11 mai 2014

Eurosong: l’homme est une femme comme les autres

La victoire du transsexuel autrichien à l’Eurosong est présentée ce matin comme un message contre l’homophobie. Je ne savais pas que l’Eurosong était une tribune politique et que c’était l’objet du vote.


transsexuel,eurosong,conchita wurst,genre,sexe,différenciation,essentialisme,Je n’ai pas pu tout écouter donc je ne donnerai pas ma préférence. La chanson de Conchita Wurst est bien faite, mais très standard, peu originale, et sa manière de chanter - avec une bonne voix - est aussi standard. Je pense donc que sa campagne médiatique et la controverse autour de lui ont servi à gagner des voix, plus que la seule chanson.

Autant la chanson danoise de l’an dernier avait réussi à être à la fois commerciale et dotée d’un certain caractère (mais ne me faites pas dire que je préfère les blondes), autant je doute que celle-ci laisse un souvenir impérissable. Tiens, j’ai déjà oublié son titre.

L’intérêt est bien le personnage du trans. La femme à barbe est une icône de foire depuis des siècles. A la fois pour l’étonnement qu’elle provoque dans le public et pour les questions scientifiques que les biologistes ont dû se poser sur l’importance hormonale des différences sexuelles.

transsexuel,eurosong,conchita wurst,genre,sexe,différenciation,essentialisme,

Cela dit, Conchita Wurst a su construire son personnage. Aurait-il autant marqué les esprits sans sa barbe (dont je soupçonne qu’elle soit en partie un maquillage)? Probablement pas. Mais il faut reconnaître que la transsexualité est actuellement un produit vendeur. Personnellement je trouve moche cette association d’un visage fin maquillé en femme accompagnée d’une gestuelle féminine, avec ce placard noirâtre. Mais peu importe, chacun ses goûts.

Ce qui est plus intéressant est le fait que la féminisation du personnage passe par des signes visuels et comportementaux dits féminins. La gestuelle est typique. Ce n’est pas nouveau. Le déguisement d’hommes en femmes, la captation de la gestuelle féminine, est très ancienne.

Cela signifie entre autres que les hommes et les femmes sont bien différents de comportements. Le comportement résultant d’une intention et d’une manière d’être au monde autant que d’un réseau nerveux régulant un ensemble de particularités biologiques, on peut même supposer que ces différences soient possiblement essentielles, irréductibles. Après, comme toujours, malgré une prévalence sexuée, la palette des comportements de chaque genre est large. L’acquis remodèle ou complète l’inné, avec une zone grise au milieu, celle des sexualités bio-psychologiques indéfinies ou non assumées.

transsexuel,eurosong,conchita wurst,genre,sexe,différenciation,essentialisme,Mais la théorie de l’indifférenciation des genres en a pris un coup avec Conchita.

 

:-)

 

Pour ma part, j’ai appris beaucoup en proposant à l’automne dernier une chanson qui n’a pas passé le premier tour sur la télé suisse. D’une part je n’étais pas d’un niveau suffisant, d’autre part je ne sais pas si mon style et mon personnage cadrent avec la grande foire de l’Eurosong. Tenterai-je une autre fois l’aventure? A réfléchir.

 

 

11:17 Publié dans Humour, Psychologie, société | Lien permanent | Commentaires (21) | Tags : transsexuel, eurosong, conchita wurst, genre, sexe, différenciation, essentialisme | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

La femme à barbe,...ou l'homme qui n'arrive pas à en être une...

Parfaitement ,hideux,un sommet de bienpensance hors sol et inconsciente,comme un pic du comique inepte...

Le plus drôle(dans l'ordre du comique involontaire),réside dans la certitude maximalement idéologique d'incarner la réconciliation et la tolérance alors que ce choix dérisoire ne fera qu'entériner l’incompréhension avec le sud de la méditerranée et son mépris haineux à l'égard de notre "décadence" européenne ...

