22 septembre 2014

Corrosion : le pont du Mont-Blanc sera refait, Oui au tunnel !

J -6 avant la libération

On le sait depuis fin 2012 malgré la volonté évidente de discrétion du Département. Les opposants au tunnel n’en parlaient surtout pas, et pour cause. Jeudi c’est revenu à la surface grâce au Conseil municipal de Genève: la réfection totale du pont du Mont-Blanc approche.


geneve,tunnel,rade,traversée,pont mont blanc,carbonatation,vélos,Le pont du Mont-Blanc touché par la corrosion

Le Conseil Municipal en a longuement débattu, en urgence, la semaine dernière. Et a voté un crédit de 250’000 CHF pour aller de l’avant. On sait que le pont est fragilisé: il montre les signes de la carbonatation. La carbonatation, appelée aussi «cancer du béton», est un processus de corrosion des lames d’acier et d’éclatement du béton d’enrobage, qui se retire - ce qui a pour effet d’accélérer encore la corrosion des lames. L’ouvrage devient moins résistant.

D’autre part le Département envisageait de faire passer un tram. Les structures, corrodées, ne le supporteraient pas. Le pont doit donc être refait. Quand? Rien n’est fixé à ma connaissance mais c’est dans les 20 ans.

La réfection totale est un très gros chantier. Il obligera à fermer des pistes, au minimum deux à la fois, peut-être plus, sur de longue périodes. Pour Genève ce seront des années de cauchemar. D’apocalypse, pour reprendre le terme d’une opposante au tunnel. Par où la circulation traversante sera-t-elle détournée? Pas par le pont des Bergues, trop étroit et voué à la mobilité douce. Pas par le pont de l’Île qui ne le permet plus. Le pont de la Coulouvrenière est déjà souvent proche de la saturation. Il reste le pont Butin, soit un détour de plusieurs kilomètres, et qui sera lui aussi vite saturé.

On peut s’attendre donc au chaos dans Genève.


Les opposants au tunnel jouent aux censeurs en taxant les soutiens d'irresponsabilité. Par exemple, sur le blog de Laurence Felhmann Rielle: 

«Dans une semaine, le peuple genevois aura décidé du sort de l'initiative irresponsable de l'UDC, soutenue par le MCG et un certain nombre d'acteurs de la vie genevoise que l'on aurait cru plus rationnels. (...) cette initiative absurde.» Derrière il n’y a pas vraiment d’arguments, à part une redite de choses déjà démontées. Mais on sent bien le petit jugement de valeur jeté à la tête d’ «... un certain nombre d'acteurs de la vie genevoise que l'on aurait cru plus rationnels.» Que cela est insignifiant. A défaut de démonter des arguments elle attaque la personnalité même des genevois. Détestable personne qui se permet cela. Personne supposée responsable par effet de contraste. «Oui maman, bien maman, je ne le ferai plus, promis maman...» Ceux et celles qui soutiennent le tunnel seraient irresponsables? La dame BCBG sait agresser. Mais cela commence à bien faire d'être insulté parce que l'on n'est pas du même avis. Bon, on sait d’où ça vient...


geneve,tunnel,rade,traversée,pont mont blanc,carbonatation,vélosCe genre d'attaque signale le désarroi masqué de ceux qui les profèrent. Mais quelqu'un parmi eux a-t-il pris la peine d'exposer ce qui se passera quand le pont sera fermé? Non. Alors, qui est irresponsable?

 

A moins que...

La fermeture du pont promet le chaos. A moins que le tunnel ne soit en fonction. Elémentaire, mon cher Watson. Je ne comprends même pas que les autorités envisagent cette réfection sans prévoir déjà de compenser la perte durable de cette desserte. 

Sans le pont et sans tunnel, je vous laisse imaginer. C’est sans chemise et sans pantalon! Le tunnel s’impose donc également pour cette raison, ainsi que pour permettre la circulation en cas d’incidents. Deux conduites percées ces deux dernières années sur les quais ont montré ce que serait un pépin à un peu plus large échelle: le blocage complet.

Par ailleurs les conseillers municipaux se sont interrogés sur l’état du projet de passerelle pour vélo. Cet horrible machin prévu côté rade, qui pourrira la vue des touristes sur le pont et dégradera la perspective de cette rade magnifique, semble en suspens. L’accident d’un bateau du lac montre que le projet a été mal conçu. Il aurait dû être imaginé en aval du pont, côté pont des Bergues. De plus, de nouvelles contraintes consécutives à l’initiative «Sauvons nos parcs» rendent le projet très aléatoire.

Les municipaux ont eu une bien meilleure idée: la réfection du pont du Mont-Blanc pourrait être accompagnée d’un élargissement permettant deux voies de bus et une piste cyclable protégée. J’ajoute que l’on devrait prévoir un mail agréable pour les piétons côté rade, avec des bancs et une arborisation basse ou une décoration florale conséquente. 

Bus circulant librement, tram éventuel, vélos, piétons gâtés, voitures (moins nombreuses grâce au tunnel): ce serait un exemple d’intégration d’une vraie mobilité plurielle. Et un plus pour la qualité de vie.



28 septembre: OUI au tunnel sous la rade

 

 

 

13:45 Publié dans Environnement, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : geneve, tunnel, rade, traversée, pont mont blanc, carbonatation, vélos | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Je me demande si votre photo d'illustration est bien une photo du pont du Mont-Blanc... De plus, la rénovation du pont Butin n'avait pas pour autant forcé sa fermeture. Donc, pas la peine de paniquer et d'engloutir des milliards sous la rade! D'ailleurs, en dilapidant l'argent publique dans un tunnel, ce qui ne donnera pas plus de travail au PME locales, aurons-nous assez d'argent pour rénover ce bon vieux pont du Mont-Blanc?

Écrit par : Riro | 23 septembre 2014

Non ce n'est pas le pont du Mont-Blanc, c'est seulement une illustration de cette corrosion.

L'élargissement de 1965 a touchée une moyenne de 31'000 véhicules par jour en 1957, sans les bus, et 72'000 en 2010. Et ce n'était pas le même genre de travaux.

Je continue de penser qu'une dessert supplémentaire est nécessaire à Genève. La réfection du pont interviendra de toutes façons après.

Écrit par : hommelibre | 23 septembre 2014

S,est vrement nessaire

Écrit par : sangin | 25 septembre 2014

S,est vrement nessaire

Écrit par : sangin | 25 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.