16 juillet 2014

Cris sur Gaza, silence hurlant ailleurs

Le représentant palestinien au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, Ibrahim Khraishi, considère l’envoi de missiles vers Israël comme un crime contre l’humanité. Ce qui doit être compris comme un désaveu du Hamas et du Djihad islamique, qui tirent tous les jours des dizaines de roquettes et missiles contre Israël.


guerre,israel,gaza,rdc,ukraine,unhcr,Ibrahim KhreishehJe n'ai lu nul démenti à ces propos. Il semble donc qu'il ait vraiment dit cela (vidéo en fin de billet):

«Veuillez noter que parmi les nôtres, plusieurs à Gaza sont apparus à la télévision pour dire que l’armée israélienne les avait avertis d’évacuer leurs maisons avant les explosions. Dans un tel cas de figure, s’il y a des victimes, la loi considère que c’est le fait d’une erreur plutôt qu’un meurtre intentionnel, [les Israéliens] ayant suivi la procédure légale.

En ce qui concerne les missiles lancés de notre côté… Nous n’avertissons jamais personne de l’endroit où ces missiles vont tomber, ou des opérations que nous effectuons.»

guerre,israel,gaza,rdc,ukraine,unhcr,Ibrahim KhreishehIsraël avertit les civils de Gaza, le Hamas n’avertit pas les civils d’Israël. Qui, parmi les soutiens au Hamas, dénonce les crimes contre l’humanité perpétrés par le Hamas et le Djihad?


Ceux qui soutiennent la terreur du Hamas observent un silence hurlant sur les autres guerres. Qui, parmi eux, dénonce la guerre en RDC, guerre dont on espère la fin et qui à ce jour a fait plus de 5 millions de morts? La vie d’un africain de l’est du Congo a-t-elle moins de valeur que celle d’un arabe de Gaza?

Et qui dénonce les cartels de la drogue du Mexique, qui ont tué plus de 50’000 personnes depuis 2006, soit un chiffre inouï, sans comparaison avec les morts des guerres du Proche-Orient? Bah, ce ne sont que de pauvre mexicains sans importance.

guerre,israel,gaza,rdc,ukraine,unhcr,Ibrahim KhreishehEt qui dénonce la brutalité du gouvernement de putschistes oligarques de Kiev (soutenu par des milices fascistes), gouvernement qui tire à l’aveugle sur les civils? Les images de ce billet proviennent du Donbas, dans l'est du pays.

Certes, les guerres du Proche-Orient ont une dimension symbolique très forte. Certains y voient un choc des civilisations. Un mort y déchaine les médias, quand un million en RDC ne rencontre que leur apathie. Il faudra revenir sur cette dimension symbolique. 

Mais aujourd’hui, une pensée pour celles et ceux qui disparaissent de la vie dans un silence généralisé, en RDC, en Ukraine, et ailleurs.

 

Oh, ce silence hurlant.

 

 

 

11:40 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (39) | Tags : guerre, israel, gaza, rdc, ukraine, unhcr, ibrahim khreisheh | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Merci pour cette position, qui recoupe exactement ce que je pense depuis de nombreuses années, soit que l'attention portée à ce conflit par les médias est hors de proportion avec ses dimensions réelles, mais il faut bien reconnaître que la valeur d'une vie se mesure à sa proximité d'avec les caméras; ce n'est pas pour rien que ce petit coin de terre contient la plus forte concentration d'ONG au km2, et une présence de journalistes des plus massive. Les Palestiniens, et plus précisément le Hamas, sont clairement en passe de gagner la guerre des médias, en dépit de la supposée main-mise juive sur ces derniers.

On notera aussi le maintien de cet intérêt sur la durée, quand d'autres conflits sont largement oubliés au bout de quelques mois, puisqu'il faut généralement bien passer à autre chose pour maintenir l'attention du public.

J'ose espérer que la passion que portent les "belles âmes" d'ici et d'ailleurs à la cause palestinienne (qui dépasse de loin toutes les autres causes qu'il y aurait pourtant lieu de défendre avec autant sinon plus de vigueur) n'est que le résultat de leur humanisme, et non le symptôme d'un sentiment moins noble et moins avouable, que l'on a tenté d'enfouir ici depuis une soixantaine d'années...

Écrit par : Mikhaïl Ivanovic | 16 juillet 2014

@ Mikhaïl:

Je vous rejoins: on ne peut totalement exclure cela, ne serait-ce qu'inconsciemment. Une telle concentration de journalistes, alors qu'ils sont si peu dans l'est de la RDC, si peu dans le Donbas, pourrait laisser entendre que personne ne veut rater l'événement éventuel.

Écrit par : hommelibre | 16 juillet 2014

C'est un défi difficile à relever que de parler de toutes les situations révoltantes en simultané.
Il me semble qu'il n'est pas possible de faire ce listing de toutes les situations à chaque fois que l'on a choisi de traiter une situation particulière.
Lorsque les médias privilégiaient la situation ukrainienne, j'étais très inquiète au sujet de la Syrie. On n'en parlait plus et je me demandais ce qui se préparait dans notre dos. Et la réponse fut : la percée des intégristes de l'Etat islamique en Irak et au Levant.
Il faut bien être conscient que les événements ont lieu sans les médias et
le récit que ces médias nous en font soit sur le moment, soit après coup, est partiel, par la force des choses.
Il y a longtemps, j'avais lu dans un magazine américain un article parlant de notre addiction au flux des nouvelles du monde. Le journaliste aurait rencontré un garçon de 7 ans, accro aux news, qui aurait dit : "Si je ne vois pas les informations télévisées chaque soir, je suis très inquiet, car il se pourrait qu'il se passe quelque chose quelque part dans le monde, sans que je le sache !"
Ca m'a servi de leçon de vie. Il se passe forcément plein de choses partout et j'en ignore, par définition, les tenants et les aboutissants. Je vais former mon opinion sur des bases fragiles et la raison voudrait que je sois capable de la modifier au fur et à mesure des événements vraisemblables.
La vérification des faits peut prendre des années, ainsi que la compréhension des enjeux.
Les politiciens prennent des responsabilités considérables, car même eux peuvent être bernés par leurs conseillers ou victimes de leurs propres à-priori ou loyautés multiples. Leurs décisions sont bien plus pesantes que la somme de nos opinions.

Écrit par : Calendula | 16 juillet 2014

@ Calendula:

L'exercice de tout collecter ensemble est difficile. Pourtant nous vivons avec cela, même quand nous n'y pensons pas. A chaque minute toutes les informations cohabitent quelque part dans notre esprit.

Pouvons-nous dénoncer toutes les souffrances infligées en même temps? Pourquoi pas? Aux infos ce soir, je crois sur la RTS, une habitante de Gaza disait sa fatigue de la politique du Hamas, et demandait la paix pour Israël et pour les palestiniens. Elle disait prier pour tout le monde. Voilà une première façon d'inclure tout le monde, sans partialité donc sans rien alimenter.

Mais mon intention était plutôt, comme le relève Mikhaïl, de constater que d'autres guerres, de différentes sortes, sont aujourd'hui tellement plus graves que celles du Proche-Orient, et pourtant on en parle si épisodiquement. L'Ukraine est en Europe, donc on en parle plus, mais la RDC est loin, si loin. Et le Pakistan, toujours sous tension avec les talibans. Les guerres Hamas contre Israël sont des coups d'épingles. Grâce en particulier à la force et la détermination d'Israël, sans quoi il y aurait déjà eu, possiblement, un nouvel holocauste.

Mon constat est également que l'on voit très rapidement de nombreux articles et commentaires sur le net dès qu'Israël est impliqué, mais les mêmes commentateurs sont bien discrets sur d'autres souffrances.