Écrit par : Montagnard | 11 mai 2014

Salut
Ton avis est tranché et bien formulé, je n'ai rien à redire la dessus. Oserais-je quand même préciser : le but de ce genre de démarche, à mon avis, n est pas du tout de plaire, loin de là. Il a pour but de provoquer. Or ta réaction correspond bien à une réception négative de son comportement. Tu as donc réagi à sa provocation, en te montrant outré. Conchita a donc gagné, elle a atteint son but. Provoquer.
Je pense qu'il faut arrêter de toujours vouloir réagir à l'extrême sur ce qui se passe. La montrer comme une martyre de la société, une incomprise qui veut exprimer ses sentiments et son soi propre, est ridicule. C'est une femme comme une autre, un homme comme un autre si vous voulez, une ""Créature de Dieu"" (ça c'est pour Alix, qui semble être croyante, ce que je ne suis pas du tout mais que je respecte) ou plus simplement un Homme qui cherche le chemin qui lui permettra de s'épanouir et de profiter de l'unique vie qui lui a été donnée.
Les réactions comme la tienne, où comme celles de l'auteur de cet article, sont tout aussi ridicule. En dehors de la réussite du provocateur dans sa démarche, comme je l'expliquai, une telle réaction engendre des 'débats' qui n'ont pas lieu d'être. Cela rejoint ce que je disais : la présenter comme un monstre, car oui c'est bien d'un monstre que vous décrivez, va à l'encontre de la dignité de l'Homme, droit fondamental inscrit dans la Déclaration de Droits de l'Homme et du Citoyen.
Alors je pense qu'il faut relativiser tout ça. On aime Conchita, alors on se montre en Homme qui admire un autre Homme et le soutient, sans excès, par exemple simplement en allant à un de ses concerts, ou en achetant un de ses albums (je n'ai aucune fichtre idée si elle en fait ou pas :-D ), pour montrer qu'elle est écoutée et aimée par certains (je pense d'ailleurs que même si on a un seul admirateur en tant qu'artiste, alors on a réussi notre pari). On aime pas Conchita, alors on ne l'écoute pas, on ne l'agresse pas, on ne touche pas à ses Droits fondamentaux et on laisse couler. En donnant son avis, éventuellement, du type "Je n'accroche pas du tout, ma foi me dit qu'il devrait plutôt chercher à retrouver Dieu pour retrouver la nature que lui a donné Notre Seigneur dans Son infini miséricorde" ou encore "je n'aime vraiment pas, il se ridiculise à MES yeux en se déguisant ainsi en femme. Je ne compte pas l'applaudir, qu'elle fasse sa carrière de son côté avec ceux qui la soutiendront !"
Vous voyez, des avis simples, sobres, qui ne cherchent pas à changer radicalement quelqu'un, ou qui ne cherchent pas à l'élever en tant que quelqu'un d'exceptionnel. Car Conchita est Conchita, elle a décidé de mener sa propre vie, et ne compte pas être influencée par qui que se soit.
Tout est une question de respect entre gens civilisés, tout est une question de statut d'Homme parmi les Hommes.

Écrit par : Nicolas | 24 octobre 2014

Sommes-nous tous des femmes dont certaines seraient dotées de ce qu'il faut pour "apporter la petite graine", comme on dit, ou sommes-nous tous des hommes dont certains n'ont pas ce qu'il faut pour apporter mais pour recevoir la "petite graine". les uns donnent, les autres, reçoivent la petite graine et ceux/celles ou celles/ceux qui ont reçu apportent, offrent (un enfant) à leur tour: partage généreux, équitable.
La réponse serait "en le cerveau" mais on a découvert que l'"expérience mentale intereagît avec les structures neuronales du cerveau"!

Le Dalaï-Lama, il y a longtemps, disait aussi que notre façon de penser modifie le fonctionnement du cerveau.

Pour ma part, sans oublier les hermaphrodites, je trouve les êtres transexuels qui assument leur transexualité dotés d'un charme étrange, d'une beauté telle que je me demande si cette apparence n'a pas donné lieu à l'invention des anges...!

Écrit par : Alix | 11 mai 2014

En fait, il semble que la saucisse autrichienne ne soit même pas un vrai transsexuel (sa pilosité semble le confirmer, hormones obligent), mais un banal travesti, une drag-queen qui a oublié de se raser ;-) Perso je trouve cela plutôt moche, mais il en faut pour tout les goûts... en tout cas, hommelibre, vous savez ce qu'il vous reste à faire pour votre prochain essai à l'Eurovision, laissez-vous pousser une barbe encore plus fournie, genre ZZ-Top :-D

Au final, je pense que le vrai vainqueur de l'Eurovision, si l'on excepte les votes politiquement corrects, ce sont les Pays-Bas, ce qui m'étonne un peu car je trouve leur chanson chiante comme l'ennui... Un petit regret pour les blondes russes, très jolies et sans doute victime de la campagne anti-Poutine.

Écrit par : Mikhail Ivanovic | 11 mai 2014

Dans les évangiles, de la femme Jésus dit qu'il la fera homme!

Écrit par : Pasteur Henri-Marie Parfait | 11 mai 2014

Toute la journée je me suis tarabustée les neurones pour savoir les raisons de cette réaction quelque peu inopportune très impulsive je le reconnais
Cependant j'avais un petit écran et me retrouve avec un écran beaucoup plus grand d'où ce réflexe face à l'image quelque peu surréaliste et c'est ensuite que je me suis dis,finalement cette ressemblance s'avère être très proche du célèbre tableau ,la Mona Lisa
Que certains caricaturistes avaient représenté de la même manière!
Alors à chacun ses choix et sa liberté de paraitre comme il lui plait,c'est parcontre un magistral pied de nez à l'encontre des perfectionniste en tous genres!
Ce qui va permettre aussi à de nombreuses femmes qui fument de marcher la clope à la main sans complexe aucun désormais
On dit qu'il faut toujours savoir profiter des opportunités qui nous sont offertes en voici une de plus qui va en libérer beaucoup!

