11 août 2014

Les drôles d’amis de l’occident

Drôle n’est pas le mot exact. Parce qu’ils ne font pas vraiment sourire. Le Hamas, l’Etat Islamique ou les talibans n’ont pas beaucoup d’humour. Mais ils sont ou ont été ces dernières années, les amis de nombreux occidentaux. 


frère,humain,solidarité,humanité,hamas,islamiste,talibans,occident,amis,gaza,Les combattants de l’Etat Islamique ont repris à leur compte une révolte sociale en Syrie. Ils voulaient renverser Bachar el Assad. Soutenir les rebelles, laïques ou religieux, au nom de l’humanitaire - Bachar étant l’ennemi public du moment - passait pour être une bonne action. Mais en soutenant les milices, en s’alliant objectivement avec elles, on a favorisé l’émergence et le déploiement d’un des groupes les plus radicaux dont on connaît aujourd’hui les méthodes: assassinats systématiques et de masse, soumission ou élimination des groupes différents.

Les talibans ont également été, à un moment, les amis de l’occident. Les Etats-Unis ont armé ces étudiants en théologie dont le programme était l’application stricte de la charia, la théocratie et l’analphabétisation des filles. On connaît la suite.

Le Hamas n’est pas un ami très visible des gouvernements occidentaux mais surtout celui d’une certaine gauche européenne en mal de balises idéologiques. Faire du Hamas le Petit Poucet agressé par l’ogre israélien donne une jolie image d’Epinal, simpliste et facile à comprendre, même si cette image est biaisée. Elle ne reconnaît pas au peuple d’Israël le droit de combattre pour son existence, ni sa formidable résilience historique. 

Ces amis de l’occident, qui savent si bien mordre la main du maître qui les nourrit, ont en commun d’être venus au pouvoir par la violence, y compris le Hamas qui a liquidé ses propres frères palestiniens à la mitraillette dans des terrains vagues de Gaza City. Ils ont aussi en commun un extrémisme religieux et idéologique. L’islamisme croît généreusement chez ces anciens amis de l’occident. Ils offrent délibérément le spectacle de leur cruauté et de leur violence, contre tous les principes que nous sommes supposés avoir posés comme des phares: tolérance religieuse, respect des choix individuels, par exemple.

Comment avons-nous pu choisir de tels amis, dont la cruauté et le mépris de l’humain - au nom d’une religion qui doit faire trembler dans ses tréfonds la majorité des musulmans - sont d’une dramatique exemplarité? De tels amis qui pratiquent la pédagogie de la terreur et du sang? Quelle est cette religion qui permet cela?

Ces «amis» de l’occident ne sont pas mes frères. Tous les humains ne sont pas frères et soeurs. Les idéaux universels sont battus en brèche par la réalité. Je n’ouvre pas mon coeur ou ma porte à tout le monde, par principe, sans sonder à qui j’ai à faire. C’est la liberté que je m’accorde, et que je leur accorde aussi. Vouloir aimer tout le monde, sans discernement ni discrimination, est une forme d’emprise sur les autres. Une forme de domination morale. Pas une liberté d’être différents.

Peut-être en existe-t-il parmi eux certains qui pourraient être mes frères. Car quelques humains, pris individuellement, sont mes frères. Mais ils ne le sont pas tous au nom d’une reconnaissance collective hypothétique, ni par principe. Les cultures, les choix politiques, nous ont tant éloignés que je ne reconstituerais pas une famille mondiale sur la base du seul ADN. 


L’humanitaire est une trace de fraternité: si chacun doit gérer sa vie par lui-même, il est cependant normal d’aider ceux qui souffrent sans pouvoir trouver par eux-mêmes la solution. Toute la médecine humaine est fondée sur cette solidarité. 

Je crains pourtant que cette solidarité ne soit elle-même entachée de déterminismes politiques. Aujourd’hui par exemple, les Etats-Unis interviennent militairement en Irak au nom de l’humanitaire. Plus aucune référence à l'ONU dans ces missions militaires. Pas de référence au Droit international pour intervenir. L'occident s'affirme dans l'auto-référence.

Mais si la Russie intervenait militairement dans le Donbass au nom de l’humanitaire, que se passerait-il?

 

 

21:10 Publié dans Philosophie, Politique | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : frère, humain, solidarité, humanité, hamas, islamiste, talibans, occident, amis, gaza | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Mosnieur Homme Libre: on peut ajouter Saddam Hussein parmi les amis de l'occident du temps où il faisait la guerre à l'Iran. On peut aussi ajouter Ben Laden.

Écrit par : Charles | 11 août 2014

Vlad Putin, après le 11 Septembre 2001, était le grand ami de W. , au nom de la lutte contre le terrorisme, ce qui à permis à Vlad de nettoyer la Tchétchènie.

