12 juillet 2014

La guerre asymétrique

Le conflit entre le Hamas et l’Etat d’Israël est typique d’une guerre dite asymétrique. D’un côté, une armée forte, dotée de gros moyens technologiques, capable de tenir tête aux Etats voisins. De l’autre une armée disposant de peu de moyens et numériquement plus limitée. On est devant une image symbolique, cette de Goliath et David. Dans la Bible le petit David vainc le puissant Goliath par un coup bien calculé.


israel,palestine,hamas,guerre,asymétrique,subventions,victime,Dans le monde actuel cela se passe autrement. David ne cherche pas à vaincre Goliath par ses propres moyens. Ceux-ci sont trop limités pour espérer obtenir une victoire sur le terrain. Sa stratégie est d’inciter d’autres Etats à limiter la puissance du plus fort. Du point de vue militaire, le petit prend une rouste et appelle à 'aide. En s’exposant, il est perçu comme la victime, simplement par le fait qu’il est plus faible. Et la victime attire la sympathie et la compassion. 

Logiquement le plus faible ne devrait pas s’attaquer au plus fort: il perd forcément et s’affaiblit encore. A moins de trouver assez d’alliances pour équilibrer les forces. Mais alors l’image qu’il donne de lui est très négative. Il est préférable que cette image négative soit projetée sur le plus fort. A notre époque le plus fort a généralement mauvaise presse par principe, même si cette force a été acquise pour protéger des populations. 

La guerre asymétrique utilise à fond les médias et les images. Il suffit de voir une femme et un enfant en pleurs devant une ruine de maison pour susciter un réflexe compassionnel, indépendamment de la situation ou de la cause de départ, et sans analyser le traitement de l’image par ceux qui la diffusent.

La communication est donc une arme puissante dans la guerre asymétrique. Au Moyen-Orient, où elle a été déclenchée par les tirs de roquette du Hamas et amplifiée par l’assassinat de trois adolescents israéliens, elle est un exemple du genre. Alors que l’armée Tsahal intervient après des semaines d’agression, alors qu’elle vise des cibles précises, prévenues par téléphone ou par tirs de semonce et incitées à quitter leur maison avant l’attaque, le Hamas demande aux habitants de rester dans la maison ciblée et continue à tirer des roquettes. 

De cette manière le Hamas est sûr que Tsahal va tirer, qu’il y aura des morts civils et qu’on pourra les montrer à la télévision. Cette exposition des morts, surtout des femmes et des enfants, ou de bons pères laissant veuves et orphelins, vise à provoquer une réaction émotionnelle dans d’autres pays. Le résultat est connu: on blâme le plus fort - qui pourtant ne fait que se défendre d’une agression - et l’on soutient le plus faible - qui ici est l’agresseur. 


israel,palestine,hamas,guerre,asymétrique,subventions,victime,

Il y a une inversion de la charge de l’agression.

 

Un autre résultat est moins visible: le soutien financier au Hamas. L’argent afflue vers la victime désignée. Par exemple les Emirats arabes unis ont annoncé avoir porté à 52 millions de dollars (38 millions d'euros) leur aide humanitaire à destination des Palestiniens de la bande de Gaza. Cette assistance est destinée à «soutenir la résistance du peuple palestinien frère, cible d'une agression israélienne contre la bande de Gaza», selon l'agence de presse officielle WAM.

On remarque la terminologie utilisée: «résistance, peuple frère, cible d’une agression». L’inversion de la charge de l’agression est totale. On notera aussi que le montant de l’aide de pays musulmans «frères» est relativement faible en regard des subventions occidentales: des milliards chaque année pour boucler le budget de l’Autorité palestinienne. L’étalon de l’aide financière montre que les pays arabo-musulmans ne sont pas trop intéressés par leur «frère» palestinien. Cela changerait-il si l'occident « boycottait» Gaza?

Cette guerre sert donc les intérêts financiers du Hamas, en perte de vitesse. Et la souffrance ne finit pas: le nombre des morts est le prix de sa survie. Dès lors même le Hamas n’a aucun intérêt à une riposte mesurée.

D’ailleurs comment peut-on demander à une riposte militaire d’être proportionnée? Une vie pour une vie? Cela n’arrive jamais en temps de guerre. Sans quoi la guerre, asymétrique ou non, ne cesserait jamais. Par exemple, l’actuel président-oligarque d’Ukraine Porochenko a promis aux séparatistes du Donbas: «Pour la vie de chaque soldat, les activistes en paieront le prix des centaines de fois.» 

