05 mars 2014

Kiev: qui a engagé les snipers?

La chaîne d’information en continu RT Russia Today diffuse un document particulièrement troublant. Il reproduit les voix enregistrées au téléphone du ministre estonien des affaires étrangères, Urmas Paet, et du haut représentant de l’Union Européenne Catherine Ashton.


ukraine,snipers,kiev,russia today,fasciste,Le dialogue porte sur les morts du 20 février dernier à Kiev, morts qui ont provoqué la bascule du régime. Selon RT les décès seraient dus non aux tirs des policiers comme cela se disait alors, mais à ceux de snipers au service des éléments radicaux de la place Maïdan. Voici une traduction partielle des propos. L’échange complet est sur la seconde vidéo ci-dessous.

Il y a maintenant une conviction grandissante qui veut que, derrière les snipers, ce n’était pas Ianoukovitch, mais quelqu’un de la nouvelle coalition” affirme Urmas Paet.

“Et ce qui est très perturbant, la même Olga m’a dit que toutes les preuves démontrent que les gens qui ont été tués par les snipers l’ont été des deux côtés, parmi les policiers et les gens dans la rue, que c’était les mêmes snipers qui tuaient les gens des deux côtés” ajoute-t-il.

“Donc, elle m’a ensuite montré quelques photos et m’a dit qu’en tant que docteur, elle pouvait dire si c’était les mêmes écritures, les mêmes types de balles, et c’est très perturbant que maintenant la nouvelle coalition, qu’ils ne veulent pas enquêter sur ce qui s’est passé exactement”, affirme le ministre estonien.

“Cela discrédite dès le début le nouveau gouvernement” conclut-il.


Selon le journal en ligne lithuanien Delfi, le ministre estonien Urmas Paet a confirmé l’authenticité de cette conversation, en regrettant qu’elle ait été enregistrée et diffusée.

Je faisais remarquer ici il y a quelques jours, que l’on n’avait pas de rapport médico-légal sur les cadavres des victimes. Une expertise aurait permis de savoir d’où venaient les balles. Un médecin a cependant fait le constat que c’étaient des balles de même type qui avaient tué des deux côtés.

La coalition actuelle n’est pas disposée à mener une enquête sur ces graves allégations.

Cependant, le politologue Nerijus Maliukevičius affirme que ce qu’il entend de la conversation est différent. Selon lui, le ministre estonien n’est pas si affirmatif et ne fait que relayer une rumeur.

Par ailleurs, RT Russia Today affirme que des mercenaires en provenance d’Irak et d’Afghanistan sont arrivée ces jours en Ukraine. J'ajoute en date du 6 mars une troisième vidéo qui analyse les tirs de snipers. Les manifestants sont tirés comme des lapins, mais pas par la police. Accablant, semble-t-il.









 

18:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : ukraine, snipers, kiev, russia today, fasciste | |  Facebook |  Imprimer | | | | hommelibre

Commentaires

Je voudrais ajouter un détaille :

Pendant les "manifestations" de Maidan a Kiev, on a vu circuler des "consignes" pour les manifestants, comment il faut s'habiller, et qui sont le copier-coller des images, distribués aux manifestant place Tahrir en Égypte :

http://pbs.twimg.com/media/BewK5puCYAA5EeQ.jpg
https://twitter.com/tininvisa/statuses/426728050252734465

(a droite en arabe, a gauche en ukrainiens)

Écrit par : ANNA | 05 mars 2014

HL

Bien sûr, il est recommandé d'être très prudent, car les intox sont de vraies armes stratégiques.

Pour le moins, même un supporter de cette "révolution", et pas des moindres, évoque ses doutes à haut niveau et dans ce qu'il pensait être un aparté .

Ce genre de soupçons ont pullulé des les premières victimes, on a aussi vu des similitudes avec les premiers troubles en Syrie, comme cette similitude que relève ANNA.

En même temps, les débordements de langage volontaire d'H.Clinton, ressemble aussi à la diabolisation que l'on a vu au Levant, pendant que les "gentils" rebelles étaient armés et soignés.

Enfin, les commentateurs de blog ont ce luxe de pouvoir être un peu plus affirmatif :-)

Écrit par : aoki | 05 mars 2014

Vous avez déjà vu une police qui reçoit des cocktails molotov au point que plusieurs policiers prennent feu et qui ne riposte pas immédiatement? (Vidéo sur le site du réseau Voltaire.)

Imaginez la scène en France... en Allemagne... aux USA...

Merci pour cette information, Monsieur John Goetelen! Je m'étais posé la question sans avoir d'éléments de réponse. Tellement cette pratique de victimisation est devenue courante, comme avec le sarin en Syrie, qui a été balancé selon une étude de deux personnes du MIT par les islamistes.

Et honte au journal La Merde, qui publie 3 libres torchons russophobes, pas dans le sens de peur, mais bien de haine de la Russie. Comme si c'était la Russie qui était expansionniste et pas l'union étrangère, et pas les usa.

Et vive le Canard Enchaîné qui nous fait savoir que les rodomontades occidentales sont autant de constats d'impuissance.

Et selon une information inédite, le calme régnait à Lvov avant que des gens de Kiev viennent y semer leur merde. Propagande, désinformation. La majorité des gens veulent la paix et régler les différends pacifiquement. Ce sont les gens à la tête des Etats qui foutent la merde. Au nom de quelle légitimité?

Écrit par : Johann | 05 mars 2014

L'information du coup de téléphone entre Ashton et Paet a été relayée sur le télétexte de la télévision romande. Mais rien sur les médias français.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

@ Aoki:

Oui,! :-)

Cela dit, même sans certitude absolue, il faut en parler pour que le volume sur le sujet finisse, peut-être, par faire diligenter une enquête ou pousser le ministre à préciser sa pensée. Enfin, je l'espère, c'est parfois une tactique que je trouve utile: aller hors des certitudes pour pousser à clarifier un sujet.

Écrit par : hommelibre | 05 mars 2014

La presse est en dessous de tout chaque fois qu'il s'agit de la Russie ! Les FAITS ne sont jamais rapportés comme il se doit: décrits et prouvés, simplement ! Quant aux commentaires, ils prouvent une chose: peu sont ceux qui connaissent le monde russo-slave ! On a droit à un discours dogmatique, sans articulation, reposant sur aucune réalité admise de ce monde !

Écrit par : ELH | 06 mars 2014

@ ELH: possible même que ces commentateurs ne disposent d'aucune fiche à jour et ne ressassent que les clichés qui tournent depuis deux ans dans le bistrot d'en bas...


TIENS, un chat. J'étais parti pour autre chose et j'arrive là. Je le laisse si cela ne dérange pas. C'est le chat de ooh29.