Après la venue au pouvoir de Barack Hussein Obama (oui John, arrêtez d'écrire son prénom Barak), Vlad est devenu persona non grata à Washington.

Plus que Vlad soutient Bachar, Barack prends le risque d'armer des rebelles fanatiques et fanatisés, pour "libérer" (???) la Syrie.

Il y a une lutte pas seulement pour le contrôle du pétrole irakien, mais aussi une manière de couper l'accès de la Russie à la Méditerranée.

Et si cela permet en même temps, d'honorer la promesse de W. , faite aux kurdes de leur permettre d'avoir leur propre état, pourquoi ne pas faire d'une pierre, deux coups ?

Seulement voilà, Hillary Rodham Clinton n'est pas du même avis, elle ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12 août 2014

Une analyse très intéressante, que j'ai gardé de côté, pour en parler le moment venu.

http://www.wsws.org/francais/News/2001/decembre01/20nov01_guerreafghan.shtml

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12 août 2014

@ Victor-Liviu: certaines informations ne peuvent être vérifiées, malheureusement. Mais tant l'intervention en Afghanistan, qui en effet a dû être préparée de plus longue date que ce qui est dit, que l'attrait du pétrole d'Asie centrale, rendent cette analyse intéressante. Le droit international est une notions bien floue...

Écrit par : hommelibre | 12 août 2014

Oui John, malgré le fait que nous sommes en 2014, nous n'avons toujours pas accès aux informations.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 12 août 2014

Excellent! Bravo pour cet éclairage john!

L'Occident a perdu ses repères!

Écrit par : Patoucha | 12 août 2014

Sans hésiter, c'est le Prince Bandar qui est l'agent actif de ce genre de lien dans tout le proche et moyen orient. Très peu visible (dans le style saoudien), mais on le retrouve dans tous les coups.

Grand ami de la famille Bush et en particulier de George W, il n'est pourtant pas dégagé de la sphère saoudienne qui a financé le 11 septembre !

Il a armé les moudjahidines d'Afghanistan, puis créé des groupes d'actions terroristes, acheté ou loué le services d'autres, tous dans la nébuleuse d'al qaïda.
Responsable pour l'Arabie de descendre Bachar el Assad, il est allé en novembre dernier, voir Poutine, le menacer d'activer les terroristes de Tchétchénie lors des jeux de Sotchi, afin qu'il cesse d'aider les Syriens.

Il n'est pas que lié aux états unis, il finance ces groupements terroristes grâce à une très juteuse rente ( 1 milliard annuel environ) conséquente à un obscur et scandaleux contrat d'armes contre pétrole avec le Royaume Unis - Al-Yamamah _ qui signifie pigeon en arabe:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Al_Yamamah

Tony Blair a stoppé l'enquête pour raison d'Etat ...

Depuis avril, il semble être en disgrâce en Arabie. Cela signe peut être un début de changement dans ces méthodes stratégiques. Car la menace de nouveaux réseaux terroristes se fait toujours plus pressante.

http://www.atlantico.fr/decryptage/djihad-en-recomposition-heure-apres-al-qaida-fabrice-balanche-1054117.html

Écrit par : aoki | 12 août 2014

Les drôles (?) d'amis d'Israël ... Vive la France ! (?)
Je ne pouvait pas laisser passer cette occasion !

http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/Qui-veut-la-peau-de--La-Mort-aux-Juifs---31407951

Même les noms de certains villages trahissent la haine du Juif ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 13 août 2014

Certains considèrent l'assassinat d' Ahmad Shah Massoud (2 septembre 1953 – 9 septembre 2001) (en persan : احمد شاه مسعود) ; comme une bonne chose.

Je ne suis pas de ceux-là.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massoud

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 15 août 2014

"Même les noms de certains villages trahissent la haine du Juif ..."
Ouais. A ce titre-là, la Suisse devrait demander des milliards aux Romains pour la liquidation des 50'000 guerriers helvètes...

Écrit par : Géo | 15 août 2014

Cette histoire de nom de village est nulle. Nous assumons notre histoire, ce qu'elle a de glorieux et de moins glorieux, mais respectons les faits. Ce nom de village a une histoire et mieux vaut l'étudier que l'effacer.

Arafat a bien été soigné à Villejuif... ;-)

Écrit par : archi-bald | 15 août 2014

Excellente réponse archi-bald :) Et pas besoin d'aller en France pour cela. Genève et le site de la tdg ne sont pas en reste....

Bon weeek-end

Écrit par : Patoucha | 16 août 2014

De plus, cela n'a rien à voir avec la haine des juifs. C'est récurrent chez V-LD de donner insidieusement des liens qu'il interprètent à sa manière.

