19 juillet 2014

MH 17 : à qui profite le crime ?

Les bruits les plus contradictoires circulent sur le crash en Ukraine, ainsi que des pistes non démontrées. Ce drame est déjà instrumentalisé. La prudence s’impose quelle que soit l’origine des informations. 

Petit tour des médias.


ukraine,crash,MH17,missile,obama,clinton,dombass,L’hypothèse prévalente depuis le début est le tir d’un missile à longue portée. L’Ukraine et la Russie en possèdent. Et l’Ukraine aurait activé les radars de guidage le jour du drame. Selon le ministère russe de la Défense:

 

 

 

«Le ministère russe de la Défense a enregistré le fonctionnement d'un radar ukrainien le jour du crash du Boeing malaisien et déterminé les localités ukrainiennes depuis lesquelles l'avion de ligne aurait pu être abattu, a annoncé hier le ministère dans un communiqué.

«Le 17 juillet, les systèmes de radiodétection russes ont enregistré le fonctionnement du radar Koupol d'une batterie de Bouk-M1 déployée près du village de Styla (30 km au sud de Donetsk)», précise le communiqué cité par l'agence Ria Novosti.

«Les caractéristiques techniques des Bouk-M1 permettent de procéder à un échange d'informations sur les cibles aériennes entre toutes les batteries d'une même division. Cela signifie que le missile aurait pu être tiré par chacune des batteries déployées à Avdeïevka (8 km au nord de Donetsk) ou à Grouzsko-Zorianskoïe (25 km à l'est de Donetsk)»

On doit pouvoir le démontrer.

L’Ukraine affirme ne pas avoir déployé ses missiles à longue portée dans l’est du pays. Le chargé d’affaire ukrainien à l’ambassade de France, Oleh Kobzystyi, donne cette argument sibyllin:  «Nous n'avons pas d'avions ennemis sur la région (...). Vu l'absence de cette menace aérienne russe, nous n'avons pas actuellement des systèmes anti-avions, donc logiquement ce n'est pas nous.»

 

Logiquement, avez-vous dit? Ce n’est pas une question de logique. 


ukraine,crash,MH17,missile,obama,clinton,dombass,Les séparatistes disposeraient également d’un missile à longue portée, selon l’agence Itar-Tass qui relate le 29 juin une information provenant des rangs pro-russes. Je n’ai cependant lu nulle part de confirmation de cette information. 

En l’état on ne peut exclure un tir séparatiste exécuté par erreur ou intentionnellement, pour autant qu’il soit démontré qu’ils en ont les moyens. Cela remettrait leur cause au centre de l’actualité. Mais le drame est tout aussi profitable au le gouvernement putschiste. Créer un incident et en mettre la responsabilité sur les séparatistes renforce la militarisation du pouvoir et justifie de nouvelles agressions militaires contre les habitants du Dombass, dont les civils sont toujours les cibles de l’armée. Quant à Obama et Clinton, leurs accusations ne sont pas étayées. S’il y a des preuves formelles on les produit.

Dans les hypothèses il y a également celle d’une erreur de groupes d’extrême-droite ukrainiens. Ils auraient voulu viser l’avion de Poutine, qui passait 40 minutes plus tard sur le même cap. 

Un enregistrement de deux supposés russes ou pro-russes reconnaissant que le tir de missile vient de chez eux est fourni par le gouvernement de Kiev. Des séparatistes, parlant au téléphone alors qu’ils savent forcément que tous les échanges sont surveillés par l’Otan, c’est plus qu’étrange. 

Quant au tweet supposé séparatiste annonçant le crash une demi-heure avant qu’il n’ai lieu, il est pour cette raison difficile d’y accorder crédit.

Doit-on s’étonner ou non du fait qu’aucune donnée technique ne soit fournie à la presse, alors que la région est sous haute surveillance par l’Otan? L’Otan qui avait abreuvé les médias d’images de l’armée russe aux portes de l’Ukraine en avril dernier? 

L’affaire est hautement politique. Déjà de nouvelles sanctions sont décidées à l’encontre de la Russie. La messe est dite sans aucune preuve. Dans cette affaire, traitée étrangement avec moins de dramatisation que d’autres crashs, avec même une sorte de décalage abstrait, on se demande à qui profite le crime.

