06 mars 2014

Pussy Riot agressées: info ou intox?

L’une des infos du jour en provenance d’Europe de l’est est l’agression annoncée de deux Pussy Riots. Un groupe de six hommes jeunes seraient entrés dans le McDo où elles prenaient leur petit déj en compagnie de leur équipe, à 7h20 du matin.


pussy2-.1-0.pngLa scène se serait passé à 400 km à l’est de Moscou, dans la ville de Nijni-Novgorod. Les Riots devaient aller visiter une prison. Elles auraient été attaquées au spray d’antiseptique et avec des objets lancés sur elles. La scène a été filmée et postée sur youtube (vidéo en fin de billet).


Elles font état d’un certificat médical.


Après le choc des images auxquelles j’ai d’abord cru, choc que j’ai exprimé sous mon précédent billet, un commentateur m’a fait remarquer des éléments peu vraisemblables. D’abord, le fait d’aller visiter une prison, activité moralement valorisante. Mais comment peut-on aller visiter une prison? En Suisse, essayez d’en faire la demande. Même un médecin n’aura pas l’autorisation. Elle n’est donnée qu’aux autorités ou à des commissions d’enquête en cas de problème.


Les journalistes, si prompts à relayer tout ce qui peut obscurcir l’image de Poutine, pourront leur demander dimanche comment elles, anciennes condamnées, harcelant le pouvoir, ont reçu une autorisation de visitePussyRiot1.jpg d’une prison. En effet l’une d’elle sera - comme cela tombe bien - au festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH), dimanche 9 à 16h30, à Genève, pour un débat sur la Russie. A la Maison du Grütli.


D’autre part, l’agression se serait déroulée en présence de leur équipe, du personnel du McDo, de clients, soit beaucoup de monde, mais personne n’aurait bougé pour les défendre. Etonnant quand on voit à l'image qu'ils ne sont pas très dangereux.


Enfin comment les hommes montrés comme agresseurs peuvent-il se laisser filmer à visage découvert, sans arracher les portables de ceux qui les filment?


Soit l’agression est vraie et il faudra donner un peu plus d’explications. Soit c’est une mise en scène. Auquel cas elles devaient être sorties de ce festival.


Au surplus je remarque que les médias ont relayé largement cette info (ou intox), mais qu’aucun - à part le télétexte romand - n’a mentionné le questionnement du ministre estonien sur les snipers de Kiev, dont je parle dans le précédent billet. Tiens tiens...





21:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : pussy riots, agression, russie | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Je dois dire que comme Johann, j'ai eu tout de suite cette impression de mise en scène.

Au pire, une sensation de Caroline Fourest et les femens, qui se sont faites "arrachée par les cheveux" en novembre 2012, lors d'une échauffourée.

Écrit par : aoki | 06 mars 2014

Pussy Riots et Femen sont dans le même mouvement intellectuel et se soutiennent mutuellement. Les Femen ont montré leur talent à maîtriser l'image et à utiliser la victimisation. Les infos circulent, les méthodes aussi.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

Autre remarque: il n'y a pas de vert sur les habits, quasiment pas sur les cheveux. Or un spray diffuse largement.

De plus on ne voit pas vraiment le moment de l'aspersion: elles sont hors champs.

Écrit par : hommelibre | 07 mars 2014

Merci pour ce billet!

Et pour la photo: même pas mal aux yeux... grand ouverts... Un est supposé brûlé... ce doit être très douloureux! D'autant plus que les grandes douleurs sont... muettes.

Écrit par : Johann | 07 mars 2014

Exactement, il y a plein de petits détails qui clochent et qui donnent instinctivement cette impression de "fake". Le sang sur le front s'étale du manière bien peu naturel, on dirait un grimage vite fait et mal conçu. Le vert soit disant sprayé dans la bousculade est trop bien appliqué en évitant bien les yeux et la bouche, en sus des cheveux !