Mais cela, je ne vais pas l'empêcher. Chacun prend parti, inévitablement.

Écrit par : hommelibre | 16 juillet 2014

C'est sur la RTS, dans le 19:30, à partir de 1'26:

http://www.rts.ch/g/PCjd

Écrit par : hommelibre | 16 juillet 2014

@hommelibre,

Par le plus grand des hasards, j'ai pu voir le TJ suisse sur TV5 hier et ce reportage, qui est venu contredire ce qui s'était dit ici au sujet d'une position biaisée de la RTS.
Le reportage ne disait pas, quels sont tous les lieux à disposition des gazaouis désireux d'évacuer leurs maisons. Les écoles sont - elles les seuls lieux neutres et sûrs ? Y a-t-il d'autres lieux possibles ou bien faudrait-il passer la frontière et carrément sortir de la Bande de Gaza ?
Est-ce seulement possible ?
J'ai de la peine à me faire une idée précise du lieu, dont il est souvent dit qu'il est surpeuplé. Reste-t-il de la place, pour vivre en-dehors des maisons ? Est-il possible de vivre sous un soleil de plomb ? Probablement oui, cela se fait dans les camps de réfugiés dans la région, n'est-ce pas ?
En posant ces questions, je ne suis pas du tout en train de dire que je trouve cela des solutions idéales. Surtout pas pour les enfants, on l'a bien vu dans le reportage du 16 juillet et on s'en doutait même avant.

Un des gros problèmes avec des pays comme la RDC, le Pakistan, la Syrie ou l'Irak, c'est qu'ils sont difficilement accessibles aux journalistes et qu'on n'a pas forcément accès à des témoignages directs. Je n'y vois pas uniquement de l'indifférence ou le désir de nous cacher des faits, mais une difficulté à effectuer le travail de terrain.

Bien sûr, il faudrait idéalement parler de toutes les guerres en cours, tous les jours, au risque de créer une sorte de fatalisme et d'habituer le public à ce récit lancinant, en le désespérant de son impuissance face à tous ces conflits.
Mais que dire ? Si on n'a pas de reporters sur place, que la situation est des plus confuses et que la censure règne sur place, on est mal parti.
L'Ukraine est un bon exemple. On se doute bien qu'il se passe des trucs horribles tous les jours et les nouvelles qui nous parviennent sont très fragmentaires. Je viens de lire qu'un avion de ligne a été abattu dans l'espace aérien ukrainien. Pensez-vous qu'une des parties va assumer cet acte ?
Je suis frustrée comme vous, mais ne vois pas de solution au besoin de l'information à 360°. Nos journées n'ont que 24 heures et le travail bien fait exige du temps, que ce soit de la part du journaliste ou du lecteur-spectateur.

Écrit par : Calendula | 17 juillet 2014

"considère l’envoi de missiles vers Israël comme un crime contre l’humanité."

Nos socialogauchistes et commentateurs pro"palestiniens" par antisémitisme - désolée de me répéter, mais je ne vois pas une autre manière d'exprimer leurs appels à la violence contre l'Etat juif et à le diaboliser - ce serait Israël qui commet "un crime contre l'humanité, faisant abstraction des provocations et attaques du groupuscule terroriste Hamas depuis des mois, des boucliers humains qu'ils revendiquent et le fait d'entreposer l'arsenal de guerre dans les habitations, crèches, écoles et hôpitaux, desquels les tires de missiles partent!

Calendulka: "Mais que dire ? Si on n'a pas de reporters sur place, que la situation est des plus confuses et que la censure règne sur place, on est mal parti."

Ils sont tous à Gaza. C'est plus porteur....

" A Gaza, les journalistes appelés par l’armée israélienne à quitter leurs hôtels" 17.07.2014

Et voilà ce qu'en dit l'AFP:

"Après dix jours d’attaques aériennes, maritimes et terrestre du Hamas et des refus répétés de calmer la situation, l’armée a lancé une opération terrestre dans la bande de Gaza", a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué. Le gouvernement israélien a ordonné à l’armée de lancer cette opération terrestre dans le but de "porter significativement atteinte aux infrastructures terroristes du Hamas" et de "ramener la sécurité pour les citoyens d’Israël", selon le communiqué. Cette opération va inclure des opérations d’infanterie, d’artillerie et de renseignements, appuyées par l’aviation et la marine, a ajouté l’armée.

Dans le même temps, "l’armée bombardait très intensivement la bande de Gaza par air, mer et par des tirs de chars massés à la frontière", selon un correspondant de l’AFP sur place."
Comment l'AFP peut-elle rater ça.......

"Israël lance une opération terrestre dans la bande de Gaza pour détruire les tunnels"

Times of Israel Staff 17 juillet 2014,23:33
(..)
"Un drone envoyé depuis Gaza a été abattu en vol jeudi soir par un missile israélien, a-t-on appris auprès de l’armée."

« Après dix jours d’attaques aériennes, maritimes et terrestre et des refus répétés du Hamas de calmer la situation, l’armée a lancé une opération terrestre dans la bande de Gaza », a indiqué un communiqué militaire."

22:57
Egypte : Le Hamas « aurait pu sauver des dizaines de vies » s’il avait accepté la trêve

Le ministre égyptien des Affaires étrangères a vivement critiqué le Hamas jeudi, estimant que le mouvement islamiste aurait pu sauver des dizaines de vies s’il avait accepté un cessez-le-feu, proposé cette semaine par Le Caire, et qui avait été accepté par Israël.

« Si le Hamas avait accepté la proposition égyptienne, il aurait pu sauver les vies d’au moins 40 Palestiniens », a déclaré Sameh Choukri, selon l’agence de presse officielle Mena.
- AFP

Ce ne sont pas les informations de ce qui se passe réellement qui manquent!

Porte-parole de l’armée israélienne, jeudi 17 juillet 2014

"Le Hamas a tiré plus de 1500 roquettes sur les Israéliens depuis le 8 juillet. Tsahal opère dans le but de contrer cette menace.

Suite à 10 jours d’attaques terrestres, aériennes et maritimes du Hamas qui a, a plusieurs reprises rejeter toute proposition de calmer la situation, Tsahal a entamé une nouvelle phase de l’Opération Bordure Protectrice. De nombreuses forces de l’Armée israélienne (artillerie, infanterie, forces blindées et ingénierie de combat) pénètrent dans la bande de Gaza.

Les forces terrestres sont soutenues par l’Armée de l’Air, la Marine et d’autres agences de sécurité israéliennes. Leur mission est de détruire les tunnels terroristes construits par le Hamas qui traversent la frontière entre Israël et Gaza et permettent aux terroristes de s’infiltrer en Israël et d’y mener des attaques contre les civils israéliens… " Lire la suite.

Source : http://tsahal.fr/2014/07/17/tsahal-lance-operation-terrestre-le-hamas-gaza/

Écrit par : Patoucha | 18 juillet 2014

Concernant les pertes qu'on dit toutes civiles.....

Al Jazeera : 75% des pertes à Gaza sont des combattants !
jeudi 17 juillet 2014,

Etablir le bilan, aussi exact que possible, du nombre de tués à Gaza. Al Jazeera donne quotidiennement la liste des morts, et, malgré les appels aux boucliers humains, par le Hamas, 75% d’entre eux sont des mâles en âge de combattre... Al Jazeera, chaîne largement favorable aux Frères Musulmans et au Hamas, prévient, sans le savoir, tout possible faux procès biaisé de type Rapport Goldstone.