Cette nouvelle m'avait été communiquée depuis quelques jours. Ce nom de "Mort aux Juifs" est pour rappeler le massacre des juifs au Moyen-âge dans ce hameau français suite à une révolte contre un impôt seigneurial... - Mais on criait partout en Europe, "Mort aux Juifs" qu'on rendait responsables de l'épidémie de la peste noire, alors que des juifs en mouraient aussi... Incroyable la méconnaissance de l'histoire de certains.....!

La présence des Juifs en France, date du Bas-Empire.

J'y reviendrai demain.

Bon week-end

Écrit par : Patoucha | 16 août 2014

Bonjour John, depuis ce fameux message daté du 12.08.2014 :
"@ Victor-Liviu: certaines informations ne peuvent être vérifiées, malheureusement." ;

je tente de débattre un peu, mais il se peut que vous soyez absent, ce que je peut comprendre.

Aujourd'hui, j'ai mis le lien sur Massoud, ce qui semble avoir "réveillé" le sujet.

Pour continuer dans la droite ligne de votre article, je vous propose un autre lien, pour célébrer l'amitié que porte la CIA, les USA au reste du Monde.

Pour autant qu'il ai du pétrole, si possible.

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_selon_Charlie_Wilson

Voila un petit extrait, de quoi réveiller votre appétit ...

"Charlie Wilson a parmi ses relations la milliardaire américaine Joanne Herring, fervente militante anticommuniste et chrétienne, qui met sa fortune au service des intérêts et idéaux de l'empire américain, et de la chute de son principal ennemi : l'empire soviétique.

Trouvant trop timorée la réaction américaine à l'invasion de l'Afghanistan par l'armée rouge, elle persuade Wilson de la nécessité d'un réel soutien armé aux Moudjahidines et de l'opportunité d'infliger une défaite fatale aux Russes, à moindres frais puisqu'elle n'engage pas directement les États-Unis".

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 15 août 2014

Victor-Liviu, cela montre que les prises de décisions n'étaient pas uniformes. Mais comment Wilson est-il parvenu à convaincre les membres de la commission? Faire augmenter le budget 200 fois, ce n'est pas à la portée d'un homme seul, à mon avis. Le choix doit être approuvé en très haut lieu. De plus il faut des contacts sur place, des liens. Il manque des bouts.

Pour Massoud, c'était peut-être un des plus raisonnables. Ou un des plus fous puisqu'il n'a su conserver ni ses alliances, ni l'aura de ses victoire, ni le territoire ensuite repris par les talibans.

Écrit par : hommelibre | 15 août 2014

John, Joanne Herring peut mettre la main à la poche, ce n'est pas 1 milliard qui va lui faire de la peine.

"milliardaire américaine Joanne Herring, fervente militante anticommuniste et chrétienne, qui met sa fortune au service des intérêts et idéaux de l'empire américain, et de la chute de son principal ennemi : l'empire soviétique."

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 16 août 2014

Eh bien Patoucha, si je m'attendais !
"De plus, cela n'a rien à voir avec la haine des juifs."
Pour une fois que je fais le constat de l'antisémitisme, vous voila contre.
Dites, c'est comme pour l'UDC, ils sont contre par nature.

Je commence sérieusement à me poser des questions à votre sujet.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 16 août 2014

Oui Patoucha, vous avez raison, j'interprète.
Je ne suis pas le seul et cela ne date pas d'hier.
Je sais et je suis désolé de faire recours à cette défense, un peu facile.

Hillel Ha Zaken הלל הזקן. Hillel renouvela l'interprétation de la Loi en publiant sept règles herméneutiques reprises plus tard par Rabban Yohanan ben Zakkaï lorsqu'il transféra le Sanhédrin à Yavné après la destruction du temple en 70.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hillel_l%27Ancien

Nous sommes tous des interprètes, vous y compris.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 16 août 2014

"Mais on criait partout en Europe, "Mort aux Juifs" qu'on rendait responsables de l'épidémie de la peste noire, alors que des juifs en mouraient aussi... Incroyable la méconnaissance de l'histoire de certains.....!"

Un peu comme le hoax qui raconte que le 11 septembre, ce fameux 11 septembre, les employés juifs avaient été avertis de rester chez eux au lieu d'aller travailler, quoi. Incroyable la méconnaissance de l'histoire de certains.
On voit du complot partout, mais la réalité, pfuit, on s'en détourne.

Écrit par : Keren Dispa | 16 août 2014

Madame Keren Dispa

j ai pas compri hoax pour quoi hoax ? c'es vrai le 11 septembre, ce fameux 11 septembre, les employés juifs avaient été avertis de rester chez eux au lieu d'aller travailler, quoi. Al Manar di 4000. et toi tu di hoax.
explique moi Madame Keren Dispa.