Je n’ai pas entendu le secrétaire de l’ONU lui demander de la mesure. On se prépare donc à d’autres disproportions inévitables. Ce serait plus simple de déclarer la guerre, toute guerre, guerre de conquête, punitive, de libération ou asymétrique, comme un crime. On peut rêver.

 

 

13:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : israel, palestine, hamas, guerre, asymétrique, subventions, victime | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Il y a tout de même un hic. Je l'avais exprimé très fortement à propos de l'attitude de Serval envers Aqmi à Tombouctou. Ces gens se déplacent en 4x4 très visibles et ils ont pu s'échapper de cette ville au nez et à la barbe des satellites, des drones, des Mirages de reconnaissance et de toute cette incroyablement haute technologie franchouillarde que vous allez admirer demain (14 juillet) en compagnie de la dynastie des super-passeurs de brosse à reluire le bidochon, j'ai nommé la famille Drucker...

Mais les Israéliens ? Bon, Corto a une légère tendance à avoir le melon, mais ils semblent nettement plus avancés que les Bidochons, non ? Pourquoi n'arrivent-ils pas à dézinguer ces bases de lancement de roquettes vite fait à partir de leurs drones ? Cela ne vous étonne pas un peu, vous ?

Écrit par : Géo | 13 juillet 2014

Tsahal-Armée de Défense d'Israël

PHOTO EXCLUSIVE

Suite à la salve de roquettes tirée plus tôt ce soir sur Israël depuis Gaza, la Marine israélienne a ciblé le site terroriste depuis lequel les roquettes avaient été tirées.
Nous sommes déterminés à protéger les civils d'Israël.
Nous continuerons à combattre le terrorisme.

Écrit par : Patoucha | 13 juillet 2014

"Pourquoi n'arrivent-ils pas à dézinguer ces bases de lancement de roquettes "

C'est a commencé aujourd'hui avec une incursion terrestre par un commando d'élite de la marine! Mission réussie! Il n'y avait pas des vieillards et des enfants comme boucliers humains! http://youtu.be/RXvKvkP8yEM

Toujours étonné?

Écrit par : Patoucha | 14 juillet 2014

@ Géo:

Il est probablement plus difficile de repérer les bases de lancement de roquettes dans des villes, des quartiers denses. Ces bases sont petites, très mobiles, et le repérage thermique ou visuel est possiblement plus compliqué que dans des étendues vides comme au Mali.

Une autre possibilité est que cela les arrange autant que le Hamas.

Mais une troisième est aussi qu'ils veulent atteindre des centres névralgiques et toucher moralement le Hamas. Détruire les bases de commandement et les réserves de matériel implique une surveillance des mouvements autour des bases de lancement.

Écrit par : hommelibre | 13 juillet 2014

"Une autre possibilité est que cela les arrange autant que le Hamas."

Alors là, je ne le crois pas. Israël est en guerre hommelibre, c'est sérieux! il n'est pas là pour faire de la stratégie de boulevard!

En revanche " Détruire les bases de commandement et les réserves de matériel implique une surveillance des mouvements autour des bases de lancement." c'est mieux vu et c'est fait aujourd'hui par une incursion terrestre d'une élite marine de Tsahal.

Écrit par : Patoucha | 14 juillet 2014

Ils ont la zone de tirs, ils ont des drones, quoi de plus facile que de voir un départ de fusées ? Tu pointes, tu tires et boum, plus de bases de fusées, et plus de tireurs non plus ce qui est très bien.
Mais bon, je dois être trop vieux, je ne comprends plus rien...

Écrit par : Géo | 13 juillet 2014

"... Tu pointes, tu tires et boum,..."

Comme des gamins qui jouent aux cow-boy.... Géo, soyons sérieux! Tsahal fait des comptes-rendus journaliers des décisions prises et du déroulement des évènements aux israéliens. Et c'est bien plus complexe que vous ne le pensez face à l'entrave des boucliers humains. Qui voudrait avoir sur la conscience des meurtres délibérés contre des personnes âgées, des femmes et d'enfants?! On sauve des animaux à fortiori des êtres humains!

Écrit par : Patoucha | 14 juillet 2014

Israel Defense Forces

This is how Israelis woke up today. A rocket fired from Gaza hit Ashdod this morning, causing a massive fire near a gas station. 194 rockets struck Israel yesterday. Palestinian terrorists fired 548 in the past three days. Share it.
C'est comment israéliens s'est levé aujourd'hui. Une roquette tirée de Gaza a touché Ashdod, ce matin, provoquant un gigantesque incendie près d'une station de gaz. 194 roquettes a frappé Israël hier. Les terroristes palestiniens ont tiré 548 dans ces trois derniers jours.