Pour mémoire, en 2001 l’Ukraine avait abattu un avion civil russe. Des manoeuvres militaires étaient à l’origine de cette «bavure». Le gouvernement avait attendu une semaine avant de reconnaître les faits. 

 

 

 

14:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : ukraine, crash, mh17, missile, obama, clinton, dombass | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Monsieur Homme Libre, je salue votre objectivité quant au traitement de cette catastrophe. Sur France-Inter "le téléphone sonne" a consacré une émission à ce sujet. Un intervenant a parlé de la rapidité (suspecte) de Kiew a annoncé avant tout le monde qu'il s'agissait d'un missile et qu'il venait des séparatiste. Une opération "false flag" n'est pas à exclure a priori.

http://www.franceinter.fr/emission-le-telephone-sonne-le-crash-du-boeing-de-la-malaysia-airlines-dans-l-est-de-l-ukraine

Écrit par : Charles | 19 juillet 2014

Pour information, posté sur le site du figaro:

"Cedric P14
De toutes façon les séparatistes pro-russes se sont déjà amplement vanté d'avoir abattu l'avion sur les réseaux sociaux. Mais quand il s'est avéré que c'était le vol MH17, ces messages ont mystérieusement disparu. Comme c'est étrange.

Un.Citoyen

C'est absolument faux, les pro-russes ne se sont vantés de rien du tout.
Vous ne faites que répéter la version des services secrets ukrainiens qui ont même produit un vague montage pour soutenir leurs accusations.
Selon les pro-russes, le fichier fourni par les services secrets ukrainiens comme "preuve" de leur implication comporte même la date de création de ce montage: 2014-07-16 19:10:24, soit la veille du crash.
En résumé, les pro-russes démentent formellement ce que vous dîtes,il faut arrêter de présenter la version des services secrets ukrainiens comme la vérité, c'est simplement la version ukrainienne des choses.
Vous avez le droit de la prendre pour argent comptant, mais on a largement le droit de la mettre en doute.

cnc
Le commandant Gorlovki Igor Bezler dont la voix est sur la bande en question a démentie aujourd'hui la véracité de cette bande fournie par le SBU ukrainien. Ce serait un montage de plusieurs enregistrement de différentes dates.
Libre à chacun de le croire ou pas. C'est juste une info.

Lyocal
précisions
Selon le ministère russe de la Défense, 27 systèmes de DCA Bouk M1 appartenant à l'armée ukrainienne sont déployés dans la région où s'est écrasé l'avion de ligne malaisien."

Écrit par : Charles | 19 juillet 2014

A qui profite ces crimes-ci?

http://www.youtube.com/watch?v=WN_Mbe9u-vE#t=1722%202

Les médias n'en parlent pas. On tue dans le silence. Il n'y a pas qu'en Palestine qu'on tue les enfants.

Et on censure à tout va certaines atrocités trop atroces:

https://www.youtube.com/watch?v=7lBNadXxp04#t=97

Écrit par : Charles | 20 juillet 2014

Personne ne sait encore rien de ce qui s'est passé, mais le monde entier a déjà trouvé son coupable - Vladimir Poutine ! ET aussi les méchants séparatistes pro-russes, bien évidemment !
Sur les plateaux télés on voit défile des "experts" en tout genre de "manipulation" des cerveaux humain, pour nous bien faire rentrer dans le crane la bonne solution, qui incrimine Poutine. L’enquête n'est même pas encore commencé, mais Obama in self, a déjà annoncé que c'était le tir de missile sol-air Buk, qui est en cause du crash de l'avion MH. Et qui possède des Buk ? La réponse est toute trouvé - les méchants séparatistes pro-russes, bien évidemment ! Que l'armée ukrainienne possède des Buk, personne n'en suggère. On met tout sur le dos des séparatistes !
Mais regardons de près ce fameux et célèbre BUK :
Déjà, ce n'est pas un n'importe quel "engin-machin" ce BUK, c'est UN SYSTÈME !
Un système d'armes, qui est composé en configuration de combat de 3 éléments !

1. Un véhicule radar d'acquisition de cibles
2. Un véhicule de commande
3. Un transporteur Six TELAR - Transporter Erector Launcher and Radar

Regardons sur l'image ce que représente cet ensemble des TROIS éléments :

http://img.over-blog.com/450x284/2/05/42/96/Technologie/Buk-M1-2_air_defence_system.jpg

Vous n'allez pas sérieusement croire que les insurgés pro-russes, armée de bric et de broc, possèdent et puissent utiliser ce genre de système si sophistiqué, au moment ou ils reçoivent chaque jour des bombes venu de Kiev, sur leurs tronches ?