O O

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

Les rumeurs sont les rumeurs est Russia Today est la chaîne internationale de propagande payée par Poutine au service de Poutine. Celle-là même dont une des présentatrices vient de démissionner en direct pour protester contre les mensonges diffusés.
Qu'une toubib (légiste ?) ait pu analyser la "signature" des balles dans le bordel et l'urgence Maïdan est assez étonnant. Qu'elle ait eu accès aux blessés des deux camps aussi.
Ceci dit, même si c'étaient les mêmes snippers qui tiraient des deux côtés, qu'est-ce qui nous prouve que c'étaient des snippers payés par les manifestants et pas par Poutine ? Parce que les Russes avaient clairement intérêt à d'une part tenter de calmer les manifestants par la violence, et d'autre part de dégommer quelques policiers en faisant croire à des attaques de manifestants extrémistes, pour justifier l'intervention.
Que le ministre letton s'interroge est extrêmement sain. Cela prouve qu'il est un démocrate qui se pose des questions, ce qui n'est certainement pas le cas d'un Iakounovich ou des sbires au service de Poutine.
Les hommes en Ukraine ne sont pas des soldats russes.... hahahaha.... Et les bananes sont plues. Et deux et deux font cinq.... Marrant ces mensonges récurrents, qui semblent être la marque de la nouvelle propagande d'extrême-droite.

Écrit par : Mir et Miroska | 06 mars 2014

@ Mir et Miroska

"qu'est-ce qui nous prouve que c'étaient des snippers payés par les manifestants et pas par Poutine ?" - mais personne ne l'affirme pas.

Par contre, relisez bien le billet d'Hommelibre: "et c’est très perturbant que maintenant la nouvelle coalition, qu’ils ne veulent pas enquêter sur ce qui s’est passé exactement”, affirme le ministre estonien" "

Alors, vous êtes libre de mener votre propre enquête, « Mir et Miroska » ... , et pour cela, il faudra avoir un minimum de courage. Et de l'honnêteté intellectuelle, pour, une fois terminée, nous communiquer ses résultats.

Sinon, on sera obligé de vous requalifier en un désinformateur...

Écrit par : vlad | 06 mars 2014

Mir et Miroshka !

L'une des présentatrices de RT, qui vienne de démissionner en direct, pour protester contre les mensonges diffusés, a présenté sa démission en directe !
Ce qui me permet, a l'occasion, de citer sur ce blog ses paroles, prononcés en direct :

"Je suis une américaine, une fille de mes parents ex-Hongrois, immigrés aux USA au moment ou les chars soviétique sont entrés a Budapest. Je démissionne, par ce que je ne peux pas tolérer que le président ukrainiens tire sur son propre peuple, j'ai soutenu le président Géorgien Saakashvili, tirant sur les Ossètes et les Abkhazes avec de l'artillerie lourde "Grad", car lui, au moins, le faisait gentillement et avec le sourire ! Je ne peux pas tolérer que Poutine envoi des troupes armées en Ukraine avec une telle arrogance ! Si seulement il aurait pris le soin d'envahir la Crimée avec des fleurs et des bisous, comme nous, les américains, nous avons fait en Iraq, Afghanistan, Libye, Syrie, Somali, Soudan, Viet-Nam et autres colonies. Je ne peux pas tolérer que Poutine s'ingère dans les affaires ukrainiennes ! Et ce n'est pas Victoria Nuland, distribuant les brioches sur Maidan a Kiev, qui me contredira ! Je ne peut pas tolérer que cet abominable Poutine intervient en Crimée sans aucun coup de feu, ni de sang, alors que nos drones américains font des milliers des victimes chez nos alliés de Pakistan ! ..."

Écrit par : ANNA | 06 mars 2014

Qui ça "on" Vlad ? la Guépéou, le NKVD ? le KGB ? le Служба внешней разведки Российской Федерации ?
Qui espionne les conversations diplomatiques étrangères ? Qui affirme sans rire que les troupes super-armées et équipées de camions et de tanks qui se sont emparé de la Crimée sont des milices d'auto-défenses locales formées et entraînées en trois jours ?
Et vous, Vlad, que faites vous dans ces blogs depuis quelques jours, si ce n'est de la désinformation et de la propagande ? Combien vous paie Poutine pour cela ?
J'ai écouté ce que dit le ministre, en anglais. Il ne sait rien, il rend compte uniquement de rumeurs et aimerait bien que le nouveau pouvoir enquête. Cela le tranquiliserait, car il pense que les snipers pourraient avoir été actionnés par des membres de la coalition. Je le pense aussi. Ce n'est pas impossible. Comme il est fort possible que cela soit l'inverse. En l'ocurence, je me souviens parfaitement avoir vu un caméraman occidental filmer des snipers qui étaient en uniforme des forces spéciales de Ianoukovich. Celles-là même qui ont été dissoutes depuis. Ce qui dans l'absolu ne prouve rien, ni dans un sens ni dans l'autre, Moscou comme Washington étant passés maîtres dans l'art de la provocation depuis au moins le début du XXème siècle.
Pour ce qui est d'une enquête, il faudra la faire. Mais pour l'heure, il y a plus urgent. La Russie occupe une partie du territoire ukrainien et la guerre menace d'exploser en Europe entre un autocrate dont l'idéologie a quelques décennies de retard et le monde libre. C'est sur ce problème que le Gouvernement ukrainien et les occidentaux doivent concentrer leurs efforts.
Tout ceci prouve deux choses:
En Ukraine en ce moment, c'est le b... et n'importe quoi peut se passer, mais les démocrates agissent, parlent, communiquent. Pas impossible que des extrémistes aient agi contre la volonté de leurs partenaires, mais l'extrême-droite n'est clairement pas au pouvoir dans ce nouveau gouvernement et même il y a déjà eu des affrontements entre la police aux ordres du nouveau gouvernement et les extrémistes.
En Russie, un autocrate milliardaire est au pouvoir, entouré d'une caste de milliardaires qui n'ont en tête que la préservation de leurs fortunes et de leurs vieilles idées bien réacs: patrie, religion et homophobie. Quitte à déclencher une guerre, pour protéger l'un des leurs qui puisait dans la caisse à Kiev... Ce sont eux, les fascistes, les totalitaristes. Et chez eux, personne n'a le droit d'exprimer une opinion contraire.
Des centaines de russes sont en prison depuis des jours, à Moscou et Saint-Petersbourg, pour avoir manifesté contre l'intervention de Poutine. En prison. Vous ici, chez nous en occident, vous vous exprimez librement dans les blogs.
Si les snipers étaient actionnés par Moscou, Poutine vivant, personne ne pourra en parler en Russie. Et surtout pas un officiel.
Tandis que si ils étaient des extrémistes ukrainiens, tôt ou tard, cela sortira en occident. Elle est là la différence, et elle est énorme.

Écrit par : Mir et Miroska | 06 mars 2014

@ Mir et Miroska:

Quelques remarques sur votre commentaire.

1. "Russia Today est la chaîne internationale de propagande payée par Poutine"

Les Etats-Unis eux-mêmes ne sont pas si catégoriques que vous. Sans doute savez-vous mieux qu'eux. A part cela, France 2 et 3 sont la voix de Hollande, CNN la voix de d'Obabush, etc.

2. L'information sur l'échange téléphonique semble authentique puisque confirmée par l'intéressé. Mais je veux bien une validation plus franche, c'est d'ailleurs ce que je demande. En parler, sur des indices troublants, participe à une demande d'enquête, ou à un démenti catégorique et étayé.

