17 juillet 2014

À Perpignan, Lola reconnaît avoir menti sur son viol

Le 6 juillet, 20minutes France annonçait en titre:

«Perpignan: une marche blanche en soutien à Lola, victime d’un viol», ajoutant sans douter: «Âgée de 26 ans, la jeune femme a été victime d’une agression sexuelle».

Le détail suivait dans ses colonnes: 


lola,perpignan,viol,mensonge,fausse accusation,allégations mensongères,marche blanche,garde à vue«C’était le 25 juin dernier et il était 18h30. Deux hommes auraient attaqué Lola, 26 ans, dans une petite rue de Perpignan située entre deux immeubles en la menaçant avec un couteau. Alors que le premier l’aurait violée, le second aurait filmé la scène, menaçant de publier la vidéo sur Internet. Ils auraient ensuite pris rapidement la fuite. Et tout ça, sous le regard indifférent des passants.»

Lola aurait même précisé, selon Oumma.com, que ses agresseurs étaient des arabes. Elle s’est engagée dans un processus très fort puisqu’elle a déposé plainte et témoigné à la télévision, lançant même un appel à témoins au début juillet. Une marche blanche a été organisée dans les rues de Perpignan pour la soutenir. Des pancartes demandaient «Que justice soit faite». La petite ville proche des Pyrénées était sous le choc.


Aujourd’hui, 20minutes et d’autres médias publient la suite de cette affaire. Le quotidien gratuit rappelle d’abord les faits:

«Selon ses déclarations, elle venait d'être victime d'un viol par un homme, sous la menace d'un couteau, tandis que son complice avait selon elle filmé la scène avec un téléphone portable. Une marche de soutien avait réuni 450 personnes à Perpignan le 6 juillet, avec en tête de cortège Lola et ses proches brandissant une banderole disant: «Je montre mon visage, montrez-nous le vôtre», à l'attention des agresseurs.

L'affaire avait été très médiatisée, la jeune femme ayant elle-même lancé un appel à témoin, en pleurs, à la radio et organisé une conférence de presse, demandant qu'on arrête de passer les viols «dans les faits divers comme si ce n'était pas quelque chose de grave». «Je suis là aussi pour dire à mes agresseurs que je ne lâcherai pas et qu'on finira par les retrouver», avait-elle dit, filmée au côté de son compagnon.»

 

lola,perpignan,viol,mensonge,fausse accusation,allégations mensongères,marche blanche,garde à vueLes policiers ont enquêté. Et trouvé de suspectes incohérences dans les déclarations de la jeune femme. Au point de la mettre en garde à vue. Après 24 heures, elle a craqué et avoué avoir menti. Elle n’a pas été violée. Son avocat l’a reconnu et le Procureur en a fait l’annonce à la presse. Europe 1 précise toutefois que ses aveux n’ont été faits qu’à son avocat, pas au Procureur. Celui-ci a mis fin à la garde à vue. Europe 1 ajoute: «Selon des experts psychiatriques, le discernement de Lola était aboli au moment des faits dénoncés. Conséquence, les plaintes pour viol et dénonciation de crime imaginaire vont être classées en raison de son état psychiatrique, a annoncé le procureur.»

 

Ce mensonge appelle les réflexions habituelles:

  • Les hommes étant forcément des violeurs selon la doxa actuelle de la société occidentale dominée par le féminisme victimaire, toute allégation de ce type est a priori considérée comme vraie. Le décervèlement sera-t-il la marque du siècle?
  • Lola sera épargnée des conséquences judiciaires. Les femmes criminelles sont souvent protégées par la justice. Un homme accusé serait en prison dès le premier jour, pour des mois probablement.
  • Il est étonnant de constater que certaines femmes souffrent de troubles psychiatriques qui les présèrvent d’avoir à assumer la responsabilité de leurs actes. Les femmes seraient-elles atteintes, en tant que femmes, d’une malformation génétique ou d’une faiblesse congénitale? N’est-ce pas que semble vouloir dire la justice dans sa grande mansuétude?
  • Est-ce la victimisation ambiante et générale des femmes qui leur permet d’oser de tels mensonges, qui sont malheureusement loin d’être rares?
  • La vidéo ci-dessous montre à quel point une fausse accusation peut être faite avec conviction et précision. On lui donnerait le bon Dieu sans confession à Lola. Du Cahuzac dans le texte! Pour une personne momentanément irresponsable, quel talent.
  • Les participants à la Marche blanche de soutien à Lola organiseront-ils maintenant une Marche noire? Libéreront-ils la parole contre les fausses allégations? Les associations féministes défileront-elles dans la rue seins nus et chatte à l’air aux cris de «Justice pour les hommes»?