Écrit par : nasri | 19 août 2014

Mercredi, j'ai lu par hasard l'article du Figaro-papier au sujet du nom du hameau "La Mort aux Juifs". Voici un lien internet, mais l'article n'est pas aussi explicite et fouillé que celui de l'édition-papier.

http://recherche.lefigaro.fr/recherche/access/lefigaro_fr.php?archive=BszTm8dCk78atGCYonbyzqx7AmBIxl3ZG0bq2UQgfCrspq0CwYXAmgHT0HRq%2FlJXu2IGtjAq08M%3D

On est bien sûr intrigué par l'origine du nom. Une des explications avancées : une insulte lancée aux maquignons qui passaient par là, il y a plusieurs siècles de cela. En cause, les prix trop élevé du bétail. Cette explication du nom serait au fond le témoignage du besoin tripal d'insulter.
La commune a déjà discuté de l'opportunité de supprimer ou de changer ce nom malheureux, mais était arrivée à la conclusion que c'était loin de tout, inconnu, pas utilisé ailleurs que dans les documents du cadastre et qu'il n'était donc pas nécessaire de modifier les traces du passé.
En contradiction avec cela : l'article était illustré par un panneau d'entrée de localité très visible et lisible ...
On peut y voir le témoignage explicite d'un antisémitisme séculaire. Un nom comme celui-là ne permet pas d'oublier une réalité douloureuse.
La polémique a commencé, parce qu'une des maisons est à vendre et que le nom du hameau figure explicitement dans l'annonce. Sans cela, personne n'en aurait parlé.
Il est clair que dans l'ambiance conflictuelle du moment, la petite annonce immobilière tombe très mal.

Écrit par : Calendula | 16 août 2014

"On peut y voir le témoignage explicite d'un antisémitisme séculaire. Un nom comme celui-là ne permet pas d'oublier une réalité douloureuse."

Justement, il ne faut pas que ce nom soit effacé. Il faut rappeler l'enfer des Juifs durant cette époque. D'ailleurs un documentaire sur ARTE nous l'a rappelé. Lancez la recherche: Peste noire et les Juifs:

"Provenant de l'Asie centrale via le sud de la Russie, la peste noire est apportée en Italie par des marins de Gênes.

"Accusation d'empoisonnement des puits contre les Juifs"
Tableau illustrant le Pogrom de Strasbourg de 1349

L'empoisonnement de puits est un acte de manipulation malveillante des sources d'eau potable, afin de causer la mort ou la maladie, ou d'empêcher à un adversaire d'accéder à des ressources d'eau fraîche.

Les accusations contre les Juifs d'empoisonnement de puits, sont avec les accusations de crime rituel, et celles de profanation d'hosties, les plus fréquemment émises pendant le Moyen Âge. Elles ont conduit à des massacres et aux pillages de leurs biens. (Voir Pogrom)

Ces accusations surgirent souvent en cas de catastrophe, épidémie, inondation, sécheresse. La communauté juive joua souvent le rôle de bouc émissaire. De plus, les Juifs occupant souvent des métiers de commerçants ou de financiers, certains débiteurs trouvaient facile de se libérer d'une dette envers un Juif, en ameutant la population et en organisant un pogrom.

Parmi les accusations d'empoisonnement de puits les plus notables, il faut mentionner celle qui se propagea en même temps que la grande peste du XIVe siècle, et mena à la disparition de nombreuses communautés juives d'Europe.

Bien que les Juifs souffrent de la peste autant que leurs voisins chrétiens4, un mythe se crée, principalement en Allemagne, que l'expansion de la maladie est due à un complot des Juifs pour anéantir les Chrétiens, en empoisonnant les puits d'eau potable.