3. Selon le ministre estonien, l'entretien téléphonique a eu lieu le 25 février, après son retour d'Ukraine et 5 jours après le jeudi sanglant. On ne peut exclure qu'un médecin ait eu le temps de relever des similitudes troublantes sur les balles extraites des corps des policiers comme des manifestants. Une enquête (sous contrôle international) serait d'évidence la bienvenue. Pourquoi le parlement ukrainien ne diligente-t-il pas cette enquête? Est-ce parce qu'il est sous la surveillance voire le contrôle des milices fascistes?

4. Comme je le souligne et comme je l'ai déjà dit ailleurs, il n'y a aucun élément médico-légal officiel démontrant les conditions dans lesquelles les personnes ont été tuées. Etonnant: pas une ONG, pas un député, pas un journaliste, pas une demande occidentale, pour creuser cet élément qui a pourtant été décisif dans le renversement de Ianoukovitch. Le discours mainstream, auquel vous semblez souscrire sans vous questionner, a passé à pleine voix. Depuis plus rien.

5. Alors que le nouveau pouvoir ne semble guère avoir d'autorité, et sur lequel on ne sait pas grand chose, les Etats-Unis le soutiennent comme s'ils l'avaient fait... Même pro-américain (je ne me renie pas sur ce point, mais pro-russe également) je ne peux croire à la parole des dirigeants.

6. Le fait que des snipers aient tiré sur les deux camps n'indique en effet pas leur appartenance, je le dis aussi. Mais à qui profite le crime? A la Russie? J'en doute. Mais admettons: ils peuvent avoir été payés par Poutine, ou par Obama. Ou alors que l'UE impose une enquête avant tout versement d'argent aux fascistes au pouvoir.

7. Je ne vois pas de propagande d'extrême droite. Je vois une propagande occidentale, oui. Et je vois, sur de nombreux documents, que les radicaux de la place Maïdan, ceux qui ont fait la "loi", sont des membres de groupes fascistes. Cela ne semble pas vous poser de problème. Dont acte. Chacun ses préférences. Les autoritaires avec les autoritaires. Les autres se posent un peu plus de questions.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

Mir et Miroska,

C'est pathétique, pourrais-je dire et m’arrêter là, mais je vais vous répondre, donnez-moi un peu de temps...

Écrit par : vlad | 06 mars 2014

Merci Anna de cette époustouflante démonstration des mensonges de la propagande poutinesque !
Vous prenez vraiment les Genevois pour des crétins ? Cela peut peut-être marcher dans les campagnes autour de Novossibirsk ou sous une tente yakoute, mais à Genève, la grande majorité des gens comprennent assez bien l'anglais pour découvrir que vous dites des mensonges énormes avec un aplomb terrifiant.
Cette jeune femme dit juste l'inverse de ce que vous prétendez...
http://www.tdg.ch/monde/europe/Ukraine-une-journaliste-US-demissionne-en-direct-/story/27108677

Écrit par : Mir et Miroska | 06 mars 2014

Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, Homme Libre. Et pour pouvoir voir, il faut savoir s'extraire et prendre la position d'observateur. Vous le saviez jadis, mais la propagande et les valeurs d'extrême-droite, depuis quelques temps, vous baignez dedans, même si vous ne les partagez pas toutes.
Vous ne vous rendez même plus compte que cette idéologie squatte votre blog et ses commentaires, comme ils imbibent d'ailleurs la Tribune électronique, désormais en opposition avec le monde genevois réel, comme le démontrent les votations. Ce sont vos lecteurs, je comprends que vous y soyez attachés, mais de grâce restez lucide.
Allez lire ce que publient le FN et les identitaires français, vous verrez les similitudes plus que troublantes.
Sinon l'autorité... D'un côté il y a des gens qui sont élus pour quelques années, touchent des salaires pour ça et nous laissent tous s'exprimer. De l'autre des mecs qui piquent des centaines de milliards dans la caisse, qui jettent leurs opposants en prison et qui sont prêts à déclencher une guerre pour ne pas avoir à rendre des comptes, d'abord financiers.
Vous avez vu la bicoque de Ianoukovich, bâtie en 3 ans dans un pays en faillite ? Et les avoirs de son fils, estimés à au moins 500 millions de dollars, alors que le gars a commencé comme petit truand voleur dans son bled ? C'est cela qui a causé sa perte et qui causera celle de Poutine, bien plus que les morts de Maïdan: la corruption du régime, ou plutôt la gangrène...

Écrit par : Mir et Miroska | 06 mars 2014

Mir et Miroshka !

Vous avez très mal visionné la vidéo ! Mettez vos lunettes, ou prenez une loupe, et recommencez !
Juste a la fin de la vidéo, apparait Poutine, in self, avec son arme secrète (une poêle et un rouleau à pâtisserie) et tord le bras a Liz Wahl.
Ne me dites pas que vous ne l'avez pas vu ?

Écrit par : ANNA | 06 mars 2014

"Merci Anna de cette époustouflante démonstration des mensonges de la propagande poutinesque !
Vous prenez vraiment les Genevois pour des crétins ?"

Oui, merci Anna! Merci de nous avoir fait comprendre que m&m ne comprend ni l'ironie, ni le second degré, ce qui serait le début d'une preuve d'intelligence. Merci de n'avoir pas pris les Genevois pour des crétins.

John Goetelen, excellente réponse en 7 points! Rien à ajouter.

Écrit par : Johann | 06 mars 2014

Mais allez, mettez-vous sur le beignet on sang, enfin une guerre pendant les heures de bureau !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

ne soyez pas inquiet, Tsahal est là !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

MIr et Miroska

On a vu, tout de même des policiers se faire acculer par des manifestants, à coup de cocktail molotov. On les a vu prendre feu, les uns après les autres, sans qu'ils ne fassent usage de leurs armes pour maintenir une distance.
Alors que pour le moins, il auraient pu se déclarer en légitime défense.
Cela ne colle pas avec cette idée de massacre du peuple par les forces de l'ordre, transcrit par les médias.

En outre, on voit qu'une sphère américaine d'organismes "para- gouvernementaux" (une petite nuance personnelle vis à vis du terme ONG) sont impliqués dans tous les renversements de dictatures plus ou moins avérées depuis 2000, et sont la plupart du temps dirigés par des anciens de la CIA;

-Freedom House et son programme New Génération qui se charge de former des révolutionnaires locaux en est la cheville ouvrière,
-avec la collaboration du NED (National Endownment for Democracy),
-l'USAID,
-la fondation SOROS, financier officiel de OTPOR
-et l'Albert Einstein Istitution de Gene SHarp dont les ouvrages sur les révolutions sans violences inspirent largement les méthodes de la CIA. Dont la stratégie du chaos dans les manifestations.

On a vu le mouvement de révolte sur la place Tahrir brandir le même logo que OPTOR mais en inversant les couleurs (un poing levé en blanc sur fond noir)

Toute cette sphère a été dévoilée par les câbles WikiLeaks.

La fuite du téléphone de Nuland corrobore le fait que le gouvernement US téléguide à distance toute cette mouvance.
Du coup, on comprend bien mieux la loi de Poutine pour contrôler les ONG sur sol russe.

