08 mars 2014

Julie fait la cuisine pendant que Max va au travail

Aujourd’hui 8 mars je laisse la plume à une étudiante rencontrée sur le net. Elle a écrit ce texte intéressant, qui aurait pu s’intituler «Paroles d’une femme». Je ne suis pas d’accord à 100% mais j’aime qu’elle prenne des chemins différents de l’autoroute idéologique habituelle. Je publie avec son autorisation.


femme,hommes,rôles,stéréotypes,domination,Une domination par la femme?

Si les hommes mettent moins la main à la pâte à la maison, c'est parce qu'ils dominent la femme. Si les femmes mettent moins la main à la pâte au travail, c'est parce qu'elle sont dominées par l'homme. N'y aurait-il pas un petit biais d'interprétation ?! La femme serait-elle condamnée, quoi qu'elle fasse, à être considérée comme dominée ? Et si la femme en réalité dominait l'homme en contrôlant ce qu'il se passe à la maison et en l'obligeant à partir chercher argent ?

Pourquoi systématiquement nier la possibilité d'une domination par la femme ?

S'il y a plus de clochards que de clochardes, c'est de la faute des hommes. Si les hommes vivent moins longtemps que les femmes, c'est de la faute des hommes. Mais s'il y a plus de patrons que de patronnes, c'est de la faute des f..., ah non tient, toujours la faute des hommes. Si les femmes travaillent moins souvent à temps plein, c'est de la faute des hommes. Donc la femme est passive, complètement dénuée de volonté ou d'intention. Et si les hommes avaient plus de chances de devenir clochards parce qu'on leur vient moins facilement en aide qu'aux femmes ? Et si les hommes vivaient moins longtemps que les femmes parce qu'ils sont obligés d'exercer des métiers dangereux, au même titre que les femmes sont obligées d'exercer des métiers non dangereux ? Et si cette disposition arrangeait manifestement mieux les femmes ?

Et si les femmes travaillaient plus souvent à mi-temps parce que cela donne plus de liberté, ou parce qu'elles préfèrent s'occuper de leurs enfants ? Et si les hommes se tuaient à travailler à temps plein parce qu'ils se sentent obligés de tenir le rôle de celui qui paie le loyer, alors qu'ils préfèreraient s'occuper de leurs enfants ? Et si la femme dominaitfemme,hommes,rôles,stéréotypes,domination, en réalité l'homme, en restant bien tranquille à la maison, à l'abri du vieillissement prématuré, en réalisant ces tâches que l'on dénigre toujours sous prétexte qu'elles font partie du rôle féminin ? Et si faire la cuisine et s'occuper des enfants était bien plus glorifiant que de diriger une grosse entreprise capitaliste ?

On crache sur le rôle féminin, sur les robes, sur les pleurs, sur les poupées, sur le rose, et on ne jure que par les postes de direction, par les grosses rémunérations, par les postes à haute responsabilité, par les muscles et la force. Et si c'était ça, la vrai soumission ? Et si c'était le rôle masculin le plus affligeant, le plus difficile à vivre, le plus culpabilisant ? Il n'y a rien de plus misogyne que de dénoncer ici et aujourd'hui, « la condition de la femme », car c'est le fait même de dénigrer cette condition qui discrimine les femmes. « On ne nait pas femme, on le devient », et si la femme avait choisi de devenir femme, tandis que l'homme subissait son rôle d'homme, parce que le rôle de la femme est finalement plus agréable ? Mais non, j'oubliais, la femme est plus faible que l'homme, alors elle subit son rôle, tandis que l'homme jouit de sa place privilégiée, qu'il a lui même choisi grâce à son intelligence supérieure ! (C'est à dire mourir au travail). Par conséquent, c'est forcément la femme la plus mal lotie. Je ne dis pas qu'elle est bien lotie. Je dis que l'homme n'est pas mieux loti. Allez jeter un coup d'œil à leur taux de suicide.



Battez-vous les hommes !