 

Question subsidiaire: Lola est-elle vraiment dérangée mentalement, ou voulait-elle son quart d’heure de célébrité?

Quoi qu'il en soit, les vraies victimes la remercient, du fond de leur solitude...

 

Image 1: La Dépêche du Midi. Image 2: copie d'écran Twitter.

 

 

 

18:49 Publié dans Divers, société | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : lola, perpignan, viol, mensonge, fausse accusation, allégations mensongères, marche blanche, garde à vue | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Paradoxalement une société luttant contre le sexisme en apprenant aux petits que Mehdi met du rouge à lèvre ou papa porte une robe, une femme ne peut être criminelle, mais juste une timbrée.
Si ça c'est pas la preuve du deux poids deux mesures.

Écrit par : revenant | 17 juillet 2014

"Et tout ça, sous le regard indifférent des passants."

Je vois la scène: elle, robe retroussée, couchée par terre, lui, pantalon baissé, couché sur elle, un couteau dans la main. Dans "une petite rue de Perpignan située entre deux immeubles", les passants passent, seuls, en couple ou avec leurs enfants à la main; ils enjambent les deux qui sont par terre, font un écart pour éviter le couteau, et rentrent à la maison pour ranger les emplettes dans le frigo.

Écrit par : Ben Palmer | 17 juillet 2014

Cette idiote, pour ne pas être plus dur avec elle, se rends coupable aux yeux d'autres femmes, qui, elles, se font véritablement violées.

Elle ne rends pas service à la gent féminine.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juillet 2014

cette mode du selfie donne vraiment des idées bizarres à certains voire même complètement loufoques comme se plaindre d'avoir été violée alors qu'il n'en est rien! ça craint sérieusement
Sans doute que nombres de photos montrant des horreurs sont brodées sur le même schéma ce qui confirme la phrase faut pas tout prendre au premier degré ce qui est écrit ou qui parait sur vidéo
Orson Wels et le Marquis de Sade ont une sacré ribambelle d'héritiers
Chantages menaces délations sont entrés dans les mœurs grâce au virtuel il faudra nous en accommoder ou carrément les ignorer ce qui est conseillé pour ne pas s'emporter inutilement.Ce New âge est une calamité avec de nombreux dégâts à la clé pour qui a connu le début dans les années 70

Écrit par : lovsmeralda | 18 juillet 2014

Quelle conception !!!

"il faudra nous en accommoder ou carrément les ignorer" ...
La Femme violée viendra remercier "lovsmeralda", pour autant que cela reste virtuel.

"selfie", Orson Wells, Marquis de Sade, New Age ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juillet 2014

Virtuel ou non, il ne saurait être question de s'accommoder du mensonge. Tout doit être entrepris pour éviter les viols certes. Mais la justice doit aussi e montrer sévère avec les femmes qui dénoncent à tort le fait d'avoir subi cet outrage. Un peu simple de faire passer ces fausses accusations pour des problèmes psychiatriques.

L'égalité des sexes n'est pas toujours là où on l'attend...