Écrit par : ANNA | 20 juillet 2014

C'est encore un de ces mauvais "épisodes" ... NOUS SAVONS ... comme le 11 Septembre 2001 ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20 juillet 2014

Saurons-nous un jour la vérité ?

Il faut aussi se rappeler qu'un avion de la même compagnie a disparu un jour de mars 2014 et qu'à l'heure actuelle, les familles n'ont toujours aucune réponse à leurs questions.

Comme nous ne savons toujours pas qui sont les assassins de Dag Hammarskjöld, Olof Palme, Patrice Lununmba entre autres.

Écrit par : Lise | 20 juillet 2014

à qui profite le crime ?
Une petite liste ...

1. Hillary Rodham Clinton (élue présidente des U.S.A, bientôt) ...
2. renforcement de OTAN/NATO dans la région
3. les fabricants d'armes de toutes sortes
4. sociétés américaines de mercenariats (BlackWater & co. )

à suivre ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20 juillet 2014

à V.-L. Dumitrescu:

Vous pouvez ajouter à la liste une grande quantité de consortiums américains d'exploitation du sous-sol, de par la nature même du Donbass: un terrain extrêmement riche mais qu'il faut "évacuer" des populations civiles pour en commencer l'exploitation... donc Esso, Shell, Texaco, Exxon mobile, etc. il y en a plein!

Écrit par : Fabiano Q. | 20 juillet 2014

Des informations qui arrivent:

Selon le journal Pravda, un détachement de systèmes de lanceurs de missiles Buk avait été déployé dans l’Oblast (région, ndlr) de Donetsk le 15 Juillet, deux jours avant que le vol MH17 de Malaysian Airlines soit abattu. Le système de missiles Buk est capable d’abattre un avion volant à 35.000 pieds (plus de 10.000m, ndlr).

Alors que l’information venant de Pravda doit être confirmée, des sources de la défense russe confirment la présence de plusieurs batteries de missiles dans l’Oblast de Donetsk, opérées par les forces armées ukrainiennes:

Les militaires ukrainiens disposent d’une grande quantité de systèmes de missiles sol-air Buk avec au moins 27 lanceurs, capables d’abattre des avions à réaction à haute altitude, dans la région de Donetsk où l’avion de ligne malais s’est écrasé, a affirmé le Ministère de la Défense russe (RT, 17 juillet 2014)

Fait important, le Procureur Général d’Ukraine Vitaliy Yarema a confirmé que les rebelles de Donetsk ne possèdent pas de missiles sol-air Buk ou S 300 qui aient pu abattre l’avion.

Selon l’article du Kiev Post: "Le procureur général ukrainien dit que les militants n’ont pas saisi de lanceurs ukrainiens de défense aérienne"

Les membres des unités armées illégales n’ont saisi aucun lanceur de défense aérienne des Forces Armées Ukrainiennes à Donetsk, a dit le Procureur Général ukrainien, Vitaliy Yarema. (Kiev Post)

Yarema a également confirmé que selon des sources militaires:

Après que l’avion de ligne ait été abattu, les militaires ont rapporté au président que les terroristes ne disposent pas de nos systèmes de missiles de défense aérienne Buk et S-300 (cité par Itar-Tass).

Cette déclaration est pour la forme. Elle provient de sources officielles et peut facilement être renversée à une date ultérieure comme élément de la campagne de propagande dirigée contre les rebelles du Donbass.

Pourtant, ce qui apparaît contradictoire dans ces déclarations diverses est qu’immédiatement après le crash du vol MH17, un conseiller au Ministre ukrainien des Affaires Intérieures, M. Anton Geraschenko ait catégoriquement affirmé que le Boeing 777 de Malaysian Airlines:

"avait été abattu par un missile du système de défense aérienne Buk"(sans toutefois indiquer qui était derrière l’opération du missile)

Selon l’agence de presse ukrainienne Interfax Anton Geraschenko "a dit sur Facebook que l’avion volait à une altitude de 33.000 pieds quand il a été abattu par un missile tiré d’un lanceur Buk". Selon le Strait Times:

M. Geraschenko a été cité disant: "Un avion de ligne commercial voyageant d’Amsterdam à Kuala Lumpur vient d’être abattu par un système anti-aérien Buk… 280 passagers et 15 membres d’équipage ont été tués."