Écrit par : aoki | 07 mars 2014

Pendant la prise de face au début de la vidéo les yeux ne sont pas rouge, aucun oeil n'est fermé ou pleure.

Il n'y a pas de réaction physiologique qui normalement est immédiate en cas de produit ou corps étranger. On ne peut pas garder l'oeil ouvert. Aucune souffrance ne semble exprimée.

Merci d'avoir réagit rapidement sous l'autre billet.

Écrit par : hommelibre | 07 mars 2014

Hm , pas grand chose à voir mais j'ajoute que l' article sur Politis est tout de même commentable Ici...

http://www.politis.fr/Masculinisme-Les-nouveaux-machos,25945.html#forum29728

Écrit par : raptorix | 07 mars 2014

Contrairement à vous et sans pouvoir confirmer quoi que ce soit, je dirais que vos arguments sont légers et semblent motivés set tomber dans des choix cornéliens. Mieux vaut dans ce cas se baser sur des observations non réfutables.

Première chose, la scène est tournée en quasi un seul plan-séquence.

2). Les auteurs de l'attaque semblent participer au tournage, alors que le caméraman reste avec les victimes, disons qu'ils ne s'opposent nullement d'être filmés alors qu'ils commettent des actes répréhensible, c'est juste un constat et cela ne confirme pas grand chose.

3). les Pussy Riots, ont bel et bien été aspergées, en Europe les sprays antiseptiques sont transparents ou légèrement jaune, il est vrai que dans les pays de l'est les produits sont moins évolués et que la médecine est moins attentive aux aspects esthétiques, il semble qu'il s'agisse d'un antiseptique fabriqué à base de cuivre (très efficace) mais peu irritant sur les muqueuses.

4). Le fait d'asperger avec ce spray que l'un des agresseurs ne semble pas vraiment prémédité mais peut très bien l'avoir été. Dans ce genre d'action, il est évident que l'agresseur vise le visage, cependant ces sprays ne sont pas conçus pour projeter de manière non diffuse sur une distance de 2 à 3 mètres comme on peut le voir sur les images, ce genre de sprays ne sont pas censés se vider en 3 secondes et devraient mieux diffuser le produit et de façon beaucoup moins puissante, cela n'atteste de rien, mais il y a dans ces détails des observations qui mériteraient d'être vérifiées mécaniquement, ce qui semble difficile en Suisse, car nous n'avons pas accès à ce genre de sprays facilement.

5). Les projections sont assez précises, comme si ce "sport" était fréquent dans les moeurs russes, car il existe aussi des sprays de défenses contenant des colorants indélébiles, cependant ils n'ont pas vraiment le format du spray apparaissant sur les images. Ou alors ces sprays sans doute bien moins coûteux que les sprays défenses soit régulièrement utilisés dans la défense en Russie, dans ce cas ils seraient adaptés pour l'usage de colorer des agresseurs, les russes sont assez bricoleurs et moins riches que les "occidentaux".

6). Les antiseptiques à base de cuivre imprègnent profondément la peau et sont assez indélébiles, ce qui veut dire que les traces restent plusieurs jours sans ne pouvoir faire grand chose, sauf si avant les visages ont été protéger par un masque imperméable.

A mon avis, rien ne permet d'affirmer qu'il s'agisse d'un montage et les arguments cités plus haut ne me semblent pas très recevables. Autre chose, quelle serait la position des policiers si les Pussy Riot posait plainte pour ce genre d'agression ?

Pour terminer, je ne vois pas en quoi ce type de montage d'agression pourrait bénéficier aux Pussy Riot, mais en contre partie je ne vois pas vraiment non plus, pourquoi ces "stars" du système russe aille se promener sans protections, c'est à dire sans 2 ou 3 costauds en lieu et place d'un caméraman ?

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

De manière beaucoup plus globale, il est plus judicieux de parler de la violence en Russie !

