10 septembre 2014

Marine Le Pen aux portes du pouvoir ?

Le récent sondage plaçant Marine Le Pen en tête du premier tour en 2017 n’est qu’un instantané de l’opinion. Un sondage n’est pas un vote. Il est cependant significatif d’une évolution des positionnements politiques en France et du fait qu'une majorité de français acceptent l'idée de voir MLP en présidente. Si depuis quelques temps le vote Front National n’est plus tabou, un nouveau pas est franchi.


france,sondage,marine le pen,front national,hollande,bayrou,sarkozy,2017,présidence,Marine surfe, Bayrou ronfle

Madame Le Pen serait donc en tête au premier tour dans tous les cas de figure. Au second elle battrait François par 54% des voix contre 46%. Cela signifie qu’une bonne partie des français non FN ne jouerait plus le jeu du vote républicain. Nombre d’entre eux, en particulier à gauche où l’on avait largement voté Chirac contre Jean-Marie Le Pen en 2002, sont prêts à bousculer toutes les lignes qui prévalent jusqu’à présent.

Ce sondage indique qu’elle ne gagnerait pas au second tour contre un candidat de droite. Mais peut-elle vraiment gagner même contre François Hollande? Celui-ci a été élu non pour ses qualités propres mais par désamour envers Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui c’est pire, et les français ont à l’esprit les deux hommes. Ils doutent des deux camps et sont réellement tentés par une troisième voie. François Bayrou de profile auprès des électeurs PS en soutenant Hollande contre Trierweiler. Mais encore doit-il réaliser un score canon au premier tour. Je doute de lui: à chaque élection il se lance trop tard. Il devrait se positionner dans les startingblocks dès maintenant.

Pour ce qui est de Marine Le Pen, il reste à savoir quelle est la part du vote rejet des autres et du vote adhésion au projet FN. On sait que peu d’entre les français sont prêts à voir le pays sortir de l’Euro. Or c’est une mesure phare du programme de Marine Le Pen.

Actuellement le Front National pêche intensivement de nouvelles recrues pour étoffer son offre et renforcer son personnel cadre. C’est une de ses faiblesses: le manque de cadres et de têtes pensantes. On ne gouverne pas un pays avec trois ou quatre sous-leaders. On ne gouverne pas non plus sans expérience. François Hollande paie en partie aujourd’hui le fait de n’avoir jamais dirigé un ministère. On voit un peu trop l’amateurisme de son action.

 

france,sondage,marine le pen,front national,hollande,bayrou,sarkozy,2017,présidence,Marine: l’atout femme

Mais le FN ne sera pas mieux loti. Sans personnalités d’envergure en nombre suffisant une prise de pouvoir par les urnes pourrait le conduire à appliquer une politique rigide. Les confrontations et les heurts se multiplieraient, le poussant vers encore plus de rigidité. On voit comment va la France: le débat est impossible, le clivage toujours brûlant et les grandes décisions sont contestées dans la rue. Résultat: chaque gouvernement recule tôt ou tard sur les vraies réformes à engager.

Le Front passerait-il outre aux confrontations? Pas impossible. Et probable que les français restent cohérents avec leur choix s’ils élisent Marine: elle ne serait pas descendue par la rue. L’agitation et l’impuissance permanentes ne font pas avancer un pays.

Mais Marine Le Pen a-t-elle les atouts personnels pour être élue présidente? Je trouve qu’elle manque de charisme. Son discours est trop nerveux et rageur - montrant surtout une tonalité de frustration et de misère - ce qui n’offre pas un réel projet d’avenir. On ne sent pas la puissance et la grandeur nécessaires. Elle devrait se dégager des mimiques crispées reprises de son père. On voit qu’elle n’a pas le staff autour d’elle pour remplir les places à pourvoir en cas d’accession au pouvoir. Un peu de Capitane Flam la servirait.