WSS_6905-1170x778-960x540

Anton Geraschenko

Geraschenko gère un programme de propagande du ministère de l’intérieur sur le site web www.stopterror.in.ua. Voir aussi http://uacrisis.org/anton-geraschenko/

Comment a-t-il pu être au courant de cette information de nature militaire avant qu’une enquête ait été menée sur le terrain? À moins que le Ministère de l’Intérieur soit directement impliqué.

Il faut bien noter que le Ministère de l’Intérieur, grandement sous le contrôle des deux partis néo-nazis Svoboda et Pravi Sektor est responsable des opérations militaires "internes" dirigées contre des forces rebelles à Lougansk et dans le Donbass, en coordination avec les Forces Armées. Le Ministère supervise à la fois les Troupes Intérieures de l’Ukraine (Внутрішні війська України, Vnutrisni Viys’ka Ukrayiny (VVU)) et la Garde Nationale (intégrée par la milice de Pravi Sektor).

Le rapport du contrôleur aérien espagnol de l’aéroport Borisol de Kiev

Selon le rapport controversé du contrôleur aérien espagnol de l’aéroport Borisol de Kiev, il y a eu un changement de cap inexpliqué dans le trajet du vol MH17 qui a emmené l’avion directement au-dessus de la zone de guerre en Ukraine orientale.

Le contrôleur aérien espagnol suggère que l’ordre d’abattre l’avion provient du Ministère de l’Intérieur (Ministère des Affaires Internes), et pas des militaires.

Il a aussi dit que le vol MH17 avait été escorté par des avions de chasse ukrainiens quelques instants avant d’être abattu.

"Les avions de chasse ont volé à côté du 777, jusqu’à 3 minutes avant de disparaître du radar, juste 3 minutes"

Il est bon de noter que la présence des avions de chasse ukrainiens rapportée par le contrôleur aérien espagnol a été confirmée par des témoignages oculaires dans la région de Donetsk.

Ce qui est important est que l’annonce du crash de l’avion (par un missile) par Kiev a été presque immédiate.

Selon le contrôleur aérien espagnol, la tour de contrôle a été informée du crash de l’avion à 12:00, approximativement dix minutes après qu’il ait disparu de l’écran radar (11:50). Comment auraient-ils pu savoir à moins d’avoir des détails concrets sur la façon dont il a été abattu?

Un avion B777 de Malaysia Airlines vient de disparaître [du radar] et l’autorité militaire de Kiev nous a informé du crash, comment savaient-ils?

Selon le contrôleur aérien, l’information n’a pas émané du Ministère de la Défense:

Le Ministre de l’Intérieur savait ce que faisaient les avions de chasse dans la région, pas le ministre de la défense

Des membres des militaires confirment. C’était l’Ukraine, mais ils ne savent toujours pas d’où l’ordre est venu

Pour ceux qui ne sont pas au courant, disons qu’il y a des militaires sous les ordres du ministre de la défense et des militaires sous les ordres du Ministre de l’Intérieur

Le contrôleur aérien espagnol suggère qu’il y avait des membres du corps militaire qui prenaient leurs ordres du Ministère de l’Intérieur:

Les militaires sous les ordres du Ministre de l’Intérieur savaient tout du long ce qui se passait.

Des commandants militaires ici (ATC) à la tour de contrôle confirment que le missile vient de l’armée ukrainienne,

Malgré les accusations de Washington, qui pointent du doigt la Russie et les "rebelles pro-russes", les faits pointent vers le VVU du Ministère de l’Intérieur.

Partant de déclarations officielles l’on a la nette impression qu’il y a des divisions profondes à la fois au sein du gouvernement et des Forces Armées ukrainiennes ainsi qu’entre diverses factions parmi les militaires.

La vérité est réprimée. Le Contrôleur Aérien espagnol a fait l’objet de menaces de mort. Sa famille et lui ont été déportés hors d’Ukraine sur ordre du régime de Kiev.

