10 avril 2014

François Hollande chasse les tweets

L’annonce arrive en grandes pompes sur le net: François Hollande a instauré de nouvelles règles pour le nouveau gouvernement. Ces règles, relatives au Conseil des Ministres, montrent la grandeur du projet présidentiel. L’une d’elle est de faire siéger les ministres dans une salle plus petite.


françois hollande,rierweiler,mexique,tweet,ministres,versini,C’est révolutionnaire! L’audace de Fanfrelande est époustouflante. Il va même plus loin: la discussion y sera désormais plus politique que technique. Quelle signification accorder à cette phrase? Mystère total.



Enfin, mesure d’une grande portée: les portables seront fermés pendant le Conseil. Selon le nouveau porte-parole du gouvernement: «Chacun aura à écouter, et plus à pianoter sur ce magnifique outil».



Ça... On en tombe sur les fesses. Cela signifie que pendant deux ans, les ministres pianotaient en séance plutôt que de débattre des projets? On rêve. J’imagine la scène: une quarantaine de ministres marchant nerveusement, doigts agités et regard fixé sur l’écran de leur boîte à tweets. Et au milieu, François Hollande parlant tout seul sans que personne ne l’écoute. Hééé...



Désormais Hollande chasse les tweets. Dans la salle plus petite les ministres seront obligés de l’entendre, et sans portable ils feront semblant d’écouter. C’est déjà ça.



Mais le hasard est parfois cruel: alors que Fanfrelande vient de partir au Mexique pour une visite d’Etat, Vava Trierweiler annonce publiquement avoir envoyé un tweet de soutien à Maud Versini, séparée de ses enfants nés de son mariage avec le gouverneur de Mexico, dont elle a divorcé il y a trois ans. De quoi mettre mal à l’aise son ex dans un dossier jugé sensible. Elle aime mettre la pression en 140 signes, Vava.



Et les tweets poursuivent sans pitié le président.

14:11 Publié dans Humour, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : françois hollande, rierweiler, mexique, tweet, ministres, versini | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Que les ministres pianotaient en séances, hélas, ne contredit pas la vision des parlementaires à l'Assemblée nationale sans oublier que, depuis toujours, vous aviez vision sur les députés lisant leurs journaux au vu et su de la "représentation nationale" façon aussi de montrer leur mépris concernant les uns ou autres députés orateurs: grimaces, mimiques, yeux au ciel, front tapoté ou NKM... faire semblant de s'endormir (en cours du premier discours de Valls nouveau Premier ministre)... il y a deux jours.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 10 avril 2014

@Myriam Belakovski au sujet du *pionceur* lors de l'Assemblée, Raymond Barre a déjà été remplacé?
On le sait depuis longtemps heureusement qu'il y a des Bretons pour secouer Les Français aussi beaux parleurs que bon dormeurs
Ce qui fait dire à d'autres,en Suisse c'est pareil beaucoup de cantons sont travailleurs pour permettre aux Genevois de pratiquer avec grand art, l'oral!

Écrit par : lovsmeralda | 11 avril 2014

Les commentaires sont fermés.