Écrit par : Michel Sommer | 18 juillet 2014

Je me suis très mal exprimée et vous prie de m'en excuser si cela vous a perturbé
Cependant quand on voit le peu de réactions pour d'autres sujets à partir d'un certain âge on fait le deuil d'un monde qui offre toutes les facilités pour spolier critiquer mais qui ne bougera pas son popotin de son siège quand on a besoin d'aide
Aussi il n'est pas étonnant qu'il y ait autant de dérapages quand à la justice pourquoi se ferait-elle du soucis les tribunaux populaires s'expriment beaucoup mieux qu'elle ne pourrait le faire
Quand on veut jouer aux justiciers il faut aussi assumer
Quand au virtuel il est en grande partie responsable du fatras actuel et beaucoup enfin et de plus en plus en prennent conscience
Quand aux hommes qui se font piéger par de trop beaux yeux qu'ils apprennent aussi à se montrer moins naifs .Tout le monde il est beau il est gentil n'existe pas et n'a jamais existé
Cependant comme les mentalités actuelles ne reposent plus que sur les mots sexe et argent ce genre de rétractation n'est sans doute pas la dernière,faut peu pour amuser le peuple à ce qui se dit dans le monde des nons internautes et ils sont encore nombreux ,heureusement!
Et désolée de vous contrarier Messieurs au cas mais je n'écris pas pour vous faire plaisir

Écrit par : lovsmeralda | 18 juillet 2014

et qui vous dis qu'il n'y a pas une secte là derrière dans ces milieux là tout est bon pour destabiliser tout le monde y compris la fausse victime ou le faux violeurs! certaines mouvances ne reculent devant rien !
Et quand on sait le nombre d'hommes de nos jours en pétard avec leur ex capables d'inventer n'importe quoi pour les racketter il n'est pas étonnant que cela donne des idées à des ados
Tout le monde doit se remettre en question et pas seulement la justice. En adultes avertis il appartient à chacun de nous de montrer l'exemple aux jeunes et c'est pas l'émission de Temps Présent d'hier soir qui va les aider à mieux se comporter.Au contraire on leur montre tout ce qu'il ne faut pas soi disant pour être heureux ,alors la faute à qui?

Écrit par : lovsmeralda | 18 juillet 2014

@ John,

Je suis désolé de constater le nombre de commentaires hors-sujet que tu laisse passer.
Cela ne peut que nuire.

Pour rester dans la thématique "viol", en voila 3 jeunes qui vont y échapper grâce aux lois suisses.

http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/13901178

Je note ceci :

"La forme juridique du viol sera abandonnée car on ne sait pas si la pénétration était anale ou vaginale"

La différence entre anale ou vaginale, ne peut écarter l'accusation de pénétration.
Encore moins celle de viol, de crime en bande organisée, disproportion (3/1), etc.

En espérant que la cause des Femmes avance.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juillet 2014

@ Michel A. Sommer,

Si c'est ma phrase :

"La Femme violée viendra remercier "lovsmeralda", pour autant que cela reste virtuel."

que vous mettez en cause, sachez que le message est le suivant :

J'espère que l'adresse postale de "lovsmeralda", n'est pas connue, pour qu'elle soit attaquée à son domicile.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juillet 2014

@ "lovsmeralda",

"Je me suis très mal exprimée et vous prie de m'en excuser si cela vous a perturbé"

Excuses ... elles auraient été acceptées, sans la suite ... qui tient en deux (2) commentaires supplémentaires.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juillet 2014

Elle avait sûrement besoin d'avoir son moment de "gloire" pour passer à la TV! C'est tellement à la mode actuellement le "reality show"..... ça fait pitié!

Écrit par : Patoucha | 18 juillet 2014

vu l'évolution de la définition du viol à l'heure actuelle, il n'y a plus rien à examiner, le viol étant devenue une pénétration du vagin où de l'anus (un doigt suffit) non préalablement consentie donc sans violence aucune, ni pénétration avec un sexe ni sperme, donc n"importe quelle femme peut déclarer avoir été violée, il n'y a strictement rien de contrôlable.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Viol

L’article L.222-23 du Code pénal dispose que : « Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui, par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol ».

surprise !!!

mais un viol est bien une infraction pénale dès lors qu'il y a absence de consentement.

