02 juin 2014

L’Ukraine aux mains des milliardaires

Donc en résumé: une révolution se serait faite avec une milice dont le héros est un célèbre fasciste ukrainien de la deuxième guerre mondiale, l’Europe applaudit, un oligarque putschiste a pris le poste de premier ministre, un autre se fait élire président, et l’on voudrait nous convaincre que les anges n’ont pas de sexe ni de Kalachnikov. Ça fait beaucoup à la fois, non?


ukraine,oligarques,milliardaires,révolution,kalachnikov,Mais ce n’est pas tout. Un oligarque milliardaire ukrainien, chypriote et israélien, basé à Genève, est nommé en mars dernier gouverneur de l’oblast de Dniepropetrovsk. Quand vous arrivez à dire cela rapidement et l’air détaché, ça vous pose en société. L’oligarque milliardaire (ah bon, c’est un pléonasme?) réside à Genève où il bénéficie d’un forfait fiscal.

C’est autant qu’il ne donnera pas à l’Ukraine. Mais un gouverneur a-t-il le droit de résider en permanence dans un autre pays? Et d’appeler au rapt et au kidnapping depuis la bonne république genevoise? Tout est permis quand on est à la tête de la Privatbank et de la plus grande compagnie pétrolière et gazière d’Ukraine. 


- Comment est-il arrivé là? 

 

- Tss tss, ne posez pas de mauvaises questions.

 

Ce monsieur a créé sa milice privée. Il veut récupérer l’est du pays. C’est son bassin commercial, il faut le comprendre. Au passage il met à prix la tête d’éventuels agents russes 100’000 dollars l’un, se plaçant délibérément au-dessus de l’Etat. Rien d’étonnant quand on lit que cet homme s’est partagé l’Ukraine avec quelques autres milliardaires:

«Entre oligarques, nous avions décidé, pour calmer la situation politique, de nous répartir les régions. Rinat Akhmetov devait aller à Donetsk, Victor Pinchuk à Zaporijiya et moi à Dniepropetrovsk.»

Il est soutenu par la communauté juive de Dniepropetrovsk. Etonnant mélange entre le nationalisme, le fascisme, la communauté juive, les milliardaires à nouveau au pouvoir, le tout sur fond de révolution dont la belle histoire cache d’étranges ambitions. Les gens qui remplacent l’ancien pouvoir sont visiblement au-dessus des lois.

En Ukraine on ne danse pas la samba. On joue au Monopoly. Mais pour ceux qui n'iront pas au Brésil, il y a de belles plages du côté d'Odessa. En plus s'il fait froid, Pravy Sektor allumera un feu. Ils s'y connaissent.

Ma crainte, intuitive plus que rationnelle, est que l'Ukraine ne fasse un jour exploser le continent européen.

 

 

Image Maxiscience fond d'écran.


 

 

 

15:41 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : ukraine, oligarques, milliardaires, révolution, kalachnikov | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

J'aime bien votre ironie, hommelibre. La situation en elle-même est ironique!

Voilà ce que la classe politique suisse salue sans oser applaudir. Les milliards de Kolomoïsky restent au chaud en Suisse. C'est tout ce qui compte.

Le bel avenir de l'Ukraine va s'évanouir dès que l'énergie manquera. Ukraine - triangle de l'essor commercial Eurasien, Carrefour des cultures imaginés par la Russie et la Chine - deviendra pour toute l'Europe occidentale, la Démocratique Poubelle Nucléaire: aucun pays ne veut garder chez lui les déchets de ses centrales nucléaires. Avec cette rente par défaut d'économie propre, l'Ukraine des Oligarques va résoudre ce problème. Son immense sous-sol servira à enfouir ces déchets radio-actifs. Pas seulement. Il y aura aussi des déchets des industries chimiques et militaires à sécuriser.

Avec des relais aussi aveugles que le Petit Président de la France, l'Union Européenne éclatera. Ce ne sera pas un mal. Peut-être ce jour là, chaque nation se reprendra-elle en main.

Qu'importe les risques, puisque cela fait gagner de l'argent à ces mafieux ne vivent pas au pays!

Écrit par : Beatrix | 02 juin 2014

On nous a vendu pendant des semaines, des vilains oligarques ukrainiens, vendus à Poutine , renversés par un mouvement populaire, qui allait rendre le pouvoir au peuple et contrer l'impérialisme Russe.
La tension est montée jusqu'au point où il n'est plus farfelu d'imaginer une énième guerre mondiale.