Nous montrons ci-dessus un tableau des pertes masculines à Gaza, qui résultent de l’état d’hostilité entre le Hamas et Israël, entre le 7 et le 14 juillet, d’après une liste publiée par Al Jazeera, le 14 juillet. On ne devrait, normalement, pas accepter pour argent comptant, l’information en provenance d’Al Jazeera, chaîne détenue par le Qatar, alors qu’on sait à quel point cet Emirat entretient des liens étroits avec le gouvernement du Hamas dirigeant Gaza, mais néanmoins, ces informations fournies par cette liste démontrent, noir sur blanc, que comme lors des précédents rounds d’affrontement, les pertes se situent, de façon disproportionnée [comparées avec la population globale], par les jeunes hommes qui disposent de toutes les caractéristiques de combattants.

Les hommes au-dessus de 40 ans (en âge d’être des chefs de cellules) sont, également, surreprésentés. Certaines de ces pertes sont des dirigeants de haut-rang des branches armées terroristes. La couverture médiatique ne font, souvent, que répéter comme des perroquets, la ligne défendue par les autorités gazaïotes, prétendant que : « la majorité des tués sont des civils », en dépit de la propension bien connue des autorités de Gaza à exagérer la proportion exacte de civils tués.

L’organisation CAMERA mettra à jour ces statistiques permettant de savoir combien de combattants et combien de civils sont morts, aussi souvent que l’enquête permettra de découvrir combien de membres appartenant à des organisations terroristes sont désignés comme « civils » une fois tués. L’Axe X de l’abscisse illustre l’âge de 1 à 65 ans et l’axe y des ordonnées illustre le nombre de pertes associées à chaque âge. Le nombre total de pertes masculines est de 150, mais les âges ne sont disponibles que pour 131 individus et 3 au-delà de l’âge de 65 ans ne sont pas présents sur le tableau, par manque de place. Aussi voit-on 128 individus sur ce tableau. Il y a aussi eu 20 pertes féminines, au cours du même laps de temps. Des 150 pertes masculines, 83 se situent entre 16 et 3 ans, 28 ont plus de 40 ans et 20 ont moins de 16 ans. Pour 19 individus absents du tableau, l’âge n’est pas spécifié, bien que l’un d’entre eux est mentionné sur la liste comme étant membre du Jihad Islamique.

14 juillet 2014 Par Steven Stotsky camera.org
Adaptation: Marc Brzustowski. pour JFORUM.fr

Reporting of Casualties in Gaza
"Shown below is a chart of male fatalities in Gaza resulting from hostilities between Hamas and Israel between July 7 and July 14, derived from a list published by Al Jazeera on July 14. Information provided by Qatar-owned Al Jazeera should not be accepted at face value, as the emirate has close ties to the Hamas-led Gazan government, but nevertheless,

camera.org

Écrit par : Patoucha | 18 juillet 2014

Des armes dans les écoles de l’ONU à Gaza: disparition inquiétante de Catherine Weibel (« UNICEF Palestine »)

http://jssnews.com/2014/07/17/des-armes-dans-les-ecoles-de-lonu-a-gaza-disparition-inquietante-de-catherine-weibel-unicef-palestine/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+JSSNews+%28JSS+News%29

Écrit par : Patoucha | 19 juillet 2014

Le monde est injuste les décideurs de cette planète sont aveuglés par les conditions politiques instaurées par les influences sionistes au niveau du conseil de sécurité ! Qui a perdu sa valeur humaine et le sens d'équité vis-à -vis du peuple palestinien , une chose est certaine. Que la cause principale de ce conflit historique c'était bien l'Angleterre et les pays occidentaux qui ont choisi une terre arabe pour qu'elle soit occupée par les israéliens venaient de partout dans le monde !! Alors soyez humains cette fois -ci pour dire non a l'injustice et à la barbarie hitlérienne de cette junte sioniste qui tuait les enfants qui jouaient sur la plage du gaza !!!!?

Écrit par : Ait Abba Said | 19 juillet 2014

"dire non a l'injustice et à la barbarie hitlérienne de cette junte sioniste qui tuait les enfants qui jouaient sur la plage du gaza !!!!?"

Vous ne savez pas lire? Levez les yeux.... â moins qwue la vérité vous rende aveugle!

Ho, Hé Hein, Bon! Ces enfants n'avaient rien à faire dehors, si ce n'est pour les envoyer à la mort, vu la situation. Mais vous ne dites rien sur les boucliers humains ni sur les morts pas israéliens, là on ne vous en demande pas tant, mais sur les vôtres vu la "précision" des missiles du Hamas! Ensuite, arrêtez votre hypocrisie larmoyante et renseignez-vous. La taqiyya ne prend plus, à moins d'aller chez les socialo-gauchises ou chez l'islamiste de service!

http://tsahal.fr/2014/07/17/tsahal-lance-operation-terrestre-le-hamas-gaza/

Les drapeaux nazis flottent à Ramallah et à Gaza tant sur les toits d'immeubles que sur les réverbères. Les manifestants musulmans qui ont envahi les rues - et le monde - occidentales, portent des drapeaux nazis et hurlent comme des malades: "MORT AUX JUIFS"!

" l'Angleterre et les pays occidentaux qui ont choisi une terre arabe pour qu'elle soit occupée par les israéliens "

Plus gonflé que vous on meurt!

Eretz-Israël n'a JAMAIS été une terre arabe! Vous êtes les plus grands colonisateurs de tous les temps. Votre pays est l'Arabie Saoudite! Ce n'est pas moi qui le dit mais l'Histoire avec un grand H. Et pour votre inculture cette interview:


"Les Juifs n’ont pris la terre de personne ; Par Joseph Farah

Nous savons déjà que Volney, Alexander Keith, J.S. Buckingham, Alphonse de Lamartine, Mark Twain et Arthur Stanley s'accordent tous sur le fait que la 'Palestine' était ” un désert parsemé de rares bourgades”.

Gustave Flaubert nous rapportait même que “Jérusalem est un charnier entouré de murailles. Tout y pourrit, les chiens morts dans les rues, les religions dans les églises. Il y a quantité de merdes et de ruines. Le juif polonais avec son bonnet de renard glisse en silence le long des murs délabrés, à l’ombre desquels le soldat turc engourdi roule, tout en fumant, son chapelet musulman…“

En tant que critique arabe américain le plus en vue, en ce qui concerne Yasser Arafat et les objectifs-bidon “palestiniens”, je reçois beaucoup de courrier haineux et plus que ma part de menaces de mort. La plupart de ces attaques – au moins celles qui se donnent la peine d’aller au-delà des insultes et de l'obscénité – disent seulement que je ne comprends pas ces pauvres Arabes qui ont été déplacés, chassés de leurs maisons et transformés en réfugiés par les Israéliens, ni n'ai de compassion pour eux.

« Permettez-moi d'affirmer clairement et simplement ceci: les Juifs en Israël n'ont pris la terre de personne.

Quand Mark Twain visita la Terre Sainte au XIXe siècle, il fut très déçu. Il ne vit pratiquement personne. Il la décrivit comme une vaste terre de désolation. Le pays que nous connaissons aujourd'hui sous le nom d'Israël était pratiquement désert (1)

Au début du XXe siècle cela commença à changer. Des Juifs venus du monde entier se mirent à revenir dans leur patrie ancestrale,
la Terre Promise que Moïse et Josué avaient conquise, des millénaires auparavant, ainsi que le croient Chrétiens et Juifs, sous les ordres directs de Dieu. Cela ne veut pas dire qu'il n’y ait pas toujours eu une forte présence juive sur cette terre, en particulier dans et autour de Jérusalem. En 1854, selon le compte-rendu publié dans le New York Tribune, les Juifs représentaient les deux tiers de la population de cette ville sainte. Quelle est la source de cette statistique ? Un journaliste, envoyé spécial au Moyen-Orient pour le Tribune. Il s'appelait Karl Marx, oui ce Karl Marx là.