Écrit par : lovsmeralda | 11 mai 2014

«....ce choix dérisoire ne fera qu'entériner l’incompréhension avec le sud de la méditerranée et son mépris haineux à l'égard de notre "décadence" européenne ...»

Ah ! mais qu'est-ce que je me marre... évidemment les "arriérés" du sud de la Méditerranée ne comprennent rien à notre "modernité" et à nos "valeurs" issues des Lumières. Le plus drôle, c'est que nos Illuminés complètement paumés, dépravés et pervers chérissent ceux-là même, qui colportent leurs anti-valeurs et qui leur pissent au cul en zig-zag.

Écrit par : petard | 11 mai 2014

coucou Homme Libre,
pour vaincre la femme à barbe, il va falloir s'y coller à poil à l'eurovision ;))), sinon j'ai bien aimé la performance suisse genre Charly Winston, et l'autre groupe folk, je crois qu'ils étaient de Malte,mais pas sure, car j'ai pas regardé de trop,bizzzouxxx!!!

Écrit par : Sarah | 11 mai 2014

Coucou Sarah,
Je veux bien m'y coller mais alors en duo avec vous... :-))))) Naaaannnnn, je déconne.

Oui, j'aime bien aussi le groupe Malte. La Suisse, je trouve son énergie et sa musique sympa mais il manque un petit quelque chose pour moi. Peut-être trop répétitif.

Bizzzouxxx!

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2014

L'image de la femme, franchement elle en prend un sale coup! Les femens qui sont vulgaires, et maintenant la femme à barbe qui est portée aux nues!
Les plus intéressés là-dedans doivent être les pharma et autres cosmétaux qui doivent conforter leurs avenirs financiers, puisque les médocs pour soigner donnent la mort ou vous chamboulent les genres!
C'est peut être aussi le retour de Sodome et Gomorrhe, donc il faudra choisir son camp d'ici peu!

Écrit par : Corélande | 11 mai 2014

Parfaitement ,hideux,un sommet de bienpensance hors sol et inconsciente,comme un pic du comique inepte...

Pourquoi tant de haine ??!

En ce qui me concerne , dans cette histoire si décadence il y a , ce ne saurait être ailleurs que dans la musique.

Écrit par : nemotyrannus | 11 mai 2014

@ Mikhaïl:

La barbe ZZ Top, va falloir du temps!
:-D
Peut-être en mixant cette idée avec celle de Sarah il y a un nouveau buzz à faire...
:-))

Question sur les trans: s'il n'est plus "il" (bien qu'il le soit car il en a l'adn), et pas tout-à-fait "elle" (car la décision mentale n'a pas encore le pouvoir de modifier l'adn), comment l'appeler? En Allemagne sauf erreur on accepte la mention "genre non spécifié", ou "indéterminé, et les australiens parlent de "sexe non spécifique" entre spécifié, spécifique et indéterminé. On navigue en plein brouillard.

On remarque au passage une intéressante controverse sémantique.

Je ne vais pas jusqu'à accepter que la décision individuelle surpasse le fond biologique. Mais dans les faits "ils"-"elles" existent et la valeur d'un individu n'est pas réductible à son adn. J'ai alors une question pratique: s'il n'y a pas de sexe spécifique ou spécifié, il n'y a ni "il" ni "elle. Doit-on dire "il" au neutre? Gênant, trop ressemblant au masculin. Ou alors "ça"? Question freudienne...
:-))))


@ Alix:

J'aime bien votre remarque en fin de votre commentaire. :-)

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2014

@ Corélande:

Remarque qui fait mouche:

"L'image de la femme, franchement elle en prend un sale coup!".

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2014

Qui se rappelle des femmes à barbes, les fameuses prédécesseures aux Femens ? Celles qui faisaient des happenings en fausse barbe lorsqu'une affaire touchant de prêt ou de loin au féminisme : affaire DSK en 2011, les propos du flic canadien sur la tenue des femmes motivant le viol, leurs représentations lors des meetings politiques à science po avec leur pancarte (une femme touche 27 % de moins qu'un homme, les violences faites aux femmes ...)en 2012 avant l'accès au pouvoir de notre cher président
Un des meilleurs souvenir que je garde en mémoire est lorsqu'elles se sont faite démonté par Canal+ où elles avaient fait une entrée car jugeant qu'il n'y avait pas assez de femmes dans les médias. Ce qui est évidemment faux. Depuis 2012 on en entend plus parler et je ne les regrette pas pour ainsi dire.
Eh bien nous y voilà dans l'ère des femmes à barbe. La pilosité motivé par un taux croissant de testostérone est plutôt un attribut masculin.
Biologiquement il existe des femmes sujettes à l'hyperpilosité, mais je n'aurais jamais imaginé qu'une femme qui porte une barbe existât avant d'en avoir entendu parlé il y a quelques temps.
Personnellement une femme qui porte des poils au menton il y a pour moi comme qui dirait un blocage, alors en barbe ou même en moustache je fais une demi tour et hop au pas de charge.
C'est un peu comme si une lionne portait une crinière m'voyez !