Ci-dessous nous relevons les sections importantes des messages sur Twitter du Contrôleur Aérien espagnol:

11:48 – 17 de jul. de 2014 El avión B 777 voló escoltado por 2 cazas de ukraine hasta minutos antes, de desaparecer de los radares,

L’avion B777 a volé escorté par des avions de chasse ukrainiens jusqu’à deux minutes avant de disparaître des écrans radar,

11:54 – 17 de jul. de 2014 Sí las autoridades de kiev, quieren decir la verdad, esta recogido 2 cazas volaron muy cerca minutos antes , no lo derribo un caza

Si les autorités de Kiev veulent dire la vérité, c’est acquis, 2 avions de chasse ont volé très près quelques instants avant, pas abattu par un chasseur

12:00 – 17 de jul. de 2014 Nada más desaparecer el avión B 777 de Malaysia Airlines la autoridad militar de kiev nos informo del derribo, como lo sabían?

L’avion B777 de Malaysia Airlines vient de disparaître et l’autorité militaire de Kiev nous a informé du crash, comment savaient-ils?

12:00 – 17 de jul. de 2014 A los 7:00 minutos se notificó el derribo, más tarde se tomó la torre nuestra con personal extranjero q siguen aquí

7:00 minutes après [la disparition de l'avion] le crash a été notifié, plus tard notre tour de contrôle a été investie de personnel étranger, ils sont encore là

12:01 – 17 de jul. de 2014 En los radares esta todo recogido, para los incrédulos, derribado por kiev, aquí lo sabemos y control aéreo militar también

Tout ceci est enregistré sur les radars, pour les incrédules, abattu par Kiev, ici nous le savons et le contrôle aérien militaire aussi

13:15 – 17 de jul. de 2014 Aquí los mandos militares manejan y admiten que militares a otras órdenes, pudieron ser, pero no, los pro-rusos

Ici les officiers militaires ont pris le contrôle et reconnaissent que les militaires pourraient suivre d’autres ordres, mais pas les pro-Russes

13:29 – 17 de jul. de 2014 El ministro del interior si conocía que, hacían los cazas en la zona, el ministro de defensa no, .

Le Ministre de l’Intérieur savait ce que faisaient les avions de chasse dans la région, pas le ministre de la défense.

13:31 – 17 de jul. de 2014 Militares confirman que fue ukraine, pero se sigue sin saber de donde vino la orden

Des militaires confirment que c’était l’Ukraine, mais ils ne savent toujours pas d’où sont venus les ordres

13:36 – 17 de jul. de 2014 Hace dias lo dije aquí, militares de kiev querían alzarse contra el actual presidente, esto puede ser una forma, a las órdenes de timoshenko

Il y a plusieurs jours j’avais dit ici, que les militaires de Kiev voulaient se soulever contre le président actuel, ceci pourrait être un moyen, sur les ordres de Timoshenko

13:38 – 17 de jul. de 2014 Los cazas volaron cerca del 777, hasta 3 minutos antes de desaparecer de los radares, solo 3 minutos

Les avions de chasse ont volé à côté du 777, jusqu’à 3 minutes avant de disparaître du radar, juste 3 minutes

13:43 – 17 de jul. de 2014 Se cierra el espacio aéreo

Espace aérien fermé

13:45 – 17 de jul. de 2014 Se cierra el espacio aéreo, por miedo a más derribos

Espace aérien fermé, davantage de crashs redoutés

15:17 – 17 de jul. de 2014 Control militar entrega ahora mismo de forma oficial que el avión fue derribado por misil

Le contrôle militaire [dit] maintenant officiellement que l’avion a été abattu par un missile

15:23 – 17 de jul. de 2014 El informe oficial firmado por las autoridades militares de control de kiev ya lo tiene el gobierno,,,, , derribado

Le gouvernement a le rapport officiel signé par les autorités du contrôle militaire de Kiev,,,, , [avion] abattu

15:26 – 17 de jul. de 2014 En el informe se indica de donde abría salido el misil, y se especifica que no proviene de las autodefensa en las zonas rebeldes

Le rapport indique d’où le missile est parti, et spécifie qu’il ne vient pas de l’auto-défense dans les zones rebelles

15:34 – 17 de jul. de 2014Los radares militares si recogieron los datos del misil lanzado al avión, los radares civiles no

Les radars militaires ont recueilli les données du missile tiré sur l’avion, pas les radars civils

15:36 – 17 de jul. de 2014 Los altos mandos militares no ordenaron el lanzamiento del misil, ,,alguien se le fue la mano en nombre de ukraine

Le haut commandement militaire n’a pas donné l’ordre de tirer le missile, mais quelqu’un d’autre l’a fait au nom de l’Ukraine

15:38 – 17 de jul. de 2014 Para el que no lo sepa, digamos así, hay militares a las órdenes del ministro de defensa y militares a las órdenes del ministro del interior

Pour ceux qui ne sont pas au courant, disons qu’il y a des militaires sous les ordres du ministre de la défense et des militaires sous les ordres du Ministre de l’Intérieur

15:38 – 17 de jul. de 2014 Los militares a las órdenes del ministro del interior conocían en cada momento lo que sucedió, .