Un guide de la Palestine et de la Syrie, publié en 1906 par Karl Baedeker, illustre ce fait : alors même que l'Empire Ottoman musulman régnait sur la région, la population musulmane de Jérusalem était minime. Ce livre estime la population totale de la ville à 60.000 habitants, dont 7.000 Musulmans, 13.000 Chrétiens et 40.000 Juifs. “Le nombre de Juifs s'est considérablement accru durant les dernières décennies, malgré l'interdiction d'immigrer ou de posséder des terres qui leur est faite”, déclare ce livre. Bien que les Juifs y soient persécutés, ils venaient quand même à Jérusalem et y représentaient la vaste majorité de la population, déjà en 1906. Et bien que les Musulmans proclament aujourd'hui Jérusalem comme la troisième ville sainte de l'Islam, quand la ville était sous régime musulman, ils ne lui manifestaient que très peu d'intérêt.

Lorsque les Juifs vinrent, drainant les marécages et faisant fleurir les déserts, un phénomène intéressant se produisit. Les Arabes suivirent. Je ne les en blâme point. Ils avaient de bonnes raisons de venir. Ils y trouvaient des emplois. Ils venaient pour la prospérité. Ils venaient pour la liberté. Et ils vinrent nombreux.

Winston Churchill observa en 1939: “Ainsi, loin d'y être persécutés, les Arabes sont arrivés en masse dans ce pays, s'y sont multipliés jusqu'à ce que leur population augmente même plus que les communautés juives de par le monde n'avaient pu mobiliser de Juifs.”

Puis arriva 1948 et la grande partition. Les Nations Unies proposèrent la création de deux Etats dans la région, l'un juif, l'autre arabe. Les Juifs l'acceptèrent avec gratitude. Les Arabes la rejetèrent férocement et déclarèrent la guerre.

Les leaders arabes demandèrent aux Arabes de quitter la zone pour ne pas être pris dans les échanges de tirs. Ils pourraient revenir dans leurs maisons, leur dit-on, après qu'Israël soit écrasé et les Juifs détruits. Le résultat ne fut pas celui qu'ils escomptaient. Selon les estimations les plus courantes, plusieurs centaines de milliers d'Arabes furent déplacés du fait de cette guerre, mais non par une agression israélienne, non par un accaparement des propriétés foncières par les Juifs, non par un expansionnisme israélien. En réalité, il existe de nombreux documents historiques montrant que les Juifs ont instamment demandé aux Arabes de rester et de vivre avec eux en paix. Mais, tragiquement, ces derniers choisirent de partir.

54 ans plus tard, les enfants et petits-enfants de ces réfugiés vivent encore beaucoup trop souvent dans des camps de réfugiés, et ce non du fait de l’intransigeance israélienne, mais parce qu'ils ont été abusivement utilisés comme outil politique par les puissances arabes. Ces pauvres malheureux auraient pu être installés en une semaine par les riches Etats arabes pétroliers, qui contrôlent 99,9% de la totalité des territoires du Moyen-Orient, mais ils sont gardés comme de véritables prisonniers, remplis de haine envers la mauvaise cible, les Juifs, et utilisés comme armes en tant que martyrs-suicide par les détenteurs arabes du pouvoir.

Telle est la véritable histoire moderne du conflit arabo-israélien. Jamais les Juifs n'ont arraché les familles arabes de leurs foyers. Quand la terre avait un détenteur, ils en achetaient les titres de propriété largement excessifs, pour pouvoir avoir un lieu où vivre à l’abri des persécutions qu’ils avaient subies partout dans le monde.

Dire que les Israéliens ont déplacé qui que ce soit est un énorme et flagrant mensonge dans d'une longue série de mensonges et de mythes qui ont amené le monde au point où il est prêt à commettre, encore une fois, une autre grande injustice envers les Juifs. »

Joseph Farah

(1) “La terre d'Israël (baptisée 'Palestina' par l'Empire romain et rebaptisée 'Palestine' par ses descendants anglo-saxons) était quasiment vide et désolée avant les grands mouvements migratoires de la fin du XIXe siècle, comme en témoignèrent tous les archéologues et écrivains qui la visitèrent à l'époque. Thomas Shaw, Constantin espondance (http://expositions.bnf.fr/veo/cabinet/citation.htm)

Remarque du Collectif Arabes Pour Israël :

Enfin des personnes qui sont prêts à dire une vérité que d'autres non pas envie d'entendre de peur de représailles mais qui n'en pensent pas moins! Heureusement qu'il y a des hommes et des femmes qui défient l'ordre établit de ses gangs poussiéreux et primitifs qui justifient l'obs

Compris Ait Abba Said!

Écrit par : Patoucha | 19 juillet 2014

"Ho, Hé Hein, Bon! Ces enfants n'avaient rien à faire dehors"... un peu comme d'autres enfants autrefois, sous les bombes dans une capitale européenne...

Écrit par : Fabiano Q. | 19 juillet 2014

A l'attention de fabiano : l'antiquité qui remonte au passé lointain ( à j) n'a jamais été une charte ou une référence divine pour occuper les terres ou les nations diverses .comment peut-on expliquer le sort des pharaons de l'ancienne Égypte et les israéliens de l'époque ,si on applique votre géniale justice ? Il faut exterminer toute une population de 80 millions d'habitants pour instaurer une nouvelle monarchie royale pharaonique ou israélite ,ainsi il faut éloigner les arabes de l'Afrique du nord vers l'Arabie saoudite pour céder le pouvoir aux descendants des rois berbères ,sans oublier de faire rassembler tous les phéniciens de Liban et de la Syrie pour lutter contre les arabes de souche dont il faut absolument les identifier intelligemment pour ne pas commettre d'erreurs digitales ! Pardon des frappes chirurgicales !! Une chose est certaine vous ne serez jamais d'accord avec moi sur le retour des indiens au sein de l'Amérique avant Christophe colomb ,car si vous appliquer votre fameuse équité vous allez certainement vous faire enculer par tous les arabes notamment les algériens , je vous conseille donc de rester vigilant derrière la force suprême des États Unis qui vous protège largement conformément aux mesures préventives prises par vos ancêtres durant l'empire romain .

Écrit par : Ait Abba Said | 20 juillet 2014

A l'attention de fabiano : l'antiquité qui remonte au passé lointain ( à j) n'a jamais été une charte ou une référence divine pour occuper les terres ou les nations diverses .comment peut-on expliquer le sort des pharaons de l'ancienne Égypte et les israéliens de l'époque ,si on applique votre géniale justice ? Il faut exterminer toute une population de 80 millions d'habitants pour instaurer une nouvelle monarchie royale pharaonique ou israélite ,ainsi il faut éloigner les arabes de l'Afrique du nord vers l'Arabie saoudite pour céder le pouvoir aux descendants des rois berbères ,sans oublier de faire rassembler tous les phéniciens de Liban et de la Syrie pour lutter contre les arabes de souche dont il faut absolument les identifier intelligemment pour ne pas commettre d'erreurs digitales ! Pardon des frappes chirurgicales !! Une chose est certaine vous ne serez jamais d'accord avec moi sur le retour des indiens au sein de l'Amérique avant Christophe colomb ,car si vous appliquer votre fameuse équité vous allez certainement vous faire enculer par tous les arabes notamment les algériens , je vous conseille donc de rester vigilant derrière la force suprême des États Unis qui vous protège largement conformément aux mesures préventives prises par vos ancêtres durant l'empire romain .

Écrit par : Ait Abba Said | 20 juillet 2014

Ait Abba Said, vous avez totalement raison, d'ailleurs après avoir conquis du Maroc à l'Indonésie, la France est en train de tombé dans nos mains, Inch Allah

Bientôt l'Islam sera imposée à ces chiens de chrétiens, comme à Moussoul

Quand on voit, toutes ces putains genevoises se promener en habits courts et sans voile, vivement que le Prophète Ou A Il Allah, viennent ouvrir les yeux de ces infidèles souillés par le diable.