En 1348, une fois l'accusation lancée, elle se répand avec une rapidité stupéfiante de ville en ville, de village en village; et des rapports officiels sont envoyés par les bourgmestres de plusieurs villes faisant état de confessions supposées de Juifs qui ont été arrêtés et ont avoué sous la torture5. Les premiers troubles éclatent à Toulon dans la nuit du 13 au 14 avril 1348. 40 Juifs sont tués et leurs maisons pillées. Les massacres se multiplient rapidement en Provence, les autorités sont dépassées à Apt, Forcalquier et Manosque. La synagogue de Saint-Rémy-de-Provence est incendiée (elle sera reconstruite hors de la ville en 1352). En Languedoc, à Narbonne et Carcassonne, les Juifs sont massacrés par la foule. En Dauphiné, des Juifs sont brûlés à Serres. N'arrivant pas à maîtriser la foule, le dauphin Humbert II fait arrêter les Juifs pour éviter les massacres. Ceux-ci se poursuivent à Buis-les-Baronnies, Valence, la-Tour-du-Pin, et Pont-de-Beauvoisin où des Juifs sont précipités dans un puits qu'on les accuse d'avoir empoisonné. D'autres massacres ont lieu en Navarre et en Castille. Le 13 mai 1348, le quartier juif de Barcelone est pillé6. En juillet, le roi de France Philippe VI fait traduire en justice les Juifs accusés d'avoir empoisonné les puits. Six Juifs sont pris à Orléans et exécutés. En août, la Savoie est à son tour le théâtre de massacre [réf. souhaitée]. Le comte tente de protéger puis laisse massacrer les Juifs du ghetto de Chambéry. En octobre, les massacres continuent dans le Bugey, à Miribel et en Franche-Comté. Les poursuites contre les juifs cessent alors en France. Le véritable mythe de l'empoisonnement des puits en connexion avec la peste noire provient de Suisse dans le courant de l'automne de cette année7, bien que le pape Clément VI ait issu en juillet une bulle déclarant la fausseté de cette accusation8.

Quand la peste atteint Chillon sur le lac Léman dans le Comté de Savoie, les Juifs de la ville sont arrêtés et torturés. Un certain Balavignus « confesse » qu'un plan élaboré a été mis en œuvre par quelques Juifs dans une ville du sud de la France : Jacob à Paskate de Tolède, Peyret de Chambéry, et un dénommé Aboget. Ils auraient préparé un poison composé de cœurs de Chrétiens, d'araignées, de grenouilles, de lézards, de chairs humaines et d'hosties consacrées, et auraient distribué la poudre faite à partir de cette concoction afin de la jeter dans les puits utilisés par les Chrétiens pour puiser l'eau potable. Le rapport de ces « aveux » est envoyé à Châtel-Saint-Denis, au Châtelard et à Berne; et de cette ville des messagers spéciaux sont dépêchés vers toutes les villes de Suisse et de Haute Rhénanie, où se produisent immédiatement des pogroms.

À Zurich, où ces nouvelles accusations se combinent avec celles de meurtre rituel, plusieurs Juifs sont brûlés le 21 septembre 1348, tandis que tous les autres sont expulsés de la ville.

À vomir!

Suite Wikipédia:""Accusation d'empoisonnement des puits contre les Juifs"

Écrit par : Patoucha | 18 août 2014

La source de la haine des juifs! Pourquoi l'antisémitisme? D'où vient-il? Un écrivain juif s'est penché sur le sujet et a écrit un livre qui vaut la peine de lire et de diffuser à grande échelle http://www.kontrekulture.com/video/entretien-avec-andre-gaillard-pour-son-livre-les-racines-judaiques-de-l-antisemitisme#comment-3053

Enfin un juif qui s'est posé THE GOOD QUESTION!

Écrit par : Haaretz | 16 août 2014

Haaretz, vous avez des références de haut de gamme... Un petit parcours sur le site "égalité et réconciliation" qui héberge votre vidéo vaut son pesant de choucroute. N'ont-ils pas déjà été condamnés pour incitation à la haine raciale, ces gens ? Allons, un peu de sérieux

Écrit par : archi-bald | 16 août 2014

Comme toutes leurs sources! Du resdtre le troll porte bien son nom de gauchiste!

Écrit par : Patoucha | 18 août 2014

"N'ont-ils pas déjà été condamnés pour incitation à la haine raciale, ces gens"

Ah ces lois modernes ces lois de censure, qui limitent la liberté d'expression, qui n'ont de lois que le nom, une loi doit punir des faits constatables pas autre chose. ce type de loi est anti démocratique, c'est une récession intellectuelle pas autre chose.

Écrit par : leclercq | 17 août 2014

Corr: du "reste"....

Écrit par : Patoucha | 19 août 2014

Ces loi pénalise l'acte d'inciter à la haine ou l'action de discriminer en fonction de mais laisse libre de penser ce que vous voulez, fort heureusement.

Accessoirement, la loi a été votée par la majorité selon le système démocratique.

