30 mai 2014

Les restes de François Hollande

Quoi qu’il dise, il semble accélérer l’avalanche. Quoi qu’il fasse - ou ne fasse pas! - il avance à l’envers. Jamais un président n’a connu un tel décalage. Décalage d’avec la population, mais aussi entre son image et ses mots, entre ses intentions initiales et sa réelle politique, entre son ton qui se veut proche et rassurant et son regard vide. Entre sa supposée normalité et ce personnage de cire que rien n’habite. Entre la dignité attendue d’un président et son allure de représentant de commerce.


françois hollande,manuel valls,sondage,35,marine le pen,réformes,france,bayrou,taubira,mitterrand,L’erreur de casting était prévisible. Annoncée bien avant son élection. Dénoncée même par Ségolène Royal. Un coup de relooking - cheveux noircis, perte de poids, style mitterrandien, et il était passé de 3% d’intentions de vote à 30 et quelques le soir du premier tour en 2012. Magie du travestissement.

Aujourd’hui il chute de haut. Le masque est tombé. Un sondage OpinionWay réalisé du 21 au 23 mai, soit avant les européennes, donne le vertige:  seuls 3% des français pensent qu’il est un candidat valable pour 2017. 

Sur l’ensemble des français 26% préfèrent Manuel Valls parmi les candidats potentiels socialistes. Ségolène Royal est à 6%, Arnaud Montebourg à 4%. Et 50% d’entre les sondés ne voudraient aucun des éléphants ni aucune des panthères du PS. 50% des français ont compris que Valls ou un autre, ce sera pareil. Pourvu que Christiane Taubira ne profite pas de l’occasion! Le désastre serait encore plus grand.

 

Du côté des sympathisants socialistes, François Hollande est un peu mieux vu: 15% le préfèrent comme candidat en 2017. Et 40% préfèrent Manuel Valls. Et une grosse majorité veut des primaires, même si Hollande se représentait. Histoire de le mettre sur la touche s’il n’a pas compris de lui-même?

françois hollande,manuel valls,sondage,35,marine le pen,réformes,france,bayrou,taubira,mitterrand,

Certes il reste trois ans. On ne peut pas anticiper. François Hollande compte probablement sur les changements mécaniques qui surviennent toujours dans l’économie. Une embellie, une petite baisse du chômage, et il peut remonter de quelques points. Mais quand-même: le divorce et le désaveu sont profonds. La politique suivie semble dérisoire. Deux ans de perdus pour avoir misé sur des thèmes sociétaux et non des thèmes économique ou structurels, rien que pour satisfaire 2 à 3 % de sa clientèle. Deux ans pour pas grand chose, et un train de vraies réformes à peine effleuré: cela pèse lourd dans le bilan.

Il reste donc trois ans. Trois ans? La campagne pour la prochaine présidentielle, élection phare en France, est déjà commencée. Ces trois ans sont donc marqués d’un handicap. Valls tentera de se profiler et sera prêt à tout pour évincer son chef. D’autres vont émerger, comme, dans un autre camp, Bayrou le fait déjà. Ils sont prêts, à dévorer les restes d’un Hollande encore tiède.

Bon appétit Messieurs-dames. Continuez à creuser le lit de Marine. Marine n’est pas fasciste et les cris d’orfraie ne servent à rien. Mais je doute de son programme. Cependant, faute de vraie proposition dans les autres camps et de personnalités crédibles, le sien continuera à prendre la place quasi-vide. La nature a horreur du vide.


15:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : françois hollande, manuel valls, sondage, 35, marine le pen, réformes, france, bayrou, taubira, mitterrand | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Marine est franquiste.

Écrit par : Rémi Mogenet | 30 mai 2014

"ce personnage de cire que rien n’habite." Dites-vous hommelibre.
C'est exactement cela et ce n'est pas que depuis que Hollande est Président.
Il n'est pas plus habité par lui-même.

Souvenons-nous, le soir du scrutin contre le TCE en 2005, le secrétaire national du PS officiait dans la dénégation complète. Une anecdote est restée imprimée dans le livre blanc de ma mémoire: Il demandait à l'assemblée, constituée de tous les petits patrons de boutiques (fédérations régionales) de prononcer une punition contre Laurent Fabius, qui, pour la seule et l'unique fois, palpitait pour la cause populaire d'avoir pris position publique contre le Traité de Constitution Européenne (TCE) et d'avoir apposé sa signature. Rappelons nous aussi, ce référendum rejetait ce TCE avec 54% des voix.

