportunistes peu valorisante.

Selon l'article il s'agit bien d'un coup monté à partir d'un fait fortuit et des conséquences du narcissisme déçu d'une femme. La grosse bêtise de M. Müller est d'avoir envoyé ses photos à cette personne. Un sursaut d'adolescence lui est-il passé par la tête? Dans le monde actuel où les rancoeurs s'appellent parfois des droits et où le buzz prime sur le savoir-vivre, il a évidement péché par naïveté. Ce n'est pas un crime mais une légèreté que l'ogre de l'opinion publique peine à accorder aux politiciens.

Le déclenchement de l'affaire est banal à pleurer: après quelques semaines de dialogue virtuel et l'envoi des photos, "Geri Müller se distancie. Sa partenaire se sent dupée." La dame s'engage alors sur une pente dangereuse. Elle connaît les adversaires du maire. On apprend ainsi, selon les textos échangés, qu'elle propose de l'éjecter de son la vie politique. On apprend aussi que Josef Bollag, président de la communauté israélite de Baden, et Sacha Widgorowitz, spécialiste en relations publiques, ont bien poussé la jeune femme à divulguer ses images à la presse.

On découvre même les difficultés pour trouver un média qui en prenne le risque, ainsi que le soutien financier de Josef Bollag à cette personne. On apprend même que la menace de suicide aurait été bien réelle. On découvre enfin que M. Bollag aurait poussé la jeune femme à déposer plainte à la police, afin, écrit-il, de donner à l'histoire "un statut indiscutable".

Geri Müller a donc attaqué en justice les protagonistes. L'instruction est en cours. Mais à ce stade on peut poser trois choses:


1. La malveillance politique semble bien réelle, quelle que soit la naïveté de Geri Müller.

2. L'affaire a commencé par la déception de la partenaire virtuelle du maire, qui "s'est sentie dupée". Sur cette base elle a initié sa démarche en se faisant passer pour une victime abusée par l'élu. Cette pratique est aujourd'hui rendue très facile, la société moderne ayant assimilé le biais qu'une femme est forcément victime et un homme bourreau. Parce qu'elle s'est sentie "dupée" elle s'est arrogé le droit d'attaquer cet homme. Dupée, trahie, salie, abusée: ces mots font partie du vocabulaire victimaire moderne. Combien de fausses accusations, de viols inexistants, sur la base d'un sentiment irrationnel d'être trahie ou dupée?

3. Que Geri Müller pactise avec le Hamas, mouvement violent et antisémite, est certes détestable mais cela n'autorise pas à utiliser la vie privée d'un élu pour lui nuire, même s'il a commis une transgression mineure.


Quant au sexe, il reste décidément cantonné aux zones obscures de la liberté.



14:46 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bof, il n'en reste pas moins que je ne voudrais pas avoir pour maire un taré qui se photographie à poil dans son bureau, et le cas échéant, je militerais pour qu'il se casse le plus vite possible. Je vous trouve un peu léger sur la notion de représentant du peuple. Votre culture belge, probablement.
Ce type déshonore tous les Biennois et les Verts, par dessus le marché. OK pour une certaine tolérance pour les déséquilibrés. De là à leur donner la première place...

Écrit par : Géo | 21 décembre 2014

"Bof, il n'en reste pas moins que je ne voudrais pas avoir pour maire un taré.."
Votre opinion n'est pas partagé par les électeurs de G.M., donc sans importance.

Écrit par : Ben Palmer | 21 décembre 2014

"Bof, il n'en reste pas moins que je ne voudrais pas avoir pour maire un taré.."

Venant de la part d'un taré qui passe le clair de sont temps à écrire des commentaires particulièrement idiots dans les blogs de la TDG, c'est bien amusant.

Écrit par : Zut | 21 décembre 2014

Un tel commentaire venant d'un crétin incapable d'aligner autre chose que des insultes a t-il la moindre importance ?

Écrit par : Géo | 21 décembre 2014

"Votre opinion n'est pas partagé par les électeurs de G.M., donc sans importance."
Ils ont revoté depuis l'affaire ?

Écrit par : Géo | 21 décembre 2014

"Un tel commentaire venant d'un crétin incapable d'aligner autre chose que des insultes a t-il la moindre importance ?"

On dirait votre portrait craché. :-)

Reste qu'il a beaucoup d'importance mon commentaire. Pour vous mon vieux. N'est-ce pas? ;-)

Écrit par : Zut | 21 décembre 2014

Vous lisez cette feuille de chiotte lausannoise, vous ?!