Le viol est, dans la plupart des juridictions, un crime défini comme relation sexuelle ou pénétration sans consentement valide des deux parties.

c'est quoi un consentement valide, il doit être par écrit comme le préconise les féministes radicales américaines, bonjour la spontanéité.

et je pense que le viol dans l'esprit de beaucoup de gens c'est un rapport sexuel avec violences puisqu'il est non consenti avec éjaculation.

et c'est ce qu'il aurait du rester.

les féministes modifient la définition de tout ce quelles touchent et oui pour accuser un nombre plus important d'hommes, pour judiciariser au maximum tout acte sexuel des hommes.

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/un-controleur-de-la-sncf-juge-pour-le-viol-d-une-passagere-6494550.html

et là on croit la supposée victime le contrôleur risque 20 ans de réclusion uniquement sur les dires de cette femmes.

elle s'était présentée en état de choc à la police.

pas de traces de coups, donc le rapport était consenti, mais comme il n'y a plus besoin de violence pour qualifié un acte sexuel de viol les menteuses ont beau jeu.

et 8 ans de prison pour l'exemple ci-dessus.

http://www.lepoint.fr/societe/8-ans-de-prison-pour-un-controleur-sncf-accuse-du-viol-d-une-voyageuse-20-05-2011-1333308_23.php

"La victime a été entendue jeudi par la cour à huis clos. L'experte psychologue qui l'a examinée après les faits a décrit "une jeune femme en désarroi, avec un tableau traumatique crédible", mais "qui peut aussi avoir recours à l'imaginaire pour contourner ses difficultés".

Pour la défense, Me Jocelyne Klopfenstein avait relevé de nombreuses contradictions dans les propos de la jeune femme. "Si on met bout à bout ses déclarations tout à fait contradictoires, le dossier paraît bien fragile", avait-elle plaidé.

là on voit bien que la nouvelle définition du viol par les féministes est bidon.

pas de violence pas d'éjaculation donc on ne peut rien prouvé coté défense et la justice croit la victime.

les dossiers fragiles ça devient monnaie courante.

http://www.leparisien.fr/une/la-presidente-essayait-d-orienter-notre-vote-01-04-2011-1388014.php

http://www.liberation.fr/societe/2013/11/28/le-jure-qui-avait-viole-le-secret-du-delibere-condamne-a-deux-mois-avec-sursis_962682

c'est ça quelles veulent les garces comme Lorelei.

"les femmes doivent investir le pouvoir tous les pouvoirs, pour que les violeurs et pédophiles restent à vie en taule, car les hommes ne feront rien contre ça, 1 an de taule et encore on va excuser le monstre..."

et pour le contrôleur du bas Rhin il a eu deux femmes honnêtes dans son procès mais ça n'a servi à rien.

maintenant on a pléthore de gens qui réagissent comme cette lorelei, la propagande féministe a été efficace.

http://www.forum-actualite.com/debats/8-ans-de-prison-pour-un-controleur-sncf-accuse-de-viol-t17725.html

"C'est vrai quand une femme est violée, le violeur dit toujours que la femme est consentante, c'est une défense abjecte et beaucoup font ça, c'est qu'il n'y a pas de témoins alors ils essayent de manipuler en y mettant le doute et c'est comme ça que très souvent ces salopards s'en sortent !!!! "

Écrit par : leclercq | 18 juillet 2014

Je crois qu'en Californie et Nouvelle Zelande , désormais il faut pouvoir prouver être innocent d'un viol.
Il faut pouvoir prouver qu'il y a eu consentement pour s'en sortir.