Donc dans ce que vous appelez le monde libre, la stratégie consiste à avoir une façade humanitaire qui sert des objectifs géostratégiques US invasifs. Une manipulation des masses. Cela ressemble beaucoup à la propagande de l'époque soviétique.

Écrit par : aoki | 06 mars 2014

Mourad Dhina est l'hôpital de La Tour, il s'est cassé le poignet en tombant d'une échelle de valeurs !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Les 10 premières victimes de la pagaille ukrainienne sont des militants pro-europe, alors camembert !!!

Il y a vraiment des acharnés à Genève !!!

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Je ne sais pas si c'est un vieux fantasme chez certains, mais le fait de se mordre la queue à chaque phrase est quand même significatif, Aoki, foncez, allez défendre la liberté, l'humanisme et la confiture de cadavres !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Vous le verrez, ce ne sera pas Bush qui va semer la guerre avec la Russie !!!

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

L'Europe est en guerre, maintenant on peut parler de 3ème guerre mondiale !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

@ Corto

J'ai appris mes limites et je ne fantasme plus d'avoir la souplesse du chat ! Trop de muscles à la ceinture sans doute.
Par contre comme le chat, je garde mon indépendance.

Surtout j'aime bien comprendre et j'ai très vite compris que la perception commune de la réalité dépendait d'une masse critique validant l'une ou l'autre version. Aujourd'hui ce jeux est trop largement biaisé par les médias. De toutes façons je n'ai jamais apprécié voir le monde en noir et blanc.
Pour le reste j'apprécie quand vous vous donnez la peine d'avoir un discours clair.

Écrit par : aoki | 06 mars 2014

aoki, sans doute que vous n'êtes pas automatiquement ce que vous déclarez, car la chimie des stimuli écartent bien souvent certaines logiques, mais ne soyez pas aussi catégorique, ça me fait parfois mal de vous lire !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

Mir et Miroska,

Comme promis, je vous réponds de façon circonstancielle.

Je m'en donne la peine car je vous crois sincère.

Mais tant vous me paraissez d'être sincère dans vos questionnements, autant je vous trouve naif/ve dans vos jugements et appréciations.

Qui plus est, je vous trouve d'être un représentant par excellence de l'homme d'Occident en pleine décadence, homme formaté à l'outrance par le vide abyssale civilisationnel mais incapable de l'accepter.

Pour vous faciliter la compréhension de ma réponse et surtout de votre propre discours, je me suis permis d'en mettre en relief sa structure logique interne. J'en ai extrait les paragraphes et les sous-paragraphes en les numérotant hiérarchiquement.

J'ai répondu/commenté à chaque (sous) – paragraphe.

1) Qui ça "on" Vlad ? la Guépéou, le NKVD ? le KGB ? le Служба внешней разведки Российской Федерации ?
REPONSE:

Vous vous référez à ma phrase « Sinon, ON sera obligé de vous requalifier en un désinformateur... » ?

Je pensais plutôt aux gens de bonne volonté participant dans ce blog d'Hommelibre. Sinon, cela pourrait être considéré comme une manière de me rapprocher au style de Людовика XVI-го : «Nous, Roi de France et de Navarre par la grâce de Dieu », ne vous en déplaise, Mir et Miroska.

Mais vous auriez préféré quoi?

2) Qui espionne les conversations diplomatiques étrangères ? Qui affirme sans rire que les troupes super-armées et équipées de camions et de tanks qui se sont emparé de la Crimée sont des milices d'auto-défenses locales formées et entraînées en trois jours ?
REPONSE:

Je ne vois pas, quel est le rapport avec le problème d'une possible provocation orchestrée par les gens qui se sont emparés [illégalement] du pouvoir à Kiev. Et si vous pensez qu'en faisant ces diversions à deux balles pour noyer le débat sur le sujet qui est clair et grave à la fois, vous vous trompez lourdement.
Car s'il s’avérait que les « snipers » ont été embauchés par les gens proches d'opposition ou, pire encore, par les gens-même d'opposition, vous devriez accepter, Mir et Miroska, en toute honnêteté intellectuelle qui est la votre, qu'il s'agirait d'un FIASCO TOTAL pour l'Occident. Les coupables du déclenchement de cette guerre non annoncée contre les peuples ukrainien et russedevraient répondre de ses actes – sans soutes, devant un Tribunal international...

Quant à la forme de cette partie de votre commentaire, vous me posez des simples questions. Ce ne sont pas les affirmations de quoi que ce soit, ni, encore moins, les preuves. Donc on en parlera quand vous en aurez...

3) Et vous, Vlad, que faites vous dans ces blogs depuis quelques jours, si ce n'est de la désinformation et de la propagande ? Combien vous paie Poutine pour cela ?
REPONSE:

Pourquoi cette question ? J'ai dis seulement – en plus en conditionnel – qu'on va vous traiter comme un désinformateur si …, relisez bien mon commentaire à ce sujet.
Mais je vais vous répondre quand-même. Je suis sur ces blogs, depuis déjà plusieurs mois, et je ne crois pas faire une seule fois, - ni de la propagande, ni de la désinformation. Si vous avez envie de persister dans le contraire, prouvez-le moi. Mais concrètement ! Sinon, ce seront les paroles en l'air.

4) J'ai écouté ce que dit le ministre, en anglais. Il ne sait rien, il rend compte uniquement de rumeurs et aimerait bien que le nouveau pouvoir enquête. Cela le tranquiliserait, car il pense que les snipers pourraient avoir été actionnés par des membres de la coalition.
REPONSE:

Oui, et alors ? Il dit aussi et SURTOUT « “Cela discrédite dès le début le nouveau gouvernement” conclut-il » - voir le texte du blog.

5) Je le pense aussi. Ce n'est pas impossible. Comme il est fort possible que cela soit l'inverse. En l'ocurence, je me souviens parfaitement avoir vu un caméraman occidental filmer des snipers qui étaient en uniforme des forces spéciales de Ianoukovich. Celles-là même qui ont été dissoutes depuis. Ce qui dans l'absolu ne prouve rien, ni dans un sens ni dans l'autre, Moscou comme Washington étant passés maîtres dans l'art de la provocation depuis au moins le début du XXème siècle.[sic!!!]
REPONSE:

Évidemment qu'à priori tout est possible. La chose et son contraire. Mais ce qui compte, c'est le contexte. Tout l’intérêt de cette conversation entre le ministre estonien et madame Ashton, est que tout laisse à penser monsieur Paet que les « tires provenaient » plutôt du côté de Kiev « officiel » que de côté de Moscou. Encore une fois, Mir et Miroska, vous êtes libre à mener votre propre enquête. Mais, dans ce cas, donnez-nous des preuves et pas des allégations gratuites !

Quant à votre «Moscou comme Washington étant passés maîtres dans l'art de la provocation depuis au moins le début du XXème siècle »  que j'ai annotée en « sic » car elle le mérite bien, c'est incroyable votre envol spatial et temporel ! Le début du XX siècle ? Carrément ! Donc, l'assassinat d'un machin de duc austro-hongrois par un extrémiste serbe, assassinat ayant déclenché, in fine, la première guerre mondiale, a été, selon votre théorie aux forts odeurs conspirationnistes, l’œuvre de Moscou ???