Une majorité de français serait-elle réellement en accord avec le retour à un nationalisme et une rupture d’avec l’Europe? Cela n’est pas encore démontré. Néanmoins MLP dispose d’une fenêtre favorable au moins jusqu’en 2022, à cause de la situation économique et psychologique du pays, et parce qu'il y a une place pour une voie nationale, comme il y en a une pour les régions contre le centralisme. Elle se rapproche du pouvoir. Serait-ce une bonne ou une mauvaise chose pour la France? Je ne saurais le dire. Le centralisme du FN ne ferait que renforcer la structure jacobine et centralisatrice (autoritaire) du pays, mais dans les situation exceptionnelles il faut parfois un petit Napoléon. Ce n'est pas ma tasse de thé: sera-ce celle d'une majorité de français?.

Je ne crois pas à une résurgence fasciste par le FN. Ce parti n’en a ni la théorie ni le programme. Mais à cause de la violence des oppositions que sa prise de pouvoir engendrerait, il pourrait devenir plus extrémiste. Le parti socialiste, dans une autre mesure, fait déjà de même: radical dans son programme sociétal, une frange de ses adhérents se radicalise encore plus depuis le tournant social-libéral auquel on assiste.

Quoi qu’il en soit les positions se durcissent. Dans ce climat le FN représente le père, voire le père fouettard dont la France aurait besoin. Amusant que ce soit une femme qui tienne ce rôle. Et cela, être une femme, c’est un atout pour la présidence en France. La France s’y refuse et le désire en même temps: s’y résoudra-t-elle en élisant une femme peu féministe et qui a dans ses tripes autant d’énergie mâle que femelle? Si Marine comprend cela, et si elle incarne la synthèse de ce paradoxe dans son comportement et dans ses intonations, elle augmente ses chances, elle ouvre une porte au-delà des clivages et au-delà de son propre mouvement.


18:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : france, sondage, marine le pen, front national, hollande, bayrou, sarkozy, 2017, présidence | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Elle prône la sortie de l'euro, ça sera pas la fin du monde, mais ça sera plus compliqué que certains le pensent. Du protectionnisme aussi, je vois pas lequel elle appliquera, ça me parait irréaliste. Elle n'a aucun cadre expérimenté à placer comme ministre d'un éventuel gouvernement FN.

Je ne dis pas que le FN ne puisse accéder à l'Elysée, mais combien temps il y restera ?

Écrit par : pli | 10 septembre 2014

Lu rapidement cet article mais ce qui m'a particulièrement choqué c'est le passage où il est dit que Marine le Pen n'a pas de charisme !
S'il y a qq chose à lui reprocher ce n'est vraiment pas ça et elle aurait au contraire bien des leçons à donner à d'autres politiques qui en sont totalement dépourvus !
Si elle en est là aujourd'hui, c'est à 50 % au moins pour ses grandes qualités de communicante et son charisme, cette proximité aussi qu'elle dégage et qui la rend chaleureuse, proche et accessible
Bref, à mon avis et sur ce point en tout cas, je pense que vous avez tout faux. Maine le Pen c'est le charisme incarné même si.... ce n'est que mon humble avis bien sûr.

Écrit par : spring Ghyslaine | 17 septembre 2014

Oui.
Grâce aux actions désastreuses de la classe politique UMPS, Marine en est là.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 11 septembre 2014

Aux prochaines élections sénatoriales, il y a deux fauteuils assurés.
Et ce n'est qu'un début.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 11 septembre 2014

Sauf qu'elle ne prône pas la sortie de l'Euro. Attention à l'enfumage.

Écrit par : Sub | 11 septembre 2014

Pendant ce temps, que deviennent, que vivent les Français, les Français... non les nantis, non, les autres? En suivant, mardi, mercredi, jeudi (Sénat) les Questions au gouvernement au temps de Sarkozy (ainsi que Borloo) vous me permettrez de dire qu'il n'y avait pas que Sarkozy l'exaspérant mais les problèmes les plus cruciaux résolus en principe pas au profit des prestations sociales pas plus qu'en faveur de l'Education nationale et tout le reste loin s'en faut. Séances fort agitées... Croyez-vous sincèrement que si les Français en majorité avaient été satisfaits par l'équipe à Sarkozy et Sarkozy lui-même c'est Hollande qui aurait été élu? Sarkozy exaspérant à la télé, on zappe, non?!