Battez-vous pour votre droit à rester à la maison vous occuper du foyer pendant que votre femme se tue à la tâche, battez-vous pour votre droit à pleurer quand ça vous chante, battez-vous pour votre droit à porter des robes, pour votre droit à ne pas aimer le sport, votre droit à ne pas être un coupable asservisseur de femmes, battez-vous pour votre droit à être vous aussi une victime !

http://bullies.b.u.pic.centerblog.net/2081abb4.gif

Et vous, les femmes, il est temps pour vous de vous apitoyer un peu sur le sort des hommes, il est temps de vous dire « oh, ces pauvres hommes victimes de tous ces stéréotypes, forcés à se plier à toutes les volontés des femmes, ces dominatrices, allez les hommes, courage ! On va vous faire une journée de l'homme, vous verrez, ça ira mieux! Vous pourrez enfin être libre d'être infirmière, sage-femme ou puéricultrice, obtenir la garde de vos enfants et mettre des robes ! ». Votre discours finira bien par pénétrer dans la tête des hommes, jusqu'à ce qu'ils ne doutent plus une seconde de leur totale soumission.

Eh oui, la voilà la solution ! C'est ainsi, femmes, que vous enracinerez votre domination sur les hommes ! Prenez exemple sur eux ! A moins que le statut de victime ne vous soit pas si inconfortable ? A moins que celui de bourreau soit le plus difficile à porter ? A moins que vous ne soyez finalement dans la meilleure des deux positions?...

Heureusement, j'ai une tierce solution.

Peut-être bien qu'il serait plus judicieux d'oublier la répartition des rôles en terme de bourreau et de victime. Battez-vous contre la violence, pas contre la violence faîte aux femmes, ou aux hommes. Battez-vous pour la liberté de faire ses propres choix, battez-vous contre la pression des genres, féminins ou masculins. Battez-vous pour le genre humain. Faites abstraction du sexe, pour une fois. Faites des couples homosexuels tient, ça résoudra le problème. Brouillez les pistes, brouillez les genres, n'attribuez plus rien à l'un ou l'autre sexe, n'associez plus le genre au sexe.

Soit acceptez de confondre l'homme et la femme,
Soit différenciez-les mais acceptez le fait que l'un ne domine pas l'autre et qu'il y a à la fois avantages et désavantages à être femme, ou homme.
Mais faîtes un choix et cessez de jouer au bourreau et à la victime, nom d'une p'tite bonne femme.


Jordane

 

18:42 Publié dans Féminisme, Philosophie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : femme, hommes, rôles, stéréotypes, domination | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Bonjour,

Bon texte en effet, serait-il possible d'obtenir un lien vers l'original ?

Merci

Écrit par : Jack | 08 mars 2014

@ Jack:

Le texte n'est pas publié ailleurs, il n'y a pas de lien autre que celui-ci. Elle me l'a confié directement, ayant déjà lu mon blog.

Jordane est en fin de formation et dans son milieu universitaire son discours est difficile à faire entendre. Elle ne souhaite pas pour le moment le faire connaître publiquement à cause de cela.

Si vous m'écrivez sur mon adresse courriel je peux lui transmettre une question de votre part, et lui laisser la liberté de vous répondre directement. Si cela vous convient.

Écrit par : hommelibre | 09 mars 2014

"Prenez exemple sur eux ! A moins que le statut de victime ne vous soit pas si inconfortable"

Ah mais pour certains ce statut est considéré avec serieux comme le prouve ce petit reportage qui fera sans doute l'effet d'une petite bombe dans les milieux .
En anglais.

http://scentednectar.blogspot.fr/2012/01/swedens-gender-war-konskriget.html

http://www.youtube.com/watch?v=yn3cHsHnUPM

Les Suédois mâles , c'est tous des pédophiles sataniques.

Écrit par : nemotyrannus | 09 mars 2014

J'aime beaucoup la tierce solution qui me semble la seule vraiment adéquate: se battre pour la liberté en faisant abstraction du sexe.
Merci d'avoir publié ce texte bien rafraîchissant HL.

Écrit par : colette | 10 mars 2014

Les commentaires sont fermés.