18 juin 2014

La couleur crépusculaire des croates nus

Il s’en passe des choses entre deux matches au Mondial. Pensez! Des gaillards bien de partout qui se baignent ensemble dans leur piscine, tout nus! Qui a la plus longue? Arghhh!...

J’entends Mâme Michu qui feuillette son journal favori.


mondial,brésil,croates,nus,piscine,foot,- Oh ben, m’sieur Tintouin, quels jolis culs!

- Grrr...

- Quoi? Vous aimez pas? Ils sont mignons. J’crois que je vais allez faire mes courses au Brésil cette semaine.

- C’est une honte, une sexploitation éhontée du corps de l’homme. Non au matriarcat! Nous les hommes, nous ne sommes pas des objets.

- Vous peut-être pas m’sieur Tintouin, d'ailleurs c'est dommage, vous êtes bel homme. Mais eux, allez savoir?

- Non. Ich bin ein berliner. Je suis un juif allemand. Je suis tous les hommes de la Terre. Tous mes frères nus sont en moi.

- Tous vos frères nus sont en vous? Ça en fait du monde, dites-voir. Y font comment: tous en même temps ou l'un après l'autre?

- C'est une métaphore.

- Où c'est que tu mets ta phore? ... Hi hi hi!!!

- Un peu de sérieux, l'heure est grave. Je suis tous mes frères dont le corps est exploité pour satisfaire les regards lubriques de femelles humides, prêtes à laisser mari et enfants faire cuire un vague épis de maïs pour ne pas mourir de faim - pendant qu'elles sautent sur tout ce qui bouge. Leurs yeux sont des pénis turgescents!

- Vous êtes pas tous les hommes, quand-même! Qu’est-ce qui vous prend?

mondial,brésil,croates,nus,piscine,foot,-
Je suis tous les hommes objets de la terre. 
Je sens le regard des femelles en rut me pénétrer, c'est horrible! Tant qu’un seul d'entre nous sera maté comme un porc luisant est maté par une truie grasse, je me mettrai nu et, pied levé vers le ciel comme le poing rageur d'un bonobo chaste, je peindrai «Matriarcat No Pasaran» sur mes roubignolles. 


-
En tout petit alors, parce que vos roubignolles, c’est pas pour dire, mais c’est pas des implants mammaires.


- Elles sont comme elles sont.

- Petites. Il faudra venir tout près pour lire votre prose. Tout, tout près.

- J'ai honte pour l'humanité, occupée à mater des bites d'athlètes alors que, comble de la misère, les garçons naissent encore nus comme des vers même dans le froid arctique!

- Ah, ben ça m'sieur Tintouin, y a pas le catalogue des 3 Suisses ou Decathlon dans le ventre des femmes. Et pis vous savez, dans le temps les dieux du stade étaient nus sur les pistes. Ils couraient le Marathon toute peau à l'air, muscles rougis, burnes pendantes, et tant pis pour les orties! Vous cherchez vraiment la petite bête. Vous vous êtes fait Femenisé!

- Justement: que font les Homen?

- Arrêtez de vous plaindre, m’sieur Tintouin. On vous met de la Rihanna à poil à longueur d’année. Vous pouvez bien tous les quatre ans nous laisser regarder les fesses des croates. Nous aussi on a le droit de rêver!  Non mais. Un peu de simple justice. Nan, moi ce qui me dérange, c’est la couleur crépusculaire de leurs corps. Z'avez vu ce gris cimenteux? Ça me fait penser aux orques dans Le Seigneur des Anneaux. Ou à Dracula. Ou aux cendres du Krakatoa. Ils habitent pas loin de la Transylvanie ceux-là. Vous croyez qu’ils sont vraiment en bonne santé? Passke bon, mignons mais pas frais, ça le fait pas. Des fois que ça tombe en morceaux en pleine action, hop, il y a de la poussière dans toute la maison. J'ai pas des actions chez un ramoneur, moi!



11:15 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mondial, brésil, croates, nus, piscine, foot | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Excellent le détournement du discours féministe.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18 juin 2014

Les commentaires sont fermés.