Les médias devraient être mort de honte de constater ce qu'il en est aujourd'hui. Mais non, ils continuent de débiter sur le même ton la pâte prédigérée de news, comme une machine sans âme.

Après tout, l'engagement des oligarques antlantisés ne pacifient rien du tout dans l'est de l'Ukraine, ce qui veut dire que les américains ne désespèrent pas de pousser Vladimir à la faute.

On le comprend quand les Brics s'allient de manière toujours plus étroite et comme le dit Olivier Berruyer "Toute l’Eurasie est lentement mais sûrement en train de constituer une zone unie que l’Empire ne contrôle pas et où le dollar ne règne pas. Cela n’augure rien de bon pour l’Empire Américain."

Donc votre intuition ne manque pas de rationalité.

Écrit par : aoki | 02 juin 2014

On comprend aussi pourquoi la ploutocratie d'Amérique vole au secours de l'Ukraine.

Écrit par : Jojo | 02 juin 2014

Hihi, parce que la Russie est au main du peuple russe peut-être ? Vous avez un sacré sens de l'humour. Ces oligarques ukrainiens sont juste le fruit du système de corruption russe, qui est en train d'exploser entre les doigts de Vladimir. Dont vous reprenez le mantra en boucle : ukrainiens=fascistes=pravy sektor, blablabla... Pravy Sektor a fait moins de 1% des voix à la Présidentielle, et son fondateur, tué par l'armée ukrainienne était un agent à la solde du GRU depuis la Tchétchénie.

Écrit par : Amusé | 02 juin 2014

@ Amusé

Parfois, l'histoire apprend à penser plus correctement. Çà vaut la peine!

Les Oligarques Ukrainiens et Russes sont nés de l'effondrement de l'URSS. Eltsine à peine élu, ils ont ruiné les deux pays en les pillant - l'ivrogne invétéré avait laissé faire... Sous Gorbatchev - le demi-intello inexpérimenté - ils ont achevé leur besogne dans l'exaspération populaire, comme en France en ce moment avec une Petit Président qui ne sait que faire des courbettes à qui en veut. Poutine a été élu seulement en 2000. En 14 ans, Poutine a reconstruit son pays. N'importe quel chef d'état, s'il réussit une telle performance, on ne peut que l'applaudir et à la population de lui témoigner de la reconnaissance. C'est ce qu'elle fait lorsque le pays et ses compatriotes frôlent un danger.

Notons que les oligarques Ukrainiens eux, ont continué de faire pousser leurs ailes de mafieux plus allègrement encore depuis la révolution orange américaine de 2004.
Avez-vous remarqué que les intervenants du blog font la distinction entre les voyous fachos de Pravii Sektor, les Bandéristes et les autres citoyens, travailleurs qui n'ont ni fortune, ni palais, ni d'autres résidences à l'étranger. Si la situation devait se gâter, ces Oligarque sauront où se réfugier tout comme leur fortune planqué ici chez nous ou aux USA ou en Allemagne et en Pologne.


Petit retour en arrière.

Entre les folies de grandeur d'Obama et son armée régulière, il y a comme un fossé qui s'explique par cette administration à la Maison Blanche, complètement squattée par une faune de Neo-Cons. Les anciens du renseignement sont plus raisonnables qu'on ne le croit. Mais les alliés, eux, veulent surtout profiter de la super puissance outre atlantique pour réaliser quelques avancées dans leur propre jardin. De toute façon, les Amnéricains ont tellement mauvaise réputation, alors un peu plus ou un peu moins, ça disculpe un peu l'Union des Euro-prédateurs.

La mise en garde des militaires et du renseignement rejoignent celle de Chevènement, à la même époque, la signature d'un accord quadripartite pour des négociations diplomatiques et non armées devait mettre sur les rails une tout autre perspective.

http://consortiumnews.com/2014/04/28/obama-urged-to-show-restraint-on-ukraine/
Obama Urged to Show Restraint on Ukraine
Our still-vivid memories of the Cold War and the harm it inflicted on the world’s security prompts us to argue that the troubles in Ukraine should not be permitted to usher in a return to a bipolar world in which two heavily armed superpowers confront each other at every level, including on a global scale.

Par expérience vécue, le retour à la guerre froide est plus déstabilisante pour la sécurité de la planète....
C'est ce que veut certainement la faune de néo-cons. Obama répercute.