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

Le journal "Le Temps" relaie l'info sur l'affaire des snipers de Kiev. C'est ici: http://www.letemps.ch/Page/Uuid/12ece2d0-a572-11e3-a4a2-d141b63d3cd2/La_diplomatie_de_la_fuite.

Les Pussy Riot semblent bien passives face à leurs agresseurs. Sont-elles prêtes à vivre le chemin de croix christique? Où est-ce bien une supercherie? Qui se sert de qui? Quoiqu'il en soit. Des filles qui se prétendent "punk" et qui sont prêtes à faire confiance à un oligarque milliardaire en le plaçant Président à la place du Président actuel de Russie me paraissent soit trop naïves dans leur combat soit pas du tout punk dans l'âme et prêtes à se vendre au plus offrant. Je suis déçu de leurs récentes attitudes à la sortie de prison. On attend la suite.

Écrit par : pachakmac | 07 mars 2014

Pachamac, vous avez souvent pris position pour des mouvements ouvertement fascistes, votre avis me semble à nouveau partial !

Je ne dis pas que vous soyez quoi que ce soit, mais vous n'êtes pas consistant avec vos alliances rhétoriques.

Autre chose, ce sont ces attaques indissociables à la bande à Poutine, et le grotesque lorsqu'il déclare qu'il envahit l'Ukraine pour la protéger des nazis et autres fascistes !

Etonnant, car en Russie, ce sont les principaux alliés de son régimes, et également le fait que la Russie est certainement le pays recensant le plus de groupuscules néo-nazis !

Alors pendant qu'il protège officiellement ces mouvements aux sein de la Russie, il prétend envahir l'Ukraine pour lutter contre ces mêmes nazis qui sont ses principaux alliés dans son pays !

Comme il le fait en Syrie et partout ailleurs, n'oublions que la Syrie pro-soviétique et pro-russe a abrité aloïs brunner et tout une ribambelle de ss depuis l'arrivée des assad au pouvoir, plus que ça, ils étaient citoyens d'honneur en Syrie !

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

Quels sont ces mouvements fascistes, Corto? Des précisions, s'il vous plaît... Je n'accepte pas votre commentaire par-dessous la jambe.

Écrit par : pachakmac | 07 mars 2014

Le jour où vous trouverez dans mes billets un soutien quelconque à un groupuscule fasciste ou une mouvance idéologique fasciste, signalez-le moi. Ce sera peut-être le jour où j'aurai pris un gros coup sur la tête et perdu la raison... Un punk, jusqu'à nouvel avis, n'appartient pas à une mouvance fasciste bien que son origine signifie "voyou". Dans Les Misérables, Jean Valjean, le voleur de pain et de couverts en argent, n'est pas un fasciste. Mais un homme en perpétuel recherche d'humanité... « Non, lui ai-je dit. Je resterai ici sans fusil. Je n'entre qu'à moitié dans la guerre civile. Je veux bien y mourir, je ne veux pas y tuer. » (Histoire d'un crime) Victor Hugo.

Écrit par : pachakmac | 07 mars 2014

Pachakmac: faites comme moi, zappez certains "commentaires". Systématiquement. Ca n'a AUCUNE importance.

Écrit par : Johann | 07 mars 2014

Merci Johann. C'est juste que la diffamation, il faut s'y opposer le plus vite possible. Car le silence avantage le lanceur de rumeurs et donne crédit au soupçon. Pas question pour moi de laisser passer de fausses accusations. Encore moins sur un blog aussi fréquenté que celui de John. J'aime me défendre tout seul, sans avocat, sans frais de justice pour personne. Mais si on va trop loin, alors là, je n'hésiterai pas face aux fausses accusations et procès d'intention. je ne suis pas un saint homme. J'aime bien le mot "punk" qui correspond à une personne qui fait parfois des choses litigieuses parce que la société ne lui a pas donné autant de chances dans la vie qu'à certains grands voyous de notre planète qui obtiennent si facilement et sans que personne ne trouve rien à ne leur reprocher sur leur grande présence médiatique et pipolesque. Exclure quelqu'un du jeu médiatique et démocratique, c'est extrêmement violent. Vous disparaissez en tant que personnalité et même vos proches finissent par vous trouvez des airs de fantômes à l'existence. Vous devenez alors un être solitaire. Il faut de graves accusations contre cette personne, ou alors considérer la personne comme une pestiférée dont la mise à l'écart de la société et la réduction au silence est nécessaire pour lui faire vivre une telle expérience de vie...Le fascisme, je l'ai peut-être vécu intimement mais en tant que victime de préjugés définitif sur ma personne.

