02 décembre 2014

Pharos, une île pour les hommes

S’il y a un phare, c’est peut-être une île. Une île symbolique. Un endroit où ils pourraient venir en sécurité, se poser, parler. Parler de ces choses étranges qu’on ne dit pas facilement. Eux-mêmes n’osent y croire tellement cela semble contraire à la nature: pourquoi d’autres les croiraient?


pharos,hommes battus,violence domestique,hommes,Pourtant les études américaines et canadiennes sont sans appel: la moitié des victimes de violence domestique sont des hommes. Physique, psychologique, tout y passe. Cela ne se dit pas: les hommes doivent être forts et serrer les dents. Mais quand la situation n’est plus tenable - les hommes aussi ont leurs limites - il est important de parler avec des pros.

Le centre Pharos, créé par Serge Guinot, sert à cela. Situé à Genève dans le quartier des Eaux-Vives, il accueille des hommes victimes de violence conjugale, afin de leur donner la parole.

Serge Guinot est formé à la thérapie individuelle, de couples et de familles selon l'Approche Systémique et Stratégique. Il pratique dans le champ des violences conjugales et domestiques ainsi que de la santé mentale. Il partage sa pratique entre sa consultation privée et comme Chargé d'Enseignement à la Haute Ecole en Travail Social à Genève (HETS-Ge). Il intervient également comme Formateur, Superviseur et Consultant pour divers instituts de formation (HES, Universités, Equipes professionnelles, etc.).

Il collabore dans Pharos avec Alexiane Yannacopoulos. Diplômée de la Haute Ecole en Travail Social de Genève, Bachelor de la HETS-GE. Elle travaille à l'Hospice Général comme assistante sociale. Elle pratique depuis de nombreuses années dans le champ de la diversité sexuelle et plus spécifiquement auprès de la communauté LGBT - lesbiennes, gays, bisexuels et trans.

Je relaie ici des extraits d’un communiqué de presse récent du centre Pharos:


«Les hommes aussi sont victimes de violence conjugale.
Plus de 7% d’entre eux sont concernés à Genève.

Les récentes recherches montrent que les hommes et les femmes sont amenés à subir les mêmes types de violence conjugale. Comme elles, ils ressentent l’isolement, la honte et la culpabilité.

Pour permettre aux hommes d’oser faire le premier pas, Pharos-Genève propose de l’information, une écoute ainsi qu’un accompagnement spécifique, concret et adapté à leur réalité.

Le service s’adresse aux hommes hétérosexuels, homosexuels ou bisexuels indépendamment de leurs origines et de leur religion.

Par téléphone, par mail ou par le site internet, le service offre un contact direct et confidentiel pour un premier échange, en français, en anglais ou en espagnol.

Depuis 2009, Pharos-Genève est le premier service de soutien spécifique aux hommes victimes de violences conjugales.»



Plus d’infos sur le site de Pharos.
94 rue des Eaux-Vives. 1207 Genève.

 

pharos,hommes battus,violence domestique,hommes,


10:15 Publié dans Santé, société | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pharos, hommes battus, violence domestique, hommes | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Merci Serge, pour cet engagement.

Écrit par : Max Krieg | 02 décembre 2014

C'est encourageant de voir ce genre d'initiative prendre forme. C'est malheureux que peu de structure publique ou privée soit présente pour aider, informer ou soutenir les hommes battus et victimes de violences conjugales.

En France, une seule association d'information existe. L'état ignore totalement le problème et préfère faire un ministère, un site, un numéro de téléphone spécial, des financements et une grosse campagne de pub destinée uniquement à prendre en charge les femmes victimes (éventuellement les enfants des femmes), et en aucun cas les hommes.

Écrit par : Parité pour tous | 04 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.