Écrit par : Djl | 21 décembre 2014

"Reste qu'il a beaucoup d'importance mon commentaire. Pour vous mon vieux. N'est-ce pas? ;-)" Absolument aucune. Vous en êtes au Kindergarten, c'est çui qui dit qui est : "On dirait votre portrait craché. :-)"
Nul. Et à ce jour, vous n'avez encore sorti aucune idée ni argument quelconque.
De vrais genevois : juste une grande gueule capable de rien...

Écrit par : Géo | 22 décembre 2014

"Nul. Et à ce jour, vous n'avez encore sorti aucune idée ni argument quelconque.
De vrais genevois : juste une grande gueule capable de rien..."

Et voilà un exemple d'argumentation solide, construite sur des idées pénétrantes : traiter les gens de ceci ou cela sur la base de leur origine. J'espère que tous les commentateurs de la Tdg s'inspireront à l'avenir d'un aussi beau modèle...

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 22 décembre 2014

Effectivement, ici on a passé direct à la case "attaques personnelles" , case souvent inévitable...

Pour en venir au cas de Geri Müller :
Nous en avons beaucoup discuté l'été dernier, mais imaginez ce qu'on en aurait pris, si on avait formule une sorte de "théorie du complot" !
Si je me souviens bien, certains ont relativisé les actes de G. Müller, d'autres l'ont condamné comme un incapable.
Personne n'a contesté le fait qu'il avait été totalement idiot de se lancer dans les selfies en costume d'Adam ( à ce stade, le lieu importe peu, mais en rajoute une couche, si on peut utiliser cette expression dans ce contexte ;-)))
Et voilà que le complot est avérée. Personne ne sort grandi de l'affaire. Ni la femme tellement déboussolée, ni les opposants politiques, qui ont saisi la balle au bond. Ni bien sûr le dénudé homme politique, qui a prêté son flanc à de telles manigances de bas étage.

Il serait intéressent de se relire, simplement pour observer le fonctionnement de l'arène médiatique et du microcosme des commentateurs.

Tout cela s'est déroulé en août, n'est-ce pas ?
Il n'est pas interdit d'avoir un regard auto-critique, avant de se lancer dans l'évaluation des autres.

Écrit par : Calendula | 22 décembre 2014

"Et voilà un exemple d'argumentation solide, construite sur des idées pénétrantes : traiter les gens de ceci ou cela sur la base de leur origine."
Si vous lisiez avant de commenter, vous auriez vu qu'il ne s'agit que de réponses. "Vous lisez cette feuille de chiotte lausannoise, vous ?!"
Lausannois, ce n'est pas une indication d'origine ?
En tout cas, vous êtes d'une parfaite mauvaise foi. J'ai émis un point de vue. Il ne vous plaît pas, vous pouvez contredire. Geri Müller est certainement l'idole des petits crétins de gauche qui pullulent à Genève, d'où ces insultes. Devrais-je m'abstenir d'y répondre ? Cela se discute. Si je tenais ce blog, je ne publierais pas les commentaires strictement malveillants...

Écrit par : Géo | 22 décembre 2014

"Cela se discute."

Cela prouve que vous êtes un idiot qui donne de l'importance à l'insignifiance.

"Si je tenais ce blog, je ne publierais pas les commentaires strictement malveillants..."

Vu les sornettes que vous écrivez, si vous teniez ce blog il serait d'une qualité plus que piètre. A propos vous aviez un blog il me semble. Il a disparu?

Écrit par : Zut | 22 décembre 2014

"Si je tenais ce blog, je ne publierais pas les commentaires strictement malveillants..."

Si tous les blogueurs appliquaient ce principe, on aurait lu 5 ou 6 commentaires signés 'Géo' depuis le début des blogs...

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 22 décembre 2014

"Si je tenais ce blog, je ne publierais pas les commentaires strictement malveillants..."

Et les commentaires moyennement malveillants ?

Écrit par : Machin | 22 décembre 2014

Cela faisait un moment qu'il n'y avait pas eu autant et aussi vite de commentaires sur le ton "attaque personnelle". J'ai hésité à laisser, j'espérais qu'il en sorte quelque chose d'autre. Raté. Désolé pour les uns et les autres.


@ Géo: ma culture belge est déjà ancienne. :-)
Je ne considère pas GM comme un taré. La transgression n'est pas en soi un signe pathologique. Je comprends cependant que vous réprouviez son comportement.

