05 novembre 2014

L’empire des têtes coupées

C’est un très vaste et très vieil empire. On ne sait exactement quand il a été fondé. On le trouve en différents lieux et époques. Régulièrement les historiens en signalent des résurgences. Sa pratique principale est de détruire physiquement tout ce qui  s’oppose à ses dirigeants.


décapitation,mongole,jivaros,etat islamique,nazis,djihad,Et quoi de mieux que de couper des têtes pour réduire définitivement à néant ses ennemis? C’est propre et cela ne se recolle jamais. Alors qu’une balle dans la poitrine peut faire croire à la mort mais laisser un souffle de vie, la décapitation ne souffre d’aucune contestation. 

On la trouve chez les Mongols, dont l’empire fut l’un des plus sanglant. La conquête de l’Asie et jusqu’aux portes de l’Europe, en Ukraine et en Pologne, en passant par Kaboul et la plaine de Russie, s’est faite en trucidant à peu près tout ce qui se trouvait de vivant sur leur passage. Pas un village, pas une ville n’a été épargnée. Ce sont eux qui ont détruit la Russie initiale, celle qui a vu le jour à Kiev.

On trouve la décapitation à la révolution française, bien sûr, mais aussi chez les indiens d’Amérique du Sud, les Jivaros, qui coupaient et transformaient la tête de leur ennemi pour prendre sa force.

Aujourd’hui le mouvement Etat Islamique a pris la relève. Et ils font fort, ses djihadistes. Les têtes coupées se ramassent à la pelle. Voire au tracto-pelle. Il parait que c’est pour éduquer les foules. La terreur est une pédagogie connue. La parole d’Allah passe mieux quand la gorge est ouverte. C’est parce que les oreilles n’entendent plus. Bouchées, les oreilles. Les djihadistes crient, et crient, et personne ne les entend. Au moins, les boucheries locales ne manquent pas de marchandise.

décapitation,mongole,jivaros,etat islamique,nazis,djihad,Et puis le créateur a de l’humour, il fait rire à gorge déployée. A moins que ce ne soit qu’une sombre histoire d’oiseaux. Non, pas le rossignol: le rouge-gorge. Bref, pour raccourcir le propos, couper des têtes est à nouveau à la mode. Je me demande s’il n’y a pas une compétition mondiale entre les empires. Le IIIe Reich utilisait le gaz. Au Pakistan, on immole - hier, un couple de chrétien qui avait été battu à mort avant de passer au four.

Bon. Je sais comment arrêter les décapitations: il faut éliminer l’humanité. Sans têtes, plus de décapitations. Plus de guerre de religion, plus de guerres tout court. Je me demande pourquoi on ne prend pas les solutions simples. Je sais pas, une bonne émasculation à large échelle. C’est ce que propose une féministe américaine, qui se fait appeler the Femitheist sur internet. Elle veut émasculer 90% de la population masculine. Selon elle:


«Je suis persuadée que le système actuel d’égalité avec son ratio hommes/femmes équivalent à 50%/50% est imparfait. Je promeus l’établissement d’une classe masculine 

décapitation,mongole,jivaros,etat islamique,nazis,djihad,

bien déterminée, qui aurait bien plus de valeur et qui pourrait faire son choix parmi de nombreuses femmes. Les hommes auraient une qualité de vie bien supérieure et ils n’auraient plus à travailler.»

Vu sous cet angle... Enfin, encore faut-il être parmi les élus. N’empêche, si elle mène ce projet à bien, elle fera mieux que le mouvement de l’Etat Islamique. Et puis, couper les couilles c’est moins grave que couper la tête. On peut y survivre. Mais, je ne peux m’empêcher de trouver une petite similitude entre l’EI et les Femen. Je ne sais pas pourquoi. 

 

 

 

21:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : décapitation, mongole, jivaros, etat islamique, nazis, djihad | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Je relis en ce moment "le condamné" de Hugo. Bien que personne n'en ait témoigné, il semblerait que la décapitation soit indolore. Ne serait-ce pas une alternative avantageuse aux injections létales qui dysfonctionnent de plus en plus aux States.
Si l'on en croit Carlo Poncet qui défend, dans une récente chronique, le retour à la peine de mort dans nos contrées, ce débat n'est pas prêt d'être clos.
Quant à vivre sans couilles, autant me passer de la tête.

Écrit par : Pierre Jenni | 06 novembre 2014

Vous remarquerez que les gens qui se font décapiter sont à 99% des hommes.

La racine de tous les fascismes a été identifiée: c'est le gynocentrisme. Faites des recherches sur la pilules rouge (en anglaise et vous aurez plus d'information)

Dès que la majorité des hommes de la planète sera au courant du problème la violence va fortement diminuer.

PS 1:
Dire que la racines de la plupart des malheurs de l'humanité c'est le gynocentrisme, ce n'est pas la même chose que de dire que les femmes sont les seules responsables des malheurs de l'humanité. Les tords sont partagés entre les hommes qui pensent avec le cerveau du bas et les femmes qui encouragent les premier à continuer dans cette voie.

PS 2 : A propos de la décapitation, le visage des personnes qui ont été décapitées affiche une grimace qui suggère au contraire que la décapitation est d'une douleur intense d'après ce que j'ai entendu.

Écrit par : De passage | 07 novembre 2014

Les commentaires sont fermés.