Je remarque par ailleurs que la notion « Moscou », comme on la comprend maintenant, n’existait pas au début du XXe siècle.
Je remarque aussi, car il s'agit de la dignité du peuple russe et du déshonneur des gouvernements des Etats Unis d'Amérique, je remarque donc que le peuple russe a payé un lourd tribut de dizaines de millions de morts pendant les guerres mondiales du XXe siècle, et que les USA se sont enrichie en trillions de dollars-or.
Je remarque enfin que les USA, qui traînent leur misérable existence à 10 000 km de l'Ukraine, de la Russe, ou de qui sais-je encore, n'ont rien à foutre en Europe. Ils ne sont pas chez eux. Alors, je leur dis - dehors, tout simplement. Et si vous, Mir et Miroska, une fois baisé/e dans un trou, si après, tout content, vous acceptez d'en offrir à votre violeur-ami un autre, sur le tapis rouge en sus, je regrette, Mir et Miroska, mais ça s'appelle le syndrome de Stockholm...


6) Pour ce qui est d'une enquête, il faudra la faire. Mais pour l'heure, il y a plus urgent.
REPONSE:

Ne vous en faites pas, il y aura assez du monde pour tout faire! Et à chacun son boulot. Mais vous devriez quand-même reconnaître que les coupables des ces assassinats, et surtout leurs commendataires, devront être amenés devant la justice ?

6.1) La Russie occupe une partie du territoire ukrainien et la guerre menace d'exploser en Europe entre un autocrate dont l'idéologie a quelques décennies de retard et le monde libre. C'est sur ce problème que le Gouvernement [sic!] ukrainien et les occidentaux doivent concentrer leurs efforts
REPONSE:

Rassurez-vous, Mir et Miroska, la Russie n'occupe rien du tout. Par contre ce qu'on peut constater en Crimée - cette république autonome au sein de l'Ukraine, république à un fort taux de la population russophone et/ou carrément russe, on peut constater donc que les forces d'auto-défense s'organisent, que le pouvoir légitime sur place est en train d'organiser un référendum populaire sur sujet d'une plus large autonomie et qu'enfin, qu'il s'exprime un soutien de plus en plus grandissant des populations de la Russie envers leurs frères de la Crimée.
Ça c'est l'Histoire, Mir et Miroska et pas des affabulations, ni des jeux virtuels sur internet...


7) Tout ceci prouve deux choses:

7.1) En Ukraine en ce moment, c'est le b... et n'importe quoi peut se passer, mais les démocrates agissent, parlent, communiquent. Pas impossible que des extrémistes aient agi contre la volonté de leurs partenaires, mais l'extrême-droite n'est clairement pas au pouvoir dans ce nouveau gouvernement et même il y a déjà eu des affrontements entre la police aux ordres du nouveau gouvernement et les extrémistes.
REPONSE:

Que vous dire ? Un vaste sujet que vous abordez.
Alors je me limiterai juste à une remarque. Tout ce qui se passe en Ukraine aujourd'hui, commence à préoccuper sérieusement les Juifs en Israël et de par le monde entier. Alors renseignez vous, c'est très instructif...

7.2) En Russie, un autocrate milliardaire est au pouvoir, entouré d'une caste de milliardaires qui n'ont en tête que la préservation de leurs fortunes et de leurs vieilles idées bien réacs: patrie[sic!!!], religion et homophobie. Quitte à déclencher une guerre, pour protéger l'un des leurs qui puisait dans la caisse à Kiev...
REPONSE:

Voyons, ce n'est pas sérieux, Mir et Miroska, essayer de rester au moins un peu cohérent et homogène dans votre discours. Quant à traiter la patrie comme une « idée réa c », c'est vraiment un grand n'importe quoi.
D'ailleurs, je me permettrai une question : est-ce que vous en avez la votre, la mère-patrie ?

7.2.1) Ce sont eux, les fascistes[sic!!!], les totalitaristes. Et chez eux, personne n'a le droit d'exprimer une opinion contraire.
Des centaines de russes sont en prison depuis des jours [ ???], à Moscou et Saint-Petersbourg, pour avoir manifesté contre l'intervention de Poutine. En prison.
REPONSE:

Si vous avez des preuves [au sujet d'emprisonnement] de ce que vous annoncez, je suis preneur !!!

Par contre, je peux vous dire, que rien qu'hier, j'ai rencontré, sur Nevski Pospect en plein centre de St-Petersbourg, un pauvre type, qui,- avec sa pancarte collée contre sa poitrine -, protestait (en termes violants, termes et action-même qu'on ne pouvait pas imaginer à l'époque soviétique sous Brejnev, ni, à fortiori, sous Staline) contre soit disant l'agression de Poutine contre l'Ukraine souveraine, donc j'ai rencontré ce pauvre mec qui ne faisait que susciter de la pitié de la bonne partie des passants. Ou de la curiosité des badauds. Ou de l’indifférence peut-être aussi. Mais prison ? Боже упаси !

Ce cas, plutôt clinique, m'a fortement intéressé. Je lui ai demandé d’argumenter sa position. Un peu à la façon dont je suis en train de faire avec vous, mais par internet, cette fois.

Il ne s'attendait pas à cela, ce gus. Il m'a sorti quelques minables « du réchauffé » et a commencé à se réchauffer lui-même, tant on sentait chez lui un manque de confiance dans ses capacités intellectuelles. C'est devenu une supplice pour lui, quand je lui ai demandé de commenter la violation par l'opposition ukrainienne des accords signés le 21 février 2014 à Kiev entre les ministres des affaires étrangères de la Pologne, de l'Allemagne et la France d'un côté et le président Ianoukovitch de l'autre, - président toujours légitime à ma connaissance. Les accords prévoyant, en particulier, les élections présidentielles anticipées d'ici la fin du 2014 et le retour à la Constitution du 2004.

Au bout du compte, c'est moi qui ai été presque agressé car, une fois une jeune fille assez remontée et excitée, présente là aussi, sa camarade dans le parti «Яблоко » (pomme à craquer et à claquer), un pauvre parti tellement misérable qu'il n'arrive même pas à franchir le seuil lui permettant d'être représenté au parlement russe, donc une fois cette fille, sa fidèle compagnonne d'armes, a vu son petit chef sombrant dans l’échec total de la discussion inédite, elle s'en a pris violemment (verbalement en devenir physiquement) à moi.

Alors de quelles prison causez-vous, Mir et Miroska ? MDR !!!

7.2.2) Vous ici, chez nous en occident, vous vous exprimez librement dans les blogs.
REPONSE:

Voir ma réponse à 7.2.1. Ceci dit, je me sens en droit de m'exprimer aussi sur tous les blogs possibles et imaginables . Remarquez que les blogs font partie intégrante de l'internet – un réseau mondial par excellence.

7.2.3) Si les snipers étaient actionnés par Moscou, Poutine vivant, personne ne pourra en parler en Russie. Et surtout pas un officiel.
Tandis que si ils étaient des extrémistes ukrainiens, tôt ou tard, cela sortira en occident. Elle est là la différence, et elle est énorme.
REPONSE:

« Si les snipers étaient actionnés par Moscou » - c'est votre hypothèse ? Ok, prouvez-là, donc faites votre enquête et l'on en parlera ensuite.