Écrit par : Patoucha | 13 juillet 2014

Bonjour Hommelibre,

Cela fait plaisir de lire à nouveau une de vos pages consacrées à la politique internationale. Surtout à un sujet qui a fait clivage dans la société, celle-ci qui finit par capituler devant tant d'arbitraires et tant de victimes. Comme pour l'Ukraine, on dira que les morts brûlés vifs et sous les bombardements ont été coupables de résister au nazisme. Le paradigme veut qu'on légalise le nazisme sans avoir à le dire.

Ce que je propose de visiter est peut-être hors sujet ici mais pas tant que cela lorsqu'on rassemble les pièces du puzzles des guerres en région et au delà.

Il s'agit juste de savoir comment on assure le succès du chaos partout sans que personne n'ai rien à redire. Guerre assymétrique en est déjà dans la pratique des irrégularités où l'ONU et son Conseil de Sécurité se trouvent eux, en porte-à-faux et qui deviennent complètement inutiles pour les grandes causes. Ils ont en tout cas inutiles pour instaurer des mécanismes qui conduisent à la paix. L'ONU est victime, avec bonheur pour certains, de son conservatisme paresseux et de son incapacité à se mettre à jour et à niveau intellectuel philosophique et technologique... (pour cause de sa dépendance aux économies les plus puissantes de l'heure, pour cause aussi d'un personnel et d'un staff sans idéal de paix qui doivent caresser les bourreaux dans le sens du poil), ce qui devrait être un retentissant scandale...! Hélas, ici et là, les petites actions de notables du coin anoblis par des Nobel, font croire que cette grande institution est le Messie, encore indispensable à tous et investie de missions divines.

Les armes de la guerre, re-souvenons nous, avant l'emploi des armes à feu, c'est d'abord, comme le rappelle hommelibre ici, l'emploi de la matière grise formatée et programmée de ces intellectuels à mi chemin du pensum en pleine collision de contradictions dont les médias, tous confondus, sont attirés dans le tropisme de la justification du plus fort*, du plus fourbe, dans laquelle les faibles sont coupables de l'être. Ces armes là ne sont pas prises en compte dans la Mondiale Organisation qui devrait servir la paix et non la guerre (on sait, elle est décrédibilisée par sa partialité qui l'a piégée). Les œuvres humanitaires soignent actuellement les conséquences des agressions quand, heureusement, elles ne sont pas instrumentalisées pour ouvrir des hostilités et pour les accompagner ensuite au cœur des conflits armés qu'elles ont permis.

Et si les bons démocrates souhaitaient vraiment l'avènement de la paix dans toutes les régions, ils devraient réformer l'ONU et toutes ces ONGs caritatives de secours et d'aides, prévenir leur instrumentalisation et former des gens capables de débusquer les programmes de subversions secrètes qu'elles préparent consciemment ou à leur insu, et empêcher leur prosélytisme auprès de la population: enfin une armée de paix travaillant à armes égales contre la CIA et leurs centaines de milliers de filiales, fondations, agences et sous-agences à travers le monde, logées au sein de des appareils étatiques, infiltrées dans des associations dit civiles œuvrant pour la "démocratie", le "développement" le changement de mentalité, la transition... Vers un nouvel environnement: l'obéissance complète, la soumission totale au Marché Unique et aux colonisations modernes et classiques.

Le but des guerres jusqu'à nos portes: Une Europe d'esclaves, comme ailleurs, avec des gouvernements larbins au services de multinationales de toutes nationalités, cornaqués par le trio américano-israélienne et (bientôt) Germanique (pour administrer la région Europe).

http://www.voltairenet.org/article184721.html
http://www.voltairenet.org/article184675.html

En attendant voici nos lieutenants en images et folkroriquement mis en scène:
http://anticons.wordpress.com/2014/06/01/sergents-du-neoconservatisme-et-extremisme-lutte-ou-alliance/

Formatage au Marché Unique jusque dans les sujets du baccalauréat-sciences sociales de 2014:
http://russeurope.hypotheses.org/2421

Écrit par : Beatrix | 13 juillet 2014

Ce que vous proposez de visiter surtout est le Réseau Voltaire, un site négationniste, dont le président, Thierry Meyssan, n'est plus à présenter:

"...Elle démissionne au bout de six mois en janvier 2003, critiquant l'absence à ses yeux de contrôle du Conseil d'administration sur les activités, menées au nom du Réseau, par le Bureau de l'association, notamment les liens tissés par le président et le secrétaire général avec les autorités iraniennes et le Hezbollah libanais21,22. Elle regrette aussi l'orientation du Réseau dans la critique, selon elle exacerbée, des États-Unis et de leur politique étrangère, et ses relations tournées principalement vers les pays à majorité musulmane."