Le innocent jusqu'à preuve du contraire n'existe plus pour ces cas là. Je vous laisse deviner quel mouvement idéologique est à la base d'un tel renversement de bon sens.

http://www.independent.co.uk/news/world/australasia/accused-rapists-would-have-to-prove-consent-in-law-reversal-proposed-by-new-zealand-politicians-9592559.html

Écrit par : nemotyrannus | 19 juillet 2014

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/lola-violee-a-perpignan-placee-en-garde-a-vue-7773270274

"
jeanphillippe

comment l enquette a t elle etait mené ,comment les constatation phisiques et d usage ont elle été rendue ,le fait que cette femme est eté atteinte de troubles psy et mensongers auraient dus etre déterminés durant l enquette et la parution de l accusation enfin c est un avis personnel ,car les victimes sont les accusés ,merci"

constatation physique et d'usage, mais constater quoi, des traces d'ADN que le doigt aurait pu laissé en pénétrant le sexe où l'anus, pas évident.

@ nemotyrannus

oui effectivement consentement valide comme il est écrit dans la loi en France, Cad un document signé des deux parties, qui s'engagent d'avance sur ce quelle vont faire après, c'est complétement loufoque.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/17/97001-20140717FILWWW00300-viol-a-perpignan-lola-avoue-avoir-menti-avocat.php?pagination=3#nbcomments

"
Pierre DOYEN

Ce n'était pas à l'avocat de rapporter à la presse l'aveu de sa cliente, mais à cette dernière de déclarer aux autorités de police, que la plainte par elle déposée était mensongère. Le cours de cette procédure particulière ne change pas d'un iota les axiomes du droit pénal. A savoir, quelle que soit la personne du plaignant sa déclaration ne constitue en rien la preuve de l'infraction y décrite. La preuve du crime allégué est rapportée par les indices et expertises corroborant la formulation de l'infraction déclarée. Sinon, il n'y a nulle infraction et l'accusé est acquitté sans autre forme de procès.
Le 17/07/2014 à 22:10"

celui là il est déconnectée de la vrai réalité, qu'il lise d'abord la définition du viol.

Écrit par : leclercq | 19 juillet 2014

" Drareg10

Un mensonge qui a mobilisé des forces de l'ordre, un avocat, une mise en place judiciaire de l'affaire, donc des frais qui doivent être à la charge de cette jeune femme menteuse. Mais le pire est que ce genre de comportement nuit aux jeunes filles et femmes (de tous âges) qui sont effectivement victimes de violences sexuelles et qui, peut-être, un jour, ne seront pas crues. Le comportement de cette jeune fille de Perpignan est délictuel, le mensonge étant un délit et, en conséquence, elle devrait répondre de ce mensonge devant la justice.
Le 18/07/2014 à 19:50"

moi je dirais que c'est très bien ce genre d'exemple fait comprendre qu'il y a des femmes qui mentent qui font de fausses déclarations.

Écrit par : leclercq | 19 juillet 2014

et qu'on fait les féministes suite au mensonge de Lola rien, comme d'habitude.

"Au fait, nous avons fait le tour des sites et FB misandres : plus rien sur Lola, ils ont enterré leur héroïne. De gens qui réfléchissent, on aurait attendu un peu de remise en cause, la reconnaissance d’avoir été rapides et imprudents, la prise en compte que le problème du viol est légèrement plus complexe qu’ils ne le croient... Mais les misandres ne sont pas des gens qui réfléchissent, ce sont des fanatiques, des obscurantistes. Quant une affaire ne rentre pas dans leur moule idéologique, ils l’ignorent, ils l’effacent définitivement. Et ils continuent de voir le monde avec les lunettes déformantes du sexisme..."

http://www.la-cause-des-hommes.com/spip.php?rubrique76

Écrit par : leclercq | 20 juillet 2014

Une nouvelle histoire de mensonge ... présumé ...

Comment peut-on faire faire une fellation à une femme non-consentante ?
N-a-t-elle plus de dents pour mordre le pénis introduit de force dans sa bouche ?

https://fr.news.yahoo.com/femme-souffrant-handicap-mental-dit-avoir-été-violée-185720184.html?.tsrc=opera14

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 22 juillet 2014

en France une fellation n'est pas reconnue comme viol, il faut qu'il y ai pénétration, donc trace d'ADN d'un doigt. et prouver qu'il y ai non consentement valide !!!

Écrit par : leclercq | 22 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.