Car en faisant rien, on ne sera jamais lequel de deux « si » détient la vérité. Toute la vérité, rien que la vérité.

Je vous remercie

Écrit par : vlad | 06 mars 2014

Voici la copie d'une brève reprise par plusieurs médias on ne peut plus sérieux:

"Des manifestations non autorisées en Russie contre une intervention de l'armée russe en Ukraine se sont soldées par plus de 300 interpellations à Moscou, selon une ONG, et des dizaines d'interpellations à Saint-Pétersbourg, selon l'AFP."
AFP. 3 mars 2014

Il se trouve qu'un membre de ma famille confirme. Je n'en dirai pas davantage car avec vous ici, les murs ont des oreilles et le service hôtelier de la Loubianka laisse à désirer, dit-on.
Les médias européens, en tout cas, sont nettement plus sérieux et moins "aux ordres" que les médias russes qui annonçaient un afflux de près de 800 000 russes fuyant l'Ukraine la veille de l'intervention - russe - en Crimée.
Des forces d'auto-défenses armées de bananes bleues qui savent comment faire pour que 2+2=5...
Vos propos ne sont que propagande et mensonges, comme depuis le début de la crise sur ces blogs. Orchestrée depuis Saint-Pétersbourg donc. Ma question sur le pourquoi de vos interventions ici est donc légitime. Et ma parano naturelle m'appelle à me demander si tout ceci n'était pas prémédité puisque vous êtes là depuis quelques mois, dites vous...
Sinon, en 1905, donc au début du XXème siècle, "Moscou" existait déjà et le Tsar de l'époque ne s'appelait pas Poutine, mais c'était un tsar tout de même. L'Okhrana, sa police politique était déjà une grande spécialiste des provocations dans les milieux révolutionnaires pour en faire ensuite emprisonner les militants... Rien à voir avec Sarajevo qui probablement était bien une provocation, mais autrichienne, de gens qui détestaient les opinions libérales et multi-ethniques de François Joseph
Rassurez-vous, je n'ai pas une confiance aveugle dans les Etats-Unis. Très loin de là. Mais à choisir entre Obama et Poutine et surtout les mondes qu'ils représentent, je choisis Obama. Sans l'ombre d'une hésitation.

Écrit par : Mir et Miroska | 06 mars 2014

En prison ou défigurés, les opposants. Et les opposantes.

http://www.tdg.ch/monde/deux-pussy-riot-attaquees-antiseptique/story/15657212

Écrit par : Destop | 06 mars 2014

Mir, faire "confiance" à obama est un jeu risqué, de plus il est dans le jus, je dirais que l'un pleure, l'autre coupe les oignions !

Écrit par : Corto | 06 mars 2014

@ M&M:

Je ne me souvenais pas vous avoir mandaté pour me dire ce que je dois faire ou non. Autoritarisme, quand tu nous tient...

A vous lire, vous montrez typiquement le profil de la gauche musclée. Jugement de valeur, stigmatisation des adversaires, amalgames, idéologie du monde libre - un peu réac, non? Ça date pour le moins...

Ce qui est sûr c’est que la gauche ne pense plus, elle rabâche un discours stéréotypé dans lequel il n’y a plus de débat. De libertaire elle a tourné virago et ne procède plus que par l’interdit ou le procès d’intention. Rien que pour cela il faudrait se revendiquer réac (réactif) ou réag (réagissant) tellement la pensée de gauche est devenue pauvre et inintéressante.

Il n’y a plus aucune humanité dans son discours, un discours qui n’offre plus comme supposé progrès que le démantèlement culturel et l’abstraction totale de l’humain par rapport à ses racines. Or il n’y a là aucun progrès: il y a une forme de pathologie.

Je suis thérapeute entre autres - donc individualiste et croyant aux ressources de l’individu plus qu’à la toute-puissance de la société, et libéral. Je suppose donc que je suis de droite et que mes affinités anciennes avec la gauche n’ont été qu’une loyauté parasite, un attachement affectif à certaines valeurs qui étaient supposées de gauche. Quand je vois comment les gens de gauche ne discutent pas mais assènent, alors je n’ai rien à voir avec eux.

Moi j’aime la personne, son être, son ressenti, sa vision, sa liberté. Je ne suis donc plus de gauche. Et je ne suis pas le seul à vivre cette dissolution de l’ancienne cristallisation. Vous pourrez évidemment porter un jugement négatif sur cela, c’est apparemment ce que vous savez faire, Mais je vous confie un secret: je m’en fous.

J’ai travaillé à défaire mes loyautés parasites. J’ai ouvert les yeux sur le totalitarisme culturel que l’on veut aujourd’hui nous imposer et la méchanceté qui se cache derrière les belles paroles (le féminisme et ses sbires par exemple...). J’ai évolué en moi-même, et j’ai travaillé à aligner mes mots avec mes actes. Peu des contestataires d’après 68 l’ont fait. Ils se sont contentés de mots, dans une sorte de parisianisme où la posture prime sur l’être. Genre Cohn-Bendit assurant que la Suisse reviendra à genoux vers l’Europe. Quelle élégance pour un supposé libertaire qui aurait lancé des pavés si on lui avait dit qu’il viendrait manger à genoux dans la main des électeurs.

Ce monde-là se termine, je vous en informe, et un nouveau cycle le remplacera, avec une nouvelle pensée. L’entre-deux va être casse-gueule, comme on le voit avec la Syrie ou l’Ukraine. Dans cette nouvelle pensée, nombre de valeurs traditionnelles reprendront leur place, parce qu’elles ont du sens, parce qu’elles bénéficient de milliers d’année de mise en pratique. Le laboratoire déraciné d’après 68 se termine - et pourtant j’y étais attaché et je l’ai défendu. Bientôt ce sera ringard ou réac d’y faire référence. Bientôt on en rira.

Bien, je pose maintenant une définition, car les vôtres semblent assez réductrices.

L’extrême-droite, pour moi, ce sont les groupes violents, qui théorisent par exemple le racisme. Ceux de Kiev par exemple. Ils sont symétriques aux fascistes de gauche, type Black Block ou antifas. L’UDC n’est pas pour moi l’extrême-droite, Ensemble à gauche n’est pas l’extrême-gauche. Je pense que chaque proposition ou pensée doit se discuter d’une part en elle-même, d’autre part en anticipant de ses résultats potentiels, enfin en regard d’une philosophie générale. Moi qui suis profondément humaniste, et qui sur ce sujet ne me contente pas de mots, je reconnais la légitimité aussi bien de la gestion des flux migratoires que la demande d’un salaire minimal. Tout doit être discuté, tout peut être discuté. La stigmatisation est une manière de faire taire. Ne vous étonnez pas si ensuite cela pète.

Par rapport aux intervenants sur mon blog: c’est vrai qu’une majorité a visiblement voté pour l’initiative du 9 février. Eh bien cela se discute, cela ne se renvoie pas du revers de la main. Si des gens de gauche veulent venir contredire, c’est ouvert, mon blog n’est pas une chasse gardée. Il y en a aussi parfois, mais moins. Mais avec eux le débat tourne très vite au vinaigre et leur attitude à une sorte de morgue de dominant. Peu intéressant.