"To put it in stark terms, Russian engagement with Ukraine — a country that is on Moscow’s doorstep and which is, in part, ethnically Russian — does not threaten vital U.S. interests; nor does it threaten any U.S. allies. Washington’s response should be a measured one, based on the actual risks versus possible gains. Sanctions should be employed with considerable restraint, as their effectiveness is questionable and they frequently serve only to harden adversarial positions. Significant military moves, whether unilateral or in conjunction with NATO, should be avoided as they can be seen as provocative while providing no solution to existing disagreements."

Et que fait l'UE, France et Allemagne en tête?
Tout le contraire!
Avant même de pouvoir complètement intégrer les nouveaux venus du Pacte de Varsovie, elle fonce tête en avant pour en montrer...! Ses muscles gisclés?
Lituanie, Lettonie, Estonie... font partie de l'OTAN pour grossir la troupe de spadassins.
Maintenant l'UE est dans l'impasse.

Écrit par : Beatrix | 02 juin 2014

" Entre les folies de grandeur d'Obama et son armée régulière, il y a comme un fossé qui s'explique par cette administration à la Maison Blanche, complètement squattée par une faune de Neo-Cons "

Allez dire à Guy Millière que l'administration Obama est squattée par les néo-cons; il va vous rire aux nez. Il est bien là le problème avec les antiaméricains de service comme vous qui pullulent sur les blog de la TDG.

Vous arrivez à confondre la politique de l'administration Obama avec le néoconservatisme. Il y autant de néocons dans l'administration Obama que de Gaulliste à la tête du Texas.

D.J

D.J

Écrit par : D.J | 02 juin 2014

zêtes lourdaud DJ

Écrit par : aoki | 03 juin 2014

@ D.J

"Allez dire à Guy Millière que l'administration Obama est squattée par les néo-cons; il va vous rire aux nez."

Les dires particulièrement idiots et farfelus de Guy Millière ne valent rien. Rien du tout!
Alors monsieur peut étouffer de rire s'il veut, cela n'a autre effet que sur Millière lui-même. Il y a que les idiots que peuvent avaler les idioties de Millière.

Écrit par : Jojo | 03 juin 2014

@D.J

Etes vous obligé de signer trois fois vos posts? Vous donnez l'impression d'être une personne mégalomane.

Écrit par : Maska | 03 juin 2014

@ Amusé:

On peut trouver certaines symétries, en effet, mais comme dit Beatrix, la Russie s'est reconstruite quand l'Ukraine n'a fait que s'enfoncer, tous gouvernements confondus. Et je préférerais la franchise: on laisse les riches prendre les rênes pour tenter de relever le pays, plutôt que l'hypocrisie occidentale actuelle.

@ D.J.:

L'Amérique est un pays exceptionnel, et un mythe, un rêve. Mais je ne peux plus fermer les yeux sur une politique qui contraint, passe par la force. Ce qui se construit sur la force pourrait être renversé un jour.

Écrit par : hommelibre | 03 juin 2014

Le gouvernement américain a tout fait pour créer le conflit, il soutient Kiev techniquement et logistiquement, dans sa guerre contre des civils du Donbass.

Cet appui permet désormais une efficacité létale accrue. Bombarder des écoles, des hôpitaux, des bâtiments administratifs où des gens travaillent, toutes ces mêmes exactions que l'on attribuait faussement à Bachar el Assad pour mieux le traiter de boucher, sont ici une intervention de nettoyage pour "pacifier" l'est de l'Ukraine.
Pour Obama il s'agit maintenant de passer à un "plan de sécurité" en déployant de nouvelles troupes pour "rassurer " l'Europe de l'est. Les petits ukrainiens de l'est vont dormir tranquille c'est sûr !

Tout ceci au nom des valeurs suprême de la civilisation occidentale, bénie par la presse et les médias.
Le XXI ème siècle est vraiment une nouvelle étape du raffinement démocratique et de la collaboration multipolaire mondiale.

Écrit par : aoki | 03 juin 2014

Eh oui Aoki!
La main mise des USA sur l'Ukraine et ce qu'ils veulent en faire dépasse l'entendement et les croyances de l'Union Européenne.
Derrière ce théâtre morbide, l'Ukraine va servir de laboratoire expérimental de toutes les techniques de déstabilisation, d'anéantissement et de désorganisation que compte entre autre l'agenda géoéconomique et politique dont la visée finale sera, tout de même, la destruction de la Russie, la confinement (bien plus que contention) de la Chine sur ses terres et réduite à l'esclavage comme au temps des dynasties.