Alors lorsque que Corto m'accuse de fascisme, j'ai juste envie de lui dire que peu d'hommes auraient continué à écrire, à survivre, et à aimer toute (je souligne toute) l'humanité en ayant connu le parcours de ma propre existence. D'autres auraient sans doute optés pour la haine et peut-être même la violence pour se retourner contre ceux et celles qui l'avaient rejeté...

Écrit par : pachakmac | 07 mars 2014

Le sulfate de Cu. comme antiseptique est très plausible, pour le reste cette bousculade vexatoire, préparée, spontanée ou provoquée, n'a aucune commune mesure avec ce qui est en jeux actuellement. Par contre cela tombe opportunément dans le concert de diabolisation de la Russie de Poutine.

Sauf développements intéressants, je ne commenterai plus sur ce sujet

Écrit par : aoki | 07 mars 2014

"C'est juste que la diffamation, il faut s'y opposer le plus vite possible. Car le silence avantage le lanceur de rumeurs et donne crédit au soupçon."

Non, c'est de la calomnie. La diffamation est dans le but de nuire à qqn, mais en rappelant de faits vrais, oubliés. La calomnie c'est la volonté de nuire à qqn en rapportant des mensonges.

Vous avez un blog. Ceux qui vous lisent savent ce que vous pensez, connaissent vos valeurs. Savent que l'accusation de fascisme est complètement ridicule. Le personnage en question est connu de tous ceux qui fréquentent ces blogs. Sa réputation n'est plus à faire. Il l'a confirme quotidiennement.

Maintenant nous n'avons sans doute pas la même sensibilité face à ce genre de propos. Pour moi, ils ne jugent que ceux qui les profèrent. Retour à l'envoyeur. L'arroseur arrosé.

Une dernière remarque: il ne vous répondra pas. Ou alors pour jeter de l'huile sur le feu.

Écrit par : Johann | 07 mars 2014

Merci Johann. Vous avez raison finalement. Belle journée à vous. Profitez bien de ce début de printemps précoce.

Écrit par : pachakmac | 07 mars 2014

Pachakmac, vous ne considérer pas le hamas comme fasciste, pourtant votre petit protéger se vante d'avoir imprimer plus de 5 millions d'exemplaires de "mein kampf" en langue arabe !

Ci dessous une des notes de propagande fasciste pro-nazislamiste diffusée par Pachakmac :



"Conversations radio trafiquée par Israël!



L'armée israélienne a reconnu dans un communiqué de presse avoir trafiqué les conversations ayant précédé son intervention sur le Mavi Marmara. En fait, il n'y aurait personne parmi les passagers du cargo qui aurait dit « Taisez-vous et retournez à Auschwitz » et « N'oubliez pas le 11 septembre ».

Huwaida Arraf, « leader de Free Gaza » libérée par Israël après une journée d' « observation », a dit que tous les canaux étaient ouverts sur tous les bateaux et que toutes les conversations pouvaient être suivies par tous les bateaux de la flottille.

Israël n'a vraiment pas agi en toute légitimité et en toute conscience tranquille pour maquiller ainsi les paroles des passagers. Intervention sauvage de nuit, exécutions sommaires et à bout portant de passagers, montage des conversations,... preuves matérielles d'armes existantes sur le bateau sans doute aussi manipulées.