Mais je dois dire que ces personnes de droite sont très intéressantes. Il y a aujourd’hui chez les gens de droite une pensée en cours de reconstruction, une analyse autre que par stéréotypes, une finesse d’esprit fréquente, plus de philosophie. Pas tous, comme à gauche pas tous ne sont des gros fachos stéréotypés. Et à propos, que les votes diffèrent de la blogosphère, je m’en fous aussi.

Et puis, les vieilles lignes de clivage me sont de plus en plus insupportables tellement elles ont un effet réducteur sur la société. Je suis ailleurs, pas dans votre monde restreint. Vous devriez lire ou relire Edgar Morin.

Bref, vous aurez compris que je ne partage pas votre point de vue et que votre manière de vouloir m’évaluer est pour moi un avatar de la pensée autoritaire. Si j’avais besoin d’un coach ou d’un thérapeute, je pense que je ne vous choisirais pas. Je chercherais quelqu’un à la pensée moins réductrice.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

@ Destop:

Ceux qui ont fait cela mériteraient une correction sévère. Espérons qu'il y aura enquête et sanction.

Cela dit, et sans justifier la violence de ces images et de ces actes lâches, elles ne font pas dans la dentelle et manient aussi la violence - symbolique et physique.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

M&M:

J'ajoute que les commentateurs qui viennent ici sont d'abord définis par leur envie de dialoguer et par une sincérité - pas toujours mais de manière majoritaire.

S'ils n'étaient qu'une caricature de gens extrême-droitistes, que viendraient-ils faire sur ce blog alors que je suis depuis toujours pro-européen (peut-être différemment maintenant), pro-américain, pro-israélien, que je soutiens la légalisation du cannabis, de la prostitution, et plutôt libertaire?

Tous ne sont pas d'accord avec toutes mes positions mais ici ils savent qu'ils peuvent être respectés et que le dialogue est recherché.

Ici on peut être atypique, ou simplement soi-même.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

"En prison ou défigurés, les opposants. Et les opposantes."

Vous le faites exprès? Ou vraiment vous ne comprenez pas? Parce que là ce serait très grave par rapport à vos capacités intellectuelles. Ou alors vous ne comprenez pas le russe. La vidéo dans le lien fourni est un spectacle. Le certificat médical, si vraiment il existe, est bidon. Il suffit de voir la vidéo. Une agression au poivre ferait bien plus de dégâts. Ici on est dans la gaudriole. Menteuse comme une pussy riot.

Propagande de a à z. Visiter une prison? Trop drôle. Demain je vais demander à aller visiter Champ Dollon. Mais nous connaissons tous déjà la réponse à cette "demande".

Ce que vous omettez consciencieusement de dire c'est que Poutine a gagné en popularité depuis le début de la crise. Alors vous ne tromperez pas grand monde avec votre propagande même pas intelligente.

Défigurése? Vous mentez. Peinturlurées. Même pas une larme. Réaction immédiate à tout corps étranger dans l'oeil.

Et nous ne devons pas lire les mêmes médias russes que vous ni mêmes européens... Ce que la mauvaise foi fait dire...

Écrit par : Johann | 06 mars 2014

Oups. confusion entre m&m et destop... Désolé.

Écrit par : Johann | 06 mars 2014

"Ceux qui ont fait cela mériteraient une correction sévère. Espérons qu'il y aura enquête et sanction."

Rien du tout. Simple mise en scène avec caméra prête à filmer... à 7h20 le matin... Y a-t-il un article du code pénal russe qui punisse la propagande mensongère? Oups. Pléonasme.

Écrit par : Johann | 06 mars 2014

@ Johann:

Si vous aviez raison?...

Je ne sais que dire. J'essaie d'analyser les images.

1. Qui filme? Les garçons eux-mêmes ou des membres de l'équipe de P.R.?

2. Une équipe: pourquoi personne n'intervient? Ni dans le personnel? Si une personne de mon groupe se fait agresser sous mes yeux, comment pourrais-je rester simplement à filmer ou à regarder? Comment ne pas intervenir?

3. Pourquoi les garçons se seraient-ils laissés filmer à visage découvert par l'équipe, puisque ce seront des preuves à charge?

Pfff... Si c'est un coup monté, c'est vraiment too much.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

@HL

Votre mise au point à M & M

Il est important que je vous dise que je partage à 100% vos propos.
Je sais - depuis le temps que je vous lis -, que "le bon sens est avec vous".

J'observe depuis quelque temps une certaine escalade dans la violence des propos antagonistes de la comédie humaine.

Leur décruptage s'il est intéressant, est déroutant et même décourageant.

En ces je trouve votre travail "salutaire", parce que c'est un vrai travail contre le fléau de la désinformation.

Écrit par : petard | 06 mars 2014

"Visiter une prison? Trop drôle. Demain je vais demander à aller visiter Champ Dollon. Mais nous connaissons tous déjà la réponse à cette "demande".

Oui, là vous avez raison. Et surtout elles. Là le scénario est un peu trop surréaliste.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

Merci Pétard.

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

Cette vidéo analyse des tirs de snipers. Les manifestants se font tirer comme des lapins, mais pas par la police. Accablant, semble-t-il.

www.youtube.com/watch?v=FIN3X4VrZBk#t=379

Écrit par : hommelibre | 06 mars 2014

Attention aux mises en scènes, les conflits civiles ont ceci de particulier de propager la désinformation !

Ce qui est certain, c'est que l'Ukraine au niveau historique n'a pas toujours eu bonne presse, est-ce une bonne raison de vouloir le rattacher à son passé, ce que semble vouloir induire la bande à Poutine.

Chers amis, ne vous fiez pas trop à vos instincts dans cette crise, lorsque deux chiens se battent, bien souvent, le mieux à faire et de les ignorer !

Par contre il est très inquiétant qu'un crétin, il l'a déjà prouvé, comme Kerry se mêle de cette affaire à ce point !

Le régime russe veut assoir son influence sur l'Ukraine, c'est un peu si en cas de trouble la France mettait son véto sur la Belgique avec ceci de différent que pour l'instant pratiquement tout le gaz russe passe par l'Ukraine et que toute la manne russe est entre les mains d'ukrainiens pas tous bien intentionnés.

Il me semble, malgré de nombreuses réserves, que dans ce cas, l'UE et les US ne devrait pas trop porter leur attention sur la situation telle que cela se passe jusqu'à maintenant, si la Russie avait de mauvaises intentions, ça aurait déjà dérapé.

Je m'exprime de la sorte, parce que les actions occidentales sont insignifiantes et dérisoires, dans ce cas il vaut mieux ne rien dire et si les "alliés" n'ont, rien fait en Syrie, ils ne ferons encore moins en Ukraine,donc les contorsions grotesques des européens et d'Obama ne font qu'assombrir le décore !

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

"J'essaie d'analyser les images."

Il n'y a pas que les images.
Comme je suppose que vous ne comprenez pas le russe, demandez à Anna.

