31 mai 2014

La démonstration par l’image

- Mais non!

 

- Mais si!

 

- Tu exagères.

 

- Du tout.

 

- Je ne te crois pas.

 

- Je m’en fiche.


hommes.femmes,violence conjugale,misandrie,- Bon, donne-moi un exemple.

 

- Tu as vu la scène dans Californication, quand la nana enragée tabasse son copain à terre à coups de pieds?

 

- Eh bien?

 

- Tu as vu quelqu’un bouger?

 

- Mais, c’est une série déjantée, ce n’est pas la vraie vie.

 

- Et Solange Knowles, la soeur de Beyoncé, qui agresse son beau-frère dans l’ascenseur? 

 

- Oh, chez ces gens-là, il y a beaucoup de désaxés. Non, ce n’est pas une démonstration. 

 

- J’en ai déjà posté un paquet. Que te faut-il de plus?

 

- Un exemple. Encore un et je croirai qu’il y a un parti-pris misandre en matière de violences hommes-femmes.

 

- D’accord. Regarde cette caméra cachée:

 

 

 

Et pour mémoire, Solange agresse Jay. Cela a relancé sa carrière: 


 

14:36 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : hommes.femmes, violence conjugale, misandrie, beyonce, solange | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

C'est marrant , ne pouvant plus nier que les violences conjugales touchent aussi les hommes , la dernière tactique des Fem Rad est de dire que si l'on en parle pas c'est à cause de la peur des hommes d'être traîtés en tant que "lopettes" , et bien sûr là aussi l'ennemi est le "patriarcat" .

C'est encore de la faute des hommes , même si c'est eux les victimes pour une fois


Ou alors , la tendance est encore à l'éternelle excuse de Kimmel (jamais prouvée au passage , au contraire même ) : la légitime défense de madame !

Eux qui s'évertuaient à faire passer pour des masculinistes les représentants de SOS hommes battus et à nier cette réalité par tous les moyens tentent de plus en plus de se donner bonne conscience tout en persistant dans leur tentative de tout expliquer par la domination masculine.

Écrit par : nemotyrannus | 31 mai 2014

@nemotyrannus

Vous avez parfaitement résumé la situation. Ajoutons à celà un ancrage des moeurs via les médias féministement correct : "informations" et divertissement culturelle, et le tour est joué.
Quand tout ce qui guide la société joue le jeu, il ne faut pas s'étonner dès lors que tout ce qui touche l'homme est minimisé voire complètement ignoré.

Écrit par : revenant | 31 mai 2014

La pensée dite moderne est formatée et stéréotypée. Les relations femmes-hommes ne sont plus vue que sous le prisme dominant. Aucune réflexion tant soit peu approfondie n'est plus possible pour le mainstream.

Ce n'est plus une pensée c'est un conditionnement.

Écrit par : hommelibre | 31 mai 2014

La violence qu'elle soit masculine ou féminine existe réellement, il ne faut pas se voiler la face.

Les femmes sont capables d'user de violences psychologiques : manipulation vis-à-vis de leurs conjoints et chantage (en général sexuel) ou pire face à leurs enfants (si tu ne fais pas de bonnes notes à l'école, maman ne t'aimeras plus, etc...). Elles cognent aussi très bien !

Écrit par : Lise | 01 juin 2014

J'ai l'impression que ces femmes se rendent compte de leur avantage certain au sein de la société. Car les pauvres hommes qui veulent au moins leur coller une bonne beigne bien méritée se retrouvent en garde à vue.
J'ai récemment eu de gentils petites altercations avec des riverains indélicats de ma résidence, puis une hystérique de la famille qui ne sortait de je ne sais où qui commençait à en rajouter une couche à me pousser à bout. C'était la seule qui hurlaient comme un rotweiler alors qu'elle n'avait aucune légitimité. Bien sûr elle a pas hésité à me menacer. Difficile de garder son sang-froid.

Sur la route, il m'est quelques fois arrivé de tomber sur de sacrées furies (appel de phares, bras d'honneur ...)J'ai même eu moins de problèmes avec les hommes qu'avec les femmes y compris avec la dispute plus haut qui a dégénéré à cause de l'autre morue. C'est elle qui a soufflé dans les braises.

Alors le truc de l'homme violent et la femme taiseuse ça me fait vachement gousser

J'ai qu'un truc à dire : "vivement que le vent tourne"

Écrit par : un revenant juste de passage | 01 juin 2014

Vous avez raison et ce n'est pas tout !

Hier soir, j'ai regardé (sur M6) - totalement sidérée - que des femmes en France (âge moyen 30 ans !) qui, pour se trouver l'âme soeur, organisent pour 35€, des journées de recrutement (oui vous avez bien lu) comme le font les entreprises qui cherchent des employés qualifiés respectant des critères bien définis ...

Une autre écumait les sites de rencontre sur internet et "convoquait" les candidats dans des restos et leurs posait des questions consciencieusement préparées à l'avance et ensuite un faisait un résumé en attribuant des notes comme à l'école.

Bonne journée !

Écrit par : Lise | 02 juin 2014

@ Lise:

Cela fait un peu foire aux bestiaux!
Seraient-elles en route pour réinventer le mariage arrangé? Ou est-ce seulement un nouveau business?

Si les femmes de 30 ans ne trouvent plus naturellement de compagnon, il y a problème quelque part!

Écrit par : hommelibre | 02 juin 2014

@ Homme Libre : d'accord avec vous.

Ces femmes demandent des CV et des lettres de motivation : pourquoi recherchent-ils des femmes, avez-vous déjà été en couple, êtes-vous divorcé(s), profession, âge, etc ...

Cela me fait penser aux mariages dit "arrangés" d'une certaine frange de la population : on épouse X parce qu'il/elle aura reçu la même éducation, on reste entre gens du même monde. J'ai travaillé dans les années septante dans une gérance de fortune où cela se pratiquait très bien : l'adultère était très pratiqué.

Ces femmes expliquaient qu'à 30 ans, elles ne devaient plus "perdre de temps" à chercher un homme, donc elles mettaient toutes leurs forces dans leurs recherches d'enfin fonder une famille.

Bonne journée

Écrit par : Lise | 02 juin 2014

Lise, cela confirmerait ce que disent des anthropologues: ce sont les femmes qui ont inventé le couple et la famille en vue de la reproduction de l'espèce.

:-)

Bonne journée à vous.

Écrit par : hommelibre | 02 juin 2014

Les commentaires sont fermés.