En France, nous avons assez d'armes pour commencer le Djihad et en finir avec ces enfants issus de croisements entre des porcs et des chiens.

Écrit par : Ahmed Ben Luffa | 20 juillet 2014

Cet endroit est infesté! Pouah!

Écrit par : brice | 20 juillet 2014

a l'attention de Patoucha :

permettez-moi de vous dire que je sais très bien faire la différence entre le judaïsme et le sionisme et je respecte profondément les juifs pacifistes qui sont contre l'occupation israélienne et qui considèrent toujours que la création de l'état hébreu au moyen orient est une preuve divine sur sa prochaine disparition.

le vrai livre saint de la torah n'a jamais ordonné aux fils de Jacob d'occuper Jérusalem mais de lutter contre les premiers habitants qui étaient
des tirants ( selon les versets coraniques ) mais les israéliens ne
voulaient pas obéir car ils avaient peur de combattre ces individus .

c'est ma conviction divine inspirée de ma religion et de l'histoire proprement-dite loin des propos haineux vis -à vis de nos cousins juifs

Écrit par : ait abba said | 20 juillet 2014

rectification sur le commentaire précédent :

le vrai livre saint de la torah a ordonné les israéliens ( Fils de Jacob) d'entrer à Jérusalem pour lutter contre les tyrans qui occupaient cette ville sainte , mais les israéliens ne voulaient pas obéira cet ordre divin car ils avaient peur de combattre ces individus.

c'est ma conviction divine selon les versets coraniques loin des propos haineux vis-à-vis des juifs pacifistes

AIT ABBA SAID
un Amazighe libre
qui aime sa religion

Écrit par : Ait Abba Said | 20 juillet 2014

a l'attention de Patoucha :

permettez-moi de vous dire que je sais très bien faire la différence entre le judaïsme et le sionisme et je respecte profondément les juifs pacifistes qui sont contre l'occupation israélienne et qui considèrent toujours que la création de l'état hébreu au moyen orient est une preuve divine sur sa prochaine disparition.

le vrai livre saint a ordonné aux fils de Jacob d'entrer à Jérusalem pour lutter contre les tyrans qui occupaient cette ville sainte
( selon les versets coraniques ) mais les israéliens ne
voulaient pas obéir à cet ordre divin car ils avaient peur de combattre ces individus .

c'est ma conviction divine inspirée de ma religion et de l'histoire proprement-dite loin des propos haineux vis -à vis des juifs pacifistes

Écrit par : ait abba said | 20 juillet 2014

Mythes, mensonges et réalités sur la Palestine par Jean-Marc MOSKOWICZ

2/ Un second document un peu oublié est la fameuse « Proclamation à la nation Juive au Quartier général de Jérusalem – 20 avril 1799″ de Napoleon Bonaparte.

Il est important de rappeler que sans l’échec devant Acre, Napoléon, par cette proclamation imprimée et datée le 20 avril 1799, aurait créé l’État d’Israël. Les Juifs n’auraient pas eu à attendre 150 ans de plus avant de retrouver un état indépendant.

Ce texte confirme la présence majoritaire des Juifs en cette Terre de « Palestine » :

«Israélites, nation unique que les conquêtes et la tyrannie ont pu, pendant des milliers d’années, priver de leur terre ancestrale, mais ni de leur nom, ni de leur existence nationale !
Les observateurs attentifs et impartiaux du destin des nations, même s’ils n’ont pas les dons prophétiques d’Israël et de Joël, se sont rendus compte de la justesse des prédictions des grands prophètes qui, à la veille de la destruction de Sion, ont prédit que les enfants du Seigneur reviendraient dans leur patrie avec des chansons et dans la joie et que la tristesse et que les soupirs s’enfuiraient à jamais. (Isaie 35.10)

Debout dans la joie, les exilés ! Cette guerre sans exemple dans toute l’histoire, a été engagée pour sa propre défense par une nation, de qui les terres héréditaires étaient considérées par ses ennemis comme une proie offerte à dépecer. Maintenant cette nation se venge de deux mille ans d’ignominie. Bien que l’époque et les circonstances semblent peu favorables à l’affirmation ou même à l’expression de vos demandes, cette guerre vous offre aujourd’hui, contrairement à toute attente, le patrimoine israélien.

La Providence m’a envoyé ici avec une jeune armée, guidée par la justice et accompagnée par la victoire. Mon quartier général est à Jérusalem et dans quelques jours je serais à Damas, dont la proximité n’est plus à craindre pour la ville de David. Héritiers légitimes de la Palestine !
La Grande Nation qui ne trafique pas les hommes et les pays selon la façon de ceux qui ont vendu vos ancêtres à tous les peuples (Joël 4.6) ne vous appelle pas à conquérir votre patrimoine. Non, elle vous demande de prendre seulement ce qu’elle a déjà conquis avec son appui et son autorisation de rester maître de cette terre et de la garder malgré tous les adversaires.
Levez-vous ! Montrez que toute la puissance de vos oppresseurs n’a pu anéantir le courage des descendants de ces héros qui auraient fait honneur à Sparte et à Rome (Maccabée 12.15). Montrez que deux mille ans d’esclavage n’ont pas réussi à étouffer ce courage.
Hâtez vous! C’est le moment qui ne reviendra peut-être pas d’ici mille ans, de réclamer la restauration de vos droits civils, de votre place parmi les peuples du monde. Vous avez le droit à une existence politique en tant que nation parmi les autres nations. Vous avez le droit d’adorer librement le Seigneur selon votre religion. (Joël 4.20) »

http://www.ere-napoleonienne.com/2007/01/15/proclamation-..

Suite:http://www.europe-israel.org/2010/11/09/mythes-mensonges-et-realites-sur-la-palestine-par-jean-marc-moskowicz/

Écrit par : Patoucha | 20 juillet 2014

suite inversée:

Le premier de ces mythes est celui de la présence Palestinienne sur ces terres depuis toujours :

Pour combattre ce mythe d’une présence majoritairement Arabe en Palestine il existe quelques documents très peu connus d’observateurs « neutres » qui permettent d’établir une présence majoritairement juive en ces terres depuis très longtemps :

1/ Un ouvrage historique capital sur cette question, écrit au XVII ème siècle, apporte un nouvel éclairage de la plus haute importance.

« Voyage en Palestine »‘, est le titre d’une oeuvre écrite en 1695, par Hadrian Reland (ou Relandi), cartographe, géographe, philologue et professeur de philosophie hollandais. Le sous-titre de l’ouvrage, rédigé en latin, s’intitule: « Monumentis Veteribus Illustrata », édité en 1714 aux Editions Brodelet. L’auteur de cet ouvrage, l’un des premiers orientalistes, connaissait les langues hébraïque, arabe et grecque (ancien).

En 1695, Relandi (ou Reland) est envoyé en voyage d’études en Israël, en Palestine d’alors, pour un objectif bien spécifique: recenser plus de 2500 lieux (villes et villages) apparaissant dans le texte du Tanah (Bible) ou de la Michna, dans leur appellation originelle. A chaque fois, Reland y mentionne le nom hébraïque tel qu’il apparaît dans le texte et le verset exact auquel il se réfère. Reland y fait également figurer son équivalent en Latin-Romain ou Grec ancien.

Outre ce remarquable travail linguistique, l’auteur opère surtout un recensement de l’époque, pour chaque localité visitée: d’abord une considération d’ordre général spécifiant que la terre d’Israël d’alors est pratiquement déserte, très peu peuplée.