Les militaires sous les ordres du Ministre de l’Intérieur savaient tout du long ce qui se passait.

16:06 – 17 de jul. de 2014 Mandos militares aquí (ATC) torre de control, confirman que el misil es del ejercito de ukraine,

Des officiers militaires ici (ATC) à la tour de contrôle confirment que le missile vient de l’armée ukrainienne,

Écrit par : Fabiano Q. | 20 juillet 2014

Quand je pense qu'un ****** au figaro a prétendu que l'Ukraine n'était pas équipée de missiles capables d'atteindre un avion à 10.000 mètres.

http://www.lefigaro.fr/international/2014/07/17/01003-20140717ARTFIG00367-crash-du-mh17-les-ukrainiens-ne-disposent-pas-des-missiles-pour-abattre-un-tel-avion.php

Écrit par : Charles | 20 juillet 2014

Pour rappel:

https://www.bakchich.info/international/2012/09/02/tragedie-d-ustica-la-revanche-posthume-de-kadhafi-61639

Conclusion: il en faut compter ni sur la France, ni sur les USA pour dire la vérité.

Écrit par : Charles | 20 juillet 2014

Merci à tous et toutes pour ces infos et liens. Je vais donner une suite à cet article à partir de vos infos pour les mettre plus encore en lumière, et avec d'autres éléments que j'ai lus depuis.

La difficulté pour un simple blogueur est parfois de pouvoir vérifier des infos. J'ai quelques procédures pour cette vérifications mais certaines choses restent fragiles. Il faut trier, recouper. Pointer les faiblesses des positions officielles pour provoquer une réaction en fait partie.

A suivre donc.

Écrit par : hommelibre | 21 juillet 2014

Toute une série d'articles :

http://www.les-crises.fr/

Écrit par : pli | 21 juillet 2014

Merci Pli. Les infos y sont bien détaillées. Je m'en inspire en partie dans le billet que je viens de mettre en ligne.

Écrit par : hommelibre | 21 juillet 2014

Monsieur Homme Libre: je pense que vous prendrez connaissance avec intérêt de l'analyse suivante:

http://www.wikistrike.com/2014/07/le-vol-mh17-est-bien-un-false-voici-toutes-les-preuves-deja-collectees.html

Écrit par : Charles | 21 juillet 2014

Avez-vous remarqué?

"Vidéo: l'avion de la Malaysia Airlines abattu EN DIRECT ! (17 Juillet 2014)

https://www.youtube.com/watch?v=FKIlueJg4cA "

Écrit par : Charles | 21 juillet 2014

Et si tout simplement les bénéficiaires seraient les entreprises pharmaceutiques ?

Il est question de chercheurs scientifiques qui devaient aller en Australie, juste ?

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20140718-crash-avion-ukraine-russie-sida-scientifique-australie/

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21 juillet 2014

Un aspect oublié, mais discuté par François Hollande en conférence de presse.
C'est pour mieux obéir à Washington ...

"La France pourrait ainsi revenir en partie sur la vente de navires militaires Mistral à Moscou . Deux de ces navires dernier cri ont été vendus à la Russie en 2011, pour 1,2 milliard d’euros, plus gros contrat jamais passé entre le Kremlin et un pays de l’Otan. Le premier exemplaire doit être livré «en octobre» et il le sera, assure le chef de l’Etat : «Les Russes ont payé.» Mais «est-ce que le reste du contrat pourra être honoré [en 2015] ? Ça dépendra de l’attitude de la Russie. Je le dis très clairement», tranche-t-il.

En savoir plus sur

http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/0203657361716-quand-francois-hollande-sexplique-devant-la-presse-presidentielle-1026691.php?xtor=RSS37&USwQD37YqK2Z52wo.99

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 22 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.