Écrit par : archi-bald | 17 août 2014

Mon juif préféré, c'et lui :

http://www.allwrestlingsuperstars.com/wp-content/uploads/2009/03/bill-goldberg-11.jpg

Admirez !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 17 août 2014

@ archi-bald

"Ces loi pénalise l'acte d'inciter à la haine"

quel acte, mais qu'est devenue la liberté d'expression !!!
c'est de la dictature ces lois, on impose aux gens ce qu'ils ont droit de dire !!!

au fou

http://ripostelaique.com/la-regression-intellectuelle-de-la-france-de-philippe-nemo-en-finir-avec-la-judiciarisation-du-debat.html

"Jusque-là la haine (comme l’amour, la tristesse, la joie) était un sentiment. Autrement dit, en tant que tel, elle n’avait pas contrairement à un acte, un effet extérieur visible. Et de ce fait ne pouvait être un délit. Pourtant la loi Pleven réussit à métamorphoser la provocation à la haine, fait aussi inconsistant qu’indémontrable — contrairement à un acte de violence — en délit. En clair, un péché a été transformé en crime par la baguette magique de la loi. Une personne est punie pour des propos dont il est impossible de démontrer qu’ils causeraient dans un avenir plus ou moins lointain des torts à une autre personne. La loi agit au niveau de la pensée et non de l’acte.

La loi Pleven a introduit une seconde monstruosité dans le droit français en autorisant l’action judiciaire en matière de racisme et d’antisémitisme de la part de « toute association se proposant, par ses statuts, de combattre le racisme. » (art. 5). Les cavaliers de l’Apocalypse intellectuel français (LDH, MRAP, S.O.S. Racisme, Licra…) useront et abuseront de cette monstruosité. En effet, ces associations non directement concernées, non directement lésées, ces groupes privés ne représentant qu’eux-mêmes ont été investis du pouvoir de mettre devant les tribunaux des personnes ne pensant pas comme eux. Cela leur permet de se constituer une trésorerie facile comme le prouvent les condamnations récentes de Pierre Cassen et Pascal Hilout."

Écrit par : leclercq | 17 août 2014

"quel acte, mais qu'est devenue la liberté d'expression !!!
c'est de la dictature ces lois, on impose aux gens ce qu'ils ont droit de dire !!!"

Cela n'a rien à voir avec la bataille que vous menez....
Nous frisons quelque chose de bien plus important que seules les lois, pour le moment,peuvent combattre. Et voilà comment cela se passe quand on veut les braver:

http://youtu.be/3o443KJiBTU

Écrit par : Patoucha | 18 août 2014

Rapport : L’UNRWA, pépinière des meilleurs Jihadistes du Hamas
lundi 18 août 2014, par Pépinière du Hamas

WASHINGTON — Le Hamas et le Jihad Islamique ont effectivement pris le contrôle de l’Agence des Nations-Unies qui s’occupe des camps de réfugiés, selon un rapport récent.

Le Centre de Recherches sur les Politiques au Proche-Orient (CNEPR) a démontré que le Hamas et le Jihad Islamique contrôlent totalement l’Agence de l’ONU pour le Travail et l’Aide aux Réfugiés (UNRWA) dans la Bande de Gaza. Dans un rapport récent, ce Centre de recherches basé aux Etats-Unis déclare que les agents recruteurs du Hamas dominent le syndicat des travailleurs de l’UNWRA et que les camps de réfugiés servent de bases de recrutement pour les combattant islamistes.

“Au fil des années, l’UNRWA est devenue un substitut commode pour les organisations terroristes, dirigées par le Hamas, qui dominent sans restriction aucune le syndicat des travailleurs de l’UNRWA et ses hommes – aux côtés « d’éducateurs » du Jihad Islamique et d’autres groupes – sont ceux-là mêmes qui « éduquent » les générations successives des descendants des réfugiés palestiniens, en leur inculquant les « valeurs » du Jihad contre Israël et tous les Infidèles », affirme ce rapport, intitulé : « L’Axe UNRWA-Hamas ».

Son auteur, Jonathan Halévi, un analyst israélien en pointe sur les questions palestiniennes, a mentionné la découverte des caches de roquettes dans plusieurs écoles de l’UNRWA, au contre de la guerre entre le Hamas et Israël, en juillet et août 2014. Halévi rappelle aussi que le Hamas a construit un tunnel d’attaque à partir d’une clinique de l’UNRWA et piégé l’installation avec des explosifs, provoquant la mort de 3 soldats d’élite de l’Unité Maglan.

Ce rapport signale que l’union syndicale de l’UNRWA est entièrement sous le contrôle de l’agent opérationnel du Hamas Suheil Al Hindi, qui a remporté une victoire écrasante aux élections de 2012 au sein de cet organisme. Les 11.500 employés ont offert 11 sièges au Hamas, au sein de l’Union des Enseignants de l’UNRWA et 14 des 16 sièges dans les secteurs concernant les employés et les services.