La majorité de ses habitants se concentre alors dans les villes de Jérusalem, Acco (Acre), Tsfat (Safed), Yafo (Jaffa), Tveria (Tibériade) et Aza (Gaza). Surtout, le constat établi par le géographe conclut à une présence dominante de Juifs sur cette terre, quelques Chrétiens et très peu de Musulmans, dont la plupart étaient des Bédouins.


« Palestina » voyage en Palestine par Hadrian Reland
Quelques remarques extraites de cette passionnante étude:

Aucune localité d’alors ne propose de nom ou de source arabe;
La grande majorité de ces villes ou villages possède un nom hébreu, quelques-uns en Grec ou LatinRomain;
Pratiquement aucune ville qui possède aujourd’hui un nom en arabe n’en possédait à l’époque: ni Haïfa, ni Yafo, ni Naplouse (Shehem), Gaza ou Djénine;
Aucune trace dans les recherches de Reland de sources historiques ou philologiques établies aux noms arabes, plus tardifs, de Ramallah. Al Halil (Hébron) ou Al Qods (Jérusalem);
En 1696, Ramallah s’appelle « Beteïlé » (du nom hébreu « Bet El »), Hévron s’appelle … Hévron et Méarnt Hamahpéla (Caveau des Patriarches) : AI Halil, du nom donné à Avraham Avinou en arabe;
La plupart des villes étaient composées de Juifs, à l’exception de Naplouse (Shehem) qui comptait 120 personnes issues d’une même famille musulmane, les « Natashe », ainsi que 70 Samaritains;
A Nazareth, en Galilée, une ville entièrement Chrétienne: 700 Chrétiens;
A Jérusalem, plus de 5000 habitants, dont la plus grande majorité est juive, et quelques Chrétiens;
Retand n’évoque que quelques familles bédouines musulmanes isolées, composées d’ouvriers temporaires saisonniers, dans les domaines de l’agriculture ou de la construction;
A Gaza, près de 550 personnes, 50% de Juifs et 50% de Chrétiens. Les Juifs étaient essentiellement spécialisés dans l’agriculture: la vigne, les olives et le blé (Goush Katif), les Chrétiens s’occupant davantage de commerce et transport des différents produits de la région;
Tibériade et Safed étaient des localités juives et on sait surtout que la pêche du Lac de Tibériade constituait le principal emploi de l’époque;
Une ville comme Oum El Fahem par exemple était complètement chrétienne:10 familles
L’une des conclusions qui découle de ces recherches est la contradiction définitive et rédhibitoire apportée aux arguments arabes, à savoir l’affirmation d’une légitimité palestinienne ou même d’un « peuple palestinien ». On en veut pour preuve le fait même qu’un nom latin, celui de « Palestine » ait été repris à son compte par le camp Arabe…

http://www.europe-israel.org/2010/11/09/mythes-mensonges-et-realites-sur-la-palestine-par-jean-marc-moskowicz/

Écrit par : Patoucha | 20 juillet 2014

Un nom latin, Palestine appartient au patrimoine musulman, comme tout ce qu'Allah a créé pour les musulmans

Écrit par : Ahmed Ben Luffa | 20 juillet 2014

——–

Autre mythe « Palestinien » : « Israel a été créé par l’Europe pour sa culpabilité dans L’holocauste.
Pourquoi les Palestiniens devraient ils en payer le prix ? »

L’un des ouvrages de référence pour combattre ce mythe est bien sûr la Bible. Les Ecritures Saintes Hébraïques et Chrétiennes ne font que rapporter la présence juive en ces Terres.

Trois mille ans avant l’Holocauste, avant qu’il n’y ait un Empire romain, les rois et prophètes d’Israël marchaient dans les rues de Jérusalem. Le monde entier sait qu’Isaïe n’a pas annoncé ses prophéties du Portugal, ni que Jérémie eut ses lamentations en France.

Carte Israël Biblique

Jérusalem est mentionné 600 fois dans les Ecritures Saintes Hébraïques mais pas une seule fois dans le Coran !
Pendant son exil de 2000 ans, il y a toujours eu une présence Juive en terre sainte comme on l’a vu plus haut.

La « renaissance moderne » d’Israël a débuté dans les années 1800 avec les premiers pionniers qui décidèrent d’exploiter cette terre devenue rocailleuse et désertique depuis trop longtemps, depuis la destruction du dernier Temple de Jérusalem. Ainsi vit le jour petit à petit le « projet Sioniste » de redonner au Peuple Juif un foyer National en Israël.

Cette terre était largement à majorité juive bien avant l’arrivée du Nazisme et donc de l’Holocauste.
Après l’Holocauste, près de 200,000 survivants de la Shoah ont trouvé refuge dans l’État Juif, créé par un vote des deux-tiers de l’ONU en 1947.

Peu après la naissance du jeune état, près de 1 million de juifs ont du fuir les persécutions des pays arabes pour trouver refuge en Israël. Quelques décennies plus tard, Israël absorba un million d’immigrants de l’ex ‘Union soviétique et des milliers de Juifs éthiopiens.

La création d’Israël est surtout due à la pugnacité des Sionistes de vouloir absolument créer un Foyer National Juif.

La meilleure preuve en est que dès 1917 Lord Balfour faisait sa « fameuse déclaration » promettant ainsi au Peuple Juif la création d’un Foyer National Juif.

Cette déclaration Balfour fût confirmée par un vote de la Société des Nations en 1922 attribuant environ 23 % de l’ensemble de la Palestine sous mandat Britannique. Les autres 77% étaient attribués aux populations Arabes amputant ainsi déjà le territoire promis aux Juifs.

Jusqu’à la création de l’Etat d’Israël, le Monde Arabe se moquait éperdument de cette terre. Jusqu’à ce que les Juifs refleurissent cette terre, y créent des emplois, de l’industrie les Arabes n’avaient aucune envie de s’y installer.

On connait la suite, Israël fût créé en 1948 mais les Arabes refusèrent de créer leur propre état. Preuve encore une fois qu’ils n’avaient aucun sentiment d’appartenir à un peuple et encore moins à une « nation ».

Écrit par : Patoucha | 20 juillet 2014

suite et fin

——–

Autre mythe, celui des « Lieux Saints de l’Islam » :

Comme il est indiqué plus haut si la Thora mentionne bien 600 fois Jérusalem, il n’existe aucune mention de Jérusalem ni même de cette terre dans le Coran.

Ce mythe a été créé de toute pièce à partir d’une sourate qui parle d’une mosquée lointaine et oubliée sans la nommer. Il s’agit de la sourate « Al Isra » qui traite de la corruption prophétisée par les Enfants d’Israël. Elle est nommée aussi Sourate des Israélites ( Béni Israël) qui sont mentionnés au verset 4 et dont leur histoire est détaillée au cours de la Sourate pour « que les mécréants de Quraysh tirent une leçon de leur fin pitoyable ainsi que des autres communautés qui ont nié la vérité de la prophétie des messagers envoyés par Dieu ».

Le premier verset de la Sourate : ‘‘Gloire à Celui qui fit voyager de nuit Son Serviteur de la Mosquée sacrée à la Mosquée la plus éloignée dont nous avons béni les alentours »

« La mosquée la plus éloignée » n’est en rien une référence à Jérusalem contrairement à ce qu’affirment les musulmans bien en mal de démontrer qu’une mosquée aurait existé à Jérusalem qui était totalement juive et chrétienne à l’époque.

Rappelons qu’en dehors des Juifs à l’époque où fût rédigé le Coran Jérusalem était également peuplée de Chrétiens. Ce n’est que bien plus tard que Jérusalem fut conquise par les armées musulmanes qui furent chassées par les Croisés.