Mais pourquoi cet Etat « démocratique » atteint-il un tel sommet d'incompétence politique, militaire, et diplomatique?

Nous posons ici une vidéo du « Free Gaza Movement » non par propagande en faveur du Hamas mais par notion de justice envers le peuple palestinien qui n'en peut plus de se voir bafouer dans ses droits de liberté et de démocratie."

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

Pachamakmac, en plus, des sources SVP ??

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

ça m'aurait étonné de voir "Johann", ne prenne pas la défense de Poutine contre ces gamines, devenues grâce à une danse, les stars des anti-tsars !

**** par contre que HL se travestisse en partisan du complot dans une thématique aussi futile, m'inquiète. Admettons que cette vidéo ne soit pas très rigoureuse, ce dont je doute, fallait-il pour autant courir avec les chiens qui terrorisent la Russie ?

Etrange, les russes allèguent vouloir débarrasser les néo-nazis en Ukraine alors qu'ils se tiennent en ligne derrière Poutine, si Poutine voulait faire le ménage en matière de néo-nazis, il l'aurait fait depuis des mandats dans son pays !!

N'importe quoi !!

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

Encore vous répondre, Corto! Qui sont mes "protégés"? Je ne suis pas oligarque ni parrain mafieux. Je suis un simple citoyen. Vous me flattez de croire que j'ai un tel pouvoir d'influence... Mes billets parlent généralement d'un sujet précis. Ils ne prennent pas la défense d'une personne ou d'une autre sur l'ensemble de ses actes publics ou privés. Dites-moi, Corto. Si vous citez un politicien en rapport à un sujet et que vous défendez son point de vue, que vous apprenez plus tard que le politicien est accusé dans une affaire de pédophilie, cela fera-t-il de vous un pédophile et un protecteur de votre politicien cité? Quand même, vous êtes à côté de la plaque, mon cher...et de très mauvaise foi.

Écrit par : pachakmac | 07 mars 2014

Mais la foi, je vous la laisse Pachakmac !

Cependant, je ne vous suis pas, vous démontez el assad tout en vous fendant en 4 pour le hamas, ne savez-vous pas que le hamas est une extension du régime syrien ?

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

Lisez mon dernier billet de ce soir et vous comprendrez que je ne défends pas les hommes, les régimes, les armées de la violence, qu'elles se trouvent dans un camp ou dans l'autre. Je défends l'être humain, tout être humain soumis à l'injustice profonde et à l'isolement, au crime, tout être humain de n'importe quelle origine, de n'importe quelle couleur, de n'importe quelle culture. Je suis ailleurs. Et je vais ailleurs...Je suis d'Occident et d'Orient, du Sud et du Nord, et je voyage pour la paix entre nous tous. Je me trompe peut-être de chemin. Mais c'est le chemin que j'ai choisi quitte à le faire en solitaire jusqu'à la fin de mes jours. Car "Je" est un "Autre".

Bonne soirée, Corto.

Écrit par : pachakmac | 07 mars 2014

Occupez-vous déjà de faire la paix parmi les votre, le reste, ne vous en faites pas !

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

Pachakmac parle d'amour, de paix, d'humanisme et de hamas !

C'est ça la cohérence de ceux qui parle souvent d'amour, de paix, d'humanisme et d'autres choses !

Attention, un train peut en cacher un autre !!

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Mais Johann a raison, il faut ignorer "Corto", il ne partage pas nos valeurs, "d'amour, de paix, d'humanisme et de hamas", de Poutine, du régime iranien, soudanais !

Il est pas normal "Corto" il n'a pas prit ses pilules !

Un certain "Primo" l'avait déjà écrit :

"de n'être pas crus par les gens «normaux»: ces ignorants satisfaits, les plus dangereux"

Écrit par : Corto | 08 mars 2014

Les commentaires sont fermés.