“Al Hindi, qui, par le passé, dirigeait le corps des “enseignants” de l’UNRWA, ne cache absolument pas ses affinités avec l’organisation du Hamas et prend ouvertement part aux activités politiques en tant que représentant du groupe terroriste”, selon ce rapport publié en août 2014. « Dans le cadre de ses fonctions et que superviseur des camps d’été des étudiants, Al Hindi dispose d’un impact énorme sur le système d’éducation de l’UNRWA et le contenu des « enseignements » qui y sont dispensés ».

“L’équipe managériale de l’UNRWA est parfaitement au courant, au moins, depuis 2004, du fait que Suheil Al Hindi, qui dirigeait déjà la section des enseignants de l’UNRWA, est un cadre du Hamas qui participe et soutient le Jihad anti-israélien et les attentats-suicide, tirs de roquettes”, selon ce rapport.

Une autre personnalité central du Hamas au sein de » l’UNRWA est identifié comme Issa Abdul Hadi Al Batran. Al Batran, âgé de 41 ans, est un des membres principaux de la branche militaire Izz-ed-Din al Qassam. En 2009, Al Batran, a été renvoyé après avoir été gravement blessé par une bombe qu’il mettait au point pour le Hamas, dans des locaux de l’UNRWA et qui a explosé prématurément.

On trouve d’autres terroristes hauts-placés employés et payés par l’UNRWA, comme Awad Al Qiq, principal d’une école de l’UNRWA, en même temps qu’il tient double-emploi, entant que chef de l’unité de production des armements du Jihad Islamique. Saïd Siyam a occupé les fonctions d’enseignant au sein de l’UNRWA duranyt 23 ans, jusqu’à ce qu’il soit parachuté Ministre de l’Intérieur du Hamas.

“En dépit du fait qu’il était un cadre dirigeant de la branche armée du Hamas, l’UNRWA n’a jamais daigné prendre la moindre mesure pour le limoger”, selon ce rapport.

Au total, ce sont des dizaines de hauts-commandants du Hamas qui ont fait leur début de carrière comme simples « employés » de l’UNRWA, avant de monter dans la hiérarchie du Hamas. Le rapport spécifie que le même phénomène est valable pour le Jihad Islamique, qui a largement infiltré l’organisation.

“L’emprise du Hamas sur toutes les institutions et l’équipe dirigeante de l’UNRWA aurait dû sonner l’alarme depuis longtemps, du seul fait que l’argent provient des pays donateurs – et essentiellement des Etats-Unis – qui financent ainsi directement les salaires des terroristes du Hamas et du Jihad Islamique », conclut ce rapport.

17 août 2014.

worldtribune.com

Adaptation : Marc Brzustowski.

Écrit par : Patoucha | 18 août 2014

"Mais si la Russie intervenait militairement dans le Donbass au nom de l’humanitaire, que se passerait-il?"

Ce serait un cas de force majeure.

Écrit par : Keren Dispa | 19 août 2014

C'est au moins la troisième fois cette année que les politiques et de nombreux médias occidentaux annoncent que la Russie va envahir l'Ukraine. Ils doivent être frustrés...

Je remarque à propos de la Crimée que pendant un temps les médias utilisaient le mot "rattachement". Ils ont dû recevoir des consignes car ils disent à nouveau "annexion". Or, même si je trouve que le référendum a été organisé trop rapidement, la grande majorité de la population a choisi ce rattachement.

Écrit par : hommelibre | 19 août 2014

"Je remarque à propos de la Crimée que pendant un temps les médias utilisaient le mot "rattachement". Ils ont dû recevoir des consignes car ils disent à nouveau "annexion"."
Excellente remarque !

Écrit par : Géo | 19 août 2014

"Activistes anti-israéliens mobilisés devant la synagogue
Beth Yaacov de Genève. Un acte de provocation intolérable"

Communiqué de CICAD - Johanne Gurfinkiel

mardi 19 août 2014

« Toute synagogue est une ambassade d’Israël. » - « Je pense qu’il faudrait remplacer les mots « Juif »par « Palestinien » et « Hitler » par « Netanayou » sur cette plaque commémorative, vous ne pensez pas ? » Des propos insultants tenus par une femme voilée samedi 16 août 2014 au matin, qui déployait un drapeau palestinien devant la synagogue Beth Yaacov de Genève, alors que des fidèles étaient réunis pour un office religieux.

Le soir, cette même personne revenait sur les lieux accompagnée de trois acolytes.

De plus, une autre femme portant un drapeau palestinien autour du cou a tenté, sans succès, de pénétrer dans la synagogue.

En dépit des interventions de la police venue raisonner les agitatrices, elles ont argué de leur droit de manifester tout en menaçant de revenir la semaine prochaine.

Actes de provocation intolérables qui démontrent, si besoin en était, que les juifs de Suisse seraient désormais la cible d’activistes anti-israéliens.