Les historiens de l’art affirment que durant la période chrétienne, le lieu fut laissé à l’abandon, sans doute pour marquer le triomphe du christianisme sur l’ancienne religion.
Selon eux, ce n’est qu’avec l’arrivée de l’islam que l’esplanade des mosquées est à nouveau utilisée pour des édifices religieux. Ce fait est confirmé par l’étude d’Andreas Kaplony sur les sources historiques, qui indiquent que l’esplanade du Temple, sous les Byzantins, avait été négligée et qu’il s’agissait d’un lieu de non-architecture, où la nature avait repris ses droits.
Toujours selon cette étude, il semble que les juifs de la ville aient tenté, sous Julien l’Apostat (règne de 361 – 363) puis lors de l’occupation sassanide de la ville (614 – 628) d’y reconstruire un temple, en vain. Certains guides touristiques affirment, suivant une opinion récurrente dans les ouvrages du XIXe siècle, qu’une église avait été établie à cet emplacement en 530 par l’empereur Justinien.

Des historiens de l’Islam ont suggéré que la « mosquée Al-Aqsa » mentionnée dans le Coran n’était pas celle de Jérusalem, thèse que l’on retrouve dans l’article de Ahmed Mohammed Arafa, chroniqueur de l’hebdomadaire égyptien Al-Qahira (5 août 2003).

L’auteur y soutient que la sourate, dite « Du voyage nocturne », ne fait pas référence au voyage miraculeux de la Mecque à Jérusalem, mais à l’émigration de Mahomet (Hégire) de la Mecque à Médine. Celui-ci s’était bien tourné pour prier vers Aelia (Jérusalem), ville de culture juive, mais Jérusalem n’avait pas encore été conquise par les musulmans.

Il se serait alors détourné de cette direction pour la prière (qibla) pour s’orienter de Médine vers la mosquée, « la plus lointaine » (Al Aqsâ) soit celle d’Al Haram à la Mecque. Le changement de la direction de la qibla de Jérusalem vers la Mecque par Mahomet est en effet bien attesté dans les hadiths, mais rien a priori ne le met en relation avec le masjid al-Haram mentionné dans le Coran ; rien non plus n’indique que celui-ci est bien Jérusalem, cette tradition apparaissant dans les sources au VIIIe siècle seulement.

Ce serait à des fins politiques que bien plus tard le calife Abd El-Malik fit construire une nouvelle mosquée à Jérusalem comme nouveau lieu de pèlerinage, dans le but de détourner le peuple des pèlerins de La Mecque alors dominée par son rival le Ibn Al-Zubayr Marwan. Cette idée d’un détournement de pèlerinage, soutenue par des sources abbasides du IXe siècle hostiles à la dynastie omeyyade.

Il n’existe donc aucune preuve d’un lien quelconque entre l’Islam et Jérusalem ou la Terre Sainte.

Quant au Tombeau de Rachel et celui des Patriarches du Peuple Juif le monument en question porte depuis des temps immémoriaux le nom de « tombeau de Rachel ».

Les Juifs ne sont pas les seuls à l’appeler ainsi : dans l’histoire les musulmans ne l’ont jamais appelé autrement, jamais… jusqu’en 1996 où pour la première fois, est apparu le terme, sans justification historique, religieuse ou culturelle, de « mosquée de Bilal bin Rabah ».

Le tombeau de Rachel a été attribué en exclusivité aux Juifs par le pacha de Jérusalem en 1615. Il a fait l’objet d’un achat par le dirigeant Juif anglais Moses Montefiore en 1841 aux autorités turques. C’est le même Moses Montefiore, qui par respect a construit un mihrab attenant au bâtiment. Le tombeau de Rachel est un lieu célèbre de pèlerinage pour les Juifs. Il ne représente rien de particulier pour les autres religions.

——–

Voici les principaux mythes ou mensonges fondateurs qui ont permis aux Arabes d’affirmer l’existence d’un « Peuple Palestinien » à qui les Juifs auraient volé leur terre…

Il serait trop long de rappeler que cette Terre fût rachetée mètre carré par mètre carré par les pionniers, payée parfois à prix d’or à des Arabes qui prétendent aujourd’hui être des « réfugiés » spoliés de leur terre…

D’autres Mythes-mensonges plus récents ont vu le jour depuis et je vous renvoie à l’article «le Top 10 des mensonges anti-Israel 2010 » du Centre Simon Wiesenthal :

http://www.europe-israel.org/2010/09/10/le-top-10-des-men...

L’un des mensonges les plus meurtriers qui fût le prétexte pour déclencher la Seconde Intifada fût l’Affaire du jeune Al-Dura prétendument assassiné par des balles Israéliennes devant la caméra d’un « reporter » de France 2. Mais ce grand mensonge vous le connaissez surement.

Il est grand temps de combattre ces mythes et mensonges. Grand temps aussi de renommer les choses telles qu’elles doivent être.

Débarrassons nous définitivement des vocables mensongers tels que:

« Peuple Palestinien » = Peuple Arabe
« Colonies Israéliennes » = territoires conquis par Israël qui étaient annexés précédemment par la Jordanie et non par les « Palestiniens »
« Palestiniens » = Arabes issus de l’immigration et souvent originaires des pays voisins.

Nous écrirons bientôt un lexique complet des termes inventés par la « cause Palestinienne »

Jean-Marc MOSKOWICZ pour Europe-Israel.org

Satisfait? Non, pas encore! Attendez j'ai encore quelque chose pour vous....

Écrit par : Patoucha | 20 juillet 2014

Cher Monsieur Ait Abba Said | 20 juillet 2014

Vous écrivez plein de belles et bonnes choses, certes, mais je ne suis pas persuadé que je puisse en être le destinataire.

Adressez vos doléances à Patoucha et aux autres sionistes.

Pour ma part je répondais à icelle en précisant que "les enfants sous les bombes à Gaza" c'est un peu comme d'autres enfants "sous les bombes, pendant la deuxième guerre mondiale, à Varsovie".

Elle disait que des enfants n'ont rien à faire dehors sous les bombes - ce qui sous-entendait certainement, dans son esprit un peu malade, que c'était sans doute "bien fait pour eux".

Elle n'a que de la haine dans la bouche.

Écrit par : Fabiano Q. | 20 juillet 2014

Pardon monsieur fabiano pour cette confusion venant de ma part par erreur ,je salue votre sens d'équité et votre principe humain plein de civisme

Écrit par : Ait Abba said | 20 juillet 2014

A l'attention de Monsieur Fabiano

Bonjour,

pardon Monsieur Fabiano pour cette confusion inattendue venant de ma part involontairement, car au début j'ai cru que vous étiez un sioniste mais en lisant votre aimable commentaire précédent j'ai révélé que je me suis trompé d'adresse, vos propos sont complétement humains et logiques cela prouve clairement que vous avez un sens d'équité plein de foi et de civisme contrairement aux déclarations haineuses du nommé patoucha et autres

AIT ABBA SAID
un Amazighe libre d'Algérie
je vous invite Monsieur Fabiano à consulter le site "jepoeme" en utilisant le Pseudo : Amazighe et mon mot de passe : nadine2007 ...... pour mieux connaitre mon point de vue dans cette vie pleine de contradictions et de mensonges.

bon courage

cordialement
ait abba said

Écrit par : AIT ABBA SAID | 21 juillet 2014

Gaza, c'est partout ou se trouve des infidèles

Écrit par : Ahmed Ben Luffa | 21 juillet 2014

J'ai envoyé ce commentaire provocateur sur le blog Maurice-Ruben Hayoun. Je pense qu'il ne le publiera pas.

donc voilà:

Si c'est l'Iran votre réel problème, votre pays a les moyens de "stopper" ce pays (comme disent vos amis américains). P'têtre que si vous aviez des preuves tangibles, publiables, irréfutables, ça passerait comme une lettre à la poste... mais c'est p'têtre trop gros à fabriquer. Et puis vos alliés américains sont tellement maladroits dans ce genre de truc que ça finit toujours un jour ou l'autre par se savoir. C'est embêtant.

