10 octobre 2014

Sacrée bagnole (2) : à quand la « pom pom girls Critical Mass » ?

Il y a la Critical Mass des vélos: un rendez-vous genevois où l’on ne pédale que pour se montrer. On peut aussi se montrer autrement. Il y a des courses de caisses à savon sur la voie publique. On s'y montre pour rire et faire preuve de son ingéniosité. Il y a les rallyes de vieilles voitures, les rallyes de Deuche. Sans compter les rassemblements de bateaux à voiles qui encombrent périodiquement des ports. Bref, il n’y a pas que les cyclistes qui se montrent sur la voie publique. 


voiture,pom pom girls,majoreattes,lamborghini,critical mass,singapour,vétroz,vélo,geneve,Je fais beaucoup de vélo mais je n’irais pas me fourrer dans un défilé stagnant, fut-il une masse critique. S’il faut prendre des risques il n’y a pas besoin d’être en groupe. La place du Cirque et la place de Neuve lundi dernier à 18h15 y suffisaient amplement!

Depuis la dernière édition qui a failli mal tourner, on sait que les démonstrations nommées Critical Mass sont des manifestations. Précisément des manifestations anti-voitures. Bien qu’elles irritent les roulants en véhicules automobiles motorisés, j’y vois au moins un aspect sympathique: créer un mini-événement en ville. Cela change de la circulation habituelle, tendue vers une somme inimaginable d’objectifs individuels: aller au travail, chez le médecin, conduire les enfants, faire des courses, visiter la ville, partir en vacances, rouler pour rouler, entre autres. Quoi? Rouler pour rouler? Et la pollution? Justement: le CO2 favorise la photosynthèse et donc la bonne santé de la végétation. Mais je m'égare. Retour à l'animation de la ville.

voiture,pom pom girls,majoreattes,lamborghini,critical mass,singapour,vétroz,vélo,geneve,Je trouve qu'il en manque à Genève. On n’a pas de parade sur la voie publique, à part le défilé du 1er mai et le cortège de l’Escalade. Comment égayer nos rues? A Singapour ils ont un truc: la Lamborghini Critical Mass (c'est moi qui la nomme ainsi). Une grande réunion de modèles de la célèbre voiture de sport. C’est aussi beau que la fanfare de Vétroz même si ce n’est pas le même son.

Ah, voir ces bolides pimpants rouler leur décibels mécaniques, en pleine rue, sous l’oeil captivé des photographes amateurs, voilà de quoi animer la ville (vidéo ci-dessous).

Oué, ben on est pas prêts de voir ça à Genève. Pourtant, il suffirait que les conducteurs se donnent rendez-vous sur les quais pendant une petite heure.

Quoi? Faut une autorisation? Mais non! Les vélos de la Critical Mass, ils n’en ont pas d'autorisation. Alors, on ne va quand-même pas se prendre la tête, non?

voiture,pom pom girls,majoreattes,lamborghini,critical mass,singapour,vétroz,vélo,geneve,C’est vrai, quoi, on pourrait imaginer des animations spontanées dans notre belle ville. Des instrumentistes au bord du lac, des djembés aux Bastions, des cuivres à Plainpalais, quelques grandes flashmob mémorables comme celle de Hambourg. Ça une de ces gueules! 

Mais on n’aura jamais cela à Genève. Un rendez-vous de belles bagnoles sur les quais? Une flashmob dans la gare? Même pas en rêve. 

Ah, j’oubliais: il faudrait aussi des majorettes. Des pom pom girls. Des groupes qui égaient de temps en temps nos rues. C’est que du bonheur les majorettes. Même les bouchons deviendraient sympathiques. Au fait, à quoi reconnaît-on les vraies pom pom girls? Elles gardent le sourire du début à la fin de leur prestation. Normal: elles sont là pour apporter du bonheur aux yeux, pas pour jouer du Shakespeare. Et des yeux au coeur, le chemin est court.

A quand la «pom pom girls Critical Mass»?



Images: les pom pom girls des Chargers de San Diego, CA.


La Lamborghini Critical Mass

 

 

 

19:07 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voiture, pom pom girls, majoreattes, lamborghini, critical mass, singapour, vétroz, vélo, geneve | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Les commentaires sont fermés.