Et un article du non moins négationniste Manilio Dinucci, journaliste communiste de la même trempe que Thierry Meyssan:

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Manlio_Dinucci.sommaire.htm

" cornaqués par le trio américano-israélienne et (bientôt) Germanique (pour administrer la région Europe)."

Ce qui vous cornaque... à ce délire anti "trio" mais pro vos liens!

Je ne sais s'il faut rire ou pleurer devant un personnage tel que vous, dont j'ai pu déjà évaluer son antisémitisme à travers ses commentaires!

Vous êtes pathétique!

Écrit par : Patoucha | 13 juillet 2014

une chose est plus que certaine ,profitant de l'agitation générale des contrats sont signés au nez et à la barbe de tout le monde tandis que l'espace déjà bien pollué se voit agrémenté de nouveaux satellites et là bizarrement personne n'interviendra jamais
Mais on est heu-reux pour qui connait l'histoire du chocolat Suisse Lindt et Sprüngli ont signé avec une boite Américaine
Alors mangez du chocolat ,c'est ce qui a sauvé nombre d'enfants après guerre car considérés comme colériques signe très souvent d'une profonde dépression Presque tous ont survécus grâce aux Chocolatiers Suisses seuls vrais médecins de leur âme enfantine déjà polluée par des conflits souvent plus meurtriers qu'une guerre car accomplis dans l'ombre et sans témoin oculaire!
Nous sommes en période de ramadan ce qui confirme vu l'agressivité générale que le chocolat est lui porteur de bonne humeur alors que trop de religion tuera à petit feu l'humanité toute entière

Écrit par : lovsmeralda | 14 juillet 2014

Après le réveil du nazisme voici celui du Bolchévisme lovsmeralda!

Écrit par : Patoucha | 14 juillet 2014

Guerre asymétrique en est aussi et surtout dans l'utilisation d'armement des dernières technologies et de munitions interdites qu'on n'a pas le droit de révéler (il faudrait que notre prix Nobel Genevois dénonce). Comme à Maidan et à Odessa, du phosphore blanc avait été utilisé.

Extrait:
« Nous vivons une énorme catastrophe humanitaire. Une catastrophe qui n’est pas naturelle mais créée par des hommes. »

"Mis au point au début des années 2000 par les laboratoires de l’US Air Force, le DIME est une munition à base d’une enveloppe en fibres de carbone contenant un explosif mélangé à un alliage de métaux lourds et de poudre de tungstène avec du cobalt, du nickel ou du fer. Les blessures provoquées sont quasiment incurables et conduisent généralement à l’amputation. Le DIME provoque des dommages très importants sur la matière vivante et les tissus mous (le derme, les muscles et les os). Une arme particulièrement utilisée lors des guerres asymétriques officiellement pour éviter les dommages collatéraux. Une arme qui n’est pas interdite mais dont les effets sont atroces. Samedi soir, à Gaza, on a malheureusement vérifié qu’entre la théorie d’une « bombe propre » (quel oxymore) et la pratique il y a un gouffre qui s’appelle la mort de civils."

http://billets-du-temps-perdu.blogspot.ch/2014/07/israel-utiliserait-une-arme.html

Écrit par : Beatrix | 14 juillet 2014

Beatrix: à quelle distance ?

Je ne suis pas un spécialiste mais il me semble que ces bombes ont été élaborées dans le but d'avoir une action seulement à très faible distance, soit quelques mètres et n'occasionner quasi aucune blessure au-delà d'une dizaine de mètres. Elles permettent par exemple de toucher une voiture en marche sans que les passants ne soient blessés.

Et vous, préférez-vous les bombes à billes propres et lisses (relisez ce qu'en écrivaient les opposants de la guerre au Viet-Nam) que les palestiniens envoient sur les citoyens israéliens et qui tuent dans un rayon de plus de 100m ?

Écrit par : archi-bald | 14 juillet 2014

Les commentaires sont fermés.