A-t-il nui à sa fonction, perturbé les activités de la mairie, causé du tort à un administré? Si cela n'avait pas été dénoncé publiquement la réponse serait trois fois non. Cette femme est entrée dans sa tête pendant un moment, assez fort pour qu'il passe une limite habituellement admise. Cela n'aurait eu aucune conséquence nuisible si l'affaire n'avait été dévoilée pour des motifs troubles.

On peut donc regretter sa transgression, la juger simplement naïve, ou immorale, non éthique, chacun selon sa vision. Si je regrette que la sexualité soit si souvent entachée d'obscurité et de jugements négatifs je reconnais que les comportements provocateurs peuvent questionner. Pour ma part je ne vois dans celui de GM ni un mal ni une immoralité. Par contre ni lui ni ses adversaires ne sortent grandis.

Écrit par : hommelibre | 22 décembre 2014

Ce type a voulu prouver, en se photographiant à poil, qu'il est toujours Vert !!

Écrit par : gedeon Teusmany | 22 décembre 2014

"Pour ma part je ne vois dans celui de GM ni un mal ni une immoralité."
Effectivement, cela ne casse pas trois pattes à un canard. Mais à partir du moment où cela part dans le domaine public, cela casse l'image et cela rend incompatible avec la fonction de représentant du peuple.
C'est un peu lacédémonien, comme attitude, mais je trouve que les Grecs avaient tout compris. Leur mythologie raconte toutes les vicissitudes humaines, le mythe chrétien - porter les péchés du monde sur son dos - est plutôt mortel. Vous connaissez certainement l'histoire du jeune garçon qui s'est laissé bouffer le ventre par le renard qui se cachait sous sa tunique plutôt que se dénoncer. Moralité pour les idiots ci-dessus (qui ne sont vraisemblablement qu'un): on peut tricher, voler, mais il ne faut pas se laisser prendre sous peine du pire...

Écrit par : Géo | 22 décembre 2014

"Ce type a voulu prouver, en se photographiant à poil, qu'il est toujours Vert !!"

:-))

Écrit par : Zut | 22 décembre 2014

Votre point de vue se défend Géo.

Je ne demande pas la perfection aux politiciens, sans quoi personne n'irait au charbon. Et ceux dont la tête dépasse sont peu nombreux. Il faut faire avec les autres!
Et puis je n'aime guère cette prolifération d'attaques publiques.
Mais on est d'accord: GM a donné le fouet pour se faire battre.

Écrit par : hommelibre | 22 décembre 2014

pour les idiots ci-dessus (qui ne sont vraisemblablement qu'un): en être réduit à usurper un pseudo parce qu'on est frustré par sa propre impuissance, quelle nazitude...

Écrit par : Géo | 23 décembre 2014

@machin votre commentaire fleure bon le raisonnement scientologue !
Chic les trolls sont de retour

Écrit par : lovsmeralda | 23 décembre 2014

Saint François d'Assise prêchait parfois tout nu et en clôture de fin de séminaire organisé par le Centre de la Communication NonViolente (CNV) une certaine dame des bois en l'occurrence formatrice en CN termina l'ultime séance en montrant son derrière au groupe fatiguée qu'elle était par le ton doucereux, gentillet d'une femme de son métier bibliothécaire. Ton doucereux lequel n'a rien à voir avec l'empathie mot clé de la CNV (Communication NonViolente) Fondateur de ce mouvement Marshall B. Rosenberg qui a conduit notamment avec succès des médiations entre Israéliens et Palestiniens.

Faut-il vouloir soutenir les Palestiniens "contre " Israël ou privilégier le dialogue toujours et encore inlassablement en demandant (CNV) aux autres leurs observations besoins et désirs plutôt qu'en attaquant comme le Hamas qui promet la destruction d'Israël ainsi que la mort des juifs!
En ce cas quelle chance pour une issue pacifique?!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23 décembre 2014

"une certaine dame des bois en l'occurrence formatrice en CN termina l'ultime séance en montrant son derrière"

Encore une référence autobiographique ? En tout cas, on doit bien se marrer chez les non-violents...

Écrit par : Plouf Ploufovitch | 23 décembre 2014

Excuses, il manquait une lettre rattrapée par la suite à CN: CNV pour Communication Non Violente. Rien d'"autobiographique" en mes lignes (je n'ai plus l'âge) mais le rire on ne le dit pas assez quand il n'est pas méchant le rire de qualité est grand médecin... thérapie. Bon Noël! Plouf Ploufovitch

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.