16 mai 2014

A quand un poème de Michelle pour Boko Haram?

L’enlèvement des lycéennes nigérianes a soulevé une vague de protestations dans le monde entier. Même Michelle Obama s’y est mise. Bon, elle n’a pas fait ça avec une pancarte: «Tibet libre»! Boko Haram c’est quand-même moins risqué. On a la compassion qu'on peut.


nigeria,boko haram,sexisme,filles,garçons,massacreLa presse donne un large écho aux manifestations de soutien aux lycéennes. Un peu partout on peut lire: «Les femmes se mobilisent», et voir les pancartes où il est écrit: «Bring Back Our Girls». 

En l’occurrence de nombreux hommes, à commencer par les pères des lycéennes, manifestent aussi à la face du monde. En Europe, aux Etats-Unis, un peu partout, des hommes ont manifesté avec des femmes, comme en témoigne l’image ci-dessus. Pourquoi ne parle-t-on pas des hommes qui expriment leur soutien aux mères et aux filles? Pourquoi de nombreuses photos, bien arrangées comme celle-ci, ne montrent-elles que des femmes?

Oh, sexisme ordinaire. La misandrie est devenue une normalité intégrée par les hommes eux-mêmes. Qui ne disent plus rien.

Autre marque de sexisme: le massacre de Yobe. Ou celui de Gujba. Ou de Potsikum. nigeria,boko haram,sexisme,filles,garçons,massacreEt d’autres. Qu’ont-ils de particulier? Deux choses. L’une est que la presse mondiale en a peu parlé et que Michelle Obama n'a pas bronché. Elle toilettait son chien, elle ne peut pas tout faire à la fois. L’autre est que les victimes sont des garçons, présentés comme étudiants ou lycéens. Pas une fois leur sexe n’est signalé. Seul le recoupement des lycées où se sont produit les massacres, l'emploi général du masculin, et les quelques images des jeunes garçons morts, permet de le connaître.


Bon. Pour changer de sujet, savez-vous combien il y a de morts suite à l'explosion dans la mine du district de Soma en Turquie? 280. Précisément 280 personnes vendredi matin, comme disent les journaux. Des personnes? Oui, des personnes. Et combien de femmes? Aucune. Ce sont les hommes qui font le sale boulot. Sinon on aurait lu: 279 personnes et une femme, par exemple. Donc de simples personnes. 280 personnes (hommes) mortes dans la mine. Plus celles (hommes) encore piégées dans la mine. Être une personne, c'est déjà ça. Que veut-on de plus?

Il faut dire, la mort des hommes, le massacre des hommes, on a l’habitude. Sur le champ de bataille ils sont parfois si défigurés qu'on ne les reconnait pas. Ils sont assignés à la guerre, à la protection et à la subsistance. Une probable survivance du constat à partir duquel les rôles sociaux ont été répartis: les hommes sont de moindre importance pour la survie de l'espèce. Ils peuvent mourir en plus grand nombre. Ils sont sacrifiés. En échange ils peuvent aussi être avec une femme et faire l’amour régulièrement. Que veulent-ils de plus? Ils ne font même pas d’enfants eux-mêmes. 

Soit. Mais sans garçons les filles vont pas en faire beaucoup, des bébés. Alors n’oubliez pas: Boko Haram agresse les garçons autant que les filles. Pensez une fois à eux, entre deux toilettages du chien.

C'est vrai qu'on ne peut faire comme Michelle Obama et défiler avec une pancarte où il est écrit: Bring Back Our Boys, parce que les garçons, eux, ne reviendront pas. Les morts ne reviennent pas.

Leurs parents n'ont que les yeux pour pleurer. Et le silence. Même pas un petit poème de Michelle.

 

 

 


17:25 Publié dans Politique, société | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : nigeria, boko haram, sexisme, filles, garçons, massacre | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bonnes remarques. J'avais effectivement remarque que meme en France les hommes ne sont mentionnes dans les medias principaux que quand ils font quelques choses de mal. Il y avait eu cette video il y a quelques annees d'un Anglais qui illustrait bien la situation (http://www.youtube.com/watch?v=6ZAuqkqxk9A). La video a 4 ans, donc elle a un peu vieilli au niveau de l'introduction du concept de 'misandrie' mais a partir de 03:15 c'est presque rigolo "The man charged with the brutal murder ..." mais "A canadian submarine with 57 on board...", on les appelle 'crew', 'people', 'persons', 'assets' mais jamais 'men'.
Loin de moi l'idee que les hommes devraient tenir un discours victimaire semblable au feminisme, mais il me semble bien que si le mot 'homme' n'est jamais mentionne lorsqu'ils prennent des risques pour la societe, tel que ces 280 mineurs, c'est justement pour eviter d'illustrer que les femmes en sont protegees, et qu'ainsi le concept de la discrimination systematique envers les femmes et le discours victimaire feministe en prendrait un coup. Merci pour tous les articles, je lis tous les jours!

Écrit par : JedaChz | 17 mai 2014

@ Jeda:

Je regarderai la vidéo dans l'après-midi. Merci pour le lien.

D'accord avec vous et les hommes doivent faire attention à cela: "Loin de moi l'idee que les hommes devraient tenir un discours victimaire semblable au feminisme,"

Écrit par : hommelibre | 17 mai 2014

On en vient alors à contempler avec consternation, non pas tant les #bringbackourgirls qui fleurissent sur Internet que le rassemblement mondain tardif et indécent, au Trocadéro, de personnalités aux indignations sélectives et à l’ignorance quasi complète. Mesdames, si la situation des populations au Nigeria, en particulier dans les Etats où est appliquée la charia, vous choque tant, pourquoi ne pas avoir réagi après les combats du 19 et du 20 avril 2013 dans le village de Baga, sur les rives du lac Tchad, au cours desquels 185 personnes sont mortes ? Ou après l’attaque d’une résidence universitaire, le 2 octobre 2012, qui a vu près de 30 étudiants égorgés ou abattus par les terroristes de Boko Haram ? Il faut sans doute conclure, après vous avoir entendues aligner les truismes au sujet d’un pays que vous ne placiez pas sur une carte il y a une semaine, que vous êtes là, au mieux parce que vous êtes des ignorantes repenties, au pire par que c’est follement trendy d’aller manifester contre des jihadistes avant d’aller passer un casting et que ça renforce votre image de people responsable. Celles qui ont un peu de temps pourraient d’ailleurs se mobiliser pour sauver cette jeune Soudanaise condamnée à la pendaison pour apostasie.

http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2014/05/16/chic/

Écrit par : pli | 17 mai 2014

Yes, Pli. Votre commentaire cinglant est bienvenu.

Écrit par : hommelibre | 18 mai 2014

Boko Haram est un sous-marin de la CIA

D’ACRI à AFRICOM

L’ACRI a été fondée en 2004 par George Bush junior pour faire contrepoids à ECOMOG. Un rapport de l’ACRI affirme que sans intervenir le Nigéria pourrait utiliser sa réussite pour établir un Pax nigeriana et supplanter ainsi l’influence des anciennes puissances coloniales, la France et l’Angleterre. Et l’on invitait l’administration US à ne pas permet que le Libéria, une création états-unienne, tombe aux mains du Nigéria, car cela contrariait les intérêts stratégiques des USA dans le pays et la région.

http://reseauinternational.net/boko-haram-marin-cia/

Écrit par : Beatrix | 18 mai 2014

Les commentaires sont fermés.