Avec cette première démonstration publique d’hostilité à l’égard de la communauté juive à Genève, depuis le début du conflit à Gaza, une étape inacceptable a été franchie. Les synagogues ne sauraient devenir les nouveaux lieux d’expression de la haine contre Israël.

La CICAD dénonce et condamne de tels agissements. Elle attend que les responsables politiques engagés pour la cause palestinienne et contre Israël dénoncent avec force cette situation.

De même, des mesures doivent être envisagées par les autorités pour que ce type de manifestation de haine envers la communauté juive ne se reproduise plus.

Elle sort d'où celle-là? Elle se croit où cette islamiste? De quel droit? Qu'elle retourne chez elle faire son cinéma! La police ne les a pas embarquées? Elle confond avec Al Husseini en parlant de Hitler! Pourquoi? Nous devons cela à la gauche et aux socialistes! Ce qui s'est produit à Paris se produira à Genève. Merci aux fossoyeurs de Genève en keffieh de nos libertés! Aujourd'hui c'est les Juifs, demain se sera les Chrétiens!

Elles sont revenues à trois, la prochaine fois ce sera une horde de combien? Faudrait-il mobiliser l'armée?

Écrit par : Patoucha | 20 août 2014

La sirène d’alerte retentit en ce moment à #Jérusalem

Washington : Hamas responsible for renewed rocket fire Massive rocket barrage on Israel ; US blames Hamas for ending truce

Explosions entendues près de Tel-Aviv alors que des salves de roquettes déclenchent les sirènes à travers le pays

Jérusalem : tension dans la capitale, un bus attaqué aux cocktails Molotov Israël sous les bombes :

Netanyahu ordonne à l’armée de répondre aux tirs de roquettes

Les hostilités reprennent à Gaza, Israël quitte la table des négociations
-----
Un barrage de missiles a été tiré sur Israël mardi soir, peu avant 23 heures.

De fortes explosions ont été entendues dans la région de Tel-Aviv, alors même que la sirène ne sonnait pas. Un missile s’est écrasé sur un terrain vague, dans la région de Tel-Aviv.


Tel-Aviv ce soir

Quelques secondes plus tard, Tseva Adom (l’alerte missile) a été entendue dans toute la région de la deuxième ville d’Israël, ainsi que dans tout le sud de l’Etat Juif.

Des explosions ont été entendues de nouveau, probablement des interceptions Iron Dome.

Plus tôt dans la journée, des missiles Grad ont été lancés sur Be’er Sheva et Netivot, rompant ainsi le cessez-le-feu.

Par ailleurs, Tsahal a ordonné la réouverture de tous les abris anti-bombes à 80km à la ronde autour de Gaza.

A 23h00, heure de publication de cet article, de nouvelles alertes se faisaient entendre dans une zone située à 10 km de Gaza.

Par Amos Lerah – JSSNews

Écrit par : Patoucha | 20 août 2014

Et pendant ce temps, les amis du Hamas en Syrie décapitent un journaliste américain.
Belle image de la paix que ces gens souhaitent nous amener….

Écrit par : archi-bald | 20 août 2014

@ Nasri,

vous écrivez "j ai pas compri hoax pour quoi hoax ? c'es vrai le 11 septembre, ce fameux 11 septembre, les employés juifs avaient été avertis de rester chez eux au lieu d'aller travailler, quoi. Al Manar di 4000. et toi tu di hoax."

D'abord: 1= qui est Al Manar?
Je ne cherche pas sur google, j'aimerais que vous m'expliquiez ce qu'est réellement Al Manar


Ensuite 2= hoax, ou pas hoax?
Avez-vous une PREUVE écrite de cet avertissement? Même un simple témoignage d'un juif qui dirait
"oui, je confirme que XXX (qui est XXX?) m'avait averti (par téléphone? par SMS? par email? comment?) que je devais rester à la maison ce jour-là..."

Enfin 3= il se trouve hélas que ma nièce, alors âgée de 25 ans, juive allemande, se trouvait dans les twin towers et qu'elle n'est pas ressortie vivante après ce drame.


Donc voilà Nasri : si vous voulez bien donner une évidence, une preuve, un semblant de réalité à cette information concernant les employés juifs qui étaient invités à ne pas se rendre sur le lieu de travail, ça m'intéresse - et pas que moi.

Et S.V.P. pas de "c'est le journal untel qui le raconte" ni de "c'est la chaine TV machin qui le dit" parce que c'est pas une preuve.

Une preuve, c'est un email, un SMS, une note de service ou un témoignage authentique d'un juif.

Pas une rumeur, mais une vraie preuve.


On vous attend... c'est à vous... merci...

Écrit par : Keren Dispa | 20 août 2014

Les commentaires sont fermés.