Écrit par : un revenant juste de passage | 11 mai 2014

@nemotyrannus
Entre montrer du doigt ces personnes et en faire tout un racolage il n'y a pour moi aucune différence.

Écrit par : un revenant juste de passage | 11 mai 2014

@ Nemnotyrannus:

En 1998 un autre transsexuel gagnait déjà l'Eurovision: Dana International. On l'a déjà oublié. Rien de nouveau, au fond, sauf que cette année les sexualités marginales sont devenues un enjeu politique.

Je vais provoquer un peu: en faisant l'amour, dit-il à son partenaire: "Je ne le fais pas pour moi mais pour la cause" comme il l'a dit à peu près après avoir gagné?

En tout cas, avoir si peu fait mention de Dana International montre à quel point notre société fonctionne sans mémoire, juste dans l'instant. Ça ne me rassure pas.

Écrit par : hommelibre | 11 mai 2014

Bon.... vous avez tous rien compris !

C'est juste du morphing en 3 D, sans outils informatiques.

Et puis les jupettes des Ecossais laissent parfois apparaître des mollets bien poilus...

Écrit par : petard | 12 mai 2014

Cet aspect étrange; être ange

Si on en revient à la Bible, la Création, Dieu voyant qu'il n'est pas bon pour Adam de vivre seul lui donne le "moyen" d'une solution en créant à partir de lui Adam, Eve.

Eve n'est donc pas elle-même sujet mais objet. Elle aura à subir non à disposer d'elle-même (parfaitement "dépassé" aujourd'hui en tous pays, cultures)?

Ce passage de la Bible loin d'être tombé du ciel appartient à la même tradition littéraire que celle du héros Gilgamesh.

On peut rêver, imaginer voire fantasmer mais la science nous apporte d'autres réponses qui sont celles vers lesquelles se tournent les bouddhistes. Le Dalaï-Lama est on ne peut plus clair à ce sujet.

Ces réponses ne dispensant en aucun cas chacun de mettre au centre même même de sa vie Conscience et Compassion.

Responsabilité.

Or dès qu'une personne n'est pas exactement selon nos critères nous jugeons, nous écartons, nous condamnons.

Ainsi celui qui s'est toujours senti fille dans un corps d'homme ou homme dans un corps de femme est empêché de ressentir ce qu'il ressent et l'homme attiré par un autre homme, parfois, opte pour un changement de sexe alors qu'aujourd'hui nul en nos pays proches n'est empêché d'aimer une personne de même sexe que lui ou elle et de se dire, s'il se sentaiz homme dans un corps de fille, qu'aujourd'hui les femmes portent plus que souvent le pantalon... sinon en ces pays où "coupables" de porter des pantalons les femmes sont "selon la loi" sanctionnées, "corrigées" à force coups!

Ne pas oublier de se dire en passant que ce n'est pas plus le pantalon que la robe, fards ou faux seins (ou seins rabotés)! qui apportent forcément grâce, élégance, charme toutes qualités qui viennent de l'intérieur de nous-mêmes d'abord et que selon nos comportements, grâce, àlàgance charme peuuvent fondre au Soleil de l'entendement de celui ou celle, de ceux qui notent une telle transformation, de telles transformations-modifications: froncement des sourcils, crispation, regard de travers, voix criarde, lèvres pincées: princesses devenant carabosses ou princes tout sauf "charmants"!

Écrit par : Alix | 12 mai 2014

Ha Ke Johnny en version féminine, c'est quand même plus engagé !

https://www.youtube.com/watch?v=1ivFC8yVG4A

Écrit par : aoki | 12 mai 2014

Je suis étonné que cette personne soit autrichienne car, vu sa pilosité, je pensais qu'elle était portugaise !!!

Écrit par : Octave Vairgebel | 12 mai 2014

«je suis étonné que cette personne soit autrichienne car, vu sa pilosité»

p'têtre pas de souche...

...d'ailleurs avec ces "choses" qu'est-ce qui est de souche ? C'est p'têtre grâce à Monsanto avec les manipulations génétiques

Écrit par : petard | 13 mai 2014

Les commentaires sont fermés.