Je pense que le problème n'est même pas là. Ce conflit qui s'enlise depuis 60 ans et qui perdurera hélas jusqu'à la fin des temps, arrange quand même bien tous vos lobbys militaro-industriels qui se font des thunes en jouant les prolongations sur la misère du monde.

Même si vous me dites que c'est le hamas le méchant qui a commencé, la question demeure, qu'il y a bien longtemps que vous auriez pu y mettre un terme avec les moyens appropriés.

Faut quand même être sacrément vicieux pour faire durer les souffrances.

Écrit par : petard | 22 juillet 2014

"qu'il y a bien longtemps que vous auriez pu y mettre un terme avec les moyens appropriés."

Sûrement, si la Communauté internationale n'intervenait pas en diabolisant Israël! Donc, le terme vicieux est à employé à ladite Communauté. Il faut être d'une mauvaise foi crasse pour l'ignorer!

Écrit par : Patoucha | 22 juillet 2014

@hommelibre,

Ma réponse à Fabiano Q qui me suit comme son ombre aurait-elle été modérée? Ce serait assez étonnant, vu que le commentaire de Ahmed Ben Luffa du 20 juillet 2014 qui, entre autres vomi d'insultes, clame:

"En France, nous avons assez d'armes pour commencer le Djihad et en finir avec ces enfants issus de croisements entre des porcs et des chiens."

ne l'ait pas été, à moins qu'il ait échappé à votre attention!

Écrit par : Patoucha | 22 juillet 2014

Télévision égyptiennes: Aux dirigeants du Hamas: "nous sommes malades et fatigués de vous!"

http://youtu.be/7VtENBF_yjo

NO COMMENT!

Écrit par : Patoucha | 22 juillet 2014

patoucha, c'est vous qui vomissez votre haine de ceux qui ne partagent pas votre point de vue. Vous éructez, vous insultez, vous vous abaissez à tenter de défendre l'indéfendable. Votre fiel n'a d'égal que votre lassante et constante persévérance à persister à balayer d'un revers de clavier tout ce qui ne semble pas en accord avec votre pensée dérangée.

En 60 ans, israël a eu l'opportunité de se créer, de vivre, d'exister, de prospérer en paix. Mais dès que la colonisation a pris une tournure "cassez-vous les arabes" de force, les choses ne se sont pas déroulées comme vous le croyiez.

Le son du shofar a peut-être effrayé les premiers, mais leurs enfants se souviennent et leurs petits-enfants n'oublieront jamais le mal que vous (israël) leur font subir aujourd'hui.

Arrêtez avec vos jérémiades qui remontent à une époque où vous n'étiez même pas une étincelle dans les yeux de l'arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière grand père de votre arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-arrière grand-père.

Écrit par : Fabiano Q. | 22 juillet 2014

Hé le troll Luvio, Fabiano QQ et j'en passe! Vous avez en commun avec les islamistes de mettre sur les autres vos propres méfaits. Vous êtes un cinglé!

Mais oui, la vérité pour vous c'est de la haine! Dans ce cas, vous ferez avec et si cela ne vous plait pas dégagez et continuer à polluer le blog de JSG de commentaires sous mon pseudo parce que trop lâche, pleutre et mauviette pour le faire sous le vrai pseudo.

Et puis tiens, j'ai retrouvé mon commentaire:

Il n'y a qu'un esprit revanchard comme le vôtre le troll pollueur pour faire cette déduction qui n'engage que vous. Apparemment, vous larmoyez sur des enfants que les parents laissent à la merci des bombes au lieu de les protéger, mais pas sur les boucliers humains? Il y a de quoi surprendre! Avez-vous seulement pris la peine de lire les billets de ce blog?

C'est vrai qu'il n'est pas question de diaboliser le groupuscule terroriste Hamas mais Israël qui nourrit votre haine!

Vous n'avez pas arrêter sous XXL pseudos de m'attaquer chez La jeunesse socialiste! Désolée, mais je vais vous retourner ce que vous n'avez cessé de nous servir à ceux qui rejettent la désinformation sur Israël: ALLEZ VOUS FAIRE SOIGNER! Parce que là ce n'est plus de l'amour mais de la rage le troll et je dois dire que vous devriez rajouter à votre énième pseudo un autre Q!

Écrit par : Patoucha | 22 juillet 2014

Merci d'éviter les attaques perso dans les commentaires. Ça ne sert à rien, ça pourrit le fil et ça finit sous les ciseaux.

Écrit par : hommelibre | 22 juillet 2014

Patoucha a parlé historiquement mais (en tout cas dans ses derniers commentaires, n'ayant pas tout lu) je n'ai pas eu l'impression qu'il insultait qui que ce soit mais juste qu'il parlé de la légétimité de l'Etat d'Israel.
Et personne n'a encore retorqué historiquement.

Je suis d'accords, être contre la colonisation c'est tout à fait normal. Mais la bonne question c'est : Israel est-il colonisateur ou c'est historiquement faux ?
Force est de constater que c'est la 2ème option.
C'est comme si les roumains (ce n'est qu'un exemple vu les actus en ce moment) venaient en grand nombre en France et que par la suite ils venaient dire que la France, les français, qui sont historiquement bien établis, sont des colonisateurs.
Cordialement

Écrit par : Kindou de Guyane | 23 juillet 2014

Vidéo : Pour le Hamas une trêve sert à préparer les prochains combats

mardi 22 juillet 2014

Ecoutez-bien ce que déclare ce grand dirigeant du Hamas, Mushir al Masri, L'Egyptien comme son nom l'indique, comme la majorité des habitants de Gaza qui sont d’origine egyptienne...
http://danilette.over-blog.com/arti...

http://youtu.be/3uaoux6QkEY

Écrit par : Patoucha | 23 juillet 2014

La FSCI inquiète après les appels à la violence

communication


En lien avec les évènements au Proche Orient, diverses organisations ont appelé à une manifestation aujourd’hui à Zurich en faveur de la Palestine. Dans les jours précédant la manifestation, des déclarations antisémites d’une étendue sans précédent, des menaces concrètes et des appels à la violence contre des juifs en Suisse ont été publiés dans les réseaux sociaux. La FSCI fait confiance aux autorités pour qu’elles prennent les dispositions nécessaires afin d’assurer la protection de la population juive en Suisse et de ses institutions.

Écrit par : Patoucha | 23 juillet 2014

"des appels à la violence contre des juifs en Suisse ont été publiés dans les réseaux sociaux."

La FSCI inquiète après les appels à la violence

communication

En lien avec les évènements au Proche Orient, diverses organisations ont appelé à une manifestation aujourd’hui à Zurich en faveur de la Palestine. Dans les jours précédant la manifestation, des déclarations antisémites d’une étendue sans précédent, des menaces concrètes et des appels à la violence contre des juifs en Suisse ont été publiés dans les réseaux sociaux. La FSCI fait confiance aux autorités pour qu’elles prennent les dispositions nécessaires afin d’assurer la protection de la population juive en Suisse et de ses institutions.

http://www.swissjews.ch/fr/metanavigation/medien/news/index.php

http://www.swissjews.ch/pdf/fr/newsmailfr/Newsmail850214_fr.pdf

http://www.rts.ch/audio/la-1ere/programmes/le-journal-de-7h/5995683-presente-par-valerie-droux-18-07-2014.html

article dans le temps

http://www.swissjews.ch/pdf/de/medien/sig_inderpresse/2014/LeTemps_Demo.pdf

article dans la tdg

http://www.swissjews.ch/pdf/fr/medien/sig_inderpresse/2014/Suisse-tdg.pdf

Les responsables n'auront pas à se défiler!

Écrit par : Patoucha | 23 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.