L'Amérique impuissante, compte sur l'Ouest Européen pour financer ses croisades coloniales. En même temps, elle transformera les populations précaires, prêtes à en découdre avec leur gouvernement, en mercenaires bon marché dans les deux sens du terme. Des bouchers pour faire de leurs compatriotes européens, de la boucherie. Il s'agit de gagner du temps positivement, en attendant des les envoyer sur l'axe de ladite Nouvelle Route de la Soie, projet Eurasiatique pour connecter l'Europe et l'Asie sur une plate-forme commune de développement et d'économie. Le but du projet: créer un deuxième pôle de puissance pour estomper celle des USA.
Sans doute, l'Europe n'en veut pas, et il faut bien s'incliner devant sa décision. C'est aux peuples d'en prendre conscience, c'est aux peuples de lutter à l'intérieur de leur pays respectif pour retrouver leur puissance souveraine à contraindre leurs dirigeants à respecter leur volonté.
Nous nous enorgeuillons de notre démocratie mais nous omettons de l'exercer, du moins nous l’exerçons si mal. Nous avons une pluralité de partis politiques avec mille et une nuances à l'intérieur des doctrines mais elles sont guidées par des intérêts contradictoires et des revendications de droits marginaux ou des pouvoirs symboliques.

L'Ukraine? Qui s'en intéressait jusque là?
Tout comme la Syrie, Quel intérêt à défendre le peuple syrien et son Président, si lointains et si différents de nous?
C'est débutant ainsi dans l'indifférence et dans l'ignorance que nous perdons petit-à-petit de vue le travail de mondialisation de l'éducation politique dans les grands partis qui prétendent défendre le pays. Pendant ce temps, la mondialisation des agressions massives créent des normes et font école.
Tout comme les attaques après tant de signes d'agression juridique ou administrative sur les centres vitaux des états , celles armées s'y introduisent ensuite avec le masque des autochtones aux mœurs bien locales.
Le message de Poutine, tant dans le dossier Syrien qu'Ukrainien, à réitéré, indiquait que "le temps d'une puissance monopolistique est en train de s'achever et que les nations doivent accéder à leur souveraineté et souverainement être acteurs et participants aux différents programmes de développement pour l'économie et la sécurité qu'ils mettent en place et conduisent eux-même dans un esprit de solidarité..."

L'Europe ne semblait pas séduite, parce qu'il n'y avait pas de promesse d'enrichissement ou de colonisation. Ce que recherche l'Europe et les USA ce sont les coalitions fortes pour explorer des opportunités (gibier malade ou rendu malade) et continuer à soumettre le reste du monde.
Dès lors que des géants économiques émergents parlent d'autre chose, cela devient tout simplement antipathique.

Je pense que c'est à cause de cette mentalité, accrochée aux lauriers poussiéreux, faisant confusion entre domination et puissance qui qualifie cette Europe de vieille et éculée. Elle est incapable de concevoir puissance sans domination.

Écrit par : Beatrix | 03 juin 2014

http://www.occupycorporatism.com/home/usda-101-million-americans-receive-food-stamps/

Voilà pourquoi la si puissante Armée américaine à besoin d'autres ressources.
1/3 de sa population reçoit des coupons de nourriture en 2013. Les working poors en font partie. Qu'en est-il de 2014. On attend la publication des statistiques prochainement.

Non! je n'ai pas de détestation pour le peuple Américain. Américaine, ma famille l'est, elle y vit. Heureusement pour elle, elle fait encore partie de la classe aisée. Mais que dire de ces pauvres gens? A trente cinq ans, ils vivent de charité et d'assistance en plus de leurs boulot sous-payé (entre 5 et 8 dollars de l'heure en moyenne). C'est bien pire qu'en Suisse.

Leur gouvernement cause des catastrophes humanitaires à domicile et ces gens ne savent certainement pas qu'il en cause ailleurs.
1/3 des enfants ne vont plus à l'école, comment pourront ils lire les journaux ou s'informer correctement? Certains situent l'Ukraine à côté du Cameroun et la Syrie dans le sud de la Chine.

Si Obama avait quelques fibres humaines, il arrêterait son cinéma pour saisir la perche que lui tend Poutine ou d'autres. les occasions ne manquaient pas, elles ne manqueront pas à l'avenir. Son propre pays a besoin de se reconstruire socialement. C'est urgent avant une explosion avec des conflits violents dans lesquels on tirera sur les enfants pauvres pour les éloigner des quartiers aisés.

Écrit par : Beatrix | 03 juin 2014

Les commentaires sont fermés.