En cas de guerre, la première victime est la vérité. Et c'est une victime muette.

Écrit par : Johann | 07 mars 2014

La question est malgré le fait que nous sachions que tout n'est pas rose au sein de l'opposition à Ianoukovicz, mais comment savoir si le pouvoir n'a pas noyauté l'opposition, c'est très complexe, ces images malgré tous les soupçons justifiés ou pas, ne sont en aucun à ce stade des preuves incontestables.

Nous voyons par contre que la confusion est grande tant en Russie qu'en Ukraine qu'en Crimée.

Ce qui est certain c'est que ceci peut être un test uniquement destiné à l'Europe, c'est ce que j'apprécie pas dans cette sale affaire.

Vu le manque de persuasion de l'Europe et pire des US, il aurait mieux fallu la fermer, c'est le principal constat sur lequel nous puissions faire concernant l'occident.

Le gros problème hormis ces violations, c'est l'état général de l'Ukraine, tant économiquement que politiquement, que peuvent faire tant les russes que les européens ou les américains, faire de ce pays un nouvel assisté international alors que c'était le grenier de l'ex-bloc ? Chassé la corruption ?

Chasser la corruption ne s'est jamais résolu par des injections de capitaux, seul les réflexes naturels d'autorégulation sont à même de résoudre ce problème, maintenant si corruption y est endémique et chronique alors que ce pays a tout pour réussir, cela dépasse largement les compétences des éventuels donneurs de fonds et va même renforcer les mêmes mécanismes qui ont plonger dans ce gâchis.

"L'homme sage apprend de ses erreurs, - L'homme plus sage apprend des erreurs des autres."

Confucius

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

La corruption a des attraits inexplicables même pour les âmes les plus honnêtes.

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

Les troubles continuent tant que la situation n'est pas régularisée avec un gouvernement élu (et non pas autoproclamé ou nommé).
Il semble donc que le référendum soit de nouveau avancé au 16 mars et non au 30 comme précédemment annoncé.

Récapitulons et pour ceux qui peuvent voir la TV CNN ou BBC News, on peut se rendre compte maintenant des bouffonneries que ce club occidental débite.
http://www.mondialisation.ca/les-medias-americains-amplifient-leur-offensive-de-propagande-contre-lukraine/5371990

Écrit par : Beatrix | 07 mars 2014

Mir et Miroska,

Vous vous dites : « Vos propos ne sont que propagande et mensonges, comme depuis le début de la crise sur ces blogs. Orchestrée depuis Saint-Pétersbourg donc. Ma question sur le pourquoi de vos interventions ici est donc légitime. Et ma parano naturelle m'appelle à me demander si tout ceci n'était pas prémédité puisque vous êtes là depuis quelques mois, dites vous... »

Je dis bien « Vous vous dites » car sinon, je dois reconnaître que je me suis (lourdement) trompé sur la marchandise en tout ce qui concerne votre bonne foi et votre politesse (et votre intelligence:-().

Qu'est-ce qu'il est donc orchestré depuis Saint-Pétersbourg ? Ma rencontre avec les idiots utiles du parti Pommé ? Ou la révolution d'octobre du 1917 ?Ou les deux ? Pour vous faire plaisir, je voudrais bien l'accepter, mais malheureusement, à l'époque, cette ville s'appelait Petrograd.
Pour les raisons que vous devez savoir mieux que moi.

Sinon, votre curiosité d'un pot de chambre dépasse tout entendement. Or, je ne sais pas pourquoi, par bonté chrétienne sans doutes, j'ai envie de la respecter. Alors je vais vous dire toute la vérité. Je suis de passage à Saint-Pétersbourg, depuis le 4 mars seulement.

Pour me reposer et réfléchir sur la vie, sur la bêtise humaine, sur l'avenir du monde - donc sur le votre, sur rien enfin...

Quant à « parano », ça se soigne, vous pouvez me croire.

Encore cordialement,

Écrit par : vlad | 07 mars 2014

La propagande est indissociable de la corruption, ou disons qu'elle constitue un des sous produits de cette dernière et la Russie est passée maître dans ce domaine, cela n'a jamais cessé depuis bien des décennies !

Écrit par : Corto | 07 mars 2014

@ hommelibre

"J’ai travaillé à défaire mes loyautés parasites. J’ai ouvert les yeux sur le totalitarisme culturel que l’on veut aujourd’hui nous imposer et la méchanceté qui se cache derrière les belles paroles (le féminisme et ses sbires par exemple...). J’ai évolué en moi-même, et j’ai travaillé à aligner mes mots avec mes actes. Peu des contestataires d’après 68 l’ont fait. Ils se sont contentés de mots, dans une sorte de parisianisme où la posture prime sur l’être. Genre Cohn-Bendit assurant que la Suisse reviendra à genoux vers l’Europe. Quelle élégance pour un supposé libertaire qui aurait lancé des pavés si on lui avait dit qu’il viendrait manger à genoux dans la main des électeurs."

Merci hommelibre pour cette magistrale réponse faite à Mir et Mirca.
Tout votre texte me fait du bien.

J'étais, moi aussi, d'abord revenue du bord des Républicains aux USA, ensuite et un peu plus tard, revenue du Parti Socialiste Ouvrier Genevois (PSO) anciennement Ligue Marxiste Révolutionnaire de la 4è internationale.
J'avais fréquenté cette formation peu de temps mais j'avais perçu assez rapidement le totalitarisme et la démagogie de ses militants. Il y avait de la terreur de la part de ses leaders et de leur garde rapprochée. Mais personne n'osait le dénoncer. Leur racisme est réel, exprimé dans la discrimination et l'ostracisme. Tout est dans leurs agissements, jamais dans la parole. Leur façon de signifier ce type de racisme se trouve dans leur comportement où ils s'affichent en dominateurs et en humiliateurs.
Par la calomnie pernicieuse, ils peuvent poursuivre leurs têtes de turc jusqu'à leur neutralisation totale (extinction=mort psychique et physique).

Mais bon, lorsqu'on est averti, on les considère plutôt comme des créatures maladives du désir de pouvoir de Nietzsche, des malades psychiatriques. On n'en a plus du tout peur.

Aujourd'hui, je peux dire que je ne me laisserai plus jamais embastiller par aucune religion politique.
J'ai beaucoup aimé vos propos qui décrivent ce même travail auquel je me suis attelée des années durant mais aussi pour faire comprendre à mon entourage le bienfait que les gens pourraient ressentir lorsqu'ils sauront trouver les moyens de leur émancipation, de retrouver leur précieuse liberté. Cette liberté qui n'est acquise que si l'on cultive le doute, questionne les certitudes et que l'on sait les formuler. Ce n'est qu'après de tels efforts d'honnêteté que l'on peut être enfin prêt à écouter et à nouer le dialogue avec autrui.

En attendant, travaillons à détricoter les mensonges médiatiques.
l'Ukraine mérite de devenir le Singapour Européen pour le bien de toute la région et de tout le continent. Le tout devant devenir un nouveau monde paisible et prospère. (je rêve!)

Écrit par : Beatrix | 08 mars 2014

Les commentaires sont fermés.