De toutes les problématiques, le secrétaire-président ne savait que dire "on fait la synthèse". Aux âmes remuantes, il proposait systématiquement leur exclusion ou leur mise en disposition.
En effet, les synthèses qu'il confiait au think tank du PS à écrire avaient tout de même servi à quelques uns d'entre eux dont des ministres et ex-ministres pour profiler leur projet et tailler leur lutte pour le pouvoir. Par les contributions, le contrôle sur les chefs des fédérations lui permettaient de faire jouer soit la concurrence, soit le l'ostracisation de certains.
C'est Monsieur Vison Carotte aux saveurs du bâton. Punition et humiliation comme il devait redouter qu'on le ne fît à son encontre.

Ses 20 ans de fonctionnement à Solférino ont fini par condamner le PS dans des divisions sans fin. Seuls les modernistes impérialistes sont restés, les acteurs de premier plan ont disparu de la maison.

Aujourd'hui, en 20 mois, le Petit Secrétaire-Président a descendu La France. Le piètre courtier essuie des promesses jamais concrétisées et participe au pot commun sans rechigner. OTAN? Allons! encore un petit un effort de quelques milliards ... Yes My sir Obama! la France va y mettre de son meilleur...! Quelques promesses, arrachées de sa tout dernière visite à la Chancelière Merkel à Berlin, de veiller à bien placer ses camarades au sein des commissions bruxelloises, ont donné au Petit Secrétaire-Président de la France l'impression d'un exploit: il se sent grandir.

Le premier Ministre Valls supplantera le Président sans aucune difficulté. Le problème c'est sa programmation de l'Europe pour sa disparition afin de sauver l'Union, et sa fidélisation aus USA et d'Israel fera de l'Union le poison promis de l'Europe et l'arme pointée sur la Russie et la chine, deux locomotives du BRICS qui viennent de tourner résolument le dos au dollar et aux géants du trafic des paiements Visa et Mastercard, et qui s'organisent pour peser sur le FMI avec leur concurrent Fond Monétaire Eurasiatique.

Monsieur Valls Candidat ou Président passera, lui aussi, à côté de toute réalité. C'est incroyable comme les paroissiens du PS assimilent la dénégation à une vertu politique-politicienne.
Dieu tout puissant est probablement Américain.
Si le PS descend 4% utiles aux prochaines élections, ce sera parfait. Il réapprendra à être un utile contre-pouvoir et à vivre sobrement comme tout le monde.

Quant à Marine, elle n'a encore rien révélé de son programme. Espérons qu'elle en a un. Affaire à suivre donc.

L'OTAN coûte annuellement 1000 petits milliards de dollars pour les 28 pays. Ce sera toujours une part de gagner pour la France de s'y retirer.

Écrit par : Beatrix | 30 mai 2014

François Hollande n'a jamais eu la carrure et ne l'aura jamais, il a juste profité de l'empêchement de DSK pour obtenir l'aval du PS pour se présenter.

Mme Chirac avait raison lors du 2ème tour de la présidentielle en 2002 lorsqu'elle avait déclaré qu'il fallait se méfier du FN ! Les 25% du FN le week-end dernier donnent raison à Mme Chirac.

Écrit par : Lise | 30 mai 2014

Mme Chirac a toujours raison. Je me demande même si elle ne vote pas FN.

Écrit par : norbertmaendly | 31 mai 2014

Lionel Jospin avait pris la seule decision qui s'imposait a lui, celle d'abandonner a tout jamais la scene politique.
Un courage et de la dignite jamais egalee depuis lors.
CHAPEAU !!!

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 31 mai 2014

Meme Nabilla se moque du President, s'est dire le niveau !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 31 mai 2014

Manque plus que le retour de Leonarda, triomphante sur les Champs-Elysées...

Écrit par : hommelibre | 31 mai 2014

Avez-vous - un instant - imaginé la réaction de Manuel Valls ?

Écrit par : Lise | 31 mai 2014

@ Lise:

Je crains que la réaction de Manuel Valls ne soit moralement inmontrable...

Écrit par : hommelibre | 31 mai 2014

Bonjour John,

Dernièrement je me suis demandé depuis quand la France n'avait plus eu un aussi mauvais chef d'Etat. Et, en exceptant Pétain, j'en suis arrivé à la conclusion qu'il fallait remonter à... Louis XVI !
Mais j'espère pour Hollande qu'il finira moins mal que lui... ;)

Écrit par : Kad | 02 juin 2014

Bonjour Kad,

Aïe... Hollande n'est déjà pas très grand. S'il se fait raccourcir, il passera inaperçu. Son rêve...
:-)

Écrit par : hommelibre | 02 juin 2014

Son altesse, l'Empereur Mou, remets au gout du jour le feodalisme, en creant les Ducs, pour remplacer les anciens barons rouges.
Sa reforme territoriale est destinee uniquement a cela.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 03 juin 2014

Les commentaires sont fermés.