On sait que Le Pen risquant de l'emporter, de se retrouver au pouvoir, on sait à quel point les Français sont descendus dans la rue. Ne pensez-vous pas qu'en ce qui concerne sa fille, qui l'emporterait au premier tour, la réponse, la riposte, le "non"! pas le FN! ne serait pas identiquement la même: Non. En revanche, si Marine parvenait au pouvoir, les dirigeants actuels comme leurs prédécesseurs feront pas mal de se remettre en question. Mais, en fait, qui dirige véritablement la France, l'UE, le monde?! En ce cas, en vérité: de quelle forces de décisions réelles AUTONOMES nos dirigeants disposent-ils?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11 septembre 2014

C'est logique, puisqu'elle a toujours dit que l'Euro était une monnaie adaptée à l'économie allemande, et pas les autres.

Écrit par : John | 12 septembre 2014

@ Sub,

Non Marine Le Pen veut supprimer l'Euro pour la France et milite pour le retour du franc. Elle en fait une obsession maladive de cette monnaie qui pour elle trop surévalué et pénalise les exportations de la France. Sauf que et ça elle ne le crie pas sur les toits que l'Allemagne avec ce même Euro fort voyait ses exportations progresser pendant que celles de la France régressaient.

http://www.challenges.fr/economie/20140306.CHA1266/ce-que-marine-le-pen-ferait-de-l-europe-et-de-l-euro.html

D.J

Écrit par : D.J | 11 septembre 2014

Pas tout à fait et c'est là le piège. Ce qu'elle dit ou en tout cas ce qui est écrit dans son programme, c'est qu'il faudra se préparer à la chute inévitable de l'euro ou qu'il faudra renégocier les traités (ce qui échouera, bien entendu).

Bref, elle surfe sur l’euro-scepticisme mais on peut miser sur le fait qu'une fois en poste, il n'y aura pas de sortie de l'euro. C'est pourquoi je dis : attention à l’enfumage.

Mais bon, les gens adorent les menteurs. Ils ont d'ailleurs élu un président qui expliquait que la crise n'existe pas.

Écrit par : Sub | 11 septembre 2014

@ Sub,

Vous parlez bien d'enfumage de la part Marine Le Pen et pas de ceux qui prétendent qu'elle veut sortir de l'Euro?

Effectivement le piège; j'avais pas compris cela dans votre premier commentaire. Merci de me l'avoir précisé

Écrit par : D.J | 11 septembre 2014

Mme Chirac avait prédit en 2002 qu'il fallait se méfier du FN, elle avait raison.

Est-ce toujours le cas ? Sans aucun doute oui, Hollande s'empêtre dans des problèmes d'alcôve mal gérés et un taux de chômage record. L'UMP a un clan de chefs qui ont de la peine à s'entendre, chacun tirant la couverture à soi avec en plus Sarkozy et ses problèmes de justice ce qui n'est pas très rassurant.

Seuls Juppé et Fillon sortent du lot.

Est-ce sera suffisant pour faire barrage à MLP ? La question restera ouverte jusqu'au premier tour des présidentielles de 2017, sauf si la droite continue à s'écharper.

Quant à l'Euro, je ne suis pas certaine que la France pourra retourner à son cher franc et abandonner la monnaie unique : problèmes de voisinage et surtout d'exportations de ses produits dans les pays de l'UE entre autre. Entre les annonces et les réalisations, Mme Le Pen devra apprendre à s'adapter si elle est élue.

Écrit par : Lise | 11 septembre 2014

Les sondage la donne gagnate contre francois Hollande mais elle sera vraisemblablement au second tour contre Nicolas Sarkosy et perdra.
Par contre le FN s’inscrira durable comme deuxième force politique devant l'effondrement du PS.

Écrit par : Alexandre | 17 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.